Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 13 Avril à 11:12

Maroc : Revue de presse quotidienne du 13 avril 2016



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mercredi 13 avril 2016 :



*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, ont eu mardi un long entretien téléphonique. Les deux chefs d'Etat ont réitéré leur pleine satisfaction des résultats de la récente visite royale à Moscou, qui a ouvert une nouvelle ère dans les relations entre les deux pays et consacré l'établissement d'un Partenariat stratégique renforcé. Le Souverain et le président russe ont marqué leur forte préoccupation face aux dernières évolutions de la question du Sahara telles qu'enregistrées au niveau du secrétariat des Nations Unies. Ils ont décidé de renforcer leur coordination et de maintenir un contact permanent à ce sujet, afin d'aboutir, à l'échéance du mois d'avril, à un résultat équilibré et productif.

- Plus de 80 entreprises américaines ont pris part mardi aux travaux de la troisième édition de la Conférence annuelle Maroc/Etats-Unis pour le développement des investissements qui se tient à Rabat du 11 au 13 avril. L'objectif de cette importante manifestation est d'explorer d'une part de nouvelles pistes de coopération, notamment dans les domaines des énergies renouvelables et de l'industrie automobile, et d'autre part d'examiner les moyens susceptibles de permettre aux hommes d'affaires américains de tirer profit des relations privilégiées que le Royaume entretient avec l'Afrique et de la forte présence des opérateurs économiques marocains dans des secteurs clés tels que la Banque et le BTP, entre autres.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le ministre délégué auprès du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, prendra part, mercredi à La Haye, à la cérémonie marquant la passation de la Co-Présidence du Forum Mondial de Lutte contre le Terrorisme (GCTF). Cette cérémonie s'inscrit dans le cadre des travaux de la 9ème réunion du Comité de coordination de ce Forum. Elle sera l'occasion pour la délégation marocaine de présenter formellement le Plan d'action stratégique de la co-présidence du GCTF pour la période 2016-2018. Le Maroc, porté à l'unanimité à la co-présidence de ce Forum lors de la 7ème réunion du Comité de coordination du GCTF tenue en mai 2015 à Doha, accèdera à cette haute responsabilité à la suite d'une période de transition codirigée par les Pays-Bas et la Turquie. 

- La dernière session du dialogue social entre les partenaires sociaux risque de prendre une tournure politique. Alors que les dirigeants des syndicats les plus représentatifs prenaient part mardi à une nouvelle réunion, un autre syndicat, la FDT dirigée par Abdelhamid Fathi, représenté au parlement, a affirmé dans un communiqué avoir été exclu du dialogue social. Les responsables du bureau central de la FDT se sont dits "étonnés" que leur syndicat n'ait pas été invité au dialogue social bien qu'il ait été "classé troisième dans les dernières élections des commissions paritaires dans le secteur public". 

*Al Bayane.:

- Le Bureau politique du PPS a tenu lundi sa réunion hebdomadaire dont l'ordre du jour portait sur l'évolution de la situation politique et sociale, outre le suivi de la vie du parti et les préparatifs des prochaines échéances électorales. Le PPS se félicite de la reprise du dialogue social et des résultats positifs de la réunion de l'Instance de la présidence de la coalition de la majorité gouvernementale. Il appelle à l'adoption des lois organiques restantes.

- Une convention de coopération et de partenariat a été signée, lundi à Rabat, entre l'Académie du Royaume du Maroc et l'Institut Mandela pour les études sur le développement (MINDS) avec pour objectifs le soutien, la formation et l'échange des élites africaines entre les universités et pays du Continent. Cette convention, signée par le Secrétaire perpétuel de l'Académie, Abdeljalil Lahjomri, et le président exécutif de l'Institut Mandela pour les études sur le développement (MINDS), Nkosana Donald Moyo, en présence de Mme Graça Machel, présidente du MINDS, se veut, à l'instar du programme européen Erasmus, un moyen favorisant les actions de mobilité pour les étudiants et les chercheurs à l'intérieur du continent africain.

*Libération.:

- Le bureau politique de l'USFP, qui a tenu lundi dernier sa réunion hebdomadaire, a indiqué qu'il suit avec inquiétude le comportement irresponsable du gouvernement à l'égard des questions d'ordre social, mettant en garde contre "une politique susceptible d'exacerber les citoyens dont les revendications sont on ne peut plus légitimes".

- La science des données, ou plus communément le "big data", dote les entreprises d'un avantage concurrentiel de taille, ont affirmé des experts lors d'un séminaire lundi à Casablanca. Lors de cette rencontre, animée par des consultants, des spécialistes du numérique, des gestionnaires et des universitaires, les intervenants ont souligné que le big data permet de récolter et d'exploiter d'importants volumes de données à bas coûts et avec des outils de collecte plus simples et efficaces, notant dans ce sens que cet espace virtuel représente un véritable avantage compétitif pour les entreprises, qu'elles soient grandes ou petites.

*L'Opinion.:

- Plusieurs députés européens ont interpelé le Conseil de l'Union européenne (UE) quant à la nécessité d'organiser un recensement des populations des camps de Tindouf en Algérie. Dans une question publiée lundi par le parlement européen, ces eurodéputés, de différents groupes et tendances politiques, ont interrogé le Conseil de l'UE sur les démarches qu'il compte entreprendre pour exiger des autorités algériennes un recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest algérien.

- Stabilité, sécurité et opportunité, tels sont les mots d'ordre prédominants dans toute stratégie engageant des partenaires à œuvrer de concert. Ces trois éléments dont dispose le Maroc, font de lui un pays de prédilection pour les investisseurs nationaux et étrangers. C'est une chose sur laquelle s'accordent les acteurs institutionnels, les hommes d'affaires et opérateurs économiques américains, venus nombreux pour dialoguer avec leurs homologues marocains dans le cadre de la 3ème édition du Dialogue stratégique Maroc-USA.

*L'Economiste.:

- Selon les prévisions du printemps publiés mardi, le FMI anticipe une croissance de 2,3 pc au Maroc en 2016. En attendant le réajustement des chiffres du gouvernement, c'est le score le plus élevé qu'obtient le Royaume. Bank Al-Maghrib, le HCP, le Centre marocain de conjoncture ou encore la Banque mondiale pronostiquent une évolution de l'activité économique inférieure à 2 pc. Les aléas climatiques sont en premier à l'origine de la chute de la croissance par rapport à 2015 (4,5 pc).

- Perçu comme un concurrent de l'autre côté du Détroit, le complexe portuaire Tanger Med est de temps à autre plébiscité comme une locomotive du développement. C'est le cas au sud de l'Andalousie avec le port espagnol de Motril. Tanger Med a permis de redémarrer l'activité du port andalou, frappé par la crise. Depuis le 26 janvier dernier, jour du lancement de la nouvelle connexion maritime, le port espagnol de Motril a réussi à attirer plus d'une dizaine d'entreprises, parmi elles cinq sont déjà en service. 

*Bayane Al Yaoum.:

- Le PPS se dit optimiste au sujet de l'actuel round de dialogue social, affirmant que la responsabilité de sa réussite incombe à tous les partenaires sociaux. Le parti du livre, dont le bureau politique a tenu sa réunion lundi, a appelé à l'adoption des lois organiques restantes et à la poursuite des réformes pour renforcer le bilan du gouvernement. Il a souligné qu'il va continuer ses efforts pour consacrer les principes d'action politique basée sur les règles d'obligation, de responsabilité, d'objectivité et d'indépendance.

- Ayman Cheikh Lahlou, président de l'Association marocaine de l'industrie pharmaceutique (AMIP), a indiqué que le secteur de l'industrie pharmaceutique compte 46 unités industrielles répondant toutes aux normes européennes de sécurité, soulignant que le secteur fournit plus de 40.000 emplois directs et indirects. Entre 1998 et 2010, la moyenne annuelle d'investissement dans le secteur a atteint 350 millions de dirhams.

*Al Alam.:

- Le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle a lancé lundi son nouveau portail électronique, qui répond aux attentes de la nouvelle phase des réformes éducatives qu'il a commencé à mettre en oeuvre dans le cadre de la Vision stratégique 2015-2030. Ce nouveau site électronique se veut la concrétisation de la stratégie du ministère visant l'ouverture sur tous des acteurs éducatifs, partenaires et opérateurs actifs dans le domaine de l'enseignement. Décliné en quatre langues, l'arabe, l'amazigh, le français et l'anglais, le nouveau portail du ministère compte cinq espaces dédiés aux "Elèves", aux "Parents", aux "Ressources humaines", aux "Partenaires" et à la "Presse", en plus de plusieurs autres rubriques interactives et de service. 

- Le dialogue social reprend. Youssef Alakouch, porte-parole de la CGEM, souligne que le nouveau round de dialogue social est la dernière chance pour le gouvernement pour trancher sur un ensemble de dossiers à caractère urgent. La réforme des régimes de retraite est le principal point à l'ordre du jour de ce round. 

*Al Mounaataf.:

- Mustapha Benali, secrétaire général du FFD, a affirmé que les positions du parti au sujet de la réforme du système électoral sont claires, rappelant les points convenus, notamment la révision des listes électorales, l'adoption de la carte d'électeur, la production de lois encadrant les alliances des partis et les nouveautés de la liste nationale. Il a estimé que l'aboutissement des prochaines élections est tributaire de la réussite de la mobilisation organisationnelle.

- Le mouvement féministe et les partis de l'opposition ont adressé des critiques virulentes au gouvernement au sujet du projet de loi relatif à l'Autorité pour la parité et la lutte conte toutes les formes de discrimination, l'accusant de chercher à ôter toutes les compétences à l'Autorité. Lors d'une réunion organisée par l'Union de l'action féminine, la Fédération de la Ligue démocratique des droits des femmes et le Forum des femmes marocaines, ils ont estimé que le projet de loi en l'état actuel ne permettra pas de créer une Autorité forte et indépendante et n'est pas compatible avec l'esprit de la Constitution.

*Assabah.:

- Nabila Mounib, secrétaire générale du PSU, a affirmé que l'abaissement du seuil électoral de 6 à 3 pc répond en partie aux revendications de son parti, du fait que le Maroc traverse une étape de construction démocratique qui exige de mettre en place des mécanismes permettant une meilleure représentation de plusieurs sensibilités politiques au Parlement. Elle a d'autre part estimé que l'unité de la gauche nécessite des agendas précis et du sérieux dans l'ouverture de ce chantier, plutôt qu'une démarche conjoncturelle à l'approche des élections.

- Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemmach, a appelé les membres de la commission permanente chargée d'examiner les projets de loi relatifs à la réforme des retraites à procéder à leur programmation et leur étude dans les plus brefs délais. Il a souligné la détermination de la Chambre à avancer dans l'examen des différents projets et propositions de lois qui lui ont été soumis.

*Akhir Saâ.:

- Le dialogue social a repris mardi à Rabat entre le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, les centrales syndicales les plus représentatives (l'UMT, la CDT, l'UGTM et l'UNTM), les représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc et les ministres concernés par le dialogue social. La FDT a tenu, en marge de cette réunion, un sit-in de protestation contre son exclusion de ce nouveau round du dialogue.

*Al Massae.:

- La commission de l'intérieur à la Chambre des représentants a connu un débat intense concernant la proposition d'amendement permettant aux partis politiques de disposer de copies des listes électorales définitives. L'adoption du projet de loi modifiant et complétant la loi relative aux listes électorales générales, aux opérations de référendums et à l'utilisation des moyens audiovisuels publics lors des campagnes électorales et référendaires, a été ainsi reportée à cause de l'attachement des groupes de la majorité et de l'opposition à apporter un amendement sur la mise à disposition de copies des listes précitées.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Après des années de négociations, le gouvernement d'Abdelilah Benkirane s'apprête à recevoir, jeudi, un don américain de 450 millions de dollars dans le cadre d'un deuxième financement octroyé par le programme du Millenium Challenge Corporation (MCC). Ce don est le fruit de négociations qui ont duré 4 ans et qui ont conduit le chef de gouvernement à New York en 2013 pour rencontrer les responsables du programme.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Plusieurs députés européens ont interpelé le Conseil de l'Union européenne (UE) quant à la nécessité d'organiser un recensement des populations des camps de Tindouf en Algérie. "Les populations des camps de Tindouf en Algérie n'ont jamais fait l'objet ni d'un enregistrement, ni d'un recensement par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) contrairement aux demandes des résolutions de l'ONU, des recommandations du Comité exécutif du HCR et de la décharge de la Commission européenne pour l'année 2013, votée par le Parlement européen le 29 avril 2015", rappellent les eurodéputés.

*Attajdid.:

- Des représentants de groupes parlementaires estiment que des articles du projet du Code de la presse et de l'édition restent "flous". Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que ce projet constitue une réforme ambitieuse et répond aux attentes des professionnels.

- Le président de la Banque islamique de développement (BID), Ahmad Mohamed Ali Al Madani, a indiqué, à l'ouverture du 2ème forum de l'investissement souverain des pays membres de la BID, que ce Forum se veut une occasion précieuse pour échanger les vues entre les structures financières sur les opportunités d'affaires offertes par les pays membres. Il s'agit également d'encourager ces fonds à investir davantage notamment en matière des infrastructures et des énergies propres, a-t-il souligné.

*Rissalate Al Oumma.:

- Les leaders des "petits" partis politiques se réuniront au cours des prochains jours à Marrakech pour examiner la loi organique relative à la Chambre des représentants, qui prévoit l'abaissement du seuil électoral de 6 à 3 pc, ainsi que les propositions du gouvernement concernant les subventions publiques et les alliances entre les partis.

- Les Marocaines Naima Atchich et Narjis Loubaris ont été élues, mardi au Caire, membres de la commission féminine de l'Organisation arabe du travail (OAT), qui tient actuellement la 43ème session de sa Conférence dans la capitale égyptienne. Atchich et Loubaris représentent respectivement les hommes d'affaires et la délégation du gouvernement marocain dans cette Conférence.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le président de l'organisation Cités et Gouvernements locaux unis d'Afrique (CGLUA) et maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a souligné que ''le Maroc sous la conduite de SM le Roi joue un rôle vital au sein de cette organisation et contribue amplement à la promotion de la gouvernance locale en Afrique", expliquant que le fait que le Maroc abrite le siège de la CGLUA reflète la portée de son engagement et de l'intérêt qu'il porte à la gouvernance locale.

- Les travaux de la 3ème édition de la ''Morocco-US Business Development Conference'', une rencontre de référence pour les hommes d'affaires du Maroc et des USA, se sont ouverts mardi à Rabat. La cérémonie d'ouverture de cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre du Dialogue stratégique, conclu en septembre 2012, entre le Maroc et les Etats-Unis, s'est déroulée en présence d'un parterre d'hommes d'affaires et d'opérateurs économiques des deux pays. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara