Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 18 Avril à 13:09

Maroc : Revue de presse quotidienne du 18 avril 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant samedi 18 avril 2015:



*Le Matin.:

- Protection des données à caractère personnel. Après la campagne nationale de contrôle en ligne qui a concerné plus de 100 sites web en 2014, la Commission nationale de protection des données à caractère personnel (CNDP) a mené, du 17 au 30 décembre de la même année, des missions de contrôle sur place. Les résultats ont montré que la loi relative à la protection des données à caractère personnel n'était pas toujours respectée. Pis encore, dans 75 pc des cas, l'organisme contrôlé n'a pas notifié le traitement des données à caractère personnel à la commission. En 2015, la commission projette d'assurer le suivi des missions effectuées en 2014 et veillera à l'exécution des décisions de la commission relatives à cette première campagne de contrôle. Aussi est-il prévu d'augmenter le nombre de contrôles, de couvrir un plus grand nombre de régions et d'élargir le contrôle à de nouveaux secteurs d'activité.

- L'UE soutient le Maroc dans ses efforts d'intégration des immigrés. Arrivé jeudi à Rabat, le commissaire européen en charge de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, a eu des entretiens avec le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birou , à l'issue desquels les deux responsables ont lancé le projet "Promouvoir l'intégration des migrants au Maroc". Financé par l'Union européenne dans le cadre du partenariat pour la mobilité UE-Maroc, ce projet vise à appuyer la stratégie nationale d'immigration et d'asile du ministère. Une convention de financement a été signée dans ce sens portant sur un montant global de 10 millions d'euros.

*Al Bayane.:

- Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a déclaré devant les parlementaires que depuis 2012, plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement pour soutenir le pouvoir d'achat du citoyen. De son avis, la subvention des produits de première nécessité sera maintenue, notamment en ce qui concerne le sucre, la farine et le gaz butane. D'ailleurs, le conseil du gouvernement l'a annoncé clairement en assurant que le gouvernement ne va prendre aucune décision qui portera atteinte au pouvoir d'achat des citoyens. Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a affirmé que les dispositions qui devront être prises dans le cadre de la réforme de la compensation devront émaner d'une approche participative qui implique l'ensemble des parties prenantes.

- L'indemnité pour perte d'emploi entrée en vigueur en décembre 2014 va bientôt être activée. Le ministère des Finances vient de débloquer la première tranche du budget qui lui a été consacré, soit 250 millions de dirhams. Le fonds d'amorçage devrait totaliser les 500 millions de dirhams durant les trois premières années de démarrage. Les statistiques actuelles parlent de quelque 4.000 demandes déposées auprès de la CNSS, dont plus de la moitié a été déjà étudiée et d'autres ont été rejetées.

*L'Opinion.:

- Maroc-France/Forum parlementaire: Nécessité d'intensifier la lutte contre le terrorisme. Les participants au 2ème Forum parlementaire franco-marocain, qui s'est tenu jeudi à Paris, ont souligné la nécessité d'intensifier le partenariat visant la lutte contre le terrorisme et de développer une approche globale contre ce phénomène. Dans une déclaration finale adoptée à l'issue des travaux de ce forum, les parlementaires marocains et français ont relevé que la France et le Maroc partagent une tradition d'ouverture qui condamne toutes les formes de radicalisation et d'extrémisme, ajoutant que les deux pays mènent une politique résolue de lutte contre les actions terroristes.

*Libération.:

- ?La vidéosurveillance se développe au Maroc au détriment de la loi. Le recours de plus en plus fréquent des Marocains aux caméras de vidéosurveillance ne se fait pas dans les règles de l'art. L'installation et l'utilisation de ces appareils se font souvent sans respect de la vie privée des personnes filmées et en violation des réglementations en vigueur. C'est ce qui ressort des missions de contrôle menées entre le 17 novembre et le 30 décembre par la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP). Selon cet organisme chargé de vérifier les traitements des données personnelles, plusieurs infractions à la loi sur la protection des données à caractère personnel ont été constatées.

- Le Maroc jette l'ancre au salon européen des produits de la mer, du 21 au 23 avril à Bruxelles. Le Maroc prend part au Salon européen des produits de la mer "SEAFOOD EXPO GLOBAL" qui se tient du 21 au 23 avril à Bruxelles, indique, jeudi, Maroc Export qui organise la participation marocaine à cet évènement en collaboration avec la Fédération nationale des industries de transformation des produits de la pêche (FENIP). Cette 16ème participation marocaine permettra aux professionnels du secteur de la pêche et de l'aquaculture, de s'informer des nouvelles tendances du marché, de promouvoir les produits de la pêche marocaine, de rencontrer des partenaires potentiels, de conquérir de nouveaux marchés, de consolider les parts de marché existants et de développer de nouvelles niches.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Lutte contre l'hépatite C: Bientôt un générique marocain du médicament Sofosbuvir produit par la société américaine Gilead. Grâce aux pressions de l'opinion publique internationale, la coalition "Droit à l'accès aux soins au Moyen-Orient et en Afrique du Nord" a pu décrocher une licence de la société américaine "Gilead" pour la fabrication d'un générique du médicament Sofosbuvir, très efficace contre l'hépatite C et dont le prix s'élève à 80.000 dollars US. Le générique marocain de ce médicament ne coûtera que 8.000 dirhams, soit 100 fois moins cher. 

- Une déclaration conjointe pour le lancement officiel du projet "Promouvoir l'intégration des migrants étrangers au Maroc", financé par l'UE, a été signée, vendredi à Rabat, entre le ministre chargé des Marocains résidants à l'étranger et des Affaires de la Migration, Anis Birou et le commissaire européen responsable de la Migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, en visite actuellement dans le Royaume. Ce projet, d'un montant de 10 millions d'euros, s'insère dans le partenariat pour la mobilité UE-Maroc, visant à appuyer la stratégie nationale d'immigration et d'asile du ministère.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le 2ème Forum parlementaire franco-marocain, qui s'est tenu jeudi à Paris, s'est félicité de la "position constante" des autorités françaises concernant la question du Sahara marocain, en faveur d'un règlement politique du conflit. Dans une déclaration finale sanctionnant les travaux de ce forum, les représentants des parlements marocain et français ont indiqué que "la France soutient les efforts déployés dans le cadre des Nations unies pour parvenir à un règlement politique". A cet égard, les parlementaires ont souligné la position de Paris qui "considère le plan d'autonomie marocain comme une base sérieuse et crédible en vue d'une solution négociée, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies".

- Le Maroc a dénoncé fermement l'attaque terroriste ''abjecte'' perpétrée jeudi contre un camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), dans la région du Gao au Nord du Mali. ''Le Royaume du Maroc dénonce, dans les termes les plus forts, l'attaque terroriste ayant visé, jeudi, un camp de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), à Asango, dans la région du Gao, provoquant la mort d'au moins trois victimes et des blessés appartenant aux Casques bleus de la Minusma'', indique le ministère des Affaires étrangères et de la coopération dans un communiqué.

*Al Alam.:

- Les participants à une journée d'étude organisée par le Syndicat autonome des fonctionnaires de la Chambre des représentants sur la place de la retraite complémentaire dans le processus de réforme du système de retraite, ont insisté sur le fait que ce chantier de réforme ne doit pas privilégier les équilibres financiers au détriment de ceux sociaux. Ils ont, d'autre part, souligné que quelque 52.000 veuves perçoivent des pensions ne dépassant pas 1.000 dirhams.

- Le membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal, Karim Ghellab, qui a présidé la session ordinaire du Conseil provincial du PI samedi dernier à Marrakech, a estimé que le gouvernement conduit par Benkirane a échoué en matière de gestion de la chose publique et s'active à induire en erreur l'opinion publique en véhiculant de fausses informations et en prétendant que l'opposition s'emploie à faire obstacle aux programmes gouvernementaux. Ghellab a souligné que cette mauvaise gestion a eu pour conséquence l'augmentation du taux de chômage, la faillite de plusieurs entreprises et le licenciement d'ouvriers lors des trois dernières années.

*Al Massae.:

- Laenser délègue à Rebbah l'audit des projets du "Mondialito". Trois mois après le "limogeage" de Mohamed Ouzzine, le ministre de la Jeunesse et des sports par intérim, Mohand Laenser, a délégué à son confrère, le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, l'audit des projets réalisés dans le cadre de la Coupe du monde des clubs organisée en 2014 au Maroc. Des sources informées ont révélé que Laenser a délégué aux experts relevant du ministère de l'Equipement la réalisation de l'audit technique de 14 projets et marchés effectués dans le cadre de cet événement.

- Le gouvernement privatise le contrôle sanitaire des produits alimentaires. Dans l'objectif de réévaluer l'opération de contrôle sanitaire des produits alimentaires, le gouvernement a décidé de privatiser la mission de contrôle sanitaire en sollicitant les services des vétérinaires relevant du secteur privé. En effet, le Conseil du gouvernement a adopté, jeudi, un projet de décret présenté par le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime qui permet le recours aux vétérinaires du secteur privé dans le cadre de la "délégation d'inspection vétérinaire'' .

*Al Haraka.:

- Les représentants des Parlements marocain et français ont noté que l'année 2015 sera marquée par la tenue, en décembre à Paris, de la Conférence sur le climat (COP 21), et que le Maroc présidera la conférence suivante (COP 22), soulignant que les questions climatiques sont désormais au premier rang des préoccupations internationales. "La France et le Maroc partagent le même objectif en faveur d'un accord universel et contraignant de lutte contre le dérèglement climatique, permettant de contenir le réchauffement global en-deçà de 2 C, tout en prenant en compte les besoins des pays en développement", lit-on dans la déclaration finale sanctionnant les travaux du 2ème Forum parlementaire franco-marocain.

- L'ambassadeur du Maroc à Lisbonne, Karima Benyaich, a souligné jeudi l'importance de la mise en place d'un partenariat étroit et symétrique entre l'Afrique, l'Europe et l'Amérique latine pour un partage plus juste et équilibré des richesses créées par les trois continents. Mme Benyaich, qui s'exprimait au nom du Groupe des ambassadeurs africains à la 4ème rencontre "Triangle stratégique: Amérique latine-Europe-Afrique" tenue les 16 et 17 à Lisbonne, a ainsi plaidé pour "un partenariat légitime et pérenne fondé sur une coopération d'égal à égal et gagnant-gagnant et respectueux de toutes nos histoires et de toutes nos sensibilités".

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le statut des journalistes professionnels et la loi sur le Conseil national de la presse sont fin prêts et les avant-projets les concernant seront publiés dans les jours qui viennent avant d'être soumis au Conseil du gouvernement en mai prochain, a fait savoir le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

*Rissalat Al Oumma.:

- La première "Clinique de droit" a été inaugurée vendredi à Rabat. Il s'agit d'une initiative pédagogique visant à faciliter l'accès des citoyens aux conseils juridiques, créée dans le cadre d'une collaboration entre l'Université Mohammed V - Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales-Agdal, la Faculté de droit de Bordeaux (France) et l'Association Ribat Al Fath pour le développement durable. Cette clinique formera les étudiants dans le domaine de l'information et l'orientation des citoyens nécessiteux, sous l'encadrement d'enseignants universitaires et de professionnels du droit.

- La stratégie du Maroc en matière de cyber-sécurité et les efforts déployés au niveau du Royaume pour faire face aux attaques informatiques ont été exposés, à l'occasion de la 4ème conférence mondiale sur le cyberespace (GCCS), ouverte jeudi à La Haye, aux Pays-Bas. Conscient de la montée en puissance des modes opératoires cybercriminels sur Internet, le Maroc s'est engagé depuis 2011 au renforcement de ses capacités nationales de sécurité des systèmes de l'information, a affirmé l'ambassadeur du Maroc à La Haye, Abdelouahab Bellouki.

*Al Assima Post.:

- Le Maroc est le seul pays arabe cofondateur du Forum mondial sur la cyber expertise (GFCE), une nouvelle plateforme mondiale dédiée au renforcement des capacités des Etats dans le domaine de la cyber-sécurité qui a été lancée, jeudi à La Haye, par 27 pays et une quinzaine d'organisations internationales et d'entreprises de renom. Ce Forum se veut une initiative clé visant à renforcer les capacités en cyber-sécurité au niveau mondial, promouvoir l'expertise technique, mobiliser de nouveaux fonds pour lutter contre la cybercriminalité et garantir une protection maximale des données et promouvoir l'E-gouvernance.

- Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels (CDESC) de l'ONU tire la sonnette d'alarme sur la multiplication des établissements d'enseignement privé au Maroc. Dans son rapport publié récemment, le Comité s'inquiète de "la privatisation de l'enseignement au Maroc" et invite les autorités nationales à lui "fournir des renseignements sur la mise en place d'écoles privées et sur l'impact que la privatisation aurait sur le système éducatif, en particulier pour prévenir la déperdition scolaire, les inégalités dans l'accès à l'éducation et assurer la pleine application du principe de l'enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous".

*Assabah.:

- Hassan El Mardi, représentant des affiliés du régime des pensions civiles, a affirmé que contrairement aux déclarations du gouvernement indiquant que la situation de la Caisse marocaine des retraites (CMR) est critique et nécessite une réforme urgente, la CMR reste le deuxième investisseur au niveau national, avec près de 200 milliards de dirhams, sans compter les cotisations du personnel de l'enseignement retenu du 02 septembre au 30 juin prochain. Il a en outre souligné que plus de 13.900 retraités ont été pénalisés par la décision de prélèvements opérés sur leurs pensions après l'application de l'amendement fiscal à partir de janvier 2014.

- Les groupes de l'opposition de la Chambre des représentants ont présenté une proposition de loi visant à compléter le Dahir du 24 février 1958 portant Statut général de la fonction publique, appelant à ce que les docteurs exerçant dans l'administration ne soient pas soumis à cette loi et à leur conférer un statut particulier à l'instar des membres du corps diplomatique et consulaire.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a affirmé que la stratégie nationale de sécurité routière repose sur neuf axes comportant des mesures à valeur ajoutée qui ont une influence directe sur les indicateurs de la sécurité routière. Boulif a souligné que cette stratégie sera mise en œuvre à travers des plans stratégiques de la sécurité routière couvrant la coordination et la gestion de la sécurité routière au plus haut niveau, la législation, le contrôle et les sanctions, la formation des chauffeurs, la réforme de l'examen du permis de conduire, l'amélioration des infrastructures routières à l'intérieur et à l'extérieur du périmètre, le développement des soins prodigués aux victimes des accidents de la circulation, la communication et la sensibilisation, l'éducation routière, ainsi que la recherche scientifique et la techno-vigilance.

*Assahra Al Maghribia.:

- Le gouvernement n'a encore pris aucune décision au sujet de la levée des subventions du gaz butane, a affirmé jeudi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Toute décision à ce sujet "sera prise conformément à une approche participative et ne pourra en aucune façon porter atteinte au pouvoir d'achat des citoyens", a-t-il assuré lors d'un point de presse à l'issue de la réunion du Conseil de gouvernement.

- Le 2ème Forum parlementaire franco-marocain, qui s'est tenu jeudi à Paris, s'est félicité de la "position constante" des autorités françaises concernant la question du Sahara marocain, en faveur d'un règlement politique du conflit. Dans une déclaration finale sanctionnant les travaux de ce forum, les représentants des parlements marocain et français ont relevé que "la France soutient les efforts déployés dans le cadre des Nations unies pour parvenir à un règlement politique". A cet égard, les parlementaires ont souligné la position de Paris qui "considère le plan d'autonomie marocain comme une base sérieuse et crédible en vue d'une solution négociée, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara