Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 16 Février à 14:55

Maroc : Revue de presse quotidienne du 16 février 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant lundi 16 février 2015:



*Le Matin.:

- Le Maroc et la France ont réaffirmé leur disposition à renforcer la coopération en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, lors d'un point de presse à l'issue d'un entretien, samedi à Rabat, avec son homologue français Bernard Cazeneuve. Ce dernier effectuait la première visite d'un responsable français au Maroc après une année de tension ayant marqué les relations bilatérales, et qui a pris fin par la relance de la coopération judiciaire auparavant suspendue.

- Dans la déclaration finale sanctionnant les travaux de la 6ème édition de Marrakech Security Forum (Africa Sec 2015), les conférenciers ont lancé samedi un appel pour l'harmonisation de la lutte contre le terrorisme en Afrique à travers une implication étatique et sociétale "sincère et sans réserve" et une approche continentale globale et intégrée de sécurité. Les participants ont également mis l'accent sur la nécessité pour les pays du continent d'oeuvrer de concert dans la perspective de promouvoir une coopération sincère en vue de contrer les menaces sécuritaires qui pèsent sur l'Afrique.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Maroc-France: Le sécuritaire pour commencer. Le ministre de l'Intérieur français a effectué samedi une visite de travail au Maroc. Une visite qui vient confirmer la bonne santé retrouvée dans la coopération entre les deux pays. Bernard Cazeneuve a, dans ce sens, eu des entretiens avec le chef du gouvernement et le ministre de l'Intérieur. Au cours de leurs entretiens, les deux parties ont abordé les perspectives futures des relations bilatérales, mettant en avant le partenariat privilégié qui unit les deux pays. 

- Prix Averroès: Abdou Diouf et Felipe Gonzalez Marquez primés à Marrakech. La promotion d'un nouvel humanisme en Méditerranée est l'essence même du Prix Averroès qui est destiné chaque année à deux personnalités représentant les deux rives de la Méditerranée. Pour l'année 2015, ce prix a été remis, samedi soir à Marrakech, à l'ancien président du Sénégal et ex-secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, et à l'ancien président du gouvernement espagnol, Felipe Gonzalez Marquez.

*L'Economiste.:

- TVA : Attention à l'échéance du 1er mars. La loi de finances a introduit des réaménagements de taux de TVA. Les contribuables dont le fait générateur est constitué par l'encaissement devront déposer, avant le 1er mars, la liste nominative des clients débiteurs au 31 décembre 2014, assortie du montant de leurs créances et du taux de TVA en vigueur l'année dernière. Cette obligation concerne aussi les contribuables nouvellement assujettis. Il s'agit de déposer l'inventaire des produits, matières premières et emballages composant le stock au 31 décembre 2014. 

- Elections : L'opposition abat ses cartes. L'opposition augmente la pression et décide de boycotter la Commission centrale des élections. La décision a été prise par quatre partis (Istiqlal, USFP, PAM et UC), à l'issue d'une réunion tenue la semaine dernière à Casablanca. La position concerne aussi les instances régionales et locales des quatre formations politiques. La manœuvre est interprétée comme un moyen pour obliger Benkirane à plus de flexibilité. D'autant plus qu'il assume la responsabilité de l'organisation des prochaines élections.

*Al Bayane.:

- Le Parti progrès et du socialisme (PPS) se fixe comme objectif majeur de figurer parmi les premières forces politiques du pays lors des prochaines élections. Parmi les tâches de l'heure, le parti se doit d'assurer sa représentation au sein des chambres professionnelles et d'oeuvrer pour remporter certaines d'entre elles en contribuant aux côtés de l'Union marocaine du travail (UMT) à remporter le plus grand nombre de sièges réservés aux élections des salariés avec une présence de poids de membres du parti. Ce qui requiert la couverture de presque 50 pc des candidatures des collectivités, de remporter plus de 3.000 sièges et de gagner 200 présidences au moins, en plus de la présidence d'une région au moins parmi 12 régions. 

- La France salue l'expertise et l'efficacité des services de sécurité marocains: Abdellatif Hammouchi décoré de la Légion d'honneur. Le Maroc et la France sont en train de tourner définitivement la page du froid qui a marqué pendant près d'une année leurs relations bilatérales. Dans un geste sans précédent, le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a décidé, samedi dernier à Rabat, qu'Abdellatif Hammouchi, patron de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), sera prochainement décoré des insignes d'Officier de la Légion d'honneur. Il s'agit de la plus haute distinction décernée par la France à une personne étrangère. En 2011 déjà, Abdellatif Hammouchi a été fait Chevalier de l'ordre de la légion d'honneur française.

*L'Opinion.:

- Viandes rouges: Une filière à la conquête de son aval. Les professionnels de la filière des viandes rouges se sont donné rendez-vous le 11 février à l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II à Rabat pour débattre et traiter des atouts et contraintes de leurs activités à l'occasion des premières rencontres nationales des viandes rouges. Inscrit dans la stratégie de développement de la filière des viandes rouges relevant du Plan Maroc Vert et placé sous l'égide du ministère de l'Agriculture, l'événement a offert l'opportunité aux principaux partenaires concernés dont la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR), professionnels et des représentants de l'administration, de procéder à un échange de points de vue sur l'état d'avancement de la filière et les handicaps qui freinent encore son développement.

- Immobilier: Record des prix à Rabat. En ce début de l'année 2015, le prix moyen de l'immobilier reste, globalement, sans changement au Maroc. C'est ce qui ressort, en tout cas, du dernier baromètre immobilier mensuel du site internet spécialisé Mubawab. "Le début de l'année 2015 est conforme à nos prévisions, avec une stagnation du prix moyen affiché sur tout le Royaume, mais chaque région connaît ses propres variations avec des prix au mètre carré qui peuvent être très variables d'une ville à l'autre", tiennent à préciser les analystes de Mubawab. La hausse la plus forte du prix moyen du mètre carré a été enregistrée à Rabat (3,5 pc) qui détrône pour la première fois Casablanca (16.260 dirhams contre 15.918 dirhams).

*Libération.:

- Hémorragie fatale au sein du Polisario: 5.000 Sahraouis évadés des camps de Tindouf attendent l'autorisation de rejoindre la mère patrie. Au moment où Christopher Ross refait son apparition dans la région, 400 Sahraouis manifestent devant le consulat du Maroc à Nouadhibou, dans le nord de la Mauritanie, pour être autorisés à regagner la mère patrie. Dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères et de la coopération, le député de Guelmim, Omar Bouaïda, a indiqué que de nombreux citoyens ayant réussi à s'évader des camps de Tindouf, se sont retrouvés en Mauritanie, notamment à Nouadhibou à une soixantaine de kilomètres du point frontalier Gargarate. Ces citoyens désireux de regagner la mère patrie se sont adressés au consul du Royaume dans cette ville et attendent toujours une réponse. A noter que la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères avait estimé que le nombre de Sahraouis désireux de rentrer au pays et en situation d'attente en Mauritanie était de 5.000 personnes. 

- Nouvelle grève dans le secteur de la justice le 24 février. Après une trêve de plusieurs mois, le Syndicat démocratique de la justice (SDJ) a annoncé qu'il observera une grève de 24 heures le 24 février courant suite à l'échec du dialogue avec le ministère de la Justice et des libertés. "Nous avons remarqué que les négociations avec le ministère ne sont que des dialogues de sourds et ne mènent à rien", a affirmé à "Libération" Alaoui Charifi, membre du bureau national du SDJ. Le SDJ (affilié à la FDT) avait claqué la porte d'une réunion avec des responsables du ministère de la Justice et des libertés dont le secrétaire général, le directeur des ressources humaines et le directeur du budget et de l'équipement.

*Al Massae.:

- La France remet les insignes d'officier de la légion d'honneur à Hammouchi. Quelques jours après le réchauffement des relations franco-marocaines suite à la reprise de la coopération judiciaire et sécuritaire entre les deux pays, la France a décidé de remettre les insignes d'officier de la légion d'honneur directeur général de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi. L'annonce a été faite, samedi à Rabat, par le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui a indiqué que Hammouchi sera décoré prochainement par la France des insignes d'officier de la légion d'honneur en reconnaissance de son action à la tête de la DGST en matière de lutte contre le terrorisme.

- Le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdellah, a critiqué l'appel des partis de l'opposition pour la création d'une commission indépendante chargée de superviser les élections. Benabdellah a indiqué, lors de la 3ème session du comité central du parti du livre, tenue samedi à Témara, que son parti va oeuvrer à côté de l'Union marocaine du travail (UMT) pour remporter le maximum de sièges lors des prochaines élections des représentants des salariés.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Après avoir mis l'accent sur le rôle du Maroc dans la lutte internationale contre le terrorisme et son implication pour la défense de sa sécurité ainsi que la sécurité des pays amis, le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a reconnu l'expertise de la Direction générale de la surveillance du territoire dans ce domaine et annoncé que son directeur général, Abdellatif Hammouchi, sera décoré.

- Intervenant vendredi à l'occasion du congrès provincial de l'USFP à Salé, le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar, estime qu'"il est temps de remettre la construction démocratique au Maroc sur les rails", ajoutant que sous les gouvernements Benkirane I et II, les espoirs des Marocains concernant la réforme constitutionnelle se sont évaporés.

*Al Alam.:

- Les épiciers "en colère" et le risque d'une "catastrophe" pèse sur quelque 1,2 millions d'épiceries. Le membre de l'Association professionnelle des commerçants de la wilaya du Grand Casablanca, Mhamed Debbouz, a indiqué, dans une déclaration au journal, qu'"une charge fiscale, atteignant parfois plus de 200.000 dirhams, hante les commerçants de détail", ajoutant que, d'après les associations et les coordinations des commerçants et professionnels, cette charge pèse sur plus de 1.200.000 épiceries au niveau national.

- Le groupe istiqlalien pour l'unité et l'égalitarisme à la Chambre des représentants déplore l'apparition de plusieurs formes de campagnes électorales prématurées menées par certains partis sous le couvert d'associations caritatives ou civiles qui organisent des caravanes médicales ou distribuent des aides aux pauvres. Le membre du groupe, Omar Hjira, a adressé une question au chef du gouvernement faisant part de l'inquiétude du parti quant aux discours de certains imams qui orientent, à travers leurs prêches, les électeurs vers un courant politique donné. 

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Des ministres au gouvernement Benkirane: "les postes ministériels nous ont appauvris". Les ministres s'apprêtent à présenter une déclaration de leur patrimoine à deux semaines de l'expiration du délai fixé par la loi régissant les déclarations obligatoires du patrimoine pour les ministres, soit fin février courant. Ladite loi a en effet fixé le délai légal pour la déclaration du patrimoine pour les ministres à trois années après leur nomination. 

- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a critiqué de nouveau l'idée d'intégrer la "darija" dans les programmes préscolaires, soulignant qu'il s'agit là d'une ligne rouge à ne pas franchir. Intervenant à l'occasion de la conférence mensuelle organisée samedi à Rabat par le PJD autour de la réforme de l'éducation, Benkirane a accusé les partisans de l'enseignement en "darija" de vouloir porter atteinte à l'identité nationale et à la langue arabe. 

*Al Haraka.:

- Les foyers de rébellion et de séparatisme implantés dans plusieurs zones de l'Afrique constituent des "zones grises de non-droit" et un terrain particulièrement propice au développement des nébuleuses terroristes et des activités du crime organisé transfrontalier, a affirmé Mohamed Benhamou, président du Centre marocain des études stratégiques (CMES). Dans une déclaration à la presse à l'occasion de la sixième édition d'Africa Sec 2015 (13-14 février courant à Marrakech), un rendez-vous africain unique sur les questions de la sécurité, M. Benhamou a souligné que ces "zones grises de non droit", particulièrement le long de la bande sahélo-saharienne, sont le théâtre de collusions et d'alliances occultes entre les groupes et milices séparatistes, les réseaux terroristes et le crime organisé.

- Le Maroc a aujourd'hui le savoir-faire pour franchir les frontières et s'ériger en expert dans plusieurs secteurs pour les pays africains, écrit le magazine mensuel francophone international "Afrique Magazine", dans son dernier numéro. La publication, qui consacre un dossier au Royaume sous le titre "Maroc, à la conquête du continent", relève que les patrons marocains ont un engouement pour l'Afrique soutenu à la base par une politique volontariste royale. La même source souligne que l'Afrique pourra bénéficier du développement qu'a connu le Maroc durant la dernière décennie et de la réussite de plusieurs programmes dont celui de l'électrification du monde rural, ainsi que dans l'immobilier avec le programme du logement social.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La France répare le préjudice fait au Maroc et décide de décorer le patron de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi, des insignes d'officier de la légion d'honneur, la plus grande distinction française accordée à une personne étrangère. Paris se montre impatiente de reprendre la coopération sécuritaire contre le terrorisme et table sur l'efficacité des services de renseignements marocains. La France avait déjà attribué, en 2011, à Abdellatif Hammouchi le titre de Chevalier de l'ordre de la Légion d'honneur, a indiqué le ministre de l'Intérieur français, Bernard Cazeneuve, qui a émis l'espoir de voir se renforcer la coopération sécuritaire entre les deux pays.

- Le projet de loi régissant la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) permettra à tous les citoyens de déposer des plaintes concernant leur présence dans les médias publics, après que cette possibilité ait été limitée au gouvernement, partis politiques, syndicats et associations d'utilité publique, a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d'une rencontre tenue vendredi avec des journalistes.

*Attajdid.:

- Le ministère délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance a annoncé, dimanche dans un communiqué, que les prix du Gasoil, Essence super, Fuel N 2, Fuel N 2 ONE et Fuel spécial, enregistreront une hausse à partir de ce lundi 16 février 2015. Le prix du gasoil augmentera ainsi de 57 centimes le litre pour passer à 8,45 dhs/litre, et celui de l'essence super prendra 63 centimes de plus pour un litre pour atteindre 9,54 dhs/litre.

- Le déficit de la balance des marchandises et services a enregistré une amélioration de 13,2 pc, soit -113,4 milliards de DH en 2014 contre -130,7 milliards de DH une année auparavant, a indiqué l'Office des changes. Selon les indicateurs du commerce extérieur au titre de l'année 2014, les échanges avec l'étranger ont progressé de 2,3 pc, soit une valeur de 6 milliards de DH, a précisé la même source, ajoutant que les exportations ont augmenté tandis que les importations ont stagné.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara