Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 8 Septembre à 11:00

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 8 septembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus ce lundi 08 septembre:.



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- Le ministère de l'Intérieur reconsidère la décision d'éloignement du territoire marocain de six subsahariens interpelés à Tanger. Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a indiqué samedi dans un communiqué qu'il avait été saisi d'une requête présentée par les familles de ces subsahariens interpelés le 1er septembre 2014 et faisant l'objet d'une décision administrative d'éloignement du Maroc. Ces ressortissants, dont quatre sont originaires du Cameroun, un du Niger et un autre du Nigéria, sont tous en charge de familles et d'enfants en bas âge. Considérant que "l'exécution de la décision administrative aurait pour résultat la séparation de familles, le CNDH a entamé une mission de médiation au terme de laquelle le ministère de l'Intérieur a reconsidéré la décision en accédant favorablement à la requête des familles", souligne la même source.
 
- Entrée en vigueur du protocole de pêche Maroc-UE: 126 navires européens retournent dans les eaux marocains. Des autorisations de pêche dans les eaux marocaines sont délivrées pour ces navires bénéficiaires venant de 11 Etats membres de l'Union européenne. L'entré en vigueur de ce protocole ouvrira la voie à l'accélération du processus des négociations sur l'accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) et l'accord de mobilité, en plus d'autres accords à caractère économique qui sont en chantier.
 
- Electricité: En l'espace de trois mois, l'ONEE apure 92 pc de ses arriérés aux fournisseurs. Au moment de la signature du contrat-programme Etat-ONEE en mai 2014, les arriérés de paiement de l'Office vis-à-vis de ses fournisseurs s'élevaient à 2,3 milliards de DH. A fin août, quelque 2,1 milliards ont été réglés, dont 390 millions de DH à des PME-PMI.
 
*Aujourd'hui le Maroc.:
 
- L'accord de pêche opérationnel. Les bateaux de pêche de la communauté européenne ont reçu le feu vert pour revenir dans les eaux territoriales marocaines. Réunie les 4 et 5 septembre 2014, la commission mixte chargée de la mise en œuvre du nouveau protocole de l'accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre le Maroc et l'Union européenne (UE) vient de délivrer les licences de pêche aux navires européens remplissant toutes les conditions. Le nouvel accord, valable pour une durée de quatre ans, est conditionné par le versement d'une contrepartie de 40 millions d'euros par an.
 
- Le ministère de l'Energie s'explique sur la modification du prix du gasoil. "La moyenne des prix du gasoil au niveau international enregistrée durant la période de révision et les taux de change du dollar sont des éléments décisifs dans la prise de cette décision", a déclaré Abdelkader Amara, ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement. Ces prix ne subissent pas automatiquement et immédiatement les fluctuations des cours du pétrole brut, et par conséquent les prix des produits pétroliers n'enregistrent pas les mêmes niveaux de variation. La révision des prix, le 16ème jour de chaque mois, se base sur le prix sortie raffinerie, calculé conformément aux cours internationaux deux mois avant, et des prix de vente sur le marché international de Rotterdam.
 
- Virus Ebola: le Maroc toujours épargné. L'épidémie a déjà fait plus de 2.000 morts et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'attend à plus de 20.000 cas. Au Maroc, le ministère de la Santé assure qu'aucun cas n'a été recensé et ce, contrairement aux fausses informations publiées sur un site électronique confirmant la découverte d'un cas à Marrakech. Face à une éventuelle introduction du virus, le ministère de tutelle a pris plusieurs mesures de prévention. 
 
*L'Economiste.:
 
- Retraite: 69 ans pour les profs universitaires. L'allongement de l'âge de départ à la retraite sera tranché durant les prochaines semaines. S'il est fixé exceptionnellement à 65 ans pour les magistrats et les professeurs de l'enseignement supérieur, tous les autres fonctionnaires sont aujourd'hui à 60 ans. Dans ses propositions, le gouvernement a également prévu une mesure dérogatoire en faveur des professeurs de l'enseignement supérieur. S'il maintient l'âge limite d'activité à 65 ans, il propose de leur accorder deux ans supplémentaires renouvelables une seule fois. Une disposition qui pourrait être activée en fonction des besoins. Ce qui pourrait porter l'âge de départ des professeurs de l'enseignement supérieur à 69 ans. Conséquence de l'impréparation de la relève. Mais cela ne résout pas le problème de fond.
 
- Couverture médicale des indépendants: Un bug fiscal qui remonte à 2007. Pour les indépendants, c'est une injustice. La loi des finances 2007 prévoit l'exonération des contrats d'assurance maladie des indépendants d'une taxe spécifique. Sauf que cette exemption est conditionnée par la publication d'un arrêté précisant les modalités et les conditions d'application de cette mesure. Sept ans plus tard, toujours rien. Assureurs et indépendants sont pénalisés par cet "oubli".
 
- Accord de pêche: Les bateaux européens arrivent. L'entrée en pêche des bateaux européens est imminente. Rien, en effet, n'empêche les pêcheurs de l'Union européenne d'opérer dans les eaux territoriales du Royaume. Du moins ceux qui ont satisfait aux conditions exigées par la commission mixte en charge de l'application du protocole sur la pêche. Ces derniers ayant obtenu des licences. D'une durée de quatre ans, le nouveau protocole est conditionné par le versement d'une contrepartie de 40 millions d'euros par an dont 30 millions sur le budget de l'Union et 10 millions d'euros à la charge des armateurs. Ce montant concerne le paiement des redevances et des droits de licences.
 
*Al Bayane.:
 
- Le Maroc est un partenaire particulier de l'Organisation du traité de l'atlantique nord (OTAN), notamment sur le plan du dialogue méditerranéen, a affirmé l'Amiral et chef d'état-major du commandement maritime de l'OTAN, près de Londres, Giorgio Lazi. Le choix de la métropole de Casablanca pour l'escale des bâtiments de la force navale permanente de l'OTAN de guerre des mines "traduit l'excellence des relations de coopération entre le Maroc et l'OTAN en favorisant l'échange d'expériences et de connaissances à travers la réalisation d'activités de formation", a indiqué l'Amiral Giorgio Lazio lors d'une conférence de presse.
 
- Direction régionale de la santé du Souss Massa Drâa: Une commission d'enquête financière dépêchée inopinément sur les lieux. Cette enquête soutenue, diligentée sur place, aurait minutieusement décortiqué les registres et les documents relatifs à la gestion des ressources budgétaires et humaines. En effet, l'opinion publique s'attendra fort probablement à des révélations de taille au niveau des dysfonctionnements des procédures engagées dans les différentes démarches sanitaires dans la région, gémissant dans l'abandon et la disparité.
 
- Maroc-Egypte: Préparatifs pour la prochaine réunion de la haute commission mixte. Les deux pays partagent la volonté de donner à cette prochaine réunion "un caractère pratique en conférant au secteur privé un rôle important dans les travaux de cette commission, a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, à l'issue d'un entretien avec son homologue égyptien Sameh Choukri. 
 
*L'Opinion.:
 
- Politique sociale du gouvernement: L'UGTM hausse le ton. L'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) a tenu, samedi dernier au siège central du parti de l'Istiqlal, la session ordinaire de son Conseil général sous la présidence du secrétaire général du parti, Hamid Chabat, accompagné du président de la commission de gestion, Kafi Cherrat, et du président du comité préparatoire du 10ème congrès de l'UGTM, Mohamed Shimed. Prenant la parole à cette occasion, M. Chabat a indiqué que l'étape actuelle exige plus de mobilisation, aux niveaux politique et syndical, pour contrecarrer les décisions "téméraires" du chef du gouvernement et dont la dernière concerne le relèvement à 65 ans de l'âge de départ à la retraite. 
 
- Maintien en poste des enseignants ayant atteint l'âge légal de la retraite: Une décision "unilatérale" et une gestion "défaillante" et "velléitaire". Le décret-loi bloquant le départ à la retraite des enseignants en 2014-2015 a choqué nos enseignants du scolaire et de l'universitaire et beaucoup d'entre eux ont même pensé porter cette affaire devant la justice car ils se sentent objets de réquisition en temps de guerre ou de crise. "Nous sommes prêts à donner même nos vies ou ce qui en reste pour notre patrie, mais cette décision prise à la hâte et à la +tel est mon bon pouvoir+ des temps anciens, a froissé notre dignité et nous nous sommes sentis comme du bétail qu'on cède pour la "Touiza", c'est révoltant", devait réagir un enseignant du premier cycle qui avait déjà obtenu un visa pour rejoindre ses enfants émigrés. 
 
- Le Maroc est "un partenaire particulier" de l'Organisation du traité de l'atlantique nord (OTAN), notamment sur le plan du dialogue méditerranéen, a affirmé samedi l'Amiral et chef d'état-major du commandement maritime de l'OTAN près de Londres, Giorgio Lazio. Le Maroc participe aussi à l'opération "Active Endeavour" (OAE) de lutte contre le terrorisme menée dans le cadre d'un mandat des Nations unies depuis 2001, a souligné l'Amiral et chef d'état-major du commandement maritime de l'OTAN, lors d'une conférence de presse tenue à bord d'un des bâtiments de la force navale permanente de l'OTAN de guerre des mines (SNMCMG2), qui font escale depuis vendredi au port de Casablanca.
 
*Libération.:
 
- Driss Lachgar au 2ème Congrès provincial de l'USFP à Jerada: "Tous nos vœux de bien-être et de paix à l'égard de l'Algérie. La réciproque ne serait pas de trop". Devant un public de plus de 800 personnes présentes dans la salle couverte de Jerada, le premier secrétaire de l'USFP, tout en évoquant la situation politique chaotique en Algérie, a fait savoir que les caciques du régime, au lieu de se pencher sur les vrais problèmes sociaux du peuple algérien comme l'emploi et l'habitat, complotent contre le Maroc et son intégrité territoriale. Le dirigeant ittihadi a ajouté qu'au moment où le Royaume tend la main à l'Algérie, il ne reçoit de ses gouvernants que les stratagèmes et la rancune. Et en dépit de tout cela, Driss Lachgar a adressé un message clair aux dirigeants algériens. "Tous nos vœux de bien-être et de paix à l'égard de l'Algérie. La réciproque ne serait pas de trop".
 
- Le ministère de l'Intérieur annule sa décision d'expulser six migrants subsahariens. Le ministère de l'Intérieur fait marche arrière sur sa décision relative à l'expulsion de six migrants vers leurs pays d'origine. La décision a été prise après une médiation de la part du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) suite à une requête déposée par les familles desdits migrants. En intervenant, le CNDH a tenu compte de la situation familiale de ces six migrants, seuls à subvenir aux besoins de leurs foyers. D'autant plus que la décision d'éloignement risque de diviser ces familles, a indiqué un communiqué de presse publié dimanche.
 
- Le feuilleton rocambolesque du kidnapping d'Ahmed Khalil. Il y a quelques jours, la presse espagnole revenait sur l'enlèvement du docteur Khalil Ahmed par les services de renseignements algériens. Qui est Khalil Ahmed? Khalil Ahmed est l'un des cadres sahraouis qui, après de brillantes études et la soutenance d'une thèse de doctorat, a rejoint les camps de Tindouf d'où il était parti faire ses études. La panoplie de diplômes obtenus avec des mentions exceptionnelles a fait que le patron du Polisario n'a pas hésité à le nommer à un poste de responsabilité permettant de le surveiller de près. Chargé des droits de l'Homme, le jeune cadre n'allait pas tarder à exprimer son désaccord avec son patron sur les nombreuses exactions et violations que subissent les populations sahraouies dans les camps dirigés par Abdelaziz et ses acolytes. Ce désaccord allait lui être fatal. Un guet-apens était préparé pour son enlèvement loin des regards des Sahraouis. Il partit à Alger où il était censé donner des conférences sur les droits de l'Homme dans différentes universités de la capitale algérienne. C'était la dernière fois qu'il allait voir les siens. Cela remontait au début des années 2000.
 
- Augmentation des prix du carburant et l'impact incontestable sur le coût de la vie. Mesures d'accompagnement et autres indemnisations, autant de promesses non tenues. Si les utilisateurs d'essence super et de fuels peuvent avoir quelques petites raisons d'être plus ou moins satisfaits à l'annonce d'une baisse des prix à partir du début de ce mois courant, ceux du gasoil, en revanche, ne sont pas au bout de leur peine. C'est qu'ils ne sont pas du tout concernés par ces réductions affichées par le ministère chargé des Affaires générales et de la gouvernance et doivent encore et toujours s'acquitter de près de 10 DH le litre à la pompe. 
 
*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:
 
- La HACA avertit 2M à nouveau ainsi que des radios privées. La Haute autorité de la communication audiovisuelle a adressé des avertissements à des radios privées ayant diffusé des émissions contenant des appels explicites incitant au meurtre ou faisant la promotion de recettes de phytothérapie susceptibles de nuire à la santé publique. La HACA a averti 2M également concernant une publicité véhiculée dans une émission diffusée par la chaîne.
 
- Driss Lachgar et Hamid Chabat mobilisent leurs bases pour contrecarrer le PJD lors des prochaines élections. Des sources concordantes ont affirmé que les commissions de coordination des deux partis ont tenu une réunion samedi. Selon ces sources, les deux formations envisagent l'adoption d'un programme électoral commun et la présentation d'un candidat commun au niveau de plusieurs circonscriptions.
 
*Al Alam.:
 
- Les facultés marocaines sous haute tension et les professeurs prévoient un boycott de l'année universitaire actuelle. Des sources informées ont indiqué que le Syndicat national de l'enseignement supérieur se réunira les 10 et 11 septembre courant pour mettre en œuvre les décisions de la commission administrative, dont celle de mener une grève nationale de 72 heures.
 
- Le conseil général de l'UGTM, qui a tenu une session ordinaire samedi, a appelé à affronter avec force les décisions impopulaires du gouvernement en étendant les campagnes de protestation aux différentes régions du Royaume afin de barrer la route à toute décision susceptible de porter atteinte aux droits et acquis de la classe ouvrière marocaine.
 
*Al Mounaataf.:
 
- Réforme des régimes de retraite: Le torchon brûle entre le gouvernement et les syndicats. Les centrales de l'Union marocaine du travail (UMT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et la Confédération démocratique du travail (CDT) considèrent que tout rééquilibrage paramétrique qui n'entre pas dans le cadre d'une réforme globale sera voué à l'échec.
 
- Projet de loi de finances 2015: La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande la réduction des impôts et l'Association marocaine des exportateurs propose la suspension de la TVA sur toutes les opérations d'export à l'étranger, voire son annulation.
 
*Al Haraka.:
 
- Le choix du Maroc pour abriter le prochain sommet de la Fédération mondiale des villes touristiques (World Tourism Cities Federation-WTCF), prévu en 2015, consacre la position du Royaume en tant que destination touristique, a souligné vendredi le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. "Ce choix conforte la position du Maroc en tant que destination touristique et celle des villes marocaines en tant que cités disposant d'un potentiel très important en matière de développement touristique", a-t-il affirmé.
 
- La décision de modifier ou non le prix du gasoil est prise "en toute transparence", a affirmé le ministère de l'Energie, des mines de l'eau et de l'environnement, précisant que "la moyenne des prix du gasoil au niveau international, enregistrée durant la période de révision, et les taux de change du dollar, sont des éléments décisifs dans la prise de cette décision".
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Intervenant vendredi dernier à l'occasion du congrès provincial de l'USFP à Jerada, le premier secrétaire du parti de la rose, Driss Lachgar, a indiqué que pour la tenue de ce congrès marquant le début de la rentrée politique, le choix a été porté sur une ville frontalière afin de lancer un message fort aux adversaires du Maroc et à toutes les parties qui conspirent contre le peuple marocain. Grâce à la vigilance du Maroc et à la symbiose parfaite entre le peuple marocain et l'institution monarchique, les stratagèmes de ces ennemis font chou blanc, selon le dirigeant ittihadi. "Nous sommes une nation alerte et vigilante. La stabilité et le progrès démocratique dont jouit le Maroc sont dus essentiellement au lien sacré unissant le peuple marocain et l'institution monarchique", a-t-il mis en avant. 
 
- En 2013, quelque 10.735 cas d'intoxications alimentaires et médicamenteuses, de piqûres de scorpions et de morsures des serpents. Le dernier rapport du Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) indique que le taux des cas d'intoxication déclarés a augmenté durant les dernières années et ce, depuis la mise en application du système de détection et de suivi en 1980. 10.735 cas d'intoxication ont été enregistrés en 2013, en hausse de 10,53 pc par rapport à 2012. 
 
*Assahrae Al Maghribia.:
 
- Le Maroc déterminé à relever les défis en vue d'un avenir meilleur pour l'enfance marocaine. La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a affirmé que le Maroc est disposé à poursuivre l'interaction avec tous les mécanismes spécialisés de l'ONU et le suivi des recommandations dans la perspective de relever tous les défis pour un avenir meilleur pour l'enfant marocain. Mme Hakkaoui s'exprimait lors de la séance de clôture de l'examen des 3è et 4è rapports périodiques du Royaume sur l'application de la convention des droits de l'enfant, tenue à Genève dans le cadre de la 67ème session du Comité des droits de l'enfant de l'ONU.
 
- Un incendie de forêt détruit 286 ha aux alentours de Tétouan. Les équipes d'intervention ont déployé des efforts considérables pour éteindre ce feu qui s'était déclaré vendredi dernier dans la forêt Al Haouz relevant de la commune Mallalienne dans les environs de Tétouan. Ce feu de forêt avait ravagé une superficie de 286 ha de végétation composée de différentes espèces d'arbres caractérisant la région, en particulier des pins.
 
*Assabah.:
 
- Elections locales: Le PJD craint que le PAM arrive en tête. Les dirigeants du parti de la lampe semblent être saisis par le pressentiment de ne pas remporter ces élections. Ils craignent essuyer un échec semblable à celui des élections de juin 2009, quand le parti du tracteur avait raflé 21,7 pc des sièges.
 
- Enseignement: Les syndicats rejettent le relèvement de l'âge de départ à la retraite. L'UMT, la FDT et la CDT ont menacé de renforcer leur mouvement de contestation au cas où le gouvernement n'abolirait pas le décret y afférent. Cette position a été exprimée à l'issue d'une réunion extraordinaire de la commission de coordination de ces centrales, consacrée à l'examen des questions relatives au dialogue social.
 
*Al Massae.:
 
- El Jadida: La police arrête six individus appartenant à une association de malfaiteurs. Ces individus avaient mené plusieurs opérations aux alentours de l'avenue Zarktouni, semant la panique aux rangs des habitants, selon des sources policières.
 
- Conseil de la ville de Rabat: la session est suspendue suite à l'absence de Fathallah Oualaalou et de ses adjoints. Une vingtaine de conseillers attendaient dans l'enceinte de la municipalité lorsqu'ils ont été avisés par un adjoint du maire du report de cette session. Son ordre du jour, qui comportait 19 points, a été inséré dans la session d'octobre, empêchant ainsi le versement des subventions destinées aux associations. Une première! 
 
*Bayane Al Yaoum.:
 
- Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Mohamed Nabil Benabdallah, a appelé les jeunes à constituer la richesse fondamentale du Maroc à travers leur participation politique et leur adaptation à la réalité pour explorer l'avenir sans renier les acquis des anciennes générations. Benabdallah s'exprimait à l'ouverture de la 10ème session de l'université d'été du PPS organisée vendredi dernier à Bouznika.
 
- Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, a affirmé vendredi que le choix du Maroc pour abriter le prochain sommet de la Fédération mondiale des villes touristiques (World Tourism Cities Federation-WTCF), prévu en 2015, est une consécration de la position du Royaume en tant que destination touristique. "Ce choix conforte la position du Maroc en tant que destination touristique et celle des villes marocaines en tant que cités au potentiel très important en matière de développement touristique", a-t-il déclaré à la presse.
 
*Attajdid:.
 
- Les produits des coopératives et des Très petites entreprises (TPE) constituent le futur catalyseur de la compétitivité économique nationale, a affirmé le directeur général de l'Office de commercialisation et d'exportation (OCE), Najib Mikou, lors d'une visite, vendredi dernier, de la presse nationale à des coopératives de l'économie solidaire dans les régions de Imouzzer Kandar, Ifrane, Azrou, Sefrou, Taounate, Meknès, Ouazzane et Chefchaouen. Il a, à cette occasion, présenté la stratégie de préfinancement, de valorisation et de commercialisation des produits des coopératives et des TPE.
 
- L'adjudication du projet éolien intégré 850 MW entame sa dernière ligne droite. L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) devrait annoncer, avant la fin de l'année, le nom de l'adjudicataire du projet éolien intégré qui a fait l'objet de cinq appels d'offres reçus par cet établissement . 
 
*Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- Réforme des retraites: Le chef de gouvernement recevra l'avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) avant la fin du mois en cours. Abdelilah Benkirane compte porter au gouvernement son projet de réforme des retraites sans en référer aux syndicats, selon des sources proches du chef du gouvernement. 
 
- La médiation du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) empêche in extremis l'expulsion de six immigrés arrêtés à Tanger. Etant donné que l'exécution de la décision administrative relative à l'expulsion de six ressortissants subsahariens interpelés lundi dernier à Tanger aurait pour résultat la séparation de familles, le CNDH a entamé une mission de médiation, au terme de laquelle le ministère de l'Intérieur a reconsidéré la décision d'éloignement en accédant favorablement à la requête des familles.
 
- Après une pause de trois ans, le Maroc et l'Union européenne transcendent les différends et les navires européens reçoivent les licences de pêche. La commission chargée de la mise en oeuvre du protocole de pêche est parvenue à un nouvel accord permettant aux bateaux de pêche européens de retourner dans les eaux marocaines. Les deux parties se sont engagées à mettre en œuvre toutes les procédures de contrôle consenties, tout en affirmant leur détermination à favoriser une pêche responsable en vue d'assurer l'exploitation durable des ressources halieutiques conformément aux termes de l'accord.
 
*Al Assima Post.:
 
- Soulèvement syndical contre Benkirane: Les syndicats s'apprêtent à organiser des protestations et observer des grèves en réaction à la décision du gouvernement de prolonger l'âge de départ à la retraite pour les enseignants chercheurs de l'enseignement supérieur et des établissements de formation des cadres. 
 
- Le gouvernement explique les modalités d'indexation des produits pétroliers. La décision de modifier ou non le prix du gasoil est prise en toute transparence, a affirmé le ministère de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement. Ce département explique que les fluctuations des cours des produits pétroliers sur les marchés internationaux ne varient pas nécessairement en fonction de celles des cours du pétrole brut, puisque chaque matière a son prix référentiel sur le marché international.
 
*Rissalat Al Oumma.:
 
- Bureau politique de l'Union constitutionnelle (UC): la réunion de l'assemblée générale du Réseau libéral africain, prévue fin octobre prochain à Marrakech, traduit la nouvelle orientation vers l'Afrique annoncée par SM le Roi Mohammed VI, indique un communiqué du bureau politique de l'UC. Une nouvelle dynamique partisane doit être déclenchée pour accompagner cette nouvelle orientation stratégique du Maroc, ajoute la même source.
 
- La directrice du Fonds "Africa 50": le Fonds Africa 50, qui vient d'être installé à Casablanca Finance City (CFC), est promis à un démarrage rapide et sans à-coups. La directrice de ce Fonds, Mme Tas Anvaripour a assuré que plusieurs conditions sont réunies pour favoriser le succès de cette nouvelle plateforme de financement de projets d'infrastructures en Afrique, dont l'intérêt exprimé par nombre de pays africains et d'opérateurs privés et les mesures incitatives mises en place par les autorités marocaines.
 
*Al Khabar.:
 
- La commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement à la Chambre des représentants a programmé, pour demain mardi, une réunion qui sera consacrée à la présentation du plan d'action de l'Office national des chemins de fer (ONCF) ainsi qu'à l'examen de la question de la sécurité ferroviaire et des causes de la collision entre deux trains à l'entrée de la gare de Zenata. Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, le ministre délégué en charge du Transport et de la logistique, Najib Boulif et le directeur général de l'ONCF, Rabii Khlie, devraient se présenter devant la commission afin de fournir des explications sur cet accident.
 
- La Cour constitutionnelle remplace le Conseil constitutionnel après la publication, au dernier numéro du Bulletin officiel, de la loi la régissant. La Cour constitutionnelle pourrait entamer son travail après le parachèvement de ses structures. Elle est composée de douze membres dont six sont nommés par SM le Roi par dahir alors que les six autres sont élus: trois par la Chambre des représentants et trois par la Chambre des conseillers pour une durée de neuf ans.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara