Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 9 Septembre à 11:01

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 9 septembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus ce mardi 09 septembre:.



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Près de 25.000 nouvelles places pour faire face à l'augmentation des effectifs des étudiants. Environ 205.000 étudiants s'inscriront cette année aux établissements universitaires, contre 195.000 enregistrés au cours de l'année précédente, soit une augmentation de plus de 8 pc. Les nouveaux arrivants porteront le nombre total des étudiants inscrits au cours de cette année à 660.000 étudiants par rapport à 602.000 enregistrés au cours de l'année précédente, selon le secrétaire général du ministère de l'Enseignement supérieur, Abdelhafid Debbagh.

- 142ème session du conseil des ministres des AE de la ligue arabe: le Maroc appelle à la révision de la politique du voisinage arabe. Intervenant à l'ouverture de cette session, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a indiqué que le monde arabe devrait impérativement consacrer l'action arabe commune en raison de la communauté de son destin. Il a souligné que la situation qui prévaut dans le monde arabe nécessite la mise en œuvre des décisions prises par la Ligue arabe, le renforcement de la solidarité et la recherche du consensus.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La FDT divisée sur l'appel à la grève générale. Grève ou pas grève dans la fonction publique? La Fédération démocratique du travail (FDT) est, depuis quelques semaines, divisée entre deux secrétaires généraux qui se disputent la légitimité. D'un côté, Abdelhamid Fatihi qui vient d'appeler à la grève générale, de l'autre Abderrahmane Azzouzi, toujours considéré par ses partisans comme le seul leader légitime de la centrale. "La date de la grève n'a pas encore été fixée mais la décision est déjà prise", explique Fatihi. Les partisans d'Azzouzi ne se considèrent pas concernés. "Je ne vois pas encore l'utilité d'une grève générale dans la fonction publique aujourd'hui", affirme Abdelmalek Aferiat, parlementaire de la FDT et proche d'Azzouzi.

- Préservation des ressources halieutiques: Le Maroc mobilise l'Afrique. La conférence ministérielle sur la coopération halieutique entre les Etats africains riverains de l'océan atlantique (COMHAFAT) s'est ouverte lundi à Rabat. Le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime a invité à une harmonisation des efforts et une mutualisation des moyens dans le cadre d'une approche régionale qui doit trouver dans la COMHAFAT le terrain fertile pour sa pleine réussite.

*L'Economiste.:

- Conseil supérieur de l'éducation: La réforme à la recherche d'un nouveau souffle. Le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique tient, depuis hier, sa 2ème session ordinaire à huis-clos, moins de deux mois après son installation. L'objectif est d'élaborer un rapport stratégique d'ici la fin de l'année. Ce document devra comporter des recommandations pour la réforme du système éducatif.

- L'Office national des aéroports (ONDA) promet des aéroports aux normes . L'aéroport Mohammed V sera complètement reconfiguré avec un investissement de 2 milliards de DH. Ce budget comprend l'extension et le réaménagement du terminal 1 mais aussi le doublement de la capacité du terminal 2. Grande nouveauté, la RAM aura enfin son terminal d'une capacité de 14 millions de passagers qui sera achevé en juin 2017.

- Risques toxiques: Les mises en garde du Centre antipoison. Les aliments ne sont pas les seules sources d'intoxication. Les produits cosmétiques, industriels et pharmaceutiques présentent également des risques. Ils ont conduit au décès de 96 personnes en 2013. Même les produits d'entretiens, tels l'eau de javel vendue par les marchands ambulants, ont fait des victimes.

*Al Bayane.:

- L'Algérie alimente les crimes transfrontaliers du trafic de drogue: Le Maroc fait front contre le commerce des psychotropes. D'une saisie à l'autre, la lutte du Maroc contre le trafic de drogue, et particulièrement des comprimés psychotropes et autres stupéfiants venant d'Algérie, devient constante voire même quotidienne.

- Un comité de l'ONU confiant quant à l'engagement du Maroc en faveur des droits de l'enfance. Lors de la séance de clôture de l'examen des 3ème et 4ème rapports périodiques du Maroc sur l'application de la convention des droits de l'enfant, ainsi que le protocole facultatif consultatif concernant l'implication des enfants dans les conflits armés, le Comité des droits de l'enfant de l'ONU a félicité le Royaume pour ses efforts visant l'harmonisation de ses législations nationales avec la convention des droits de l'enfant.

*L'Opinion.:

- Economie solidaire: Maroc Taswiq cherche à mieux vendre les produits des coopératives. Maroc Taswiq nourrit de plus en plus l'ambition de s'affirmer en tant qu'incubateur de coopératives et machine à développer des COPAG (coopératives agricoles et agroalimentaires) et se dote, à cet effet, d'un certain nombre d'instruments et outils dont une nouvelle démarche basée tant sur un nouveau mode d'intervention dans le secteur de l'économie solidaire que sur la conclusion de partenariats stratégiques.

- Communiqué du Conseil général de l'UGTM: Ferme condamnation de la politique de paupérisation suivie par le gouvernement. L'Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), qui a tenu son Conseil général samedi dernier au siège central du Parti de l'Istiqlal, sous la présidence du SG du parti Hamid Chabat, a condamné la politique de paupérisation suivie par l'actuel gouvernement qui "ne fait qu'appauvrir davantage les pauvres et enrichir les riches". L'UGTM stigmatise également l'enterrement du dialogue social par le gouvernement et son reniement des engagements et accords conclus avec les syndicats ainsi que de la poursuite des prises de décisions "unilatérales" et "irréfléchies" néfastes pour les masses laborieuses et menaçant la paix sociale.

*Libération.:

- Le Maroc talonne l'Afrique du Sud, première destination touristique du continent. La qualité de l'accueil, la diversité de l'offre, la stabilité politique et les efforts de promotion déployés par le Royaume dans le secteur du tourisme ont fini par porter leurs fruits. Pour preuve, le Maroc se hisse désormais à la seconde place des destinations touristiques africaines, juste après l'Afrique du Sud, constate Radio France International (RFI). Le Maroc est devenu la seconde destination touristique du continent derrière le pays de Mandela, "sans avoir besoin de casser les prix comme en Tunisie et en Egypte", souligne la chaîne de radio française dans un reportage édifiant. Selon RFI, "l'une des clés de ce succès tient à la stabilité politique du pays et à la sécurité dont jouissent les touristes".

*Al Massae.:

- L'Association des femmes du Maroc (ADFM) dénonce la dégradation de la relation entre le gouvernement et la société civile et déplore le travail des enfants. L'association a indiqué, dans un communiqué, que le travail des enfants, le mariage précoce et la situation des mères célibataires demeurent des questions importantes et épineuses dont la gestion requiert le concours des associations spécialisées.

- Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, annonce une grève générale en décembre, précédée d'une grève dans la fonction publique. Des sources informées ont révélé que Chabat a demandé, lors des travaux du Conseil national de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), tenu samedi dernier, aux membres du syndicat de mobiliser les bases pour mener une grève dans le secteur de la fonction publique en septembre, et de se préparer à une grève générale en décembre.

- Le gouvernement va-t-il revenir sur sa décision d'augmenter les prix du gasoil après la chute des prix du pétrole? Le Brent a chuté, lundi, sous la barre des 100 dollars pour la première fois depuis 2013, alors que le gouvernement reste attaché à la mise en exécution de ses plans visant à diminuer les subventions aux produits pétroliers et à augmenter les prix du gasoil à la mi-octobre prochain.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le gouvernement présent en force pour soutenir l'expérience démocratique de la Tunisie. Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a conduit une délégation officielle importante pour prendre part aux travaux d'une conférence internationale sur l'investissement en Tunisie. Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a indiqué dans un entretien accordé au journal que "nous sommes venus (en Tunisie) pour réaffirmer notre disposition au partenariat et au soutien d'un modèle démocratique de développement dans un entourage régional qui traverse plusieurs zones de turbulence".

- Trois ministres exposent devant le président du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Omar Azziman, leurs visions pour la réforme de l'enseignement. Il s'agit du ministre l'Education nationale, du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, et du ministre des Habous et des affaires islamiques. M. Azziman a qualifié la coopération du Conseil avec le gouvernement "d'exercice démocratique" et a appelé à respecter les attributions de chaque partie.

- Duel Benkirane/syndicats: La rentrée sociale sous haute tension. Les centrales syndicales se préparent à mener des campagnes de protestation pour défendre, disent-elles, les droits des travailleurs. Les secrétaires généraux de l'Union marocaine du travail (UMT), de la Confédération démocratique du travail (CDT) et de la Fédération démocratique du travail (FDT) ont tenu, dans des déclarations au journal, à exprimer leur rejet de la décision d'augmenter l'âge de départ à la retraite.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Augmentation des prix de l'immobilier à Casablanca et Tanger, et Mohammedia enregistre la plus forte demande au niveau national, selon les résultats du "baromètre des prix de l'immobilier" pour le mois d'août, établi par le site "mubawab.ma".

- Le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais, a pris part lundi à Doha, à la réunion de la commission ministérielle chargée de l'examen du statut et des modalités d'application du Prix Prince Nayef Ben Abdulaziz Al Saoud pour la sécurité arabe. S'exprimant à cette occasion, M. Drais a indiqué que ce prix a été créé suite à une décision du conseil des ministres arabes de l'Intérieur, lors de sa 31ème session tenue en mars dernier à Marrakech.

*Al Haraka.:

- L'incendie de forêt qui s'est déclaré dans la région de Oued Lil, relevant de la commune rurale d'Al Melaliyine, aux environs de Tétouan, a été maîtrisé définitivement dimanche, après avoir ravagé plus de 290 hectares de terrains, a-t-on indiqué lundi auprès des services de la Protection civile et du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. Une enquête a été diligentée pour déterminer l'origine de cet incendie, ajoute-on de mêmes sources.

- Les participants à la 10ème édition du Festival de la culture amazighe, tenue du 5 au 7 septembre à Fès, ont plaidé pour la préservation du patrimoine matériel et immatériel des composantes des cultures amazighe et hassanie. Lors de cette édition ayant pour thème "le brassage des cultures amazighe et Hassanie et leur relation avec les cultures du Sahel", les participants ont souligné l'impératif de renforcer les relations de coopération entre le Maroc et les pays africains, appelant à encourager la recherche sur les cultures amazighe et hassanie et à oeuvrer pour préserver cette mémoire partagée.

*Al Alam.:

- Après un premier sit-in, les chevillards des abattoirs municipaux de Casablanca organisent un deuxième pour revendiquer l'ouverture d'une enquête contre la société turque Unuer. "Nous avons accordé aux autorités régionales et au Conseil de la ville le délai d'un mois pour examiner nos revendications et ouvrir un dialogue concernant l'avenir des abattoirs", a indiqué le secrétaire général du syndicat des chevillards, ajoutant que ces derniers doivent être associés à toute décision du Conseil de la ville concernant la création d'une société de développement local qui sera chargée de la gestion des abattoirs.

*Assabah.:

- Casablanca: Démantèlement d'un réseau spécialisé dans le piratage de cartes bancaires. La police de Casablanca a neutralisé un réseau criminel qui piratait les cartes bancaires et les utilisait pour réserver des chambres dans des hôtels de luxe et faire des achats en ligne.

- Le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique examine la vision du gouvernement relative aux perspectives du système éducatif. Intervenant lundi au cours de la 2ème session ordinaire du Conseil, Omar Azziman, président de ce Conseil, a appelé à une évaluation des dysfonctionnements de l'enseignement qui avaient freiné l'application optimale de la Charte nationale de l'éducation et de la formation. Il a en outre souligné la nécessité de chercher de nouveaux leviers susceptibles de réaliser le changement escompté.

- Marché immobilier: La reprise se dessine. Après une période de déprime, la demande des biens immobiliers a enregistré une hausse de 4 pc en août dernier. Dans la ville de Mohammedia, cette croissance s'est élevée à +28 pc alors que dans les villes de Rabat et Tanger, elle s'est établie à +8 pc.

*Assahrae Al Maghribia.:

- Les centres de transfusion sanguine réalisent 75 pc de leurs besoins pour une période de cinq semaines. Dans une déclaration au journal, Mohammed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie, a expliqué que ce résultat, très important, est le fruit de la dernière campagne du don de sang avec laquelle les Marocains ont interagi positivement.

- Le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf a indiqué que les dirigeants militaires et les responsables civils du Polisario sont saisis d'une profonde terreur, précisant que plusieurs d'entre eux appréhendent l'enlèvement, l'arrestation ou même l'assassinat.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, a souligné la nécessité de mener une action approfondie et constante aux niveaux intellectuel, scientifique et culturel, en vue de clarifier les vrais concepts de la religion et mettre à nu l'extrémisme. Cette déclaration a été faite lors la 142ème session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe tenue dimanche au Caire.

*Al Mounaataf.:

- "Détourné" du dialogue social et transmis par le gouvernement au Conseil économique, social et environnemental (CESE), le dossier de la réforme des régimes des retraites attise la tension entre le chef du gouvernement et les syndicats. S'adressant au CESE, l'Union marocaine du travail (UMT) estime que la réforme globale des retraites est incontournable.

- Casablanca: Le conseil de la ville en session extraordinaire pour résoudre le problème des abattoirs. Le conseil compte tenir cette session mercredi pour voter la création d'une société de développement local qui sera chargée de la gestion des abattoirs municipaux. Selon des professionnels, le débat sera ardent d'autant que le conseil devra tenir compte de leurs avis afin de parvenir à une formule qui contente les deux parties.

*Attajdid.:

- La présidente du comité des droits de l'enfant de l'ONU, Kristen Sandberg, s'est déclarée "confiante" quant à l'engagement du Maroc à œuvrer pour relever les défis en lien avec la protection de l'enfance au Maroc. Sandberg s'exprimait lors de la séance de clôture de l'examen des 3è et 4è rapports périodiques du Royaume sur l'application de la convention des droits de l'enfant, et le protocole facultatif concernant l'implication des enfants dans des conflits armés.

- Le ministère de l'Equipement, du transport et de la logistique a démenti lundi l'utilisation de matières premières non conformes pour la réalisation d'un tronçon de l'autoroute Safi-El Jadida. En réaction à un article publié par un organe de la presse nationale, la semaine dernière, évoquant "l'utilisation de matières premières non conformes dans la réalisation d'un tronçon de l'autoroute Safi-El Jadida", le ministère "se dit prêt à fournir tous les arguments et documents à n'importe quel laboratoire choisi par le journal, aux associations de protection des consommateurs et associations des droits de l'Homme ou à toute personne à la recherche d'une information véridique".

*Al Assima Post.:

- Une Marocaine classée première au Baccalauréat en Italie: La jeune Ouiam Hajjouji, originaire de la ville de Khouribga, a obtenu cette année la note 20 sur 20 au baccalauréat ès sciences sociales en Italie.

- Le trafic des voyageurs a enregistré au cours des sept premiers mois de 2014 une hausse notable de 8,30 pc dans l'ensemble des aéroports du Royaume. Selon des statistiques de l'Office national des aéroports (ONDA), le nombre de passagers ayant transité par les aéroports marocains s'élève à 9.706.214 passagers contre 8.962.536 pour la même période de 2013.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Une nouvelle bataille en perspective entre le chef de gouvernement et les centrales syndicales. L'Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT) et la Fédération démocratique du travail (FDT), réunies récemment à Casablanca, comptent se mobiliser afin de dénoncer "les décisions gouvernementales unilatérales et partiales portant un coup fatal aux acquis sociaux et menaçant la stabilité et la cohésion sociales".

- Rayonnement international sans précédent du tourisme national, comme en témoignent des chiffres-clés que reçoivent quotidiennement les professionnels du secteur à l'international. De ce fait, les grandes organisations et instances internationales touristiques choisissent le Maroc et ses villes pour abriter des manifestations internationales traitant des moyens de promouvoir ce secteur. C'est ainsi que la Fédération mondiale des villes touristiques a choisi Rabat et Fès pour abriter son prochain sommet prévu en 2015.

*Rissalat Al Oumma.:

- Dialogue social: Le statu quo qui fâche. Les centrales syndicales les plus représentatives n'ont reçu, jusqu'à lundi, aucune correspondance du gouvernement concernant la tenue d'une séance de dialogue social, ce qui a suscité la colère de certaines d'entre-elles qui envisagent de protester contre ces atermoiements. Des sources syndicales révèlent que la plupart des centrales syndicales organisent des réunions de concertation pour décider de l'attitude à adopter face "à cette situation anormale".

- Le gouvernement manque à ses promesses envers les distributeurs de gaz en dépit de l'expiration du délai fixé, après la décision des professionnels d'observer une grève de 4 jours avant le mois de ramadan dernier. Le gouvernement était alors intervenu pour convaincre les professionnels de revenir sur leur décision en les assurant que leurs revendications seront satisfaites.

*Al Khabar.:

- La ville de Marrakech s'apprête à accueillir, du 10 au 12 septembre, les acteurs mondiaux de l'industrie du Spa et du bien-être pour leur 8è Global Spa and wellness summit (GSWS) qui réunira des professionnels de 40 pays. Ce sommet se penchera sur la situation de l'un des secteurs à plus forte croissance dans le tourisme mondial, considéré aussi comme un moteur de la croissance économique locale.

- Le projet de loi relatif à l'exploitation des carrières de sable soumis au Parlement. Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, devrait présenter ce texte à la commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement. Ce projet fixe à 15 ans la durée d'exploitation de ces carrières, qui pourrait atteindre 30 ans, et institue des sanctions administratives et pénales à l'encontre des contrevenants.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara