Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 31 Octobre à 16:15

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 31 octobre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus vendredi:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- SM le Roi lance la première tranche du projet de restructuration et d'intégration urbaine de la zone Lamkansa Nord. SM le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi à la préfecture des arrondissements Ain Chock, au lancement de la première tranche du projet de restructuration et d'intégration urbaine de la zone Lamkansa Nord, d'une superficie globale de 200 hectares. Mobilisant des investissements de l'ordre de 300 millions de dirhams, ce projet sera réalisé, en deux tranches, dans le cadre d'un partenariat entre la direction générale des collectivités locales relevant du ministère de l'Intérieur, le ministère de l'Habitat et de la politique de la ville, la région du Grand Casablanca, le Conseil préfectoral et le Conseil de la ville de Casablanca.

- Réforme du régime des pensions civiles. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté son avis sur les projets de loi 71.14 et 72.14 relatifs à la réforme du régime des pensions civiles. Le CESE recommande notamment de relever l'âge de la retraite à 63 ans, à raison de six mois par an pendant les six prochaines années, indique un communiqué du conseil.

- Le délégué interministériel aux droits de l'Homme, Mahjoub El Haiba, a dénoncé mercredi "la déroute délibérée" du dernier rapport de l'ONG Human Rights Watch (HRW) sur les droits de l'Homme à Tindouf, expliquant que ce document évoque des données peu crédibles et tire des conclusions "partiales et partielles". Pour El Haiba, il s'agit d'un rapport qui "alimente les amalgames en dégageant la responsabilité de l'Algérie, en mettant le Polisario sur un pied d'égalité avec le Maroc sur la scène internationale, et en faisant le parallèle entre la situation des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf et celle dans les provinces du sud du Royaume".

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Veuves en situation de précarité: L'aide directe arrive. L'aide financière directe pour les veuves en situation de précarité voit la fin du tunnel. Le gouvernement vient d'adopter jeudi, lors de sa réunion hebdomadaire, le projet de décret fixant les conditions d'éligibilité pour les bénéficiaires, le montant et les modes de versement. L'exécutif s'engage à verser un montant de 350 dirhams pour chaque orphelin sans que le total de l'aide versée ne dépasse 1.050 DH pour une seule famille. Les orphelins pris en charge par leurs mamans devront être scolarisés ou inscrits dans une filière de formation professionnelle.

- Fogarim et Fogaloge s'en sortent bien. Les performances des deux garanties Fogarim et Fogaloge commencent à s'orienter vers la hausse. Ainsi, d'un mois à l'autre, les productions oscillent bien que le cumul annuel témoigne de la résilience des deux garanties face au ralentissement de tout le secteur de l'immobilier. C'est ce qui ressort des chiffres à fin septembre 2014 dévoilés par la Direction du Trésor et des finances extérieurs relevant du ministère de l'Economie et des finances. Fogarim ressort avec une production de 1.592 bénéficiaires au cours du mois de septembre 2014, pour un montant de prêts de 258,62 millions de dirhams. Fogaloge ressort avec une production de 618 bénéficiaires, pour un montant de prêts de 158,39 millions de dirhams.

*L'Economiste.:

- ONEE: Le gouvernement peine à tenir ses promesses. Il a fallu plus de deux ans avant que le contrat-programme de l'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE) ne voit le jour. Sa signature a même fait l'objet d'un tapage important puisque les engagements validés par le gouvernement se sont traduits rapidement par une première hausse des prix.

- Projet de loi sur les carrières: Les professionnels contestent la mouture finale. Après avoir été voté par la Chambre des représentants, le projet de loi a atterri chez les conseillers. Mais au lieu d'entamer son examen, le président de la seconde Chambre du parlement a décidé de solliciter l'avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE). La démarche en a surpris plus d'un. Le Conseil vient d'entendre les observations des professionnels et des institutionnels sur les dispositions du projet de loi.

*Al Bayane.:

- Instructions royales aux services diplomatiques et consulaires du Royaume en France. Faciliter l'accès à la justice marocaine à Mme Valérie Rhaba. SM le Roi Mohammed VI a donné Ses Très Hautes Instructions aux services diplomatiques et consulaires du Royaume en France pour prendre les dispositions nécessaires afin de faciliter l'accès à la justice marocaine à Mme Valérie Rhaba. Le Consulat général du Royaume à Toulouse a été contacté ces derniers jours par Mme Valérie Rhaba, épouse Nabil Rhaba, interpelé le 15 octobre 2014 à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour rejoindre des organisations terroristes en Syrie et en Irak, indique un communiqué de l'ambassade du Maroc à Paris.

- Persistance des fortes chaleurs et prévisions de fortes averses à partir de la semaine prochaine. La campagne agricole malmenée par le retard des pluies. Cette année, la situation est qualifiée de difficile et le moral des agriculteurs n'est pas au beau fixe. La majorité des terrains agricoles consacrés à la culture des céréales n'a pas encore reçu les labours préalables. Le retard des pluies affecte sérieusement le démarrage de la campagne céréalière dans les différentes régions du pays.

*Libération.:

- Driss Lachguar: Fini le temps des allégations et de l'arrogance. La patience des Marocains a des limites. En une phrase, Driss Lachguar, premier secrétaire de l'USFP, a résumé tout ce qui s'est passé ce mercredi un peu partout au Maroc. Intervenant lors de la célébration de la Journée de la fidélité, Lachguar a pointé du doigt "l'arrogance, la grossièreté et le mépris du parti majoritaire qui ne veut écouter que son propre écho. "Avec la réussite éloquente, aujourd'hui, de la grève générale (90 pc des ports, 90 pc des banques, 90 pc dans la justice...), nous pouvons dire que le peuple a dit son dernier mot", dixit Lachguar.

- Le gouvernement et sa majorité squattent les médias nationaux. La répartition du temps d'intervention dans les médias audiovisuels publics et privés nationaux, durant le premier et le deuxième trimestres de l'année 2014, montre que le gouvernement et sa majorité parlementaire se taillent la part du lion. Les derniers relevés du temps d'intervention des personnalités politiques, professionnelles et syndicales de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) indiquent que l'Exécutif et la majorité parlementaire se sont beaucoup exprimés dans lesdits médias durant cette période.

*L'Opinion.:

- Rapport de HRW sur les camps de la honte de Tindouf: Des chemins tortueux qui ramènent vers le mandat de la Minurso. Tragi-comique, le récent rapport de Human Rights Watch (HRW) sur la situation des droits humains dans les camps de la honte de Tindouf, en Algérie. Après tout, le Royaume n'est-il pas le pays où les membres de HRW ont toujours été libres de se rendre, alors que "l'Algérie est le seul pays du Maghreb où l'accès pour nous est difficile, comme l'a déclaré récemment Eric Goldstein, directeur adjoint du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord au sein de ladite ONG.

- Maroc-UE/ALECA: Plusieurs experts en conclave à Rabat pour examiner l'approche de l'étude de l'impact global. Un séminaire sur l'évaluation de l'impact global de l'Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) s'est penché, récemment à Rabat, sur la mesure des barrières non tarifaires et des obstacles règlementaires aux échanges, l'impact des mesures non tarifaires et la modélisation en équilibre général de l'intégration approfondie.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Réforme des retraites: Le CESE ménage le gouvernement et les syndicats. Dans son avis sur la réforme des retraites, le Conseil économique, social et environnemental a préconisé une réforme globale du système des retraites, corroborant ainsi les revendications des syndicats. Il a de même recommandé d'arrêter des mesures urgentes pour la réforme du régime des pensions civiles, une recommandation qui le place du même côté de la barricade du gouvernement.

- Lahlimi fustige l'horaire continu. Le Haut-commissaire au plan Ahmed Lahlimi a vivement critiqué l'horaire continu adopté actuellement par l'administration publique. Lahlimi estime que cet horaire est incompatible avec les spécificités de la société marocaine et a été adopté en l'absence d'études sur ses éventuelles conséquences.

*Al Alam.:

- Enfin et pour des raisons purement électorales, le gouvernement délivre le Fonds d'entraide familiale! Ce fonds, qui a vu le jour sous l'ère Abbas El Fassi, a été gelé par le gouvernement Benkirane jusqu'à l'approche des élections afin de racoler les électeurs.

- L'opposition boycotte la commission des finances en solidarité avec la grève générale. Les groupes de l'opposition à la Chambre des représentants ont déclaré avoir boycotté mercredi les travaux de cette commission réunie pour la discussion du projet de loi de finances 2015 afin d'exprimer leur solidarité avec les différentes composantes sociales et organisations syndicales qui avaient observé la grève.

*Assahra Al Maghribia.:

- Le ministre émirati des Affaires étrangères, Cheikh Abdellah Ibn Zayed Al Nahyane, a salué la décision et les instructions données par SM le Roi Mohammed VI pour une coopération efficace avec son pays dans sa lutte contre le terrorisme. "Cette position, qui n'est nullement une surprise, illustre les relations de fraternité et les liens historiques solides dont les bases ont été jetées, au cours des dernières décennies, par feu Cheikh Zayed Ibn Soltane Al Nahyane et feu SM Hassan II, que Dieu aient leurs âmes, et qui ont été renforcées par SA Cheikh Khalifa Ibn Zayed Al Nahyane et SM le Roi Mohammed VI, pour atteindre, aujourd'hui, un haut niveau de solidité qui en fait un partenariat décisif, de tout temps et EN toute circonstance", a-t-il dit.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Lors d'une rencontre au niveau de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer: L'USFP affirme qu'il n'y a pas de stabilité avec l'atteinte au pouvoir d'achat des citoyens et aux acquis. Les intervenants ont critiqué la politique de "fuite vers l'avant" suivie par le gouvernement dans le cadre de la préparation des prochaines élections et ont jugé que le nouveau découpage régional s'inscrit en porte-à-faux avec les orientations et acquis constitutionnels.

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné Ses Très Hautes Instructions aux services diplomatiques et consulaires du Royaume en France pour prendre les dispositions nécessaires afin de faciliter l'accès à la justice marocaine à Mme Valérie Rhaba, indique mercredi un communiqué de l'ambassade du Maroc à Paris. Le consulat général du Royaume du Maroc à Toulouse, rappelle le communiqué, a été contacté, ces derniers jours, par Mme Valérie Rhaba, épouse de Nabil Rhaba, interpellé le 15 octobre 2014 à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour rejoindre des organisations terroristes en Syrie et en Irak.

*Bayane Al Yaoum.:

- La pression de l'opinion publique internationale a contraint le Polisario à libérer la jeune sahraouie Mahjouba Mohamed Hamdidaf, séquestrée depuis l'été dernier dans les camps de Tindouf (sud-ouest algérien). Un porte-parole du ministère espagnol, cité par l'agence Europapress, s'est déclaré "satisfait" de l'issue heureuse du calvaire qu'a vécu la jeune sahraouie. Mahjouba "se trouve actuellement à Alger dans l'attente de son rapatriement vers l'Espagne", précise l'agence.

- Les participants aux travaux de la journée d'étude organisée mercredi par le groupe PPS à la Chambre des représentants ont affirmé que le gouvernement a réussi à inscrire la poursuite des grands chantiers et la maîtrise des équilibres macroéconomiques parmi les principales priorités du PLF 2015. Toutefois, ce texte ne répond pas à toutes les attentes, déplorent les intervenants à cette rencontre sur le projet de loi de finances 2015.

*Assabah.:

- Lachgar: "Notre but est de délivrer le parti des tumeurs qui le rongent" avant 2015. Le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a indiqué dans un entretien qui sera publié ultérieurement qu'il allait continuer dans la voie de la reconstruction du "parti des institutions" et rompre avec le parti de la "sédition" dont avaient souffert les militants UFSP pendant des décennies.

- L'Europe figure en tête de liste des destinations internationales et nationales des aéroports marocains, en s'accaparant 70,99 pc du total du trafic du transport aérien commercial, dont le volume global a atteint 1.588.183 voyageurs en septembre dernier. L'Office national des aéroports a imputé cela à l'engouement accru des Européens pour la fréquentation des aéroports marocains pour leurs visites au Royaume. Quelques 1.127.517 voyageurs européens ont utilisé les aéroports marocains en septembre.

*Al Massae.:

- Abdeslam Seddiki, membre du bureau politique du PPS, a mis en garde, mercredi, contre le recul du rendement de certains établissements publics les plus contributeurs au budget, notamment l'Office chérifien des phosphates, l'Agence nationale de la conservation foncière et Bank Al Maghrib. Seddiki a tenu ces propos lors d'une rencontre organisée par le groupe PPS à la Chambre des représentants.

- Casablanca croule sous les déchets. Quoique les nouveaux équipements exigés par les services de propreté de Casablanca aient dévoré 485 millions de dirhams, la ville ne s'est pas complètement débarrassée des tas de déchets dans les différents quartiers. Des sources concordantes appellent à sanctionner les deux sociétés en charge du secteur de la propreté.

*Al Mounaataf.:

- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales a diffusé une note interne demandant à tous les inspecteurs de travail de recenser tous les grévistes exerçant dans les secteur public et privé. Une mesure inédite! Car la fonction principale de ces inspecteurs est de constater les infractions qui relèvent de la législation au travail.

- La grève générale est un évènement historique et une phase de la lutte existentielle, a affirmé le Front des forces démocratiques (FFD). Fidèle à son appui permanent aux causes justes de la justice, le parti du rameau d'olivier fait part de son soutien sans faille aux luttes menées par les avocats, a indiqué un communiqué du FFD.

*Al Haraka.:

- Le président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), Mohamed Benhamou, a affirmé que le soutien du Maroc aux Emirats arabes unis, sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, est un geste qui illustre la fraternité agissante du Royaume vis-à-vis des pays amis et frères. Le soutien du Maroc aux Emirats intervient dans un contexte mouvementé sur le plan sécuritaire et caractérisé par des menaces et des risques grandissants visant la sécurité et la stabilité de l'ensemble de la région du Golfe, a indiqué Benhamou dans une déclaration à la presse.

- Une tentative de trafic de 2 tonnes et 390 kg de résine de cannabis (chira) a été avortée, mercredi, au port Tanger-Med, selon une source douanière. La drogue, dissimulée sous forme de plaquettes au niveau de la remorque d'un camion à destination du sud de l'Espagne, a été saisie lors d'une opération conjointe de contrôle menée par les services de police et de la douane, a précisé la même source.

*Al Assima Post.:

- Aide financière directe aux veuves. Le gouvernement a approuvé jeudi un projet de décret en vertu duquel chaque veuve en situation de précarité bénéficiera de 350 DH par mois pour chaque enfant dont l'âge ne dépasse pas 21 ans, inscrit dans l'école ou dans une filière de formation professionnelle. Le texte de loi prévoit un soutien financier permanent aux mères des enfants en situation de handicap. L'aide est plafonnée à 1.050 DH mensuels par famille.

- Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) compte le taux de représentativité féminine le plus élevé. Le secrétaire général du CNDH, Mohamed Sebbar, a indiqué, jeudi lors d'une journée d'étude organisée par les deux groupes parlementaires du PAM, que le Conseil comprend 46 pc de femmes, soit le taux le plus élevé de représentativité féminine par rapport aux institutions de gouvernance au Maroc, et même par rapport à certains pays démocratiques.

*Rissalat Al Oumma.:

- Grand scandale: Le Maroc recule de trois points dans le "Doing Business 2015". A bien le lire, le rapport "Doing Business 2015" publié à Washington par la Banque Mondiale (BM), montre que le Maroc a reculé de trois points dans le classement mondial sur le climat des affaires, passant de la 68ème à la 71ème place. Auparavant, un communiqué du département du chef du gouvernement avait annoncé que, selon ce rapport, le Maroc a gagné 16 points dans le classement mondial sur le climat des affaires, en passant de la 87ème place à la 71ème sur 189 pays.

- Les mouvements féminins estiment que l'adoption par le gouvernement du projet de décret relatif au soutien direct des veuves en situation de précarité constitue une mesure fragmentaire, tardive et insuffisante. Khadija Rebbah, coordinatrice du Mouvement pour la démocratie paritaire, a déploré le fait que le gouvernement table sur des réformes "superficielles qui n'améliorent en rien la situation de la femme et de la famille", comme le Fonds de cohésion sociale et le soutien financier apporté aux veuves.

*Attajdid.:

- Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) donne son avis sur la réforme des retraites. Le CESE recommande de relever progressivement l'âge de la retraite à 63 ans. Le conseil a également appelé à évaluer cette réforme après six ans de son entrée en vigueur, soit à l'horizon 2020.

- Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, relève de ses fonctions le président de l'Université Mohammed Premier d'Oujda, Abdelaziz Sadok, suite à des irrégularités ayant entaché la gestion de cette université. Le doyen de l'une des facultés relevant de l'université a été chargé d'assurer l'intérim jusqu'au lancement des candidatures pour ce poste.

*Al Khabar.:

- Le Parti authenticité et modernité (PAM) critique le traitement réservé par le gouvernement à la question de la femme et demande l'application de l'article 19 de la Constitution. La présidente du groupe du PAM à la Chambre des représentants, Milouda Hazib, a qualifié d'étonnante l'attitude du gouvernement qui ne se base pas sur une approche participative, affirmant que son parti rejette la gestion gouvernementale de la question de la femme.

- Le Maroc et les Etats-Unis signent un nouveau plan d'action de coopération destiné à renforcer davantage le partenariat entre les deux pays dans le domaine de l'environnement et de l'économie verte. Ce plan, le troisième du genre et qui s'étale sur la période 2014-2017, prévoit le renforcement du cadre institutionnel pour une meilleure mise en œuvre des lois environnementales et la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara