Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14


MAP - publié le Samedi 14 Mars à 11:27

Maroc : Revue de presse quotidienne du 14 mars 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus samedi 14 mars.:



*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, vendredi, au lancement d'importants projets portuaires inscrits dans le cadre du programme Wessal Casablanca-Port qui vient conforter le rayonnement économique et touristique de la métropole du Royaume. Mobilisant des investissements de l'ordre de quatre milliards de dirhams, ces projets, qui consistent en la construction d'un nouveau chantier naval, l'aménagement d'un port de pêche et le développement d'un terminal de croisières, permettront, à terme, une restructuration et une réhabilitation de la zone portuaire de Casablanca. Ces trois projets, dont la maîtrise d'ouvrage est confiée à l'Agence nationale des ports, traduisent la volonté constante de S.M. le Roi de doter la capitale économique du Royaume d'infrastructures modernes, aux normes internationales, en mesure de donner un souffle durable au renouveau de la métropole et de répondre aux aspirations légitimes de ses habitants.

- Couverture médicale. Trois ans après sa généralisation, le RAMED face au défi de la durabilité. Certes le taux du RAMED a atteint 99 pc. Mais il s'avère nécessaire de dépasser bon nombre de contraintes prioritaires préalables qui doivent être définies et maîtrisées pour assurer la continuité des soins et pouvoir, ainsi, déterminer le cheminement vers la réussite du régime. Il s'agit notamment de la nécessité de repenser la vision et la méthodologie de travail ayant trait à ce régime et d'affronter la réalité en matière de ciblage, de prise en charge, de financement et de gouvernance. Selon le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, qui s'exprimait l'ouverture du symposium international sur la couverture sanitaire des populations en précarité, il est particulièrement difficile d'affirmer avec certitude la réussite du Ramed dans sa mission de fournir et d'améliorer les prestations initialement prévues aux bénéficiaires. 

*Al Bayane.:

- SM le Roi Mohammed VI à la session annuelle du Forum Crans Montana : Le nouveau modèle de développement de la région du Sahara vise à faire de cette région un hub entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne. Dans un message adressé aux participants à la session annuelle du Forum Crans Montana, qui se tient du 12 au 14 mars à Dakhla, le Souverain a souligné que la ville de Dakhla est appelée, dans ce cadre, à avoir une position centrale dans le futur hub économique africain qui sera dédié au service de la paix et de la stabilité dans la région subsaharienne. SM le Roi a, dans ce sens, fait savoir qu'à travers ce nouveau modèle, qui procède d'une vision politique ambitieuse à la faveur d'une nouvelle génération de réformes institutionnelles basées sur la régionalisation avancée, le Royaume aspire à mettre en valeur les spécificités locales de ses territoires, promouvoir la bonne gouvernance locale et développer, au niveau des régions, des politiques publiques garantes de l'efficacité de l'intervention de l'Etat et de son partenariat avec les collectivités territoriales. 

- Jusqu'à fin février 2015, l'effectif des bénéficiaires du régime d'assistance médicale (RAMED), lancé en mars 2012 par SM le Roi Mohammed VI avoisine les 8,4 millions, représentant 99 pc de la cible totale des 8,5 millions de bénéficiaires, a affirmé le ministre de la Santé, Houssaine Louardi à l'ouverture du symposium international sur la couverture sanitaire des populations en précarité. Il a noté, dans cet ordre, que la population bénéficiaire étiquetée comme "pauvre" représente 84 pc des bénéficiaires, tandis que 16 pc seulement sont classés comme vulnérables (53 pc en milieu urbain et 47 pc en milieu rural). Le Ramed fournit aux bénéficiaires un panier de soins et de services identique à celui de l'Assurance maladie obligatoire (AMO) comprenant des consultations médicales, des bilans, des interventions chirurgicales complexes, dont des transplantations d'organes, a-t-il ajouté, rappelant que le gouvernement a mobilisé pour ce faire des ressources financières supplémentaires (Fonds de cohésion sociale).

*L'Opinion.:

- Message royal aux participants au 25ème Forum de Crans Montana à Dakhla: "Faire de la région du Sahara un hub entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne". Dans ce message, SM le Roi Mohammed VI a souligné que "le nouveau modèle de développement de la région du Sahara adopté par le Royaume ambitionne de faire de cette région un hub entre le Maghreb et l'Afrique subsaharienne. Dans ce sens, la ville de Dakhla est appelée à avoir une position centrale dans le futur hub économique africain qui sera dédié au service de la paix et de la stabilité dans la région subsaharienne".

- OTAN : Le Maroc, un partenaire stratégique et une force motrice du dialogue méditerranéen. Le Maroc, de par son engagement actif en faveur de la paix et de la stabilité, constitue un partenaire stratégique clé de l'organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et se positionne comme une force motrice et un interlocuteur privilégié dans le dialogue méditerranéen, à l'heure où la région fait face à d'importants défis sécuritaires, ont souligné jeudi à Bruxelles des responsables de l'Alliance. Le Maroc et l'OTAN qui partagent les mêmes objectifs de paix et de sécurité, entretiennent une coopération multiforme et une relation privilégiée tant dans le cadre du dialogue méditerranéen qu'au niveau bilatéral, ont affirmé plusieurs experts et hauts responsables civils et militaires de l'OTAN, à l'occasion d'une visite d'une délégation de journalistes marocains, au siège de l'alliance.

*Libération.:

- L'Intérieur se dit déterminé à assurer toutes les garanties pour des élections réussies. Après le retrait des partis de l'opposition, à savoir l'USFP, l'Istiqlal, le PAM et l'UC, lundi dernier, de la réunion de la Commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et la politique de la ville à la Chambre des représentants, une rencontre entre les leaders de ces partis et le ministre de l'Intérieur a eu lieu mardi dernier afin d'apaiser la tension. A la suite de cette rencontre, le ministère a rendu public un communiqué dans lequel il a précisé que Mohamed Hassad a affirmé "sa forte détermination et son attachement à assurer toutes les garanties juridiques, administratives et matérielles pour faire réussir les prochaines échéances, conformément aux attentes de SM le Roi Mohammed VI, consolidant ainsi les acquis réalisés par le Maroc en matière de transparence de l'opération électorale et consacrant la crédibilité des instances élues". 

- Les animateurs plagiaires écument la radio. L'affaire a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Grave, elle l'est d'autant plus qu'elle touche aux fondamentaux de tout travail éditorial quel qu'il soit et qui fondent la crédibilité même des médias. Doc Samad, sexologue et animateur à Hit Radio, s'est permis sans vergogne de piller le contenu intégral d'une vidéo mise en ligne sur You tube par une podcasteuse française prénommée Solange. Dans un enregistrement filmé et publié lui aussi sur la même plateforme vidéo, il en a repris l'intégralité, gestuelle et mimique comprises. Son podcast a été linké sur le portail de Hit Radio, d'où il n'a été retiré qu'après que Solange a pris langue avec Youtube et que celui-ci n'a fait disparaître à jamais le corps du délit.

*Assabah.:

- Le gouvernement répond aux revendications des syndicats. Les responsables des centrales syndicales les plus représentatives se réunissent pour répondre aux propositions du ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdi et du ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki. Au cours d'une réunion prévue lundi, les deux ministres devraient annoncer les résultats du dialogue social. Selon des sources proches de ces organisations syndicales, les secrétaires généraux de ces dernières se réuniront immédiatement après l'annonce de ces résultats afin de les évaluer, affirmant que ces syndicats ne sont pas disposés à faire des concessions sur leurs revendications déposées sur la table du chef du gouvernement.

*Rissalat Al Oumma.:

- Les dirigeants de l'opposition réitèrent leur rejet de réduire le nombre de circonscriptions à Casablanca. Le ministre de l'Intérieur, Mohammed Hassad, leur promet de revoir la date des élections. Au cours d'une réunion avec les dirigeants de l'Union constitutionnelle (UC), du Parti de l'Istiqlal (PI), du Parti Authenticité et modernité (PAM) et de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), le ministre de l'Intérieur a exprimé sa disposition à examiner les revendications de l'opposition, sur la possibilité de maintenir le découpage électoral relatif à Casablanca. Les dirigeants de ces partis avaient jugé que la réduction des circonscription de 16 à 8 est incompatible avec l'approche de proximité, et que le seul bénéficiaire d'un éventuel nouveau découpage électoral est le PJD.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le Parlement européen inflige un cuisant camouflet aux adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume. Le Parlement européen a rejeté, jeudi à Strasbourg au cours d'une séance plénière, les amendements que les adversaires de l'intégrité territoriale du Maroc tentaient de passer dans des résolutions relatives aux droits de l'Homme. Le rapporteur spécial de l'ONU sur la situation des défenseurs des droits de l'Homme, Michel Forst, a salué mercredi à Genève les multiples avancées qui ont pu être concrétisées ces dernières années au Maroc.

*Al Assima Post.:

- Une étude reflétant les opinions des citoyens au sujet du débat ouvert sur la situation du système éducatif et les perspectives de son évolution a cerné plusieurs dysfonctionnements dont souffrent le système éducatif, la formation et la recherche scientifique. L'étude réalisée par le Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique a révélé que les principaux dysfonctionnements ayant fait l'objet de l'unanimité des différentes catégories de citoyens sont l'insuffisance de la formation continue au profit du personnel du ministère de l'Education nationale, le changement de la langue d'enseignement des matières scientifiques et les difficultés de maitrise des compétences langagières.

*Assahra Al Maghribia.:

- Les participants au symposium international sur la couverture sanitaire des populations en situation de précarité, qui se tient du 13 au 14 mars à Rabat, ont salué l'initiative de SM le Roi Mohammed VI visant à consacrer le Régime d'assistance médicale (RAMED) et le droit d'accès effectif aux soins à l'ensemble des citoyens sur la base des valeurs de solidarité, de justice sociale et d'équité sociale telles que stipulées par la Constitution.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- L'OTAN compte sur la médiation marocaine afin d'assurer le succès des pourparlers libyens. En l'absence d'un mandat international en vue d'une intervention aérienne en Libye, l''Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) table sur une médiation du Maroc en vue de parvenir à un règlement politique entre les parties en conflits qui sont retournées au Maroc pour reprendre le dialogue. "Nous comptons sur les résultats des pourparlers inter-libyens qui se tiennent au Maroc et l'OTAN soutient la médiation du Maroc ainsi que le règlement politique", a affirmé la représentante permanente auprès de l'OTAN, Maria Angela Zappia Caillaux dans un entretien au journal.

*Al Massae.:

- Les dépenses du RAMED atteignent 3 milliards de dirhams et le financement en constitue le principal défi. Le bilan de la mise en application du Régime d'assistance médicale (Ramed) a dévoilé que le montant global des prestations sanitaires présentées dans le cadre de ce régime a atteint 1,6 milliard de dirhams dans les Centres hospitaliers universitaire (CHU), jusqu'à fin 2014, et plus de 1,3 milliard de dirhams dans les hôpitaux publics, soit un total de 3 milliards de dirhams. Intervenant lors de la cérémonie inaugurale du Symposium international sur la couverture sanitaire des populations en précarité, organisé vendredi par le ministère de la santé à l'occasion du 3ème anniversaire de la généralisation du RAMED, le ministre de la santé, El Houssaine Louardi, a mis l'accent sur la nécessité de maitriser le processus du financement et de généraliser le système de facturation dans les hôpitaux publics, étant donné que les données issues de la facturation ne reflètent pas le coût réel des prestations offertes.

- L'Organisation de la Coupe du monde 2026 sur la table de Lakjaâ et Blatter. Le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lakjaâ, a été reçu, hier vendredi, par le président de la FIFA, Joseph Blatter, au siège de la FIFA à Zurich. Selon des informations parvenues à "Al Massae", Lakjaâ a remercié Blatter pour son message de félicitation suite au grand succès de l'édition 2014 de la Coupe du monde des clubs. Les deux responsables se sont penchés sur plusieurs questions notamment le programme de la FIFA relatif à la lutte contre le racisme dans les stades. Lakjaâ a saisi cette rencontre pour demander au patron de la FIFA de soutenir le Maroc qui envisage de présenter sa candidature pour l'organisation de la Coupe du monde 2026. 

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a révélé que le projet de loi relatif au droit d'accès à l'information est prêt et sera présenté à la Chambre des représentants dans les prochains jours, soulignant que la porte demeure ouverte devant la société civile pour s'acquitter de son rôle auprès des députés et présenter les amendements qu'elle estime nécessaires.

- La direction du PJD accuse l'opposition d'entraver l'action de la Chambre des représentants. La décision des groupes de l'opposition de se retirer des travaux de la Commission de l'Intérieur à la Chambre des représentants a dominé les travaux de la réunion du secrétariat général du PJD qui s'est tenue avant hier sous la présidence d'Abdelilah Benkirane. Le secrétariat général du parti de la lampe a estimé que cette position des groupes de l'opposition "s'inscrit dans le cadre des pratiques de chantage inacceptables", selon des sources du journal.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- L'ONG mauritanienne "Mémoire et Justice" a appelé le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à diligenter une enquête sur les graves violations des droits de l'Homme commises par le Polisario et ses geôliers, à l'encontre de citoyens mauritaniens, dans les camps de de Tindouf en Algérie, entre 1977 et 1991. L'ONG estime, dans une lettre adressée par son président Mohamed Fal Alkadi au CDH, que "ces crimes ne peuvent souffrir de prescription, qu'il s'agisse de crimes commis à l'encontre des victimes enlevées sur le territoire mauritanien ou bien dans les camps de Tindouf (...), car les membres du Polisario nous ont fait subir toutes les formes de torture causant des dizaines de morts et de disparus, alors que nous autres rescapés continuons à souffrir de séquelles physiques et psychiques".

*Al Alam.:

- SM le Roi Abdallah II de Jordanie a réitéré la position de son pays en faveur de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, indique un Communiqué conjoint publié, jeudi au terme de la visite de travail officielle au Royaume du Souverain hachémite et SM la Reine Rania Al Abdallah, à l'invitation de SM le Roi Mohammed VI. Le Souverain jordanien a souligné que "la proposition marocaine d'autonomie pour le règlement du différend artificiel autour du Sahara marocain, est la base de toute solution négociée entre toutes les parties concernées", poursuit le texte.

SM le Roi Abdallah II a, à cette occasion, salué le processus de réformes conduit par SM le Roi Mohammed VI qui a permis au Maroc de réaliser de grands progrès politiques et en matière de développement, ajoute la même source. 

*Al Haraka.:

- L'évolution du processus de réformes au Maroc dans les domaines politique et économique puise sa force de la légitimité séculaire de la monarchie et de son ancrage dans le tissu social du Royaume, souligne un rapport présenté, jeudi à Washington, lors d'une conférence au siège du réputé think tank US, Atlantic Council. 

Au moment où plusieurs pays de la région MENA passent par des transitions difficiles dans le contexte du "printemps arabe" et sur fond d'incertitudes et de soubresauts, le Maroc "marque son exception" dans la mesure où SM le Roi Mohammed VI "avait engagé le Royaume dans un processus de réformes audacieuses et abouties", notent les auteurs de ce rapport intitulé : "La transition graduelle du Maroc en matière politique et économique".

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara