Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 10 Novembre à 16:06

Maroc : Revue de presse quotidienne du 10 novembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus lundi 10 novembre:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Le ministère de la Communication expose sa feuille de route pour la modernisation du secteur des médias. Mustapha El Khalfi a présenté vendredi le projet de budget de son département devant la commission de l'enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Son département prévoit la poursuite du dialogue et de la concertation autour du projet du Code de la presse, ainsi que la finalisation du nouveau programme concernant la subvention des entreprises de presse, qui s'étalera jusqu'à 2017, parallèlement au renforcement des capacités de la presse régionale. Quant au pôle audiovisuel, la priorité sera accordée à l'amélioration de la qualité des programmes et le renforcement de la compétitivité de ce secteur.

- Industrie de la pêche: Un projet d'étude pour booster l'innovation. Le département de la pêche entend commanditer une étude pour l'identification des opportunités d'innovation des industries des produits de la mer, afin de maximiser leur valorisation et améliorer leur compétitivité sur les marchés national et international. Le secteur fait face à des défis importants liés notamment à la mondialisation, aux fluctuations des prix sur les marchés, à la durabilité de la ressource, à la hausse des coûts d'exploitation des entreprises et au changement des habitudes alimentaires des consommateurs.

- Ambiance électrique entre majorité et opposition à la Chambre des représentants. Les deux parties se livrent à un bras de fer serré qui bloque parfois les travaux parlementaires. Pour détendre l'atmosphère et promouvoir l'action parlementaire, les présidents des huit groupes parlementaires se sont récemment réunis avec le président de la Chambre des représentants afin de se mettre d'accord sur les règles à observer par les parlementaires pour éviter les tirs à la corde entre opposition et majorité et instaurer un climat propice à un travail parlementaire efficace.
.

*L'Economiste.:

- Discours royal: L'agenda des provinces du Sud. La régionalisation avancée sera mise en oeuvre l'année prochaine dans les provinces du Sud. Mais attention, ce chantier "ne se réduit pas à des textes juridiques et au transfert, du centre vers les régions, des ressources matérielles et humaines", prévient le Souverain dans son discours prononcé à l'occasion du 39ème anniversaire de la Marche Verte. "Nous voulons plutôt qu'elle soit fondée sur le patriotisme sincère, impliquant un attachement sans faille à l'intégrité territoriale de notre pays. Nous voulons des zones et des régions solidaires complémentaires, qui s'entraident et se soutiennent mutuellement", a précisé SM le Roi pour qui "tous les Marocains sont égaux, sans distinction entre le Jebli, le Rifain, le Sahraoui et le Soussi".

- Prix du gasoil: Les routiers brandissent la menace de grève. Pour les transporteurs, c'est un paradoxe. Depuis un an, le cours du baril de pétrole ne cesse de baisser, une baisse qui s'est accélérée ces trois derniers mois (-25). Il est passé en dessous de 100 dollars pour se négocier, jeudi 6 novembre, à 82,75 dollars. Si bien que le prix de l'essence super, du fuel n 2 ONEE et du fuel spécial a baissé depuis le 1er novembre. Seul le prix du gasoil est resté inchangé à 9,69 dirhams depuis le 16 juillet 2014. Les routiers, dont les dépenses de carburant représentent 36 pc des charges d'exploitation, s'interrogent sur l'absence d'une corrélation entre les cours du pétrole sur les marchés internationaux et le prix du gasoil. Si bien que la Fédération des transporteurs portuaires menace de déclencher une grève de 72 heures pour réclamer des mesures compensatoires.

*Al Bayane.:

- Déclaration finale du forum de la gauche arabe: Le comité de suivi du forum de la gauche apprécie hautement le rôle du PPS dans la réussite de l'expérience marocaine. Le comité de suivi du forum de la gauche arabe, réuni les 7 et 8 novembre à Rabat, a hautement apprécié le rôle que joue le Parti du progrès et du socialisme (PPS) à partir de sa place au sein du parlement et du gouvernement dans le renforcement des institutions nationales, l'approfondissement de la démocratie et l'élaboration de programmes et lois ayant pour objectif l'élévation du niveau de la vie publique et l'élargissement des droits de la femme et des jeunes, des travailleurs et des couches vulnérables.

- Débat autour de la réforme des régimes de retraites: Approfondir le dialogue et dégager les points de désaccord. Le bureau politique du PPS et le groupe de l'alliance socialiste à la Chambre des conseillers organisent, ce mardi à Rabat, une table ronde autour de "la réforme des régimes de retraites". Outre la participation des experts, des dirigeants du PPS, des représentants du monde du travail et syndical, prendront part à ce débat Idriss Azami, ministre délégué chargé du Budget et Mohamed El Alaoui, membre du secrétariat national de l'Union marocaine du travail (UMT).

*L'Opinion.:

- Discours de SM le Roi à l'occasion de la glorieuse Marche Verte: Force des valeurs, obligation de transparence dans les relations internationales et idée neuve de la société Monde. Véritable leçon du droit international tant dans ses principes fondamentaux sous-tendus par les valeurs de paix, d'entente, de coexistence et de respect mutuel, que dans son application dans les relations inter-Etats. Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion du 39ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte constitue, sans conteste, un événement majeur d'autant plus important qu'il traduit une volonté affirmée de sensibiliser sur les dangers qui entravent aujourd'hui une meilleure application des règles de droit international à la faveur de considérations politiciennes étriquées.

- Grogne des enseignants maintenus jusqu'à la fin de l'année: Ni salaire, ni pension de retraite? Les enseignants concernés par le décret de loi publié le 02 septembre au Bulletin Officiel qui stipule leur maintien en poste jusqu'à la fin de l'année scolaire ou universitaire en cours, se sont trouvés dans une situation kafkaïenne, résultat de l'amateurisme et des décisions hâtives prises par le gouvernement. Plusieurs enseignants ont contacté le quotidien pour exprimer leur désarroi. Ils n'ont eu ni leur salaire à la fin du mois, ni une pension de retraite. D'un côté, se basant sur le décret de prolongation, la caisse de retraite n'a jusqu'à maintenant pas encore traité leurs dossiers respectifs. De l'autre côté, leurs salaires ont été suspendus sous prétexte justement que leurs dossiers ont été transférés à la caisse de retraite.

*Libération.:

- L'Anapec vole au secours du gouvernement Benkirane: Les chiffres annoncés par l'agence sont en contradiction avec les prévisions du HCP et du patronat. Y aura-t-il suffisamment de création d'emplois dans le secteur privé en 2015? Un sondage de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) effectué auprès de 4.660 entreprises marocaines a révélé que ces dernières ont affiché leur volonté d'embaucher 103.000 personnes au cours de la période allant de juillet dernier jusqu'à la fin de 2015. Un chiffre qui serait appelé à augmenter si l'on prend en considération les postes qui seront créés à travers les projets lancés par l'Etat et réalisés par le secteur privé et qui sont estimés à quelque 20.000 postes d'emploi. Et du coup, les opportunités offertes par le privé atteindront 124.000 emplois, soit 83.000 postes par année contre 58.000 en 2013.

- Les chioukhs R'guibatt Labeihatt de Smara dénoncent les interventions violentes de la gendarmerie algérienne dans les camps de Tindouf. Dans un communiqué dont Libération a reçu copie, les chioukhs, notables et membres de la tribu R'Guibatt Labeihatt, réunis à Smara, dénoncent les violences et les interventions sauvages que subissent leurs cousins et parents dans les camps de Tindouf. Violences perpétrées par la gendarmerie algérienne avec la complicité des miliciens du Polisario et qui se traduisent par des coups et blessures et des tirs à balles réelles sur des populations civiles désarmées, dont le seul crime est d'avoir manifesté pacifiquement et de façon solidaire avec la famille de la jeune Mahjouba Mohamed Hamdi Daff enlevée par la milice du Polisario. Les signataires expriment leur indignation face à l'indifférence et au silence complice des ONG dites humanitaires comme Amnesty International et Human Right Watch promptes à dénoncer le moindre acte des forces de l'ordre marocaines.

*Al Massae.:

- Présentant un exposé sur les préparatifs du Parti Authenticité et Modernité (PAM) pour les élections, à l'occasion de la tenue, samedi à Skhirate, de la 18ème session du conseil national du parti, le secrétaire général adjoint du PAM, Ilyass Omari, a affirmé que cette formation ambitionne d'obtenir des résultats supérieurs à ceux atteints en 2009, sans pour autant chercher à "rafler la mise".

- Le ministre délégué chargé du Budget, Driss El Azami El Idrissi, a défendu, lors d'un meeting du parti de la lampe tenu samedi à Fès, le bilan du gouvernement Benkirane dans une conjoncture régionale tendue. Le ministre a souligné que le modèle marocain demeure unique grâce à sa stabilité et aux grandes réformes politiques engagées.

- Fogarim se refait une santé après des années de crise. Les chiffres publiés par la Caisse centrale de garantie révèlent une forte progression des prêts accordés dans le cadre du crédit Fogarim destiné aux populations à revenus modestes et non réguliers. Ainsi, durant les dix premiers mois de l'année 2014, Fogarim a enregistré un montant de crédits garantis de 2,32 MMDH, en augmentation de 33 pc par rapport à la même période de 2013.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le Maroc est un modèle dans la région arabe dans le domaine des droits de l'Homme, a affirmé le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme des Nations unies, Zeid Ra'ad Al Hussein. Dans une allocution prononcée en son nom par le responsable au Bureau régional du HCDH pour le Moyen Orient, l'Afrique du Nord, l'Asie et le Pacifique, Hani Megali, le Haut Commissaire aux droits de l'Homme a souligné que le Royaume a choisi d'adhérer, depuis les années 90, à un processus de respect des droits humains à travers un changement "d'étape par étape" au lieu s'embourber dans des conflits comme ce fut le cas dans certains pays arabes.

- La Fédération nationale de l'eau potable mène une grève nationale les 12 et 13 novembre courant et appelle à l'ouverture d'un dialogue urgent autour de son dossier revendicatif. Le syndicat national de la conservation foncière dénonce, quant à lui, les augmentations successives qui ont porté atteinte au pouvoir d'achat de l'ensemble des salariés et des couches sociales et réclame une revalorisation des salaires pour faire face à l'augmentation du coût de la vie.

*Al Haraka.:

- Le Royaume du Maroc maintient sa demande de report de la CAN Orange 2015 à 2016, et ce après une "mûre réflexion basée sur des faits authentiquement sanitaires", a indiqué samedi le ministère de la Jeunesse et des sports dans un communiqué. Cette décision est "dictée par des raisons sanitaires de la plus haute dangerosité, liées aux risques sérieux de propagation de la pandémie mortelle Ebola", explique le ministère.

- Les participants à un sit-in organisé par la Coordination internationale pour la défense de l'intégrité territoriale et du Sahara marocain ont appelé les forces vives et les associations de la société civile algérienne, ainsi que les organisations des droits de l'Homme, à œuvrer pour la levée du blocus imposé aux Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf. Scandant des slogans et des pancartes appelant à l'unité des pays du Maghreb, les participants ont exhorté les dirigeants algériens, et à travers eux le" front polisario" à permettre au Haut-commissariat aux réfugiés de procéder au recensement de la population de Tindouf, à libérer immédiatement et sans conditions tous les séquestrés, et à les autoriser à regagner la mère patrie afin de contribuer à l'aboutissement du projet démocratique et moderniste mené par SM le Roi.

*Al Alam.:

- Le ministère délégué chargé du Transport n'a pas répondu à la demande d'explication formulée par les moniteurs et professionnels de auto-écoles concernant les coûts de la formation proposée par le ministère de tutelle, ainsi que la durée de cette formation. Le secrétaire général de la Fédération marocaine des moniteurs et des professionnels de la conduite, Mustapha Dakik, a indiqué, dans une déclaration au journal, que le ministère de tutelle cherche un fondement juridique pour amener les moniteurs de conduite à prendre en charge les coûts de la formation.

- Le Maroc se trouve dans une position stratégique pour l'intégration énergétique avec les pays voisins et dans la région méditerranéenne, selon le rapport de la Charte de l'énergie concernant le climat des investissements au Maroc. Dans ce rapport, la Conférence de la Charte de l'énergie, organe directeur et décisionnel du processus de la Charte de l'énergie, encourage le Maroc à soutenir toutes les initiatives en rapport avec l'interconnexion des marchés de l'électricité et du gaz naturel. La conférence de la Charte de l'énergie souligne aussi que le Maroc a créé un environnement favorable aux investissements étrangers, qui concrétise les principes du marché dans le secteur de l'énergie.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le ministre délégué chargé du Budget, Driss Azami Idrissi, explique la manière dont le gouvernement compte réinvestir les fonds issus de la réforme de la Caisse de compensation. La première partie de ces fonds servira à la maîtrise du déficit budgétaire en le ramenant de 7,3 pc à 4,9 du PIB en 2014, alors que la deuxième partie sera consacrée à la promotion des investissements publics qui totaliseront 189 milliards de dirhams en 2015. La troisième tranche, elle, est destinée à soutenir les programmes sociales tels que Ramed, Tayssir et le programme d'appui financier aux veuves et aux orphelins, a précisé le ministre.

- PLF 2015: Le gouvernement reconfigure la retraite complémentaire pour en finir avec les privilèges fiscaux accordés aux détenteurs de hauts revenus. L'exécutif a introduit, dans le projet de loi de finances 2015, un amendement à l'article 28 du Code général des impôts, qui octroie un privilège de taille aux détenteurs de hauts revenus lorsqu'ils souscrivent une retraite complémentaire auprès d'une société d'assurance.

*Rissalat Al Oumma.:

- Saisie de 241.000 unités de comprimés psychotropes durant les 9 premiers mois de 2014. Selon un rapport du ministère de l'Intérieur dévoilé lors de la présentation du budget de ce département, la contrebande de cette drogue à partir des frontières avec l'Algérie a pris une grande ampleur durant les dernières années.

- Des citoyens se privent d'électricité pendant une heure en protestation contre la flambée des prix d'eau et d'électricité. Après avoir mené moult mouvements de contestation, des habitants de Mdiq, près de Tétouan, ont coupé, samedi soir, le courant électrique de leurs foyers durant 60 minutes. De leur côté, des associations de défense des droits de l'Homme dans la région ont appelé les autorités à examiner les irrégularités entachant les factures d'eau et d'électricité.

*Attajdid.:

- Benkirane devant la Chambre des représentants mardi pour la séance mensuelle des questions sur les politiques publiques. Le chef du gouvernement répondra aux questions des députés sur "la politique gouvernementale pour réduire la dette publique et redresser les équilibres financiers".

- Des sites électroniques arnaquent les citoyens en leur promettant un recrutement direct. Le ministère de la Justice et des Libertés a affirmé, dans un communiqué, que le lien proposé sur certains sites électroniques prétendant la possibilité de recrutement direct au ministère n'est que pure arnaque. Le ministère indique avoir ordonné l'ouverture d'une enquête à ce sujet pour identifier les auteurs et prendre des mesures judiciaires à leur encontre.

*Al Assima Post.:

- Le feuilleton des phases finales de la CAN se poursuit: Le Maroc attaché au report, le verdict tombera demain. Le bras de fer entre le Maroc et la Confédération africaine de football (CAF) persiste. Alors que les responsables marocains ont exprimé leur attachement au report jusqu'en 2016 de la CAN à cause de craintes liées à la propagation de l'Ebola, les responsables de la CAF ont rejeté tout report, quelles qu'en soient les motivations. Demain, le sort en sera jeté.

- Drame: Décès d'Ahmed Zaidi, leader de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), dans un accident. La nouvelle est tombée tel un couperet sur les milieux politiques et partisans, ce dimanche soir. Ahmed Zaidi, ex-président du groupe parlementaire de l'USFP et fondateur du courant "ouverture et démocratie", a péri dans un accident de la route près de Bouznika, sa voiture ayant été submergée par les flots à proximité de Oued Cherrat, a-t-on appris auprès de sa famille.

*Al Khabar.:

- Le parlement du PAM accuse le gouvernement de contourner les rôles de l'institution législative. Les dirigeants du parti Authenticité et modernité (PAM) se sont relayés à la tribune, lors de la 18ème session du conseil national du parti organisé samedi à Skhirate, pour fustiger le gouvernement conduit par le Parti de la justice et du développement (PJD). Le secrétaire général du parti, Mustapha Bakoury, a accusé le gouvernement de contourner délibérément le rôle législatif du parlement, tandis que le président du conseil national du PAM, Hakim Benchemmas, a critiqué la manière dont l'actuel cabinet gère les lois électorales.

- Le gouvernement rejette 88 propositions de loi présentées par la majorité et l'opposition durant la troisième législature. Onze propositions de loi ont été par contre entérinées par une cellule ministérielle chargée de suivre l'interaction du gouvernement avec ce type de textes législatifs, selon le bilan législatif au titre de l'année 2013-2014.

*Assahra Al Maghribia.:

- SAR la Princesse Lalla Hasnaa a eu dimanche à Nagoya (centre du Japon), des entretiens avec SAI le Prince Héritier Naruhito du Japon, avec la Directrice Générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova et avec le ministre japonais de l'Education, de la culture, des sports, des sciences et de la technologie, en marge de sa participation en tant qu'Invitée d'honneur à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'Education au développement durable (EDD), prévue du 10 au 12 novembre au Japon.

- Le PAM met le gouvernement en garde contre les conséquences de la grève. Mustapha Bakkoury, secrétaire général du parti du tracteur, a également attiré l'attention sur la gravité de l'enterrement du dialogue social et l'exacerbation des tensions et du mécontentement de la majorité des composantes du peuple marocain.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le journal américain à grand tirage le "Huffington Post" a écrit vendredi que le discours prononcé, jeudi, par SM le Roi Mohammed VI à l'occasion du 39ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte se distingue par la force de la parole royale, porteuse de paix et de stabilité dans une région d'Afrique du nord qui en a tant besoin. "Au moment où les séparatistes fabriquent des bombes et entravent le processus de négociation, le Maroc a mis en place une économie moderne dans les provinces du sud", relève l'auteur de l'analyse intitulée: "Le discours fort du Roi offre une opportunité au Polisario".

- Rachid Benmokhtar fixe les mesures prioritaires du projet "Nouvelle école pour le citoyen de demain". Ces mesures visent la maitrise de la langue arabe et des apprentissages de base, l'intégration de l'enseignement général et de la formation professionnelle, la valorisation de la formation professionnelle, des compétences et de l'auto-émancipation, l'amélioration de l'offre scolaire, l'encadrement pédagogique, la gouvernance, la moralisation de l'école, la valorisation du capital humain et la compétitivité de l'entreprise dans le domaine de la formation professionnelle, a indiqué le ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle lors de sa présentation du budget de son département au cours d'une réunion de la commission de l'enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants.

*Assabah.:

- Préparatifs des prochaines élections: des dirigeants du PAM accusent le gouvernement d'improvisation. S'exprimant samedi à l'ouverture de la 18ème session du conseil national du parti du tracteur, le secrétaire général Mustapha Bakkoury a accusé le gouvernement de faire peu de cas de l'approche participative dans les préparatifs des échéances électorales prochaines, notamment en ce qui concerne la nouvelle architecture régionale.

- L'Association Marocaine des industries de pâtes alimentaires et couscous a fustigé la décision du gouvernement visant à relever du 14 à 20 pc le taux de la TVA appliqué sur les pâtes. Cette association explique que cette mesure ne va pas affecter seulement le pouvoir d'achat des consommateurs mais également la compétitivité des entreprises, soulignant que cet impôt affecte le prix de vente définitif. Pour elle, les produits des industries marocaines seraient moins compétitifs que les produits importés.

*Al Mounaataf.:

- Dans son discours adressé à la nation à l'occasion du 39ème anniversaire de la Marche verte, SM le Roi Mohammed VI a affirmé que l'affaire du Sahara "n'est pas la cause des Sahraouis uniquement", mais " l'affaire de tous les Marocains". Le souverain a en outre souligné que l'Initiative d'autonomie "est le maximum que le Maroc puisse offrir dans le cadre de la négociation pour trouver une solution définitive à ce conflit régional".

- Jean Arlet, expert de la Banque Mondiale (BM) et co-auteur du dernier rapport Doing Business (DB), affirme que le Maroc est le pays où il est "le plus facile de démarrer son entreprise", au niveau de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord (MENA). En moyenne pour lancer sa start-up, un entrepreneur marocain "doit compter 11 jours et 5 procédures pour compléter l'ensemble des démarches, soit moins qu'en Allemagne", a souligné Arlet.

*Bayane Al Yaoum.:

- Déclaration finale du forum de la gauche arabe: Le comité de la gauche arabe a réaffirmé son soutien au Maroc dans sa lutte contre le terrorisme. Il a en outre appelé à une solution de la question du Sahara sur la base du règlement onusien.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara