Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 16 Avril à 09:55

Maroc : Revue de presse quotidienne du 16 avril 2016



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés samedi 16 avril 2016



*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI a eu, vendredi au Palais Royal à Fès, des entretiens en tête-à-tête avec le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, qui effectue une visite au Royaume du Maroc. Auparavant, SM le Roi, Amir Al Mouminine, accompagné du Président gabonais, a accompli la prière du vendredi à la mosquée Al-Qods à Fès. 

- Ambassadeur de Russie au Maroc: "La visite royale à Moscou, une révolution diplomatique ouvrant une nouvelle ère dans les relations bilatérales". L'ambassadeur a relevé que les entretiens qu'ont eus S.M. le Roi Mohammed VI et le président Vladimir Poutine au Kremlin et le long entretien téléphonique que les deux chefs d'Etat ont eu par la suite, témoignent du niveau des bonnes relations bilatérales et du développement de leurs perspectives à l'avenir.

*Al Bayane.:

- Un incendie s'est déclenché dans la nuit de jeudi à vendredi au rez-de-chaussée du siège de la SNRT à Rabat. L'incendie a eu lieu dans une annexe qui sert de dépôt dans le sous-sol de l'immeuble qui abrite le siège de la première chaîne nationale. "Il y a trois dépôts dans l'immeuble, seulement un seul a été atteint par le feu. Dans ce dépôt, il y a avait des enregistrements des séances du parlement, des programmes d'information qui ne contiennent pas les JT, ainsi que certaines pièces théâtrales, quelques séries marocaines et certains programmes diffusés du film 16 mm", précise Hafida Mesdouri, responsable des Archives à la SNRT. "Jusqu'à présent, on peut récupérer jusqu'à 90 pc des archives", a-t-elle estimé.

- Un accord relatif à la réalisation d'une étude de faisabilité du projet d'interconnexion électrique entre le Maroc et le Portugal a été signé jeudi à Lisbonne. Il a été signé par le directeur de l'Electricité au ministère de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Mohamed Hajroun, et le directeur général de l'Energie et de la Géologie au ministère portugais de l'Energie, Carlos Almeida. D'une capacité d'environ 1000 mégawatts, ce projet, qui permettra aux deux pays d'échanger de l'électricité, avait fait l'objet d'un mémorandum d'entente entre Rabat et Lisbonne lors de la haute commission mixte maroco-portugaise, qui s'est tenue l'année dernière dans la capitale portugaise. 

*Libération.:

- C'est l'étonnement, voire l'indignation, que l'Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) ressent après le vote, mercredi dernier "en un temps record, du projet de loi n 78.14 relatif au Conseil consultatif de la famille et de l'enfance (CCFE), selon un communiqué de cette association. La même source a précisé que "le dernier article, qui avait suscité des controverses et des débats houleux au sein de la commission des secteurs sociaux de la première Chambre a subitement été voté lors des travaux de ladite commission".

- Attijariwafa Bank et l'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (Maroc PME) ont lancé, ce vendredi, une campagne de sensibilisation de grande envergure sur le statut de l'Auto-entrepreneur. Cette opération a pour objet de sensibiliser les entrepreneurs, les porteurs de projets, les artisans, ainsi que toute cible éligible, à cette nouvelle forme juridique d'entreprise, ont souligné les organisateurs dans un communiqué. 

*L'Opinion.:

- Un deuxième Forum des fonds souverains des pays membres de la Banque islamique de développement (BID) s'est déroulé les 12 et 13 avril à Rabat. Il avait pour objectif de faire le point sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie d'investissement ambitieuse arrêtée par les présidents des fonds souverains et des délégations participantes au premier Forum, réuni en mai 2015 en Arabie Saoudite.

- Le ministre d'Etat burkinabè, ministre de l'Administration territoriale et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, a réaffirmé, jeudi à Rabat, la position de son pays favorable à la marocanité du Sahara, et souhaité l'aboutissement du plan d'autonomie proposé par le Maroc à cette partie intégrante de son territoire. "Notre position n'a pas changé. Tout le monde la connaît. C'est (le Sahara) une partie intégrante du Maroc", a-t-il affirmé à l'issue d'un entretien avec la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida.

*Akhir Saâ.:

- Les "états-majors" du PJD et du PPS se réunissent ce samedi à Rabat pour examiner les moyens de consolider la coalition entre les deux partis même après les prochaines élections législatives prévues le 7 octobre prochain. Un leader du PPS a souligné que cette rencontre intervient dans le cadre des préparatifs aux échéances électorales, précisant que la réunion sera l'occasion d'examiner les défis auxquels fait face la coalition gouvernementale.

- Téléphonie : un ingénieur marocain invente un logiciel de traduction instantanée. L'inventeur marocain Taher Taouil dit avoir passé plus de 3 ans à monter ce projet, qui permettra d'initier une nouvelle génération de Smartphones capables de traduire toutes les conversations dans près de 100 langues. Taouil est titulaire d'un diplôme d'ingénierie spécialisé dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

*Assabah.:

- La tension plane sur les travaux de la commission technique issue de la première réunion du dialogue social tenue entre les centrales syndicales, le gouvernement et le patronat. La commission poursuivra ses travaux samedi et dimanche. Selon une source du journal, les syndicats semblent sceptiques sur les propositions et les interventions des membres du gouvernement et les représentants des principaux ministères qui tenteraient, selon eux, d'imposer des positions n'ayant pas fait l'objet d'un commun accord.

- La meilleure façon pour l'économie nationale de relever les défis futurs et de confirmer ainsi sa présence dans le système économique mondial réside dans l'adoption d'une vision stratégique envisageant un taux de croissance annuel de 6 pc durant 20 ans, a affirmé, jeudi, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. Il a indiqué que ce taux de croissance permettrait assurément à l'horizon de 2030 de doper la croissance de l'économie nationale et de lutter ainsi contre toutes les manifestations de pauvreté et de marginalisation. Afin de créer davantage d'emplois, le ministre a recommandé d'investir dans divers secteurs tels que les TIC, les divertissements, les entreprises sociales et les médias.

*Bayane Al Yaoum.:

- SM le Roi Mohammed VI a adressé un discours à la 13ème Conférence islamique au sommet qui s'est ouverte jeudi à Istanbul. Le Souverain a souligné que "des voix hostiles à l'Islam se sont élevées en Occident, attisant les sentiments de haine et mobilisant l'opinion publique occidentale contre cette religion, à la faveur d'une islamophobie grandissante et fort inquiétante", appelant à "établir et mettre en œuvre les stratégies et les programmes de réforme appropriés" pour dépasser "cette conjoncture délicate". 

- Le ministère de la Culture dément catégoriquement que des opérations de fouilles illicites et non contrôlées sur les sites archéologiques aient pu avoir lieu, et tout particulièrement sur ceux qui disposent d'un potentiel de découvertes archéologiques de statues de bronze. Ces sites disposent d'une unité administrative, à travers la Conservation des sites et monuments historiques, qui veille à leur gestion et à leur protection. Certains organes de presse avaient rapporté dernièrement une information sur un supposé vol de statues de bronze sur des sites archéologiques marocains.

*Al Alam.:

- L'Association marocaine de protection des biens publics a déposé une plainte contre inconnu au procureur du Roi près la Cour d'appel de Marrakech, concernant la prolifération des carrières clandestines. L'association relève que 17 carrières illicites continuent d'opérer en l'absence de mesures de poursuite ou de répression par les autorités.

- Le groupe istiqlalien à la Chambre des conseillers a demandé des explications sur les causes des difficultés que vit le secteur du tourisme et les mesures prises pour sauver la campagne agricole. Abdellatif Abdouh a appelé le ministère à faire davantage d'efforts pour promouvoir le secteur touristique. Fatima Hebousi a souligné, de son côté, que l'attention accordée à l'agriculteur est une attention portée à toute la société.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les interactions à mener dans le cadre de la procédure d'appel engagée par l'Union européenne (UE) contre l'arrêt de son tribunal sur l'accord agricole Maroc-UE ont été au centre des entretiens, jeudi à Bruxelles, de Nasser Bourita, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, avec plusieurs responsables européens. Cette visite fait suite à celle effectuée le 4 mars dernier au Maroc par Federica Mogherini, Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité.

- L'apprentissage des langues est érigé en priorité dans la réforme du système d'éducation à l'échelon national, a affirmé le ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Benmokhtar. S'exprimant lors du séminaire annuel, organisé jusqu'à dimanche à Fès par l'Association marocaine des enseignants de la langue anglaise, Benmokhtar a appelé les équipes pédagogiques à ne ménager aucun effort pour la mise en place de modèles pédagogiques appropriés ainsi que de nouveaux outils pour rehausser le niveau du cursus scolaire et favoriser une meilleure maîtrise des langues.

*Al Massae.:

- Le rapport de la Cour des comptes au titre de 2014 continue de faire tomber des présidents de collectivités éclaboussées par des dysfonctionnements financiers. Le parquet près le tribunal de première instance de Youssoufia a ainsi interdit à l'ancien président du Conseil communal de Chémaia de quitter le territoire après le retrait de son passeport, à cause de son implication présumée dans des anomalies révélées par le rapport de la Cour des comptes.

- Les groupes de la majorité à la Chambre des représentants renoncent à présenter un amendement à la commission de l'intérieur sur les listes électorales générales. Une source informée a indiqué au journal que les groupes de la majorité ont décidé de revenir sur l'amendement qu'ils comptaient proposer, et qui donne le droit aux partis politiques d'avoir une copie des listes électorales avec les informations complètes des électeurs.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Douze formations politiques se sont réunies jeudi pour se concerter sur la question de la suppression du seuil électoral et revendiquer l'égalité en ce qui concerne le financement public des campagnes électorales et l'accès aux médias publics. Elles ont appelé à faire "front commun" contre ce qu'elles ont qualifié de "politique d'exclusion".

*Rissalate Al Oumma.:

- Un nouveau rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur l'immigration et les transferts d'argent a souligné que le Maroc est l'un des pays qui enregistrent une hausse des transferts de devises dans la région MENA, relevant qu'en 2015, le volume des transferts des MRE a atteint 6,4 milliards de dollars, pour se classer en 3ème position dans la région.

- Le volume de l'activité commerciale dans l'ensemble des ports marocains a atteint 110 millions de tonnes en 2015, dont 30 millions de tonnes du trafic de transbordement et 40 millions de l'activité globale de conteneurs, a indiqué le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif. Intervenant lors des travaux de la 1ère édition du "Maritime India Summit 2016", Boulif a précisé que l'activité portuaire au Maroc englobe également 4 millions de passagers et 1,4 million de produits de la pêche maritime.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- L'intergroupe du congrès des députés espagnol sur le Sahara a rejeté, mercredi, une déclaration institutionnelle hostile à l'intégrité territoriale du Royaume. Cette déclaration, dont les instigateurs cherchaient à faire adopter à l'unanimité, a été rejetée grâce notamment à la position des représentants du Parti Populaire (PP, droite) qui ont voté contre ce texte au sein de cet intergroupe parlementaire fraîchement constitué. Ce nouveau camouflet essuyé par les adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume s'ajoute à une série de déboires politiques à répétition au niveau d'instances législatives en Europe et ailleurs, sans compter la vague de retraits de reconnaissance de la pseudo "rasd", principalement en Amérique latine et en Afrique.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus