Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


MAP - publié le Mercredi 11 Mars à 12:31

Maroc : Revue de presse quotidienne du 11 mars 2015



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens paraissant mercredi 11 mars 2015:



*Le Matin.:

- Le Souverain du Royaume hachémite de Jordanie, SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein, accompagné de Sa Majesté la Reine Rania Al Abdallah, est arrivé mardi à Casablanca pour une visite de travail officielle au Maroc, à l'invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. A leur arrivée à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, SM le Roi Abdallah II et la Reine Rania, accompagnés de SAR le Prince Ali Bin Al Hussein Ibn Talal, de SAR le Prince Rached Bin Al Hassan Ibn Talal et de SAR la Princesse Zeina Rached, ont été accueillis par Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui était accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SAR la Princesse Lalla Salma.

- Le Maroc s'étonne de la tournure rocambolesque donnée par le Nigéria à un pseudo entretien téléphonique qui n'a jamais eu lieu entre SM le Roi Mohammed VI et le président nigérian. Le Cabinet Royal dément catégoriquement les allégations mensongères des autorités nigérianes faisant état d'un prétendu entretien téléphonique entre le Souverain et le président de la république du Nigéria, indique mardi un communiqué du Cabinet Royal.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a affirmé, mardi à Rabat, que l'économie marocaine "est en plein développement" et que la France "peut proposer des technologies très avancées". Le ministre français, qui a rencontré mardi le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a indiqué que la France et le Maroc "travaillent déjà sur le plan économique mais nous avons décidé d'aller plus loin". "Nous avons mis en place une feuille de route pour les prochains mois", a dit pour sa part Elalamy.

- La ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afailal, a jugé que la politique hydrique marocaine est un modèle pour les pays africains et arabes. Afailal, qui s'exprimait mardi au forum de la MAP, a mis en avant la réforme institutionnelle et législative, la construction des barrages et l'adoption du plan national de l'eau, dont le cout global est estimé à 220 milliards de dirhams.

*L'Economiste.:

- Boussaid au Club de L'Economiste: Immobilier, aucun risque systémique. "Non, le secteur de l'immobilier ne présente pas de risque systémique. C'est un marché qui reste porteur contrairement à d'autres". Invité au Club de l'Economiste, Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances, est catégorique sur le risque systémique que présenterait la situation financière des opérateurs immobiliers malgré le poids des engagements bancaires. Le secteur concentre le quart du crédit bancaire, soit 235 milliards de dirhams. Le ministre reconnaît un essoufflement de l'activité et prévient qu'il n'est pas question de venir au secours à un promoteur de manière individuelle.

- Tourisme: Les majors de l'Atlantique à Rabat. En pleine conjoncture sectorielle incertaine, Rabat accueille aujourd'hui The Atlantic Initiative for Tourism: 300 participants de haut niveau dont une vingtaine de ministres et hauts représentants en provenance de 45 destinations matures en marchés émetteurs. En partenariat sur cet événement avec l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), le département du Tourisme espère marquer le coup de l'événementiel pour relever l'attractivité de la destination dans un contexte encore marqué par l'enchaînement d'événements exceptionnels. Atlantic Initiative vient à point nommé, puisque des pistes de relance y seront annoncées pour l'ensemble de la région.

*Al Bayane.:

- Le Bureau politique du PPS exprime son profond ressentiment face aux pratiques visant à perturber le fonctionnement normal des institutions. Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a tenu sa réunion ordinaire lundi dernier. Le BP s'est d'abord penché sur certaines pratiques irresponsables initiées par les groupes de l'opposition au sein de la Chambre des représentants, pratiques qui ont mis à nu des actes très en deçà de ce que doit être le niveau normal et requis d'une opposition réellement démocratique. Cette opposition est malheureusement tombée dans la logique de la perturbation du fonctionnement normal des institutions, comme cela s'est déroulé à l'occasion de la réunion de la commission de l'intérieur à la Chambre des représentants en vue d'examiner les projets de lois électorales.

- Afailal au Forum de la MAP: Le gouvernement a à son compte un bilan honorable. Le gouvernement actuel peut s'enorgueillir d'avoir un bilan "honorable" à son compte en réussissant à aborder nombre de dossiers brûlants (compensation, retraites, etc...) et à assurer la stabilité du pays, a affirmé, mardi à Rabat lors du Forum de la MAP, la ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afailal, également membre du Bureau politique du PPS. Tout en affirmant que le gouvernement a fait des choses positives (diminution des prix des médicaments, Fonds Takafoul, bourses d'étudiants, indemnisation pour perte d'emploi), le PPS souligne qu'il n'a pas réussi dans d'autres secteurs comme c'est le cas du secteur de l'emploi, a-t-elle dit.

*L'Opinion.:

- L'Office du tourisme sous la loupe de la Cour des comptes. La stratégie de marketing mise en œuvre par l'Office national marocain de tourisme (ONMT) dans le cadre des programmes de contractualisation consacrés par la Vision stratégique 2020 a fait l'objet d'un rapport de la Cour des comptes qui vient d'en rendre publique une synthèse. Il ressort des différentes analyses portant sur plusieurs aspects de gestion stratégique de l'Office que celui-ci est déconnecté aussi bien de cette Vision que du nouveau business model qui se décline du nouvel environnement du secteur. La Cour des comptes rappelle que la gestion du secteur du tourisme a pris un tournant décisif avec la pose, en 2001, des premiers jalons pour instaurer une gestion par la contractualisation autour d'un contrat programme pour la période 2001-2010.

- Communiqué conjoint de l'Istiqlal, le PAM, l'USFP et l'UC: L'indépendance du parquet vis-à-vis du ministère de la Justice s'impose. Les partis de l'opposition ont débattu, lors d'une réunion tenue lundi, la question de l'indépendance du pouvoir judiciaire vis-à-vis du pouvoir exécutif. Dans un communiqué rendu public suite à cette réunion, les quatre partis proclament leur appui à ceux qui défendent l'indépendance du parquet vis-à-vis du ministère de la Justice, convaincus qu'ils sont que cette indépendance constitue, au regard de ce qui a entaché l'expérience actuelle du ministère de la Justice et des Libertés, un pilier essentiel de l'indépendance réelle et effective du pouvoir judiciaire et la garantie indispensable de tout procès équitable et d'égalité entre les justiciables.

*Libération.:

- Une feuille de route pour la relance de la coopération maroco-française: Manuel Valls attendu à Rabat le 10 avril. Le Premier ministre français, Manuel Valls, est attendu au Maroc le 10 avril prochain dans le cadre d'une visite officielle. Le chef du gouvernement français se rendra dans le Royaume, un mois après la visite que vient d'effectuer son ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, les 9 et 10 mars courant. Cette visite précède la tenue prochaine de la 12ème Rencontre de haut niveau franco-marocaine, prévue pour fin mai ou début juin prochain à Paris, et qui permettra aux deux Etats de définir une feuille de route commune pour les deux années à venir et de lancer une série de nouveaux projets. 

- Réunion des pharmaciens ittihadis: ?Pour des conseils régionaux conformes à la régionalisation avancée. Les pharmaciens ittihadis réclament des conseils régionaux dont le nombre et la répartition géographique doivent être conformes au nouveau découpage territorial. C'est leur principale requête formulée à la suite de la réunion du secrétariat national du secteur tenue jeudi 5 mars courant. Dans un communiqué publié en cette occasion, les pharmaciens ittihadis, qui ont accueilli favorablement la dissolution des conseils régionaux du Nord et du Sud, considèrent que cette décision est le prélude pour mettre fin aux nombreux dysfonctionnements qui ont marqué la gestion du secteur.

*Al Massae.:

- La ministre déléguée chargée de l'Eau et membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Charafat Afilal, qui était mardi l'invitée du Forum de la MAP, a vivement critiqué ceux qui reprochent à son parti son alliance avec le PJD, soulignant que le PPS a contribué au "changement de la vision du parti de la lampe vis-à-vis de la femme".

- Les cliniques et médecins de Rabat augmentent les tarifs des opérations chirurgicales. Des données fiables ont révélé que certaines cliniques de la capitale tarifent des opérations chirurgicales (notamment la chirurgie oculaire, osseuse et esthétique) à des prix trois fois supérieurs que leur coût réel. Des sources imputent cette situation au manque de contrôle de la part des autorités de tutelle. 

*Al Alam.:

- Le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a souligné, à l'occasion d'une rencontre avec le représentant de l'Organisation nationale amazighe pour l'amitié et la coopération avec les peuples de la Méditerranée, que "la langue amazighe est une question d'identité prioritaire et non un sujet de querelles politiques". Chabat a estimé, d'autre part, que le gouvernement s'est comporté avec mépris vis-à-vis des revendications portant sur la mise en oeuvre des dispositions constitutionnelles relatives à la langue amazighe.

- Le secrétaire général de l'Organisation de la jeunesse istiqlalienne, Omar Abbassi, a indiqué, dimanche lors d'une rencontre tenue à El Jadida, qu'il y a eu des régressions considérables sur divers fronts sous l'actuel gouvernement, estimant que le parti de l'Istiqlal "subit une offensive menée par le parti au pouvoir puisqu'il représente son seul concurrent sur la scène politique".

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le bureau politique de l'USFP a affirmé que le retrait de l'opposition de la réunion consacrée à la discussion des lois électorales "n'est qu'un premier pas pour revendiquer un dialogue sérieux visant à conférer à l'opposition sa place constitutionnelle". Le direction ittihadie, réunie sous la présidence du premier secrétaire, Driss Lachgar, a souligné qu'"en cas de persistance de cette situation, le parti, en coordination avec ses alliés, examinera toutes les options possibles. 

- Le président du Club des magistrats du Maroc, Yassine Moukhli, s'est dit satisfait du soutien des partis de l'opposition à l'indépendance du parquet général vis-à-vis du ministère de la Justice et des Libertés. Moukhli a noté, dans une déclaration au journal, que le débat autour de cette question au parlement reflète les revendications populaires puisqu'il prend la défense des orientations générales du dialogue national sur la réforme de la justice.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Les magistrats de la Cour des comptes dévoilent des dysfonctionnements dans quatre établissements publics. Un nouveau rapport de la Cour des comptes met à nu des dysfonctionnements qui entachent plusieurs établissements publics qui absorbent des budgets importants contre de piètres résultats. Il s'agit de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), l'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise, l'Agence marocaine de développement des investissements et la Maison de l'artisan. 

- Le ministère de l'Economie et des Finances interdit aux ministres d'accorder des indemnités en espèces. Des sources informées au sein du ministère des Finances ont révélé que ce département a adressé une circulaire aux trésoriers des différents ministères les exhortant à ne pas verser les indemnités (indemnités de transport et primes) accordées aux responsables et fonctionnaires des administrations publiques moyennant un paiement en espèce et d'opter, en lieu et place, pour les virements bancaires.

*Al Haraka.:

- SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi au Palais Royal de Rabat, M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international de la République française, qui effectue une visite de travail au Royaume, indique un communiqué du Cabinet Royal. L'entretien a porté sur la relation entre les deux pays, le contexte sécuritaire régional et notamment la lutte contre la menace terroriste, ainsi que les diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun.

- L'ambassadeur du Maroc en Jordanie, Hassan Abdelkhalek, a souligné que la visite de travail officielle au Maroc de SM le Roi Abdallah II de Jordanie, accompagné de SM la Reine Rania Al Abdallah, sera "une occasion historique" pour donner un nouvel élan aux relations historiques et solides entre les deux pays frères dans différents domaines.

*Assabah.:

- Hausse prévue de la facture d'eau. La ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afailal, qui s'exprimait mardi lors du forum de la MAP, a assuré que cette augmentation ne concernerait que les catégories aisées, et qu'elle a été dictée par le besoin de financer le Plan national de l'eau dont le coût global est estimé à 220 milliards de dirhams.

- Benkirane ferme le robinet des microcrédits. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a, dès son investiture, décidé de limiter le montant des crédits octroyés par les associations du microcrédit afin de réduire les crédits en souffrance et les défauts de paiement qui ont atteint des proportions alarmantes depuis 2009. Selon un rapport publié par la Banque mondiale, les crédits en souffrance ont diminué de -23 pc à la faveur du changement politique.

*Al Mounaataf.:

- Le ministre français des Affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, a réitéré le soutien de la France à la dynamique de réforme, d'ouverture et de progrès impulsée au Maroc sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, selon la déclaration conjointe franco-marocaine publiée lundi à Rabat à l'occasion de la visite du responsable français dans le Royaume. La France réitère également son appui au plan d'autonomie proposé par le Maroc comme étant une base "sérieuse" et "crédible" d'une solution négociée à la question du Sahara marocain, indique la même source.

- Mohamed Belmahi, président de la Fédération royale marocaine de cyclisme, a salué la décision du club émirati d'Al Ahly de se retirer du Tour d'Algérie 2015. Bien que les raisons de ce retrait n'aient pas été divulguées, la plupart des organisateurs de ce Tour n'ont pas exclu que ce retrait soit un signe de protestation contre la participation d'une équipe du Polisario à la course.

*Assahra Al Maghribia.:

- Le Souverain du Royaume hachémite de Jordanie, SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein, accompagné de Sa Majesté la Reine Rania Al Abdallah, est arrivé mardi à Casablanca pour une visite de travail officielle au Maroc, à l'invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. A leur arrivée à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, SM le Roi Abdallah II et la Reine Rania, accompagnés de SAR le Prince Ali Bin Al Hussein Ibn Talal, de SAR le Prince Rached Bin Al Hassan Ibn Talal et de SAR la Princesse Zeina Rached, ont été accueillis par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui était accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SAR la Princesse Lalla Salma.

- Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, et le ministre français des Affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, ont mis en exergue la solidité des relations entre le Maroc et la France. Les deux parties ont annoncé l'ouverture d'un nouveau chapitre dans ces relations, "placé sous le signe du renforcement et du renouvellement".

*Bayane Al Yaoum.:

- Le PPS a exprimé son mécontentement des attitudes de certains partis de l'opposition visant à faire obstacle au cours normal des institutions. Dans un communiqué, le Bureau politique du parti du livre a dénoncé les "agissements irresponsables" des groupes de l'opposition à la Chambre des représentants, les accusant de vouloir entraver le fonctionnement des institutions en décidant lundi de se retirer des travaux de la commission de l'intérieur consacrés à l'examen des projets de lois électorales.

- La ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afailal, a affirmé que la défense des droits des femmes fait partie intégrante de l'identité du PPS, soulignant que le parti du livre "ne va jamais y renoncer". Afailal s'exprimait mardi au Forum de la MAP.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les ministères de l'Intérieur et de l'Habitat et la politique de ville lancent une enquête sur les dysfonctionnements entachant des projets dans la ville Tamesna. Des sources informées ont fait état de la formation d'une commission conjointe composée de représentants du ministère de l'Intérieur et du ministère de l'Habitat et de la politique de la ville, avec pour mission de s'enquérir de défaillances signalées dans des projets d'infrastructures et d'aménagement de services publics ainsi que dans le plan de développement de la ville.

- Paris salue le rôle du Maroc dans le processus de résolution de la crise libyenne et proclame son soutien au projet d'autonomie comme base des négociations sur la question du Sahara. Dans une Déclaration conjointe franco-marocaine publiée à l'occasion de la visite de travail effectuée au Maroc par le ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, la France a réitéré son appui au plan d'autonomie proposé par le Maroc comme étant une base "sérieuse" et "crédible" d'une solution négociée à la question du Sahara marocain. Elle a, par ailleurs, salué l'initiative du Maroc consistant a accueillir le nouveau round de dialogue inter-libyen dans le but de parvenir à une solution politique de la crise dans ce pays.

*Rissalat Al Oumma.:

- Le Forum de Crans Montana "se tiendra à Dakhla, au Maroc", a déclaré, vendredi à Rabat, le président de cette prestigieuse institution, Jean-Paul Carteron. "Il est bien évident que nous serons à Dakhla, au Maroc", a affirmé M. Carteron lors d'une conférence de presse à Rabat pour la présentation de ce forum et de son programme, saluant les efforts "colossaux" entrepris par le Maroc pour le développement de cette cité, "l'une des plus belles régions du monde". Il a souligné que la ville de Dakhla est devenue un "modèle" et un "exemple" de développement pour le Maroc et pour toute l'Afrique, précisant que "le forum permettra de mettre l'accent sur ce qui se réalise maintenant à Dakhla et sur ce qui va se réaliser dans les années à venir".

- La façon avec laquelle l'Union Européenne (UE) continue de fermer les yeux sur le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf contrôlés par le Polisario est ''profondément troublante", souligne le journaliste suédois Bengt Nilsson, qui estime que c'est également "offensant" pour les citoyens européens. "Dans la pratique, nos impôts sont utilisés pour financer la criminalité et le terrorisme en Afrique de l'Ouest", explique le journaliste dans un article publié lundi par le site Ethno Press, qui relève que la vulnérabilité des habitants des camps de Tindouf en Algérie facilite leur recrutement par des groupes terroristes comme Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), qui a longtemps été impliqué dans les enlèvements, la traite des êtres humains et la contrebande d'armes et de drogue dans la région.

*Attajdid.:

- Le CHU Ibn Sina de Rabat lance ce jeudi une campagne de promotion du don d'organes et de tissus. Selon les statistiques officielles, le taux de greffe d'organes et de tissus provenant de donneurs vivants ou en état de mort cérébrale ne dépasse pas 25 pour un million d'habitants et seulement un millier de personnes sont enregistrées au Registre des consentements au don d'organes et de tissus. Ces chiffres montrent, selon la direction du CHU Ibn Sina, l'ampleur des besoins en la matière.

- La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a mis en relief, lundi devant l'Assemblée générale de l'ONU, les réalisations du Maroc en matière de promotion de la situation des femmes. Le Maroc est engagé dans de grands chantiers visant la réduction des inégalités en tant que prélude pour la réalisation de la justice sociale et du développement durable, a souligné la ministre qui intervenait lors d'une table ronde tenue dans le cadre de la 59ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW59), qui se poursuit à New York jusqu'au 20 mars.

*Al Assima Post.:

- La ministre déléguée chargée de l'Eau et membre du bureau politique du PPS, Charafat Afailal, a estimé que le projet de loi relatif à l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination, au lieu de s'attaquer à toutes les formes de violence à l'égard des femmes, a annexé cette question à celles intéressant d'autres catégories sociales comme les enfants, suscitant ainsi la désapprobation des partis composant la coalition gouvernementale. Afailal, invitée mardi au Forum de la MAP, a affirmé que le PPS rejette ledit projet de loi dans sa mouture actuelle, ajoutant que ce texte avait atterri il y a quelques semaines au Conseil de gouvernement mais "n'a pas recueilli le consensus".

- Les intervenants à une rencontre à Rabat soulignent l'impératif de renforcer la représentativité féminine dans les instances élues et les institutions civiles. Les participants à une rencontre nationale autour de "La participation citoyenne: quel rôle de la femme dans la gouvernance locale?", organisée par l'Espace associatif, ont noté qu'en dépit des évolutions positives enregistrées dans les droits des femmes (ratification des conventions internationales, levée des réserves sur certaines d'entre elles, réforme du code de la famille et avancées constitutionnelles), un défi majeur reste à relever, à savoir la mise en oeuvre des textes encadrant ce domaine de manière à renforcer la présence des femmes dans les instances élues et les institutions civiles.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus