Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



dafina.net - publié le Mercredi 18 Avril à 23:45

Maroc : Qui veut enterrer le cimetière juif de Safi ?




Safi, une ville marocaine sur l'Atlantique, était au début du XXè siècle avec une population juive plus nombreuse que la musulmane. Mais il a fallu moins de dix ans, au début de l'indépendance, pour réduire les hébreux à des habitants qu'on peut compter, à présent, sur les doigts d'une seule main.



Maroc : Qui veut enterrer le cimetière juif de Safi ?
Cet exode a été terrible pour la cité portuaire. Certainement plus grave que l'exode de la sardine. La perte de la communauté juive est irremplaçable. C'est un appauvrissement commun à presque toutes les villes marocaines...Les Marocains, dans leur quasi totalité, ne semblent pas encore être conscients de la perte subie par leur pays.

Les plus malins ont d'ailleurs tiré profit de l'exode en achetant tout chez les Juifs qui partaient. Il reste les morts qui ne peuvent ni vendre, ni partir, et qui, dans le cas de Safi occupent le meilleur emplacement dans la ville, très proche du centre, sur une hauteur et en face de la mer.
Ce cimetière juif est à présent l'objet de convoitises (*)...

Des spéculateurs immobiliers, se salivent, des responsables ne pensent plus qu'à cela... Des touristes juifs y mettent leur nez... Les dirigeants de la communauté israélite du Maroc se sont saisi de l'affaire... Seuls les éternels résidents de ce vaste lopin de terre sont aussi absents qu'insensibles à la rapacité des spéculateurs immobiliers appelés aussi "promoteurs"...


Tagué : Maroc, Safi

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».