Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Mercredi 12 Novembre à 14:13

Maroc : Revue de presse quotidienne du 12 novembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi 12 novembre:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Le gouvernement ne compte pas renoncer au système d'indexation. Ce système a permis de diminuer les charges de la Caisse de compensation et de maîtriser les dépenses relatives aux produits pétroliers, a affirmé le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, lors de la séance mensuelle des questions sur la politique générale à la Chambre des représentants. "Sans l'indexation, la Caisse aurait absorbé 62 milliards de DH", a-t-il dit. Benkirane a clairement déclaré devant les députés son intention d'aller jusqu'au bout de son projet en ce qui concerne la suppression de la subvention des produits pétroliers.

- Climat des affaires: Les entreprises marocaines optimistes pour 2015. Les patrons sont confiants pour leurs business en 2015, selon le baromètre Sage Business index 2014. Ils se disent prêts à prendre plus de risques pour conquérir de nouveaux marchés. 

- La banque européenne d'investissement a approuvé mardi un prêt de 150 millions d'euros pour cofinancer la deuxième phase du projet solaire d'Ouarzazate, constituée de Noor 2 et 3.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le gouvernement compte sur la révision de la structure des prix pour baisser les tarifs. "Je vais revoir la structure des prix des carburants", a promis le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui s'exprimait devant les députés mardi dans le cadre de la séance mensuelle des questions sur la politique générale. Si la baisse des cours internationaux du pétrole n'a pas été répercutée automatiquement sur les prix des carburants à la pompe, c'est en raison de la structure actuelle des prix sur le marché national, a-t-il expliqué. Concernant la compensation, Benkirane a affirmé que le gouvernement continuerait de subventionner le gaz butane, le sucre et le blé tendre.

- Combattre la pauvreté en milieu rural. La pauvreté sera réduite de 30 pc dans les régions montagneuses de Sefrou et Azilal d'ici 2030. Voilà l'objectif principal de la signature, lundi à Rome, de deux accords entre le Maroc et le Fonds international de développement agricole (FIDA). Il s'agit d'un accord de prêt de 25,5 millions de dollars et d'un accord de don de 500.000 dollars, destiné au financement de la première phase du programme de développement rural des zones montagneuses.

*L'Economiste.:

- Compensation: Benkirane défend sa réforme. Abdelilah Benkirane était attendu de pied ferme par les députés pour sa première apparition à l'hémicycle après la rentrée parlementaire. Le chef du gouvernement a été interpellé, dans cette séance mensuelle de questions de politiques publiques, sur des dossiers chauds comme la compensation. Benkirane a d'emblée donné le ton. Les groupes de la majorité lui ont tendu une perche pour défendre ce qu'il considère comme l'un des plus grands dossiers de réforme portés par son gouvernement. Il a estimé que "le système actuel de compensation n'est pas équitable socialement et fait porter de grandes charges à l'Etat".

- Réglementation des prix: De nouveaux pouvoirs aux gouverneurs. Le gouvernement anticipe sur la régionalisation. Il a adopté, mercredi 5 novembre, un décret d'application de la loi sur la liberté des prix et de la concurrence. Consultable sur le site du Secrétariat général du gouvernement, le texte dispose que les prix des biens, produits et services sont fixés par une commission interministérielle. Mais la nouveauté, c'est que certains prix peuvent être fixés au niveau local, par des commissions préfectorales ou provinciales créées par les gouverneurs. Dans une première phase, seul le prix des prestations des grands et petits taxis, du transport via le bus et du transport mixte pourront être fixés par des commissions locales présidées par les gouverneurs.

- Financements étrangers: Les ONG s'opposent au projet de Choubani. Le projet de décret portant création d'un comité interministériel pour coordonner les politiques publiques relatives à la société civile continue de provoquer l'ire des ONG. Un texte dont la dernière mouture n'a pas réussi à passer le cap du dernier Conseil de gouvernement. Les membres du gouvernement ont jugé utile de reporter son adoption pour approfondir l'examen de ses dispositions. Les ONG regrettent la mesure introduite dans ce texte par Lahbib Choubani, ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile, pour contrôler leurs financements étrangers.

*Al Bayane.:

- Le PPS restera entièrement mobilisé pour assurer la victoire finale à notre première cause nationale. Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a tenu sa réunion ordinaire lundi dernier, au cours de laquelle il a examiné en premier lieu le discours adressé par SM le Roi à la nation le jeudi 6 novembre, à l'occasion du 39ème anniversaire de la Marche Verte qui a permis à notre pays de recouvrer ses provinces du sud dans le cadre des efforts visant à réaliser l'unité territoriale. Le bureau politique réaffirme, à ce égard, que le PPS restera, comme il y a habitué tout le monde, entièrement mobilisé pour assurer la victoire finale à notre première cause nationale.

- Réforme des régimes de retraite: Le dialogue sur le point d'être renoué. Après avoir reçu l'avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur la réforme des caisses de retraite, le gouvernement a jugé utile de convoquer les centrales syndicales à une réunion de la commission nationale en charge du dossier. L'Exécutif veut se concerter avec les partenaires sociaux avant le passage du projet au parlement.

*L'Opinion.:

- Prix de vente des farines subventionnées: 188Dh/ql pour les grossistes et 200Dh/ql pour le public. L'arrêté fixant les conditions d'achat du blé tendre destiné à la fabrication des farines subventionnées ainsi que les conditions de fabrication, de conditionnement et de mise en vente desdites farines, au titre de la campagne de commercialisation 2014-2015, allant du 1er juin 2014 au 31 mai 2015, vient d'être publié au bulletin officiel. Cet arrêté prévoit que l'acquisition du blé tendre destiné à la fabrication des farines subventionnées peut faire l'objet d'appels d'offres organisés par l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONCIL) auprès des organismes stockeurs (commerçants en céréales, ainsi que coopératives agricoles marocaines et leur union, tels que définis à l'article II de la loi n 12-94 relative à l'ONICL). 

- Développement durable: La Banque Mondiale rend hommage au Maroc. Le Maroc fait souvent figure d'exception dans la région MENA en terme de mise en place de politiques de développement durable, a indiqué le Directeur du département Maghreb du Groupe de la Banque mondiale (BM), M. Simon Gray. "La préoccupation des autorités marocaines concernant la mise en place d'un modèle pérenne de développement, procède ainsi de la volonté de construire une économie verte résiliente et susceptible d'offrir, sur le long terme, des opportunités à tous les Marocains, y compris les plus vulnérables", a souligné M. Gray dans un entretien accordé à la presse, en marge de la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'Education au développement durable (EDD) qui se tient du 10 au 12 novembre à Nagoya (centre du Japon).

*Libération.:

- Le Maroc rend hommage à Ahmed Zaidi: Le dernier adieu à un grand militant ittihadi. Cela aura été son ultime voyage. Pour la dernière fois, le regretté Ahmed Zaidi aura traversé les rues de Bouznika qu'il affectionnait tant. Pour la dernière fois, il aura été porté par ce vent si doux caractéristique de ce début d'automne. Entouré de milliers de personnes venues rendre un dernier hommage au militant au long cours, à l'homme au grand cœur, et à l'Ittihadi qui ne s'est jamais départi de ses idéaux et de l'éthique qui fondent l'action de l'USFP, il aura définitivement quitté son domicile et l'affection des siens pour ne plus jamais y revenir. 

- Le triste sort des salles de cinéma au Maroc. Au Maroc, les cinéphiles se font de plus en plus rares. Après avoir passé, en quelques années, de 50 à 4 millions d'entrées par an, le constat de l'année 2014 est encore beaucoup plus affligeant. En effet, depuis janvier dernier, les salles de cinéma marocaines n'ont drainé que 1.184.345 spectateurs pour des recettes estimées à 47 millions de dirhams.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a estimé que le dossier de la compensation est l'incarnation d'un système injuste socialement, qui hypothèque les finances publiques et les choix de développement du pays. Benkirane a précisé, mardi lors de la séance mensuelle des questions orales à la Chambre des représentants, que les dépenses dédiées à la compensation en 2012 ont atteint 57 milliards de dirhams, engendrant un cumul du déficit budgétaire qui a atteint 7,3 pc du PIB.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le secrétaire général de l'Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik, a indiqué, dans une déclaration au journal, que sa centrale syndicale acceptera l'invitation du chef du gouvernement pour assister à la réunion de la commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraite qui aura lieu jeudi. Moukharik a souligné cependant que l'UMT demeure attachée à tous les points mentionnés dans le dossier revendicatif. Mohamed Kafi Cherrat, SG de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), a signalé, dans une déclaration similaire, que le dossier revendicatif ne peut être fragmenté et limité à la réforme des retraites.

- Soixante syndicats et associations professionnelles des taxis brandissent la menace d'une grève nationale inédite. Les représentants de ces instances, qui ont tenu mercredi dernier à Agadir une réunion pour discuter de la réalité et des perspectives du secteur, ont critiqué le ministère de tutelle "qui s'est montré incapable de trouver des solutions aux grands problèmes auxquels font face les professionnels".

*Al Alam.:

- Des funérailles exceptionnelles dignes d'un grand homme. Malgré l'expansion géographique remarquable qu'elle a connue durant les dernières années, la ville de Bouznika n'a pas pu contenir les foules qui y ont afflué pour assister aux funérailles de feu Ahmed Zaidi. La circulation sur l'autoroute entre Rabat et Bouznika a failli être paralysée avant la prière d'Al Asr de lundi. Des centaines de véhicules et des milliers de piétons de toutes catégories sociales ont fait le déplacement à la mosquée Habous de Bouznika pour faire leurs adieux au regretté. Toutes les composantes du paysage politique, syndical, culturel et professionnel ont été au rendez-vous.

- Des sources informées ont indiqué que le chef du gouvernement a pris contact avec les centrales syndicales, dont l'UGTM, qui a été invitée à prendre part à la réunion qui aura lieu jeudi. L'ordre du jour de cette réunion comprend un seul point relatif à la discussion du dossier des pensions civiles dans le cadre de la réforme des régimes de retraite, ont précisé les même sources.

*Al Massae.:

- Le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, a indiqué, lundi à Errachidia, que le secteur minier contribue au produit intérieur brut à hauteur de 10 pc et à la valeur des exportations nationales à hauteur de 30 pc. Il fournit également 40 mille postes d'emploi, a ajouté le ministre lors d'une rencontre avec les industriels du secteur dans la région de Tafilalet. 

- Le secrétaire général de la Jeunesse istiqlalienne (JI), Abdelkader El Kihel, a indiqué, dimanche à Kasba Tadla lors du congrès régional de la JI, que les dettes extérieures ont augmenté de façon "effrayante" et que le gouvernement Benkirane a emprunté durant deux ans ce qui équivaut à l'ensemble des emprunts contractés par les trois gouvernements qui l'ont précédé.

*Al Haraka.:

- Le Maroc et la Grande-Bretagne se partagent plusieurs opportunités de partenariat dans le domaine des énergies renouvelables, a affirmé, lundi à Rabat, l'envoyé spécial du Premier ministre britannique pour le Commerce auprès du Royaume, Lord Sharman. Le responsable britannique, qui effectue une visite de travail au Maroc à la tête d'une délégation d'entreprises et de spécialistes dans le domaine des énergies, a souligné l'importance de la rencontre entre les hommes d'affaires marocains et britanniques, une rencontre B-to-B qui devrait permettre d'aboutir à des partenariats commerciaux et technologiques entre les deux pays dans le secteur des énergies renouvelables. 

- Une femme a donné naissance dans un hôpital de Casablanca à des quintuplés, trois garçons et deux filles, a-t-on annoncé lundi de source hospitalière. Dans une déclaration à la presse, Dr Naima Sammouh, médecin spécialiste en obstétrique et gynécologie, a indiqué que l'accouchement par césarienne s'est déroulé dans de bonnes conditions et que les quintuplés sont en bonne santé.

*Assabah.:

- Les camarades d'Ahmed Zaidi, décédé dimanche, ont convenu lundi de mettre à exécution le projet tant défendu par le défunt. Ainsi, il a été décidé que Réda Chami lui succède à la tête du courant "Ouverture et démocratie" au sein de l'USFP, selon des sources du journal.

- Les dirigeants de trois syndicales (CDT, UMT, FDT) ont décidé, lors d'une réunion mardi à Casablanca, de répondre à l'invitation faite par le chef du gouvernement pour participer à la réunion de la commission nationale chargée de la réforme des retraites, prévue jeudi.

- ONDA: Le trafic aérien recule. D'après les statistiques de l'Office national des aéroports (ONDA), le trafic aérien global (domestique et international) entre mai et fin septembre n'a progressé que de 2 pc contre une croissance de 11 pc l'année dernière à la même période. Ce recul semble être dû à l'application de la taxe aérienne pour la solidarité et la promotion touristique, entrée en vigueur le 1er avril. Cette taxe est applicable à tout billet émis au départ du Maroc à raison de 100 DH pour chaque billet de classe économique et de 400 DH pour les classes Affaires et Business.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le bureau politique du PPS salue le discours adressé à la nation par SM le Roi Mohammed VI à l'occasion du 39ème anniversaire de la Marche Verte. Les dirigeants du parti indiquent que la "politique des manœuvres", qui sous-estiment la solidité de la position marocaine, et la politique des équilibres hybrides conduite par certaines grandes puissances et la Communauté internationale, sont vouées à l'échec, réaffirmant la détermination du Maroc à aller de l'avant sur la voie du plan d'autonomie au Sahara.

- Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) a décidé de geler son partenariat avec le musée "Tropenmuseum", jusqu'à nouvel ordre. Cette décision, qui fait suite au débat actuel sur le projet d'annulation de la convention de sécurité sociale signée entre le Maroc et les Pays-Bas, constitue un acte de solidarité avec la communauté marocaine établie dans ce pays.

*Assahra Al Maghribia.:

- Au total, 2.419 entreprises ont bénéficié des garanties de la Caisse centrale de garantie (CCG). Le volume de crédits accordés par cette Caisse aux TPE et aux PME, lors des premiers mois de 2014, a atteint 5,2 milliards de dirhams contre 3,6 milliards durant la même période de 2013, soit une hausse de 44 pc.

- Une étude analytique sur la protection des droits des femmes dans la jurisprudence marocaine a été présentée lors d'un atelier à Skhirate au niveau des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. S'exprimant à l'ouverture de cette rencontre, le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a affirmé que le Maroc a souscrit au système onusien des droits de l'Homme, notamment après la ratification des conventions relatives à la protection des droits des femmes. 

*Al Mounaataf.:

- Le ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Ouzzine, a indiqué que la décision de reporter la CAN 2015, prise par le Maroc pour protéger la santé aussi bien de ses citoyens que de ses visiteurs, restera gravée dans l'Histoire. La CAF a fait valoir la logique du gain alors que le gouvernement marocain a estimé que la vie humaine est au-dessus de tout profit, a-t-il souligné.

- L'invitation des syndicats à la réunion de la Commission des retraites fait débat. Les syndicalistes estiment que cette invitation est une entorse à la nécessité d'une négociation tripartite. Certains partenaires sociaux ont même évoqué le boycott de cette réunion que le gouvernement compte tenir jeudi avec la Commission nationale chargée de la réforme des retraites.

*Attajdid.:

- Réforme des retraites: Benkirane convoque les centrales syndicales. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a invité les cinq centrales syndicales à une réunion dédiée au dossier de la retraite. Cette réunion intervient après celle qu'a tenue M. Benkirane lundi avec le président du CESE, Nizar Baraka, qui lui a communiqué l'avis du Conseil concernant la réforme du régime de pensions civiles. D'autre part, une réunion sera tenue jeudi par la Commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraite qui compte parmi ses membres, outre les SG des 5 centrales syndicales, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le ministère de l'Emploi et des affaires sociales, le ministère délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration et les responsables des caisses de retraite.

- Le Conseil de la ville de Rabat cède Souk Laghzel pour 300 dh le mètre carré! Le Conseil a approuvé, lundi, le projet de cession d'une assiette foncière d'une superficie de plus de deux hectares pour le prix dérisoire de 300 DH/m2 au profit d'un promoteur immobilier. Il s'agit de Souk Laghzel qui longe la route côtière. Le secrétaire du Conseil et membre du PJD, Hicham Lahrach, a signalé que cette transaction a fait perdre à la ville quelque 80 milliards de centimes, étant donné que le prix moyen du mètre carré dans cette zone oscille entre 10.000 et 13.000 DH.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- "Adieu Ahmed Zaidi". C'étaient des funérailles exceptionnelles à tous les égards. Toutes les institutions de l'Etat étaient représentées. Le tissu politique, syndical et associatif était également au rendez-vous pour faire un ultime adieu à feu Zaidi.

- Les interventions de l'Inspection générale de l'administration territoriale en 2014 ont concerné 77 missions d'inspection portant sur le contrôle de la gestion financière et administrative des collectivités territoriales, le contrôle de l'urbanisme et de la passation de pouvoirs, outre des enquêtes concernant les plaintes déposées contre les élus et les agissements de certains agents d'autorité et fonctionnaires, a fait savoir le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad. Le ministre, qui présentait le budget de son département dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances 2015, a précisé que ces missions ont débouché sur 61 mesures destinées à redresser les dysfonctionnements signalés.

*Al Khabar.:

- Le Maroc place la question de l'intégrité territoriale en tête des priorités de sa diplomatie en 2015. Présentant le budget de son département pour 2015, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a indiqué que le Royaume va renforcer son positionnement à tous les niveaux sur la scène internationale afin de contrecarrer les manoeuvres de l'Algérie qui cherche à instrumentaliser la question des droits de l'Homme au service de la thèse séparatiste.

- La grogne sociale contre la hausse des prix d'eau et d'électricité amène Fassi Fihri à préparer un plan pour contenir la colère de la rue. Dans un communiqué publié mardi, l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) s'est engagé à mobiliser tous ses services et agences pour accueillir les clients voulant déposer des plaintes. L'Office a aussi promis des facilités de paiement, la prorogation des délais de perception et l'annulation de l'amende appliquée en cas de retard de paiement.

*Rissalat Al Oumma.:

- Le gouvernement et sa majorité parlementaire monopolisent les radios privées à couverture nationale. Ils s'accaparent 57,16 pc du temps d'intervention imparti aux composantes du paysage politique (gouvernement, majorité, opposition et partis non représentés au parlement). D'autre part, les femmes n'ont bénéficié que de 10,86 pc du temps d'intervention dans les médias audiovisuels, selon un rapport de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA).

- Le secrétaire général de la Fédération nationale d'eau potable et membre de l'UMT, Abdeslam Oumalek, critique les nouvelles mesures décidées par l'ONEE concernant les factures d'eau, jugeant qu'"il s'agit d'une politique visant le gain plutôt que de prestations sociales". Selon Oumalek, il s'avère difficile d'opter pour une facturation mensuelle au lieu de la facturation sur trois mois, en vigueur actuellement.

*Al Assima Post.:

- Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a souligné que le Maroc va renforcer sa diplomatie culturelle en vue de défendre ses intérêts suprêmes. Le Royaume va participer à davantage de manifestations internationales afin de conforter son rayonnement culturel et son influence à l'échelle internationale.

- Le Parti authenticité et modernité (PAM) qualifie les lois électorales de "régression démocratique". Dans un communiqué ayant sanctionné les travaux de son conseil national, le parti note que l'avant-projet de loi organique sur la région "ne garantit pas, dans plusieurs de ses dispositions, une traduction dans les faits du principe de la gestion autonome consacré par la Constitution".

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 495

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara