Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 2 Mai à 11:14

Maroc : Revue de presse hebdomadaire



Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaire:



*La Vie Eco.:

- SIAM 2015: Le Prince séduit les agriculteurs. Le Salon de l'agriculture de Meknès fête ses 10 ans sous le signe du renouveau. L'inauguration officielle du SIAM, par SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, est le signe par excellence de l'implication au plus haut niveau dans le développement de ce secteur-clé de l'économie. D'année en année, au vu de l'affluence des visiteurs et des exposants, le SIAM s'améliore et se bonifie à l'image du Plan Maroc Vert qui vient de se doter d'une nouvelle feuille de route encore plus volontariste et plus ambitieuse.

- Mardi 28 avril, en fin de matinée, le triumvirat UMT-CDT-FDT, réuni au siège de la centrale du défunt Mahjoub Benseddik, prend cette décision qui ne manquera pas de surprendre: le boycott des festivités du 1er mai, fête des travailleurs. Pour le trio syndical, ce boycott est une forme comme une autre de protestation contre ce qu'il appelle "le mépris" du gouvernement envers les revendications des travailleurs. Mieux, le silence pour ainsi dire que s'impose le trio syndical se veut tout à la fois original et plus expressif que les clameurs des foules.

*L'Observateur du Maroc et d'Afrique.:

- Assises de l'agriculture, l'heure de la moisson. Nouveau record historique pour les agriculteurs marocains: la production prévisionnelle des trois céréales principales est estimée à 110 millions de quintaux au titre de la campagne agricole 2014-2015 alors que la récolte de la campagne agricole 2013-2014 s'est établie à 68 millions de quintaux, et celle de la campagne 2012-2013 était de 97 millions de quintaux. Une très bonne nouvelle qu'a annoncée Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime lors de l'ouverture de la 8ème édition des Assises de l'agriculture à Meknès, marquée par la présence du président sénégalais Macky Sall.

- La FAO veut optimiser la production marocaine. Le Maroc et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont signé, le 29 avril à Meknès, un projet d'appui à l'élaboration d'une stratégie nationale pour la réduction des pertes post-récolte et du gaspillage des aliments au Maroc. Un accord a été signé dans ce sens entre le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et le représentant de la FAO au Maroc, Michael George Hage. Signé à l'occasion du 70ème anniversaire de la FAO organisé en marge du SIAM, ce projet est étalé sur une durée d'une année avec à la clé un montant de 99.000 dollars.

*Le Temps.:

- SIAM 2015: Référence mondiale de l'agriculture. Atteindre le niveau de référence internationale en matière agricole n'est pas une mince affaire. C'est pourtant ce que le Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM) s'est fixé comme ambition au lancement de sa première édition en 2006. Les organisateurs ont placé la barre très haut en 2014. Ils ne peuvent donc se permettre une performance moindre en 2015, surtout que l'édition de cette année marque une première: la mise à l'honneur d'une initiative, au lieu d'un pays ou une organisation internationale ou régionale.

- Mohamed Sajid tient les rênes du cheval. Le maire de Casablanca a été élu, samedi dernier, à la majorité écrasante des voix, nouveau secrétaire général de l'Union constitutionnelle. Mohamed Sajid a obtenu 825 voix à l'issue des travaux du Conseil national du parti du Cheval qui se sont tenus à Casablanca, remportant une victoire incontestable face aux autres candidats.

*Le Reporter.:

- Sahara: Grande défaite de l'Algérie et du Polisario. Dure a été la chute de l'Algérie et du Polisario après que le Conseil de sécurité de l'ONU a réitéré son appui à une solution politique et appelé au réalisme et à l'esprit de compromis. Ces deux alliés auront ainsi beaucoup de mal, cette fois, après les manigances et toutes leurs tentatives d'influencer la décision, à admettre cette lourde défaite et cette résolution qui va à l'encontre de leurs manoeuvres sournoises. En effet, le CS de l'ONU a réitéré, ce mardi 28 avril, son appui à une solution politique mutuellement acceptable et réaffirmé la "prééminence" de l'initiative marocaine d'autonomie ainsi que son appel à l'Algérie pour l'enregistrement des populations des camps de Tindouf.

- Don d'organes: Dissiper tout équivoque. Au Maroc, le taux de donateurs (d'organes et de tissus humains) après décès ne dépasse pas 0,4 pour chaque million de Marocains, face à un besoin annuel de 1.000 greffes de cornées, 250 greffes de reins et 300 greffes de moelle épinière. Dans le but de faire adhérer et impliquer les Marocains à ce geste tout aussi humain et humaniste que patriote, une rencontre nationale a été organisée jeudi 23 avril à Rabat, à laquelle ont participé le Conseil des oulémas et le CNDH.

*La Nouvelle Tribune.:

- SIAM 2015: Un million de visiteurs, 59 pays, 1.200 exposants. Meknès, la capitale ismaélite, vit depuis lundi dernier au rythme de l'agriculture. Le SIAM, un salon devenu en quelques années le rendez-vous incontournable de l'agriculture, alimente davantage à chaque édition le débat sur un secteur aux enjeux stratégiques pour un pays comme le nôtre.

- Indemnité pour perte d'emploi, les remboursements démarrent. Plus de 3.620 demandes éligibles ont été enregistrées par la CNSS depuis le 1er décembre 2014. Les premières indemnisations seront versées à partir de cette semaine. L'Etat va débloquer une première tranche de 250 MDH pour soutenir le démarrage de l'IPE. Le coup d'envoi officiel de l'opération "Indemnité pour perte d'emploi" a été donné vendredi 24 avril, intégrant le Maroc dans le club des pays offrant cette prestation aux salariés du secteur privé.

*Finances News Hebdo.:

- Le crédit de TVA à l'épreuve de la réalité du terrain. Commentant l'opération du remboursement du crédit TVA, Abdelkader Boukhriss, président de la commission fiscale de la CGEM, a indiqué que le gouvernement "n'a pas joué le jeu à 100 pc puisque les entreprises qui ont déposé leur dossier l'année dernière n'ont pas encore été remboursées". Dans un entretien accordé à la publication, Boukhriss appelle à une réactivité dans le traitement des dossiers et dans le remboursement, mettant l'accent sur l'importance du montage des dossiers.

- Banques islamiques: La première circulaire relative aux dossiers d'agrément sera effective dès le mois de mai. Les agréments seront octroyés en priorité aux dossiers qui présentent une réelle valeur ajoutée pour l'économie marocaine, comme l'investissement ou le financement des TPME. Les banques sont sur le qui-vive.

*Maroc Hebdo.:

- Miloudi Moukharik, secrétaire général de l'UMT, a affirmé que le boycott du 1er mai 2015 "a plus d'impact qu'une grève générale". "C'est la première fois dans l'histoire du mouvement syndical marocain qu'une telle décision est prise", a-t-il expliqué dans un entretien accordé à la publication, soulignant que l'importance du boycott du 1er mai réside aussi dans son impact à l'international.

- François Passema, candidat à la présidence de la République de Centrafrique, a affirmé que "le Maroc a toujours été un modèle" pour les Centrafricains. Dans un entretien accordé à la publication, Passema a lancé un appel aux entreprises marocaines pour aller investir en Centrafrique et "prendre part aux marchés colossaux de la reconstruction qui seront lancés juste après les présidentielles".

*Le Canard Libéré.:

- Benabdellah contre Ramid. Le très controversé projet de réforme du Code pénal ne passera pas comme une lettre à la poste. C'est ce qu'a affirmé solennellement le ministre PPS Mohamed Nabil Benabdellah, qui s'est dit contre plusieurs dispositions de la copie Ramid, notamment les deux points sur lesquels le ministre de la Justice et des libertés s'est dit intraitable, à savoir la criminalisation de la rupture en public du jeûne et les relations sexuelles hors l'institution du mariage. Vertement critiqué par la société civile et plusieurs juristes qui lui reprochent son caractère idéologique, ce texte promet une belle empoignade au sein du gouvernement entre le courant moderniste incarné par le PPS et les conservateurs emmenés par le PJD.

- L'agroalimentaire pas dans son assiette. Bien que les exportations aient doublé, le Maroc "a perdu des parts de marché au profit de la Turquie, des Emirats arabes unis et de l'Egypte", indique une récente étude de l'Office des changes. Cette vérité a été dévoilée au cours d'une conférence-débat. Seule lueur d'espoir: la Fédération nationale de l'agroalimentaire (Fenagri) dit avoir étudié des solutions pouvant ouvrir de nouvelles opportunités à l'export, essentiellement sur le marché africain.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara