Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 16 Mai à 10:51

Maroc : Revue de presse quotidienne du 16 mai 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés samedi 16 mai 2015:



*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI a reçu, vendredi au Palais Royal de Casablanca, le ministre de la Justice et des Libertés Mustapha Ramid, le ministre des Habous et des Affaires islamiques Ahmed Toufiq et le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) Driss El Yazami. Les deux ministres et le président du Conseil ont soumis à la haute connaissance de Sa Majesté le Roi les résultats des consultations élargies que le Souverain les avait chargés de mener au sujet de la problématique de l'avortement, avec l'ensemble des acteurs concernés. SM le Roi a donné ses hautes instructions aux deux ministres pour qu'ils coordonnent entre eux et associent les médecins spécialistes en vue de traduire les conclusions de ces consultations en un projet de dispositions juridiques. Le Souverain a également reçu Abdeljalil Lahjomri, actuel Directeur du Collège Royal de Rabat que le Souverain a nommé secrétaire perpétuel de l'Académie du Royaume du Maroc. D'autre part, SM le Roi a nommé Abdellatif Hammouchi, Directeur Général de la Sûreté nationale, tout en conservant son poste à la tête de la Direction générale de la surveillance du territoire. Le Souverain a également présidé un Conseil des ministres au cours duquel ont été adoptés trois projets de lois organiques, deux projets de décret portant sur le domaine militaire et nombre de conventions internationales.

- SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma prévention et traitement des cancers, a pris part, vendredi à Lyon en tant qu'invitée d'honneur, à la cérémonie de célébration du 50ème anniversaire du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). La mission de ce centre, qui fait partie de l'Organisation mondiale de la Santé, consiste à coordonner et à mener des recherches sur les causes du cancer chez l'homme et sur les mécanismes de la cancérogenèse, ainsi qu'à élaborer des stratégies scientifiques de lutte contre le cancer.

*Al Bayane.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-Major général des Forces Armées Royales (FAR), accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a présidé, jeudi au Cercle naval de Casablanca, la cérémonie de commémoration du 59è anniversaire de la création des FAR. Cet anniversaire a été célébré au niveau des différentes places d'armes, garnisons et unités des FAR, à travers des cérémonies marquées notamment par la levée des couleurs nationales, la lecture de l'ordre du jour adressé par SM le Roi à la famille des FAR et la remise de décorations.

- Administration publique: plus de 1.131 fonctionnaires fantômes radiés. Depuis 2012, le département en charge de la modernisation des secteurs publics n'a pu révoquer que quelque 1.131 parmi 90.000 recensés comme fonctionnaires fantômes. L'absence non justifiée pour une période illimitée semble une pratique courante chez un bon nombre du personnel de l'Etat. Le dernier rapport du ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration relatif à l'année 2014 souligne par ailleurs que quelque 2.168 fonctionnaires ont été maintenus dans leurs postes et le traitement de leur dossier accepté favorablement. Néanmoins, 181 fonctionnaires fantômes ont continué de percevoir leur salaire même si la procédure de leur révocation a été activée et la décision prise. A noter que l'administration marocaine compte entre 70.000 et 90.000 fonctionnaires fantômes.

*L'Opinion.:

- Comportement de paiement des entreprises: Chèques et virements bancaires, moyens de règlement privilégiés. COFACE, un leader mondial de l'assurance-crédit, vient de rendre publique une importante étude sur le comportement de paiement des entreprises, réalisée entre le 17 mars et le 8 avril 2015 sur un échantillon de 307 entreprises s'activant dans les industries de transformation, le commerce et la distribution et le secteur de la construction. Il ressort de cette étude que le chèques et les virements bancaires apparaissent comme les moyens de paiement privilégiés par les entreprises marocaines. Viennent ensuite les effets de commerce, le règlement en espèces, puis dans une moindre mesure, les crédits.

- Garanties des prêts logements Fogarim et Fogaloge: 1.666 bénéficiaires à fin avril 2015. Un total de 1.666 personnes ont bénéficié du crédit immobilier au Maroc accordé par le biais de Fogarim et Fogaloge à fin avril 2015, selon la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l'Economie et des finances. Le montant des prêts au logement accordé suite à la garantie Fogarim s'est établi à 199,51 millions de dirhams (MDH) à fin avril, alors que pour Fogaloge, ce montant a atteint 115,59 MDH, précise la DTFE.

*Libération.:

- La démocratie, un antidote efficace contre le terrorisme: Eduquer les nouvelles générations pour les immuniser contre le fanatisme. La fondation Fikr a organisé, en cours de semaine, un colloque international sur le thème "La démocratie à l'épreuve du terrorisme : nouveau défi de la communauté internationale" avec la participation de plusieurs experts en la matière. A cette occasion, la journaliste espagnole, Beatrice Mesa Garcia, a critiqué le traitement que les médias consacrent au phénomène terroriste. Lequel les fait tomber dans le piège de la reproduction d'un matériau destiné à exercer un impact psychologique sur l'opinion publique. 

- Les étudiants auront droit à l'Assurance maladie obligatoire. Le projet de loi n 116-12 relatif à l'assurance maladie obligatoire destinée aux étudiants, adopté ce jeudi par le Conseil du gouvernement, consacre le droit aux soins de santé et à la protection sociale. Ce projet de loi vise à améliorer l'accès aux soins de santé et généraliser la couverture médicale pour toute la population, relève un communiqué du ministère de la Santé. En vertu de ce projet, les étudiants de l'enseignement supérieur relevant des secteurs public et privé, les étudiants effectuant un stage de formation professionnelle, titulaires d'un baccalauréat et ceux étrangers bénéficieront directement d'un régime de couverture médicale de base, à condition qu'ils ne profitent pas d'autres systèmes d'assurance-maladie.

*Al Massae.:

- Des médecins vétérinaires ont révélé que de grandes fermes d'élevage au Maroc, notamment avicoles, recouraient à l'usage d'antibiotiques non autorisés pour engraisser les animaux destinés à l'abattage, qui auraient été introduites par tranches via le port de Casablanca comme simples produits pharmaceutiques puis acheminées à ces fermes situées notamment dans les régions de Doukkala et Chaouia .

- Le gouvernement Benkirane adopte le projet de loi relatif à l'assurance-maladie obligatoire destinée aux étudiants. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté le projet de loi n 116-12 relatif à l'assurance maladie obligatoire destinée aux étudiants de l'enseignement supérieur relevant des secteurs public et privé, ainsi que les étudiants effectuant un stage de formation professionnelle ou poursuivant leurs études dans des cycles ouverts aux bacheliers. La gestion de ce régime reviendra à la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS).

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Les groupes de l'opposition se sont abstenus, lors de la séance plénière d'avant hier jeudi, à voter les deux projets de loi organiques relatifs aux préfectures, provinces et communes. Ces groupes ont présenté, lors de cette séance à laquelle été présent le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais, 20 amendements au premier texte et 32 amendements au deuxième texte. Ces amendements ont porté notamment sur l'élargissement des cas d'incompatibilité des responsabilités, l'amélioration de la représentativité des femmes au sein des conseils élus, le renforcement des ressources financières des communes et le respect des prérogatives des présidents des conseils communaux.

*Al Alam.:

- La majorité met Benkirane devant une impasse constitutionnelle: Le vote inconstitutionnel sur les deux projets de lois organiques relatifs aux préfectures, provinces et communes soulève des questions compliquées. En effet, le vote des lois organiques ne peut être constitutionnel qu'en recueillant la majorité des voix des 395 membres de la Chambre des représentants, soit un minimum de 198 voix. Or, les deux projets de lois organiques en question ont été adoptés respectivement à 183 et 178 voix.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Quatre nouvelles autoroutes pour Rebbah. Les contours des nouveaux axes routiers du réseau des autoroutes du Maroc commencent à se préciser. Des sources médiatiques ont révélé que la commission stratégique présidée par le ministre de l'Equipement, du Transport et de la logistique, Aziz Rebbah, a approuvé un programme visant à construire quatre nouveaux axes. Il s'agit d'une autoroute reliant les villes de Safi, Marrakech et Béni Mellal, une deuxième reliant Agadir à Guelmim, une troisième reliant le pôle Fès-Meknès au pôle Tanger-Tétouan et un quatrième axe reliant la capitale Rabat directement à l'aéroport Mohammed V puis à Berrechid, Settat et Marrakech. 

*Al Haraka.:

- Une cérémonie de remise de la médaille des forces de maintien de la paix de l'Organisation des Nations unies à 705 casques bleus marocains relevant du 21è Contingent des Forces Armées Royales (MORBATT) déployé en Côte d'Ivoire, a été organisée jeudi dans la ville de Duékoué (ouest). Cette décoration intervient en signe de reconnaissance des efforts, de l'abnégation et du dévouement et de "la contribution remarquable" des casques bleus marocains déployés dans le cadre de l'ONUCI, au maintien et à la promotion de la paix en Côte d'Ivoire.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Benkirane III: Le Mouvement populaire a tranché sur la sélection de ses candidats, mais son secrétaire général ne veut pas révéler les noms. Au PJD, la concurrence est âpre alors que Saad Dine El Otmani refuserait de réintégrer le gouvernement prochain. Un proche de Benkirane a déclaré: "on n'a pas encore tranché sur les noms. On pourrait recourir aux élections pour désigner les candidats".

- Les détenteurs de dossiers médicaux dans le secteur de l'enseignement se disent mécontents du retard qu'a pris l'annonce des résultats des examens médicaux. La coordination représentant cette catégorie, qui a exprimé son rejet de la politique de la sourde oreille du gouvernement, a décidé de mener une grève ouverte préventive le 18 mai courant, accompagnée d'un sit-in de protestation devant le siège des ressources humaines à Rabat. La coordination revendique la proclamation immédiate des résultats des examens médicaux avant d'entamer la procédure du mouvement national de mutation.

*Assabah.:

- Les féministes de la coalition "Printemps de la Dignité" estiment que la réforme du Code pénal ne pourra s'accomplir qu'à travers un changement global et radical. Elle juge nécessaire la réforme de ce Code, d'autant que ce dernier est perçu comme l'une des principales lois nationales et la plus proche de la Constitution. Ces propos ont été tenus jeudi lors d'une rencontre sur l'avant-projet de Code pénal.

*Bayane Al Yaoum.:

- L'économie marocaine devrait afficher une croissance de 4,6 pc en 2015 et 5 pc en 2016, a affirmé la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Dans son dernier rapport sur les perspectives économiques régionales "Regional Economic Prospects", la banque européenne, basée à Londres, attribue la relance de la croissance de l'économie du Royaume au rebond de l'agriculture, à l'essor des exportations à forte valeur ajoutée et à la baisse des prix du pétrole.

*Rissalat Al Oumma.:

- Hassan El Mardi, membre du conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR), a indiqué au journal que les membres du conseil d'administration n'ont pas reçu, jusqu'à vendredi, aucune convocation pour assister à la session du conseil, ce qui laisse penser que la session de mai ne va pas être tenue dans les délais réglementaires. Selon lui, les membres du conseil d'administration doivent recevoir les documents nécessaires 15 jours avant la date de la tenue de la session. El Mardi en a attribué la responsabilité au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane en tant que président effectif de ce Conseil.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara