Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Mardi 7 Octobre à 17:45

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 7 octobre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mardi 7 octobre:



*Le Matin.:

- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a accompli dimanche la prière de l'Aïd Al Adha à la mosquée Ahl Fès, au Méchouar à Rabat. Au Palais Royal, SM le Roi, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, a reçu les vœux de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail.

- A l'occasion de l'Aïd Al Adha, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu perpétue sa gloire, a accordé Sa grâce à 216 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume, indique un communiqué du ministère de la Justice et des libertés.

- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a visité samedi un centre de tri et de recyclage des déchets ménagers et assimilés, réalisé dans la zone industrielle de Sidi Bernoussi (région du Grand Casablanca), dans le cadre du programme de lutte contre la précarité de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Le premier du genre a l'échelle de la capitale économique du Royaume, ce projet consacre les principes de l'INDH, notamment l'éradication du déficit social dans les quartiers urbains, la promotion des activités génératrices de revenus en adoptant des actions novatrices en direction du secteur informel, et l'assistance aux personnes en grande vulnérabilité.

*L'Economiste.:

- OCP: Les économies d'échelle du pipeline. Opérationnel, le pipeline de l'Office chérifien des phosphates achemine déjà ses premières tonnes. Le Souverain a donné le coup d'envoi, jeudi dernier, à la station terminale du pipeline reliant Khouribga à Jorf Lasfar. Un investissement global de plus de 5,4 milliards de DH. Suivi de près par la communauté internationale des producteurs de phosphates, ce dispositif industriel devra générer des économies d'échelle, améliorer la productivité ainsi que la flexibilité de l'outil de production et faire monter la chaîne de valeur du groupe OCP. La partie du pipeline de Jorf constitue le dernier maillon d'un dispositif intégré situé dans une plateforme industrielle d'envergure mondiale.

- Informel: Trois mois pour sortir de l'ombre. Le compte à rebours est lancé. Les entreprises opérant dans l'informel ont jusqu'au 31 décembre 2014 pour s'identifier à l'administration fiscale. La mesure qui avait été introduite par la loi de finances 2011 pour deux ans a été prorogée de deux années supplémentaires. Elle permet aux personnes physiques assujetties à l'IR de déclarer leur activité. En contrepartie, elles seront considérées comme de nouveaux contribuables et ne seront taxées que sur les revenus et les opérations réalisées à compter du 1er janvier 2015. En plus de l'amnistie fiscale sur les quatre dernières années, l'administration offre un traitement avantageux en matière d'évaluation d'éventuels stocks.

*L'Opinion.:

- CNDH: L'enseignement public, inefficace et producteur de malaise. C'est sur une problématique majeure et un thème central que se focalise aujourd'hui le Conseil national des droits de l'Homme pour apporter son point de vue, ses propositions et sa contribution comme pour les autres grands sujets nationaux, et ce conformément à ses missions et prérogatives.

- L'exposition itinérante sur le Maroc Médiéval, prévue à la fois dans les musées du Louvre à Paris et Mohammed VI à Rabat, est une occasion unique de découvrir la richesse de la culture séculaire du Royaume, son rayonnement civilisationnel ainsi que les multiples facettes des échanges entre le Maroc qui a toujours préservé son unité territoriale et son environnement régional et international, a souligné Bahija Simou, directrice des Archives Royales.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, a accompli dimanche la prière de l'Aïd Al-Adha à la mosquée Ahl Fès, au Méchouar à Rabat. Après la prière de l'Aïd, SM le Roi a été salué par les chefs des missions diplomatiques islamiques accréditées au Maroc qui ont présenté au Souverain leurs meilleurs vœux en cette heureuse occasion. Par la suite, SM le Roi, Amir Al Mouminine, a procédé au rituel du sacrifice, suivant en cela la tradition du Prophète Sidna Mohammed, que la paix et la bénédiction soient sur Lui. L'Imam de la mosquée a, ensuite, procédé à l'immolation du deuxième mouton.

- Le CNDH dénombre 7 points de faiblesse du système éducatif et 10 priorités de réforme. Sept points de faiblesse entachent le système éducatif marocain et dix chantiers de réforme restent à ouvrir: telle est la principale conclusion tirée d'un mémorandum élaboré récemment par le Conseil national des droits de l'Homme intitulé "Pour un droit égal et équitable à l'éducation et à la formation". Le document, élaboré dans le cadre de l'application des dispositions constitutionnelles et de la concrétisation des engagements nationaux et internationaux du Maroc, pointe notamment du doigt l'inégalité en matière d'accès à l'enseignement entre les milieux urbain et rural, les insuffisances enregistrées en matière d'enseignement préscolaire, la persistance de l'analphabétisme et les taux élevés de décrochage scolaire ainsi que le déficit enregistré en ce qui concerne l'enseignement supérieur qui compte seulement 15 étudiants pour chaque 1.000 habitants, soit l'un des taux les plus faibles au niveau de la région. Le mémorandum signale aussi la faiblesse de la recherche scientifique qui reste à "un stade embryonnaire", la vision étriquée adoptée en matière d'enseignement, laquelle continue à privilégier la quantité à la qualité, et la détérioration de la qualité de l'enseignement qui se traduit par un rendement scolaire qui laisse à désirer, notamment pour ce qui est des mathématiques, sciences et langues.

*Al Alam.:

- Ramadan, les vacances, la rentrée scolaire et l'Aid Al Adha: les banques font carton plein. Ce concours de circonstances, qui a grevé les bourses des ménages de la classe moyenne, a provoqué une course à l'endettement qui a grandement profité aux banques et établissements de crédits. Les crédits destinés à l'Aid Al Adha, en particulier, ont connu cette année un engouement sans précédent, selon des sources du secteur bancaire. Ceci s'explique, d'après les mêmes sources, par "l'affaiblissement du pouvoir d'achat des citoyens qui a, tant bien que mal, survécu aux coups durs portés par les vacances, le ramadan et la rentrée scolaire, avant le coup de grâce de l'Aid Al Adha qui les a amenés à recourir aux crédits".

- Le secteur touristique marocain "a connu une évolution importante grâce à l'adoption par le Royaume d'une politique économique et sociale réussie", selon le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), Taleb Rifai. Le responsable, qui intervenait à l'ouverture de la 11ème édition des Assises du tourisme, récemment à Rabat, a souligné que le Maroc a réussi à dépasser la barre des 10 millions de touristes en 2013 grâce à une politique volontariste qui ambitionne de hisser le Royaume parmi les 20 premières destinations touristiques mondiales, dans le cadre de la vision 2020, et de le positionner comme une destination de référence en matière de développement durable dans le pourtour méditerranéen.

*Assabah.:

- L'examen écrit, désormais passage obligé pour l'accès à certains établissement de l'enseignement supérieur. Les présidents et directeurs de certains établissements de l'enseignement supérieur ne relevant pas des universités, dont des écoles d'ingénieurs et des instituts de formation des cadres de santé, ont reçu dernièrement une circulaire du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, apportant plusieurs nouveautés en ce qui concerne la procédure de sélection des candidats dans la licence professionnelle, le master, le master spécialisé et le master en sciences et techniques. Les candidats sont ainsi tenus de passer un concours écrit avant de pouvoir être admis dans lesdites filières, tandis que les établissements concernés doivent annoncer, en amont, "le nombre de sièges objet du concours et les critères adoptés tout au long du processus de sélection".

- Aid Al Adha: des "btaine", déchets à gogo et têtes de moutons grillées en plein air! Les déchets envahissent les rues de la plupart des villes marocaines à l'occasion de l'Aid Al Adha, ce qui altère la propreté et la beauté du paysage urbain et révèle les comportements inciviques de certains ménages qui n'hésitent pas à se débarrasser de leurs ordures en les jetant en pleine voie publique. Les plus jeunes s'attroupent autour de "barbecues" traditionnels dressés au milieu des quartiers pour griller les têtes de moutons contre 15 ou 20 dirhams l'unité, une opération très dangereuse puisque le feu risque de se propager et de ravager les bâtiments avoisinants.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara