Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


MAP - publié le Jeudi 25 Septembre à 11:49

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 25 septembre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus jeudi 25 septembre.:



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- Avis du CESE sur la réforme des retraites. Dans son projet d'avis sur la réforme des retraites, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) estime que le relèvement de l'âge de départ à la retraite doit rester facultatif. S'agissant de l'augmentation du taux de cotisation de 20 à 28%, le Conseil souligne la nécessité de "retenir le principe de l'effort de contribution équitablement réparti entre l'Etat, l'employeur et l'employé, à raison de deux tiers pour l'Etat-employeur et un tiers pour l'employé". De même l'adoption d'une loi-cadre à l'horizon de juin 2015 s'avère une nécessité, selon lui. L'objectif étant "de clarifier la vision de la réforme et prévoir un calendrier des étapes et actions à mener concernant les régimes de retraite dans leur globalité".
 
- Projet de loi relatif aux établissements de crédit et organismes assimilés: l'opposition introduit des amendements. Le texte a franchi le cap de la commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers. L'opposition a réclamé un chapitre introductif expliquant les motifs et les objectifs de cette loi et la clarification du rôle du Conseil supérieur des oulémas (CSO). Comme l'a si bien recommandé le Conseil économique , social et environnemental dans son avis adopté le 28 aout dernier, les conseillers ont demandé d'instaurer l'obligation pour les établissements de crédit de créer, à l'instar des banques participatives, des commissions d'audit internes chargées de suivre les mesures de conformité de leurs produits aux avis émis par le CSO. De même, les amendements obligent les banques participatives de fournir au client toutes les informations relatives aux services offerts, d'une manière claire et complète.
 
*Aujourd'hui le Maroc.:
 
- Transport urbain: ça flotte ou ça coule. La flotte maritime est en mauvais état, les agents maritimes sont souvent tenus responsables des dysfonctionnements, et la législation est loin de contenir la totalité des enjeux. Au Maroc le taux des échanges conteneurisés est établi à 10%, soit 10 millions de tonnes de marchandises. Le reste est acheminé en vrac. Un conclave regroupant spécialistes, avocats et agents maritimes a eu lieu à Casablanca pour apporter des réponses sur les limites et responsabilités de chaque intervenant dans la chaine de transport maritime.
 
- Construction d'une centrale thermique à Jerada. La Banque chinoise de commerce extérieur China Exim Bank a octroyé un prêt de 299,88 millions de dollars, soit l'équivalent d'environ 2,5 milliards de dirhams, à l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) en vue de la construction d'une centrale thermique à charbon à Jerada dans la région de l'Oriental. Ce prêt couvrira 85% du coût de la centrale à la puissance nette de 318MW. La nouvelle centrale devrait être opérationnelle au 4ème trimestre de 2017.
 
*Assabah.:
 
- Le ministère de la Justice et des libertés menacent les entreprises de poursuites judiciaires. Dans un communiqué, le ministère dit avoir "constaté que certaines entreprises ne se conforment pas parfois, lors de la réalisation des travaux, aux dispositions du cahier de charges, ce qui entrave la signature, par le ministère, du procès-verbal de réception provisoire des ouvrages". Le ministère a indiqué que toute violation du cahier de charges relatif au domaine de la construction et autres expose ses auteurs aux mesures légales qui s'imposent.
 
- Le PJD lance le combat contre le "marché des voix". Le parti du chef du gouvernement a exhorté les citoyens à rompre avec la vente de voix lors des élections. Abdallah Moussa, député PJD, estime que la logique et l'esprit de la Constitution 2011 exigent des Marocains à changer leur culture et leurs comportements à l'égard des différentes échéances, voire rompre définitivement avec l'achat de voix.
 
*Al Mounaataf.:
 
- Bank Al Maghrib abaisse le taux directeur, affirme le ralentissement de la croissance et l'augmentation du déficit budgétaire. D'autre part, son gouverneur Abdellatif Jouahri juge insuffisante la durée de huit mois affectée à la réalisation d'une étude permettant de mesurer la valeur globale du pays, affirmant qu'il allait demander un prolongement de cette durée.
 
- La semaine de la grève préventive continue. Après le débrayage des fonctionnaires publics, la Fédération nationale de l'eau potable a décidé d'observer, mercredi, une grève de 24 heures pour protester contre la situation du secteur. Les docteurs de l'Education nationale se sont de leur côté résolus à mener une grève préventive jeudi.
 
*Bayane Al Yaoum.:
 
- Le bureau politique du PPS approuve ses structures, répartit les tâches entre ses membres. Réuni lundi dernier, le BP a également décidé de répondre favorablement à la demande de la commission du suivi du "Forum de la gauche arabe" pour accueillir la prochaine réunion de cette commission au Maroc.
 
- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki a affirmé mardi que son département prépare une stratégie nationale de l'emploi, promettant qu'elle soit dévoilée avant la fin de l'année en cours. Cette stratégie va contribuer dans une large mesure à réduire le taux de chômage, sans toutefois prétendre à résoudre définitivement cette problématique, a-t-il dit.
 
*Assahra Al Maghribia.:
 
- Bayt Mal Al Qods Acharif octroie une aide aux familles des orphelins pris en charge par l'Agence. Cette opération a bénéficié à 440 écoliers issus de différents établissements scolaires de la ville sainte, indique mercredi un communiqué de l'Agence, précisant que le lot distribué comporte des uniformes scolaires, cartables, livres, fournitures scolaires et des papeteries. A la veille de l'Aïd Al Adha, l'Agence envisage également de distribuer des paniers alimentaires au profit de 300 familles d'orphelins maqdessis.
 
- Une commission ad hoc du Conseil économique, social et environnemental, chargée d'examiner le projet de réforme des retraites, conforte la position des syndicats à ce sujet. Lors de sa réunion mercredi, la commission a affirmé que la réforme des régimes des retraites devrait être globale et ne concernerait pas seulement le secteur de la Fonction publique, exhortant le gouvernement à entreprendre cette réforme dans le respect des principes de la solidarité et de la justice sociale.
 
*L'Economiste.:
 
- IDE : Les milliards du Golfe. Un dirham sur six d'investissements directs étrangers (IDE) au Maroc provient des pays du Golfe. En 2013, les investisseurs de la région avaient placé 6,2 milliards de dirhams dans divers projets dans le Royaume, relève une étude de l'Office des changes. Ce montant avait atteint 9,9 milliards l'année précédente.
 
- Retraites : l'avertissement de Jouahri aux syndicats. "Je comprends la position des syndicats, mais vu les déficits, la réforme de la retraite devient urgente. Si nous ne faisons rien, les déficits seront de plusieurs centaines de millions de dirhams en 2060. Nous attendons l'avis du Conseil économique et social, mais la réforme paramétrique s'impose. Il reste maintenant à se décider de son amplitude", a affirmé le gouverneur, qui sait de quoi il parle pour avoir dirigé la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR).
 
*Al Bayane.:
 
- Lutte antiterroriste : Washington salue les efforts d'avant-garde du Maroc au sein Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF). Au cours d'une réunion du GCTF à New York, en marge de la 69ème session de l'Assemblée générale de l'ONU, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a remercié "le Maroc et les Pays-Bas pour être à l'avant-garde des efforts menés par le GCTF dans le but de mettre en place le premier dispositif international de bonnes pratiques en vue de contrer le flux des combattants terroristes étrangers". 
 
- La grève du 23 septembre n'a pas eu l'effet escompté, selon Moubdi. Au moment où certains syndicats se félicitent du taux de participation à cette grève nationale, le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdi, a indiqué que "dans l'ensemble la grève nationale, observée mardi dans plusieurs secteurs de la Fonction publique et les collectivités locales, n'a pas affecté la marche normale des services de l'Etat et les prestations offertes aux citoyens et institutions". 
 
- Pour la première fois, BAM baisse son taux directeur sous 3 pc : une décision qui doit s'accompagner d'une politique budgétaire conséquente. Cette mesure prise par la Banque centrale en vue de réviser à la baisse le taux directeur de 3 pc à 2,75 pc est jugée sage et prise au moment opportun. C'est un ballon d'oxygène qui permettra de relancer la croissance économique qui montre des signes persistants d'essoufflement.
 
*L'Opinion.:
 
- Large adhésion à la grève nationale du 23 septembre sur appel de l'UGTM et de la FDT. Le débrayage national auquel ont appelé l'UGTM et la FDT a enregistré une adhésion fulgurante et un taux de participation dépassant les 80% dans plusieurs secteurs de la Fonction publique, semi-publique et des collectivités locales, ont indiqué les deux centrales syndicales dans un communiqué commun. Réagissant à cette grève, Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, a félicité la classe laborieuse marocaine pour le succès de la grève malgré toutes les formes de pression exercées par le gouvernement pour faire échouer le mouvement. Chabat a poursuivi que le succès de la grève avec un grand taux de participation traduit l'évaluation objective que font les travailleurs à l'action du gouvernement et constitue une sanction contre le rendement à mi-mandat de l'Exécutif.
 
*Libération.:
 
- Le CESE appelle au consensus en matière de réforme des retraites. La commission ad hoc chargée par le CESE de se pencher sur le dossier de réforme de retraites a tenu, hier mercredi, une réunion pour finaliser ses travaux et préparer l'avis qui sera soumis, aujourd'hui, à l'assemblée générale du CESE pour approbation.
 
Cette commission a formulé trois types de recommandations : celles relatives au cadre global de la réforme du secteur de la retraite, celles relatives aux mesures de réforme des régimes à très court et court termes et celles concernant la gouvernance et les mesures d'accompagnement. Le projet d'avis du CESE recommande l'adoption d'une approche progressive et étalée pour l'augmentation de l'âge de la retraite à 65 ans. La commission recommande en outre de lier la nouvelle base de calcul des pensions aux huit "meilleures années" au lieu des "dernières années", en prévision d'une "harmonisation des principes de fonctionnement des pôles public et privé". Elle propose aussi de procéder à une première réforme du régime général du RCAR.
 
- Rabat appelle au respect de l'intégrité territoriale des Etats. Le Maroc a appelé, lundi devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève, au respect de l'intégrité territoriale des Etats comme "un paramètre fondamental du droit à la paix". Lors d'un débat du Conseil sur le rapport présenté par le groupe de travail sur "le droit à la paix", le chargé d'affaires du Royaume à Genève, Hassan Boukili, a décliné nombre de paramètres et de préalables devant être pris en considération lors des discussions futures du groupe sur cette question. Dans ce contexte, le diplomate marocain a affirmé que le Maroc poursuivra sa contribution de manière active et constructive aux discussions visant à définir sur les contours du projet de déclaration sur le droit à la paix. 
 
*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:
 
- Le Conseil économique, social et environnemental recommande de relever l'âge de départ à la retraite à 65 ans à ceux qui le désirent. Les recommandations du CESE relatives à la révision du cadre juridique du régime des pensions civiles ont révélé que les membres du Conseil soutiennent cette décision à condition que la demande soit faite par l'employé.
 
- Pour la première fois: Bank Al-Maghrib abaisse le taux directeur en deçà de 3%. Cette mesure ne profitera pas au consommateur ordinaire, selon des experts qui confirment que seules les banques commerciales en tireront profit malgré l'appel du wali de Bank Al-Maghrib lancé aux banques pour faciliter l'octroi des crédits. 
 
*Al Massae.:
 
- La loi relative à l'Instance nationale de la probité et de lutte contre la corruption augure une "chaude confrontation" au sein du parlement. Une source parlementaire fait état de certaines remarques relatives aux attributions accordées à l'Instance ou à la notion de la corruption mentionnée dans le texte du gouvernement qui vont être abordées avec l'exécutif .
 
- Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah, met en garde contre tout retard dans la réforme de la loi relative aux carrières, soulignant qu'elle "demeurera entre les mains des lobbies". Rabbah a ajouté, lors d'une rencontre organisée par la commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement à la Chambre des représentants, que "nous n'avons pas le droit de retarder cette réforme et les personnes de bonne foi seront pour la libéralisation de ce secteur". 
 
*Al Alam.:
 
- Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué que "le succès de la grève du 23 septembre traduit l'évaluation objective que font les travailleurs de l'action du gouvernement". Dans une déclaration à la presse, Chabat a salué le succès éclatant de cette grève en dépit des formes de pression et de chantage exercées par le gouvernement pour la faire échouer. 
 
- Bank Al-Maghrib fustige le gouvernement Benkirane. La banque centrale vient d'adresser un camouflet au gouvernement en annonçant un taux de croissance catastrophique (ne dépassant pas 2,5% dans les meilleurs cas) en contradiction avec les prévisions optimistes de la Loi de Finances, étant donné que le gouvernement avait promis il y a un an un taux de 4,2%.
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Les dirigeants de l'UGTM et de la FDT se sont félicités mardi de la "large participation" à la grève nationale préventive à laquelle ils ont appelé. Le taux de participation renseigne sur ''le degré de mécontentement de la classe ouvrière vis-à-vis des politiques antipopulaires du gouvernement", souligne un communiqué conjoint des deux centrales syndicales.
 
- Présentation d'un projet de loi incriminant la violence familiale. Elaboré par 11 organisations et associations s'intéressant aux questions relatives aux femmes, ce projet de loi a été présenté mardi lors d'une conférence de presse consacrée à l'explication de ses dispositions.
 
*Al Haraka.:
 
- Le ministre de l'Urbanisme et de l'aménagement du territoire national, Mohand Laenser, a appelé, mardi à Casablanca, à une implication effective des citoyens pour asseoir les bases de la ville intelligente. "Aujourd'hui, il faudrait qu'on pense nos villes non seulement du point de vue architectural, mais aussi et surtout l'implication des citoyens dans les échanges d'informations, l'objectif étant de mettre en commun l'intelligence, l'innovation et l'initiative de tous", a-t-il insisté lors d'une rencontre sur le thème "Villes intelligentes : quelle transition ?".
 
- Compte tenu de sa position géographique stratégique et son dynamisme économique, le Maroc "peut être un partenaire très utile pour les pays d'Amérique latine souhaitant développer leurs relations avec l'Afrique", a souligné, mardi, à Buenos Aires Omar Kabbaj, Conseiller de SM le Roi et ancien PDG de la BAD qui donnait une conférence sur "Le développement économique et financier du continent africain", à l'invitation du Conseil argentin pour les relations internationales (CARI). 
 
*Al Khabar.: 
 
- Le groupe de l'Union constitutionnelle (UC) au sein de la Chambre des conseillers appelle à la création d'une commission technique chargée de trouver un consensus autour de la nouvelle mouture du projet de loi relatif aux établissements de crédits et organismes assimilés, et ce, conformément aux recommandations du Conseil économique, social et environnemental (CESE) à ce sujet.
 
- Le syndicat national de l'Office national de conseil agricole (ONCA), affilié à la Fédération Nationale du Secteur Agricole (FNSA), a annoncé l'organisation d'une journée de protestation nationale vers la mi-octobre. Cette réaction a pour but d'exprimer la solidarité du syndicat avec les employés de l'ONCA au sujet du problème du transport dont souffre ce personnel depuis que l'administration centrale de cet office a déplacé son siège à Madinat Al Irfane à Rabat.
 
*Attajdid.:
 
- Changements climatiques : Le Maroc est le seul pays qui dispose désormais d'un plan aux contours complets" en matière de protection de l'environnement et de lutte contre le réchauffement climatique, a affirmé Thomas Kerr, directeur chargé de la politique climatique à la Banque mondiale (BM). M. Kerr a mis en avant, à New York, le caractère "exhaustif et concret" du Plan d'investissement vert national, présenté par le Maroc en marge du débat général de l'Assemblée générale de l'ONU qui se tient du 24 septembre au 1-er octobre.
 
- La première plateforme marocaine d'accueil, de soutien et de recherche sur la maladie d'Alzheimer sera opérationnelle à Essaouira en avril prochain. L'annonce a été faite à Monaco, à l'occasion de la célébration de la 20e journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, à laquelle a pris part M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et président fondateur de l'Association Essaouira-Mogador. 
 
*Rissalat Al Oumma.: 
 
- Le conseiller auprès du président de la République de Tunisie, chargé des études, Zouhair Ismaïl a affirmé que le Maroc a réussi dans une grande mesure à demeurer à l'abri des évènements du Printemps arabe à la faveur des réformes anticipatives entreprises par le Royaume. Il a également mis en avant l'impact important de la visite de SM le Roi Mohammed VI en Tunisie.
 
- Taux de croissance: Les estimations du gouvernement et de Bank Al Maghrib divergent. Le wali de Bank Al Maghrib a annoncé un taux de croissance de plus de 2,5 pc, alors que le ministre de l'Economie et des finances avait prévu une hausse de ce taux à 4,5 pc l'année prochaine.
 
*Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- Réforme du champs religieux : Le magazine bi-mensuel américain "National Interest" appelle les pays arabes à s'inspirer de l'expérience marocaine. La publication a mis en avant le leadership clairvoyant de SM le Roi Mohammed VI, grâce auquel le Royaume est devenu un "modèle" à suivre en matière de réformes du champ religieux ayant immunisé le Maroc contre l'extrémisme violent, une réalité qui contraste avec la situation qui prévaut dans plusieurs pays de la région MENA. 
 
- Les syndicats saluent le succès de la grève, le gouvernement minimise son impact sur le fonctionnement de l'administration. Dans un communiqué conjoint, la Fédération démocratique du travail et l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) avancent que le taux participation à la grève a été de 80 pc dans plusieurs secteurs tels l'enseignement, la justice, la santé, les collectivités locales, la formation professionnelle, l'énergie et les mines et la culture. En revanche, le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdi, a affirmé que la grève nationale observée mardi dernier dans plusieurs secteurs de la fonction publique et des collectivités locales, n'a pas affecté la marche normale des services de l'Etat. 
 
*Al Assima Post.:
 
- L'agriculture marocaine ambitionne d'augmenter ses exportations via le web. Le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, envisage de s'ouvrir davantage sur les marchés asiatiques en vue d'augmenter le volume de ses exportations agricoles et de poisson. Intervenant à l'ouverture du forum Maroc-Japon, le ministre a mis en avant la dynamique que connaissent les secteurs de l'agriculture et de la pêche depuis le lancement des stratégies Halieutis et Plan Maroc Vert.
 
- Politique de la ville : Les villes de Rabat et Casablanca sont les plus proches du modèle des villes intelligentes, a affirmé le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah, lors de la première édition de la "Green Growth Academy". Ces villes ont connu des changements importants au cours des dernières années et s'apprêtent à introduire les technologies dans le domaine des infrastructures, notamment dans le secteur routier et des réseaux du transport. 

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus