Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Samedi 25 Octobre à 12:07

Maroc : Revue de la presse quotidienne du 25 octobre 2014



Rabat - Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus samedi :



*Le Matin du Sahara et du Maghreb.:

- SM le Roi Mohammed VI remet des diplômes aux lauréats de la filière de calligraphie de l'Académie des arts traditionnels de Casablanca. La ferme détermination de SM le Roi Mohammed VI à promouvoir la formation en calligraphie, en tant qu'art ancré dans l'histoire riche du Maroc, s'est vue une nouvelle fois concrétisée, vendredi, à travers la remise par le Souverain, à la médiathèque de la Grande Mosquée Hassan II, de diplômes aux lauréats de la filière de calligraphie de l'Académie des arts traditionnels de Casablanca.

- Amnistie sur les avoirs détenus à l'étranger. Le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid reste confiant quant aux résultats de cette opération. Lors d'un point de presse qu'il a tenu vendredi au siège de son ministère, Boussaid a affirmé que le montant des déclarations faites dans le cadre de la contribution libératoire sur les avoirs détenus à l'étranger est de deux milliards de DH à fin septembre. 56% concernent des fonds de liquidités et 36% des biens immobiliers.

*Al Bayane.:

- Benabdallah: La régionalisation avancée nécessite une approche politique, pas administrative. Le secrétaire général du PPS Mohamed Nabil Benabdallah a reçu une délégation de l'association des régions du Maroc, conduite par son président Saïd Chbaatou, président du conseil de la région de Meknès-Tafilalet. Benabdallah a affirmé que la mise en œuvre du projet de régionalisation avancée requiert une approche plutôt politique qu'administrative de la part de tous les acteurs politiques. Il a toutefois souligné la nécessité pour ces acteurs de se mettre d'abord d'accord sur les questions fondamentales que soulève désormais le projet dans son ensemble. - La nouvelle politique migratoire du Maroc valorisée par le Conseil de l'Europe. La conseillère principale sur la migration au Conseil de l'Europe, Lilja Gretarsdottir, a salué jeudi la nouvelle politique migratoire du Maroc. "La nouvelle politique migratoire du Maroc démontre l'engagement ferme du Royaume à l'égard de la migration", a-t-elle déclaré lors d'un séminaire à Rabat. Mme Gretarsdottir a en outre souligné la nécessité de relever les défis liés à l'intégration culturelle et civique.

*Libération.:

- La classe ouvrière déterminée à participer en masse à la grève du 29 octobre. Dans ce cadre une conférence de presse sera organisée ce samedi à Casablanca par l'UMT, la CDT et la FDT. L'appel à ce débrayage national dans la fonction publique, les établissements publics à caractère administratif, commercial, industriel et agricole et les entreprises relevant du secteur privé a été lancé récemment pour protester contre la détérioration du pouvoir d'achat, les hausses des prix, l'absence de négociations sociales nationales et sectorielles, la répression des libertés syndicales et le démantèlement programmé de la Caisse de compensation. - L'ONU salue l'initiative maroco-danoise sur la lutte contre la torture. Le Comité de l'ONU contre la torture a salué, jeudi, l'initiative lancée en mars à Genève par le Maroc et le Danemark en vue d'un engagement international accru en faveur de la lutte contre ce phénomène. Le président du comité Claudio Grossman a souligné "l'importance" de l'initiative mondiale sur la lutte contre la torture dont les efforts visant à promouvoir la ratification universelle et la mise en œuvre de la convention y afférente dans les prochaines dix années.

*L'Opinion.:

- Violation du règlement intérieur de la Chambre des représentants à la commission de l'Intérieur: L'opposition se retire. Les groupes parlementaires de l'opposition ont rendu public un communiqué dans lequel ils affirment s'être retirés de la réunion de la commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville de la Chambre des représentants et ont porté l'affaire devant le Bureau de cette dernière. Cette décision a été prise suite à l'obstination des groupes de la majorité à outrepasser l'article 128 du règlement intérieur de la Chambre des représentants qui stipule la programmation et la discussion des propositions et projets de loi en fonction de la date de leur dépôt auprès de la Chambre.

*Al Massae.:

- Le gouvernement adopte l'augmentation du taux de cotisation due à la CNSS. Cette décision susceptible de provoquer la colère des syndicats, consiste en la révision des dispositions relatives au taux de cotisation due à la CNSS au titre du régime de l'AMO et son augmentation à partir du 1er janvier 2016 et ce en application de la décision du conseil d'administration de la caisse du 21 avril 2014.

- L'opposition estime que le PLF 2015 est une nouvelle version de la politique d'ajustement structurel. L'expert économique, Mohamed Badir, a révélé que le taux réel de la dette publique avoisine 84% du PIB, soulignant que le gouvernement évoque seulement les dettes et les obligations relatives aux contrats et conventions, et évite de parler des autres aspects de l'endettement, dont notamment les arriérés de paiement qui s'élèvent à 44 milliards de dirhams, la dette garantie contractée par les établissements publics, outre la dette des collectivités locales dont la valeur demeure inconnue.

*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:

- Le gouvernement n'a récupéré que deux des 34 milliards de dirhams détenus à l'étranger. Le montant total déclaré jusqu'à aujourd'hui au titre de la contribution libératoire sur les avoirs détenus à l'étranger s'est établi à 2 MMDH, dont 56 pc concernent les transferts de fonds et 36 pc les actifs immobiliers, a indiqué le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid. M. Boussaid, qui s'exprimait lors d'une conférence pour la présentation du PLF 2015 à la presse a assuré que la tendance devrait s'accélérer durant les deux derniers mois de l'année en cours, vu que les Marocains ont été rassurés quant à la confidentialité de leurs données.

- Le front des participants à la grève s'élargit. A quatre jours de la date de la grève générale à laquelle ont appelé l'UMT, la CDT et la FDT, le cercle des participants semble s'élargir pour inclure de nouveaux syndicats et partis. Ainsi, après l'UGTM, la FDT (l'aile de Azzouzi), la fédération nationale du secteur de la santé (affiliée à l'UNTM, bras syndical du PJD), c'est au tour de la Fédération de la gauche démocratique d'annoncer sa participation à la grève prévue le 29 octobre.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Moukharik: La grève aura bel et bien lieu. Le secrétaire général de l'UMT, Miloudi Moukharik, a indiqué, dans un entretien accordé au journal, que la décision d'observer la grève générale le 29 ocotbre prochain est irrévocable, soulignant que cette grève servira de leçon pour le gouvernement.

- Le Maroc, un "modèle" de stabilité dans un contexte régional difficile (SG du PSOE). Le Maroc constitue un "modèle" de stabilité dans un contexte régional difficile, a affirmé, jeudi à Madrid, le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, opposition), Pedro Sanchez. Lors d'une rencontre avec l'ambassadeur du Maroc en Espagne, M. Mohammed Fadel Benyaich, le responsable partisan espagnol a indiqué suivre de très près l'évolution politique, économique et sociale au Maroc, saluant à cet effet les réformes engagées par le Royaume sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI.

*Al Haraka.:

- Il est temps de relire les 100 ans d'urbanisme et d'aménagement de la ville de Casablanca pour comprendre son présent et mieux préparer son avenir, a souligné, jeudi à Casablanca, le ministre de l'Urbanisme et de l'Aménagement du territoire national, Mohand Laenser. Dans une déclaration à la presse, en marge du colloque international "100 ans d'urbanisme à Casablanca 1914-2014", M. Laenser a fait savoir que SM le Roi Mohammed VI a donné Ses instructions pour faire de la ville de Casablanca une métropole mondiale d'innovation et de diffusion de développement.

- La conseillère principale sur la migration au Conseil de l'Europe, Lilja Gretarsdottir, a salué, jeudi à Rabat, la nouvelle politique migratoire du Maroc qui "démontre son engagement ferme à l'égard de la migration", estimant que l'"Europe peut apprendre de l'expérience du Royaume en la matière". "La nouvelle politique migratoire du Maroc démontre l'engagement ferme du Royaume à l'égard de la migration, et l'Europe peut parfaitement apprendre beaucoup de l'expérience marocaine en la matière", a souligné Mme Gretarsdottir, qui intervenait lors d'un séminaire sur "la nouvelle politique migratoire du Maroc et l'expérience européenne : nouveaux défis pour les politiques et pratiques d'intégration".

*Al Assima Post.:

- Désobéissance au sein du syndicat de Mohamed Yatim à propos de la grève prévue le 29 octobre. Le nombre de syndicats participant à cette grève a augmenté après la décision de la Fédération nationale du secteur de la santé relevant de l'Union nationale du travail au Maroc (UNTM, aile syndicale du PJD) de rejoindre les grévistes et ce en dépit, de la position du comité central de l'UNTM qui avait, auparavant, affirmé ne pas être concerné par la grève.

- Agadir. Les dissidents du groupe Ittihadi discute le projet de loi de Finances. Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), Driss Lachgar critique vigoureusement l'organisation de cette journée d'étude prévue ce samedi, qu'il qualifie de "tentative de chantage" envers sa personne. *Rissalat Al Oumma.:

- Projet de loi de Finances 2015 (PLF 2015). Des économistes et financiers critiquent vigoureusement le projet de budget. Lors d'une journée d'étude consacrée à cet effet, ils ont soutenu que le PLF 2015 est "défaillant" et ne diffère guère de celles qui l'ont précédé.

- Retraite. Des participants à un séminaire appellent le Chef du gouvernement à procéder à la réforme des régimes de retraite sur la base d'une approche participative. Hussein El Mardi, membre du Conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR) reproche au gouvernement de ne pas avoir engagé des concertations sur cette réforme.

*Bayane Al Youm.:

- Le gouvernement considère que la grève décidée par les syndicats est "injustifiée". "Le gouvernement n'acceptera aucune atteinte au fonctionnement des services publics et s'acquittera de son devoir de garantir la continuité des services sociaux", a affirmé le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi.

- Régionalisation. Les présidents des régions du parti du Progrès et du socialisme (PPS) se réunissent dans le cadre des préparatifs du chantier de la régionalisation. Lors d'une réunion avec le bureau de l'Association marocaine des présidents de régions, le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah a affirmé que les partis sont appelés à assumer leur responsabilité en vue de l'élaboration d'une loi sur la régionalisation qui soit en phase avec la Constitution et les aspirations escomptées.

*Al Khabar.:

- Le Maroc teste sa capacité de réaction aux vagues du "tsunami". Le Maroc prendra part à un exercice d'alerte au tsunami dans l'Atlantique Nord et la Méditerranée. L'objectif est de tester la capacité de réaction des pays participants au Système d'alerte aux tsunamis dans l'Atlantique Nord-Est, la Méditerranée et les mers adjacentes.

- Ambiguïté autour du report du débat sur la réforme des retraites en présence de Driss Jettou devant une commission parlementaire. Le parlement a décidé de reporter la réunion de trois commissions parlementaires des deux chambres devant être consacrée à la discussion du rapport de la Cour des comptes sur les caisses de retraite. Ce report demeure empreint de spéculations au sujet de ceux qui seraient derrière ce report récurrent, sans que les députés en soient informés.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Santé. Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi dément toute hausse de la TVA sur les médicaments. Le ministère de la Santé précise qu'un décret sera publié en vue de revoir à la baisse les prix des produits de soins en attendant la couverture médicale universelle.

- Tan-Tan : Echec du projet de dessalement de l'eau. Les habitants comptaient sur ce projet qui devait approvisionner la ville de Tan-Tan en eau potable, à partir de la région de Sahb El Harcha. Mais les habitants de cette ville ont vu s'éloigner une perspective qui devait mettre fin à leur manque d'eau potable.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus