Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 3 Septembre à 11:08

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 3 septembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus ce mercredi 03 septembre :.



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- Départ à la retraite des enseignants: Adoption d'un décret-loi pour parer à la vacance des postes. Le recours à cette procédure d'urgence, conformément à l'article 81 de la Constitution qui autorise le gouvernement à prendre dans l'intervalle des sessions, avec l'accord des commissions concernées des deux chambres, des décrets-lois, s'explique par l'impératif de garantir le déroulement normal de la saison scolaire et universitaire 2014-2015 en maintenant en poste les fonctionnaires de l'Education nationale dont l'âge de départ à la retraite arrivera à échéance au cours de l'année scolaire. 
 
- Marrakech abrite le Forum pour le développement en Afrique. La Commission économique des Nations unies pour l'Afrique délocalise, pour la première fois en dehors de son siège, son plus important rendez-vous biennal pour le tenir à Marrakech. Il s'agit d'un évènement biennal phare de la commission onusienne portant sur "les modes de financement novateurs pour la transformation en Afrique" qui sera décliné en cinq sujets. Il s'agit de la mobilisation des ressources nationales, les mouvements financiers illicites, les capitaux privés, les nouvelles formes de partenariats et les questions de financement liées au climat.
 
- Droits de l'Homme: Le Maroc partage avec la Tunisie son expérience dans le domaine de la justice transitionnelle. Après l'Egypte, l'Irak, le Soudan et le Yémen qui ont manifesté le souhait de s'inspirer du modèle marocain, la Tunisie s'intéresse de près à l'expérience de l'Instance équité et réconciliation (IER). Une délégation de l'Instance vérité et dignité de Tunisie effectue une mission d'information de cinq jours au Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), avec pour objectif d'en savoir plus sur l'IER et le processus ayant accompagné sa mise en place et de s'informer des détails du parcours d'établissement de la vérité.
 
- Gouvernance: les abattoirs de Casablanca bientôt confiés à une société de développement local. Le conseil de la commune urbaine de Casablanca s'est réuni, in extremis, lundi dernier, pour examiner notamment l'affaire des abattoirs municipaux suite à la résiliation du contrat de gestion déléguée, de manière unilatérale, en août dernier, de la part de la société turque qui en assurait le fonctionnement. Dans ce contexte, une session extraordinaire de l'assemblée locale a été programmée pour le 10 septembre prochain afin d'examiner la décision de confier la gestion des abattoirs à l'une des sociétés de développement qui verront bientôt le jour, et dont la création avait été approuvée lors de la dernière session ordinaire du Conseil de la ville.
 
*Aujourd'hui le Maroc.:
 
- Jordanie: L'hôpital marocain à Zâatari a accueilli 14.275 Syriens en août dernier. Ces réfugiés ont bénéficié de 21.428 prestations médicales, 93 interventions chirurgicales et 8.025 ordonnances prescrites gratuitement. Pour leur part, les Urgences ont reçu durant cette même période 3.944 patients, tandis que 301 autres ont bénéficié d'un soutien psychologique. L'hôpital a également connu 29 accouchements, tandis que les prestations de médecine générale ont été assurées à 2.338 réfugiés.
 
- Observation des élections: Le Parti de la justice et du développement (PJD) passe à l'attaque. Un amendement examiné au Parlement pour ouvrir l'observation des élections devant des ONG plus "crédibles". Le parti, qui conduit la majorité parlementaire, veut ouvrir plus encore les scrutins nationaux devant les observateurs des ONG. Le groupe parlementaire du PJD à la première Chambre a réussi à programmer en commission une proposition de loi visant à amender la loi 30-11 définissant les conditions et les méthodes de contrôle indépendant et neutre des élections.
 
- Maroc-Qatar: Ce sera sans Benatia. Mehdi Benatia, nouveau sociétaire du Bayern de Munich, a déclaré forfait pour les deux matches amicaux qui opposeront les Lions de l'Atlas aux équipes du Qatar et de la Libye prévus respectivement les 3 et 7 septembre. C'est aujourd'hui qu'aura lieu la quatrième rencontre qui figure dans le programme de préparation de l'équipe nationale de football sous la houlette de Badou Zaki à la phase finale de la 30ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations Maroc 2015. Les Lions de l'Atlas se mesureront à la sélection du Qatar au complexe sportif Mohammed V.
 
*L'Economiste.:
 
- Compensation industrielle: Le Maroc sort les crocs. Le gouvernement décide de se montrer intransigeant en matière de compensation industrielle. Toutes les grandes commandes de l'Etat devront impérativement passer par les équipes de l'Industrie pour identifier les opportunités de compensation industrielle. Une collaboration est déjà lancée avec le département de la Défense et les grandes structures publiques comme l'OCP, la RAM ou encore l'ONCF. Plusieurs projets sont en cours de négociation.
 
- Droits de timbre: La direction générale des impôts (DGI) traque le cash. La DGI part à la chasse des "petits impôts" dans le commerce. Ce sont les transactions commerciales cash qui sont particulièrement visées. Cette direction a fait parvenir une série d'avis de rappels fiscaux au titre des droits de timbre sur une période de 10 ans. Des entreprises des secteurs de distribution de produits pétroliers, de la grande distribution, notamment, étaient prises au dépourvu.
 
- Compétitivité: Le Maroc améliore sa position dans le classement du World Economic Forum sur la compétitivité (WEF). Il se hisse à la 72ème position, gagnant ainsi 5 places par rapport à 2013, mais reste encore en-deçà de la 70ème place attribuée en 2012. Le dernier rapport de l'organisation mondiale met en valeur les avancées qui ont valu au Royaume de grimper dans le classement, dont la maîtrise du déficit budgétaire au cours de ces deux dernières années ainsi que l'amélioration du système éducatif dans le primaire et l'innovation. Le Maroc est bien noté sur la réforme des institutions qui lui permet de préserver sa "stabilité politique et sociale".
 
- Abattoirs à Casablanca: L'Intérieur met la main à la poche. Un mois après le départ impromptu des gestionnaires turcs, le ministre de l'Intérieur intervient pour assurer la continuité du service dans les abattoirs de Casablanca. Le département de Hassad a débloqué un montant de 6 millions de DH (sur 2 tranches) afin d'assurer les salaires des 300 employés et payer les fournisseurs.
 
*Libération.: 
 
- L'opposition tient une réunion au sommet dans les prochains jours. L'USFP, l'Istiqlal, le PAM et l'UC tiendront une réunion commune qui aura lieu dans les prochains jours avec pour objectif la coordination au sujet des projets relatifs aux prochaines lois électorales et à la future charte communale. 
 
- Benkirane roule à son propre rythme. "Vous avez l'heure, nous avons le temps". Abdelilah Benkirane semble avoir fait sien ce proverbe africain. Le chef du gouvernement n'est pas pressé pour la mise en application des nouvelles dispositions de la Loi suprême. Il estime qu'il est le seul à donner le rythme. 
 
Intervenant lors d'une rencontre avec les étudiants marocains en Turquie en marge de la cérémonie d'investiture du président turc Recep Tayyip Erdogan organisée jeudi dernier à Ankara, le chef du gouvernement n'hésite pas à se prendre pour le conducteur d'un véhicule qui sait quand il faut accélérer ou ralentir en prenant en compte la sécurité des passagers. 
 
*L'Opinion.:
 
- Ebola: Le Maroc n'est pas touché, un plan de préparation de riposte a été établi. Le Maroc a mis en place un plan de préparation de riposte à l'épidémie d'Ebola. Département concerné, Gendarmerie royale, Office des aéroports, Office des ports, Services de contrôle des frontières, Royal Air Maroc, tout le monde est sur le pied de guerre. Le plan d'action concocté s'articule autour de deux mesures: la première, c'est d'éviter l'introduction de cette maladie, la deuxième, c'est de détecter et d'analyser les risques.
 
- ONCF: L'automatisation pour remédier à l'inadvertance humaine. Postulant que le "risque Zéro" n'existe pas, le directeur général de l'Office national des chemins de fer (ONCF) Mohamed Rabie Khlie a dit tabler, pour l'étape à avenir, sur le déploiement d'automatismes de pointe à l'effet de minimiser le risque lié aux "défaillances humaines". Il est impératif de moderniser les équipements de signalisation moyennant un nouveau système de contrôle des vitesses basé sur des "boucles de rattrapages", a souligné M. Khlie lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation des résultats de l'enquête sur le déraillement du train, le 27 août à l'entrée de la gare de Zenata. 
 
*Al Bayane.:
 
- Projet gouvernemental de réforme des régimes de retraite: L'UMT prône le dialogue et la concertation. Le projet de réforme des caisses de retraite, dans sa version proposée par le gouvernement, a été catégoriquement rejeté par la centrale syndicale de Miloudi Moukharik. Ce dernier estime que le projet en question doit faire l'objet de concertation et de consensus avant d'être soumis à l'avis du Conseil économique, social et environnemental. L'Union marocaine du travail (UMT) refuse de faire supporter aux cotisants les erreurs de gestion des différentes caisses, notamment celle qui se trouve actuellement au bord de la faillite, à savoir la Caisse marocaine des retraites (CMR).
 
- Décès d'un ressortissant sénégalais à Tanger: Arrestation de trois personnes présumées coupables. L'enquête menée par la police judiciaire de Tanger, suite aux incidents survenus dans la nuit du 29 au 30 août dernier dans la quartier Al Irfane, région de Boukhalef à Tanger, a permis l'arrestation de trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans le décès d'un ressortissant sénégalais, a fait savoir un communiqué du Procureur général du Roi. Les trois personnes arrêtées ont été déférées devant le juge d'instruction près cette Cour qui a ordonné leur mise en détention conformément à la loi, a ajouté la même source.
 
*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:
 
- Un rapport du Fonds koweïtien d'investissement affirme que les investissements des pays du Golfe au Maroc constituent un prélude au renforcement de la coopération sécuritaire. Intitulé "Maroc: Oasis de stabilité", ce rapport note que l'augmentation des investissements des pays du Golfe reflète la confiance du Conseil de coopération du Golfe en les opportunités et garanties de réussite que le Maroc offre aux investissements en provenance de cette région.
 
- La réforme de la justice, point phare de l'agenda du premier conseil de gouvernement après la pause estivale. Le conseil se penchera notamment sur le projet de loi organique relative au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. 
 
*Al Alam.:
 
- Une rentrée politique sous haute tension attend le gouvernement Benkirane. Les diplômés chômeurs comptent intensifier et délocaliser leurs campagnes de protestation vers d'autres villes pour dénoncer la politique gouvernementale en matière d'emploi.
 
- Le secteur de la pêche maritime traverse une mauvaise passe. Les professionnels du secteur se réuniront prochainement à Tanger en vue de faire front commun contre les décisions ministérielles qui seraient "préjudiciables au secteur" en général et à la pêche côtière en particulier. 
 
*Attajdid.:
 
- L'édition 2014 de l'indice de lutte contre le blanchiment d'argent établi par "Basel Institute on Governance" place le Maroc au 71ème rang parmi les 162 pays figurant sur ce classement. Selon un rapport de cet organisme, le Maroc figure parmi les 10 pays arabes (sur les 19 recensés) qui ont eu une note supérieure à la moyenne.
 
- La commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, et la commission des finances, de planification et du développement économique à la Chambre des conseillers ont approuvé un décret stipulant le maintien en poste des enseignants qui atteindront l'âge de départ à la retraite fin 2014, jusqu'à la fin de l'année scolaire ou universitaire.projet de loi organique relative au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Le bureau politique de l'USFP, réuni lundi, a affirmé que "la résilience de notre pays face aux vagues de déstabilisation et de fractionnement était et demeure le fruit de l'entente et du consensus entre les institutions légitimes et les partis nationaux démocratiques".
 
- La société britannique San Leon Energy a annoncé avoir produit la première huile de schiste de sa licence à Timahdit. Selon les analyses préliminaires, la production pourra atteindre 11 mille barils par jour durant les 30 prochaines années. 
 
*Al Haraka.:
 
- Trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans le décès d'un ressortissant sénégalais à Tanger ont été arrêtées et mises en détention, a annoncé mardi le Procureur général du Roi près la Cour d'appel de Tanger. Les trois personnes arrêtées ont été déférées devant le juge d'instruction près cette Cour qui a ordonné leur mise en détention conformément à la loi, indique un communiqué du Procureur général du Roi.
 
- 14.275 réfugiés syriens ont bénéficié, durant le mois d'août dernier, des prestations assurées par l'hôpital médico-chirurgical de campagne déployé par les Forces Armée Royales (FAR) au camp Zaâtari, dans le gouvernorat de Mafraq dans le nord-est de la Jordanie. Les femmes viennent en tête avec 5.138 bénéficiaires, suivies des enfants (4.785), puis les hommes (4.352), selon des données de l'administration de l'hôpital.
 
*Bayane Al Yaoum.:
 
- Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) salue vivement la visite de solidarité effectuée récemment par une délégation du parti en Palestine occupée, une première pour un parti politique marocain. 
 
- Le Maroc s'engage à prendre toutes les mesures et dispositions nécessaire en vue de la mise en place et de l'opérationnalisation du Fonds Africa50 dans des conditions optimales, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid.
 
*Al Massae.:
 
- Une discorde entre les élus de Rabat au sujet des subventions accordées aux associations a empêché, lundi, la tenue de la session du Conseil de la ville faute de quorum. Seulement 5 conseillers sur les 86 s'étaient rendus au siège du conseil.
 
- Les banques poursuivent la politique de verrouillage envers les promoteurs immobiliers. Les crédits immobiliers qui leur sont destinés ont enregistré un net recul entre les mois de juin et juillet derniers, selon des données de Bank Al-Maghrib. 
 
*Assabah.:
 
- Les syndicats persistent dans leur refus de la proposition du gouvernement relative à la réforme des régimes de retraite. Les centrales syndicales réclament la remise de ce dossier sur la table des négociations ainsi que leur implication dans l'élaboration de la réforme escomptée. 
 
- Lachgar demande à Zaïdi de régler les cotisations dues à l'Union socialiste des forces populaires (USFP). Le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachgar, a demandé à plusieurs députés du parti de s'acquitter de leurs obligations financières envers le parti. Selon une source partisane, la plupart d'entre eux appartiendraient au courant "démocratie et ouverture" dirigé par Ahmed Zaïdi et se seraient abstenus de payer leurs cotisations au parti.
 
*Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- Le gouvernement entame sa rentrée par l'approbation du projet de la loi organique relatif au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Ce texte de loi est programmé à l'ordre du jour du prochain conseil de gouvernement après la grande polémique qu'il a provoquée entre le ministre de la Justice et des libertés, les associations professionnelles et les juges.
 
*AssahraA Al Maghribia.:
 
- Le Maroc s'engage à prendre toutes les mesures et dispositions nécessaires en vue de réussir l'opérationnalisation du Fonds Africa50, a affirmé le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaïd. Au-delà de l'aspect hébergement, le Maroc compte jouer un rôle important pour assurer le bon démarrage et l'opérationnalisation réussie du fonds Africa 50, a souligné le ministre lors d'une récente réunion avec une mission de la direction de la Banque africaine de développement (BAD), en visite au Royaume.
 
- Sit-in devant les académies et les délégations du ministère de l'Education nationale contre l'élévation de l'âge de départ à la retraite. Des enseignants ont organisé, mardi, des sit-in dans plusieurs régions du Royaume pour protester contre le projet de loi visant à relever l'âge de la retraite.
 
*Al Khabar.:
 
- Secteur le santé: le ministère poursuit la mise en application du programme sectoriel relatif à la réduction et la révision des prix des médicaments. Après la décision de réduire les prix de près de 1.200 médicaments, le ministère de la Santé a publié un arrêté portant sur l'intégration de 61 nouveaux médicaments dans le guide des médicaments remboursables pour les bénéficiaires de l'Assurance maladie obligatoire. 
 
- La Royal Air Maroc (RAM) a versé l'équivalent de 211.000 DH suite à un litige commercial en Mauritanie traité par la justice de ce pays. 
 
- Session extraordinaire du Conseil de la commune urbaine de Casablanca pour examiner la situation des abattoirs après le retrait de la société gestionnaire turque. Cette réunion, prévue la semaine prochaine, a pour objectif de doter le Conseil d'un mécanisme juridique l'habilitant à superviser la gestion du secteur des abattoirs à travers la création de sociétés de développement local.
 
*Rissalat Al Oumma.:
 
- Prémices d'une nouvelle brouille entre le ministre de la Justice et des libertés et les avocats. Les avocats envisagent à nouveau de monter au créneau pour dénoncer l'attitude de leur ancien confrère Mustapha Ramid, qui n'a pas jusqu'à présent convié l'association des barreaux d'avocats du Maroc (ABAM) à la réunion de la commission mixte en vue de reprendre le débat sur l'avant-projet de loi modifiant et complétant le Code de procédure pénale.
 
- Les forces de sécurité arrêtent, avec l'assistance des citoyens, deux criminels à Fès ayant agressé à l'arme blanche un citoyen. Mohamed El Azhar, spécialiste des sciences criminelles, estime qu'il est temps de traiter le phénomène de criminalité et de "tcharmil" selon une approche stratégique qui va au-delà des campagnes sécuritaires.
 
*Al Assima Post.:
 
- Arrestation de trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans le décès d'un ressortissant sénégalais. Lancement d'une large campagne de lutte contre le racisme via les réseaux sociaux. Le maire de Tanger Fouad El Omari présente des excuses à la famille du défunt et l'ambassadeur du Sénégal se rend au Maroc. 

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara