Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz


MAP - publié le Mercredi 29 Octobre à 12:33

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 29 octobre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus mercredi:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem a représenté SM le Roi Mohammed VI aux cérémonies de commémoration du centième anniversaire du début de la Première Guerre mondiale qui se sont déroulées, mardi après-midi à Nieuport et Ypres en Belgique, en présence des représentants de 83 pays. SAR la Princesse Lalla Meryem était accompagnée du ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de l'Administration de la défense nationale, M. Abdellatif Loudiyi et de l'ambassadeur du Maroc auprès du Royaume de Belgique et du Grand-Duché de Luxembourg, M. Samir Addahre.

- Débrayage ce mercredi à travers tout le pays: C'est aujourd'hui qu'a lieu la grève générale décidée par trois centrales syndicales et suivie par plusieurs autres forces syndicales de différents bords et appartenances politiques. Au point que cette date du 29 octobre est à considérer comme celle qui a permis de fédérer toutes les forces qui s'opposent à la coalition gouvernementale.

- Abdelkader Amara au Forum de la MAP: Environ 200 milliards de DH seront investis d'ici 2020 dans le domaine énergétique, dont une grande partie sera destinée au renforcement des infrastructures de l'électricité, a annoncé mardi le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara. Cet effort a été dicté par la nécessité de répondre à la demande énergétique qui devrait passer de 25.000 GW en 2008 à 70.000 à l'horizon 2025, a expliqué le ministre qui était l'invité du Forum de la MAP, organisé autour de la thématique "Le Maroc est-il à la veille d'une transition énergétique?".

*Aujourd'hui Le Maroc.:

- MGPAP: Fini la crise. La Mutuelle a généré des cotisations de 267 millions DH en 2013 au lieu de 182 millions en 2008. La situation de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques s'est nettement améliorée. C'est en tout cas ce qui ressort du bilan qui a été présenté lundi à Rabat. Ainsi, les allocations des dossiers de maladie sont passées de 44,5 MDH en 2008 à 70 MDH en 2013, soit une augmentation de 57,5 pc. Les allocations de retraite ont suivi la même tendance pour atteindre 38 MDH en 2013 contre 16 MDH en 2008, en hausse de 138 pc.

- Ecole Centrale Casablanca: Les travaux du campus démarrent. C'est décidé: Le campus de l'Ecole Centrale Casablanca sera prêt pour la prochaine rentrée universitaire. C'est ce qui a été annoncé en marge du lancement des travaux de ce campus qui accueillera à terme près de 600 élèves ingénieurs. Situé au coeur de la ville verte de Bouskoura, le campus sera conçu sous un concept architectural intégré en ligne avec les valeurs de l'école.

*L'Economiste.:

- Réunion de la majorité: Benkirane défie les syndicats. "Même si la grève est un droit octroyé par la Constitution, elle n'est pas une solution, sinon nous l'aurions soutenue. Donc, je suis obligé de réformer le système des retraites et nous allons le faire cette année", a martelé le Chef du gouvernement devant une assistance de parlementaires acquise à sa cause.

- Doing Business: Le Maroc marque des points. Autorisation de construire, transfert de propriété, accès au financement...Dans tous ces domaines, le Maroc a gagné quelques points dans le classement Doing Business de la Banque mondiale qui vient d'être publié. Ce qui lui a permis d'améliorer son classement en progressant de 16 rangs. Il est à la 71ème position sur 189 pays.

- Education: L'UNESCO fustige la qualité du système et inscrit le Maroc sur la liste des pays traversant une crise de l'apprentissage. La maîtrise des langues fait défaut au Maroc. A peine 6 pc des élèves en dernière année du primaire savent écrire en français et 15 pc en arabe, a déploré, pour sa part, le ministre délégué de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Abdelaâdim El Guerrouj.

*Al Bayane.:

- Communiqué du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS): La grève est un droit constitutionnel qui ne doit pas dévier de ses objectifs sociaux. Le gouvernement n'a jamais fermé, ni expressément ni implicitement, la porte du dialogue. Les différents partenaires sociaux sont appelés à faire prévaloir l'intérêt suprême de la nation en cette étape décisive que traverse le pays.

- Rencontre de réflexion de la majorité sur le PLF 2015. Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué que l'heure est à la mobilisation et à la réflexion pour enrichir le débat autour du projet de loi de finances 2015 pour permettre au gouvernement de poursuivre son oeuvre de développement du pays.

- Abdeslam Seddiki: Il est indispensable que la fonction publique puisse contribuer à la résorption du chômage. Néanmoins, le ministre de l'Emploi et des affaires sociales estime, dans un entretien au journal, que l'essentiel des créations d'emploi doit se faire dans le secteur privé. *L'Opinion.:

- Grève-sanction contre la politique gouvernementale. La grève générale d'aujourd'hui, 29 octobre 2014, constitue une sanction contre le gouvernement pour sa politique sociale dangereuse à même de mener le pays dans des pentes dangereuses. Le gouvernement Benkirane continue à agir seul. Il a balayé le dialogue social et est resté sourd aux doléances et revendications plus que légitimes des masses salariales et des couches laborieuses. La réforme du système de la compensation, l'instauration de l'indexation des prix des hydrocarbures sans contrepartie sociale et les nouveaux critères de calcul des factures d'eau et d'électricité sont les trois décisions des plus impopulaires qui ont érodé le pouvoir d'achat de la majorité des Marocains.

- La CNSS définit les taux additionnels de cotisation. Pour les salariés actifs, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), qui a décidé l'extension, à partir de 2015, de la couverture aux soins dentaires non encore couverts par l'Assurance maladie obligatoire (AMO), a défini le taux de solidarité supporté par l'ensemble des employeurs à 1,85 pc au lieu de 1,5 pc . Le taux AMO supporté uniquement et à part égale par les employeurs et salariés relevant du régime AMO passera de 4 pc à 4,52 pc, selon une étude actuarielle de la CNSS. Concernant les pensionnés et les bénéficiaires de l'assurance volontaire, le taux actuel de 4 pc sera augmenté de 0,52 points pour passer à 4,52 pc, précise la même source.

- Egalité des sexes dans les médias audiovisuels: La HACA présente les résultats de son projet pilote. Dans une déclaration à la presse, la présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Amina Lemrini Elouahabi, a souligné que les principales conclusions de ce projet tendent à "prôner une stratégie qui fait en sorte que, dans notre pays comme ailleurs, les libertés éditoriales et d'expression aillent de pair avec le droit des femmes à ne pas être discriminées". Selon Mme Lemrini, le projet de la HACA s'inscrit dans le cadre du programme d'action "genre et média audiovisuel" visant à développer un dispositif en trois composantes intégrées en faveur de la promotion de la culture de l'égalité entre les hommes et les femmes à travers les médias audiovisuels, citant les composantes juridiques, méthodologiques et partenariale.

*Libération.:

- A ras-le-bol général, grève générale. Benkirane et son gouvernement auront donc eu ce qu'ils voulaient. Ce n'est sûrement pas de gaieté de cœur que la quasi-totalité des syndicats ont opté pour la grève. Pouvait-il en être autrement avec toutes ces atteintes répétées aux acquis sociaux et au pouvoir d'achat des citoyens et face à un rejet obstiné de tout dialogue responsable et serein avec les partenaires sociaux? Les classes laborieuses ont eu à subir les trop onéreuses conséquences de la réforme de la Caisse de compensation. Et avec le projet de loi de finances 2015, le plus dur est à venir.

- Le Parlement marocain s'ouvre sur les institutions législatives d'Amérique centrale et des Caraïbes. Un accord-cadre de coopération octroyant au Maroc le statut de membre observateur au sein du Forum des présidents des parlements d'Amérique centrale et des Caraïbes (FOPREL) a été signé lundi à Rabat. Cet accord a été signé du côté marocain par le président de la Chambre des représentant, Rachid Talbi Alami, et le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, et, côté FOPREL, par Henry Mora Jiménez, président du parlement du Costa Rica et actuel président du Forum, ainsi que par les membres de cette instance.

- Casablanca: Le conseil de la ville élude la question de la hausse des prix du transport urbain. Lors de la session d'octobre, tenue mardi par ce conseil, Abdelhak El Mabchour a critiqué au nom du groupe de l'USFP l'absence de la question des augmentations "illégales" du prix du ticket de bus par les compagnies opérant à Casablanca. Il a également déploré le refus du président du conseil communal d'inscrire à l'ordre du jour la question des biens de la ville.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, a affirmé mardi que la production d'électricité à partir de l'énergie nucléaire est un choix ouvert qui pourrait être envisageable à partir de 2030. Amara était l'invité du Forum de la MAP organisé autour de la thématique: "Le Maroc est-il à la veille d'une transition énergétique?".

- La bonne nouvelle que Benkirane va annoncer aux Marocains le jour de la grève générale: Amélioration du climat des affaires au Maroc (Doing Business) et baisse du prix du gasoil. Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a affirmé, lors de la réunion de la majorité parlementaire, qu'il n'allait pas entrer en "guerre" avec les grévistes. Le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah, appelle à "faire montre de patience et de sang-froid face à une tendance qui vise le gouvernement".

- Le ministre chargé des Relations avec le parlement et la société civile, El Habib Choubani, a estimé que le PJD allait "sortir très fort du gouvernement", faisant savoir que le nombre des nouveaux adhérents au parti de la lampe s'est multiplié en un temps record. Choubani a en outre souligné que le PJD est prêt à accueillir un grand nombre de cadres marocains de l'intérieur comme de l'extérieur.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le recrutement dans le ministère de la Santé ne séduit pas les médecins et les infirmiers marocains. C'est ce qui ressort du bilan des postes budgétaires fixés par le ministère en 2013. Le département de Louardi a ouvert 3.978 postes budgétaires, dont 3.096 aux infirmiers et 473 restés vacants. 667 postes ont été réservés aux médecins résidents, 215 aux médecins et 60 sont restés inoccupés.

- Grève générale du mercredi. S'adressant au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, Farouk Chahir, secrétaire général adjoint à l'UMT, a déclaré que "la bonne nouvelle" doit être annoncée aux Marocains avant la grève afin d'"éviter la catastrophe économique et sociale". Pour Chahir, le chef du gouvernement doit appeler les centrales syndicales à une réunion et respecter les accords précédents.

*Al Massae.:

- Les syndicats en alerte. Ils ont donné des consignes à leurs adhérents sur le déroulement de l'opération afin d'éviter ce qu'ils ont qualifié de "provocations" qui pourraient survenir par-ci par-là. L'UMT, la FDT et la CDT ont appelé à "redoubler de vigilance et de discipline et esquiver les provocations qui pourraient advenir durant la grève". Ces syndicats ont également appelé à fournir le minimum des prestations de base et de sécurité dans les secteurs vitaux.

- Les groupes de la majorité veulent enquêter sur la cherté des factures d'eau et d'électricité. Ces groupes ont appelé le président de la commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement à effectuer une mission d'information provisoire à l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) suite aux protestations qui ont eu lieu dans certaines villes contre des factures astronomiques, dont certaines ont excédé 5.000 DH au compte de ménages d'une condition sociale modeste.

*Al Alam.:

- Adil Douiri, président de la ligue des économistes istiqlaliens, a affirmé lors de la sixième session du conseil national du parti que le projet de loi de finances 2015 "ne comporte aucun indice d'éclaircie". Le gouvernement ne dispose pas d'une approche de développement, a-t-il noté, accusant l'exécutif de confondre gestion du budget de l'Etat et celle de l'économie nationale.

- Aujourd'hui, le gouvernement Benkirane face au peuple marocain: La société civile et les syndicats mobilisés pour faire réussir la grève. Bien que la plupart des centrales syndicales n'aient ménagé aucun effort pour la poursuite du dialogue social, le gouvernement s'est calfeutré dans l'"opinion unique" et la "politique du fait accompli".

- Noureddine Mediane, président du groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme, indique que la situation politique et sociale couve une "tension inquiétante" faute d'un dialogue social avec les différents partenaires. Mediane a estimé que les mesures proposées "sont décevantes et n'apportent rien de neuf et de réaliste qui puisse aider à promouvoir la situation économique et sociale qui s'est dégradée sous l'ère Benkirane".

*Assabah.:

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane affirme que la grève ne va pas résoudre les problèmes et qu'il ne va pas revenir sur la réforme des régimes des retraites malgré les pressions politiques et syndicales de l'opposition. Benkirane a tenu ces propos lors d'une réunion de la majorité mardi.

- Le secrétaire général de l'UMT Miloudi Moukharik, le secrétaire général adjoint de la CDT Abdelkader Zaer et le secrétaire général de la FDT Abderrahmane El Azzouzi pensent à former une seule centrale. Pour Moukharik, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse samedi à Casablanca, la fusion des trois centrales vise à "créer un cadre syndical unique et fort".

- Eventuelle hausse des prix du thé. Dans son projet de loi de finances 2015, le gouvernement prévoit d'augmenter la TVA sur le thé en appliquant le taux de 20 pc au lieu de 14 pc. Cette décision avait été prise dans le projet de loi de finances 2014 et avait été retirée suite à la salve de critiques qui avaient été adressées au gouvernement par des groupes parlementaires, dont ceux de la majorité.

*Al Haraka.:

- Lors de la réunion des secrétaires généraux des partis formant la coalition gouvernementale avec les groupes et groupement de la majorité parlementaire, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a indiqué que la grève nationale préventive de ce mercredi ne résoudrait pas les problèmes posés. Benkirane a en outre souligné que le gouvernement va annoncer une bonne nouvelle aux Marocains le jour de la grève.

- Le Maroc "doit résolument poursuivre dans la voie des réformes institutionnelles", a affirmé Jean-Pierre Chauffour, économiste principal de la Banque mondiale pour le Maroc. Chauffour a affirmé que le Royaume "regorge d'actifs immatériels n'attendant qu'à être davantage valorisés".

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les syndicats menacent de poursuivre l'escalade après la grève générale. Selon un responsable de l'Union marocaine du travail (UMT), la grève observée ce mercredi par les syndicats "n'est qu'une grève préventive et une première étape dans le processus d'une grande escalade". Il a émis l'espoir que le gouvernement "saisisse la signification sociale" de ce débrayage.

- Le ministère de la Santé engage une course contre la montre pour éviter que les médecins et infirmiers boycottent le concours de recrutement. Le ministère de la Santé a réitéré l'appel aux médecins et infirmiers à participer au concours de recrutement afin de ne pas perdre les postes budgétaires qui leur sont réservés.

- Le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, affirme que les récentes découvertes pétrolières ne modifieront pas la balance énergétique. "Tout ce à quoi le Maroc aspire, c'est de réduire sa facture énergétique sans qu'il y ait un impact sur la balance énergétique", a soutenu le ministre qui était l'invité mardi du Forum de la MAP, ajoutant que le Maroc ne sera pas un "pays pétrolier".

*Attajdid.:

- Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle compte 161 fonctionnaires "fantômes" dans le secteur. Selon un communiqué du ministère, il ressort du recensement annuel réalisé en application de la circulaire du Chef de gouvernement relative à l'absence injustifiée des fonctionnaires, que 282.191 fonctionnaires sont en situation régulière.

- Un rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur les "perspectives économiques régionales" place le Maroc parmi les pays qui commencent à maîtriser leurs déficits budgétaires, ce qui lui permettra de reconstituer progressivement une marge de manœuvre et de renforcer sa capacité de résistance aux chocs.

*Al Khabar.:

- L'appel du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) pour la participation à la grève sème la confusion et la discorde. Les professionnels de la presse ne sont pas parvenus à adopter une position commune vis-à-vis de l'appel du Syndicat à participer ce mercredi à la grève générale préventive décidée par la plupart des centrales syndicales.

- Noureddine Mediane, président du groupe parlementaire du parti de l'Istiqlal (PI) à la Chambre des représentants, estime que le projet de loi de finances 2015, "en plus d'être décevant, est un projet "hybride, une copie conforme des précédentes lois de finances, qui contribuera à la détérioration des conditions de vie des Marocains". M. Mediane s'exprimait lundi lors d'une réunion de la commission des finances et du développement économique à la première Chambre, consacrée à l'examen du PLF 2015.

- Les services de la Brigade nationale de la police judiciaire ont réussi, en étroite collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire, à neutraliser, lundi à Kénitra, deux extrémistes, un ressortissant français et un Marocain naturalisé français, alors qu'ils s'affairaient pour rallier les rangs de l'entité terroriste dite "Daech" dans la zone syro-irakienne, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

*Al Assima Post.:

- L'éditeur de guides de voyages, Lonely Planet, a classé le Maroc parmi les 10 meilleures destinations touristiques à visiter en 2015. Le secteur touristique au Maroc, seul pays arabe présent dans ce classement, connaît une dynamique remarquable qui est de nature à contribuer au développement économique, selon la même source.

- Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a révélé que les indicateurs de criminalité ont enregistré une baisse de 20 pc durant les huit derniers mois, grâce à une série de mesures prises par le ministère. M. Hassad intervenait mardi lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.

*Rissalat Al Oumma.:

- Les groupes de l'opposition à la Chambre des représentants (le groupe de l'union constitutionnelle, le groupe istiqlalien pour l'Unité et l'égalitarisme, le groupe socialise et le groupe Authenticité et modernité) ont adressé une lettre au président de la Chambre, Rachid Talbi Alami, lui demandant de reporter les rencontres des commissions parlementaires programmées ce mercredi et ce, en raison de la grève générale à laquelle ont appelé les centrales syndicales.

- Chaoui Belassal, président du groupe de l'Union constitutionnelle à la Chambre des représentants, soutient que le projet de loi de finances de 2015 ne s'assigne aucun objectif de développement et cible les bourses des citoyens. Le recours par le gouvernement à l'endettement risque d'entraîner le pays dans un cercle vicieux, a mis en garde M. Belassal à l'occasion de l'examen du PLF 2015, lundi lors d'une réunion de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants.

*Assahrae Al Maghribia.:

- Arrêt de travail dans les services de diagnostic médical à cause de la grève. Le secrétaire général du syndicat national de la santé, Mustapha Chennaoui, a indiqué, dans une déclaration au journal, que les services vitaux tels que les services de transfusion sanguine, de réanimation, de gynécologie-obstétrique et de pédiatrie continueront à fonctionner.

- Des leaders des partis de l'Istiqlal et de l'USFP et des syndicats de l'UGTM et de la FDT protestent contre les déclarations et les positions du gouvernement concernant la grève général du 29 octobre. Un communiqué conjoint du PI et de l'USFP affirme que la décision de mener la grève a moult motivations, notamment "la gestion unilatérale du gouvernement des grands dossiers sociaux, dont la retraite, la restriction des libertés et droits syndicaux et le verrouillage du dialogue social".

*Bayane Al Yaoum.:

- Le bureau politique du PPS affirme, dans un communiqué, que la grève est un droit constitutionnel qui ne doit pas dévier de ses objectifs sociaux, appelant les différents partenaires sociaux à faire prévaloir l'intérêt suprême de la nation en cette étape décisive que traverse le pays.

- Un rapport sur la compensation intégré dans la note de présentation du PLF 2015 fait état de la poursuite de la réforme de la caisse de compensation à travers l'application, encore en 2015, des mesures d'indexation entrées en vigueur cette année et la poursuite de l'appui au pouvoir d'achat des citoyens, notamment les classes défavorisées.

*Al Mounaataf.:

- Le coordinateur national du Front des forces populaires, Ahmed Ben Akrout, a souligné, dans un entretien accordé au journal, que "nous avons réussi à engager de larges discussions à Dakar avec les délégations africaines sur la cause nationale" à l'occasion du Forum social africain qui a eu lieu dans la capitale sénégalaise du 15 au 19 octobre courant.

- L'Organisation démocratique du travail (ODT) affirme: "Nous allons participer avec force à la grève générale". Le secrétaire général de l'ODT a exposé, hier lors d'une conférence de presse, une dizaine de points qui confirment l'incapacité du gouvernement à atteindre le niveau de développement escompté et à réaliser les ambitions et aspirations du peuple marocain.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara