Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Abderrahman El Fouladi - publié le Jeudi 9 Février à 09:04

Maroc /MRE : Au delà de la façade




Croyez-vous que le courant passe entre Marocains résidant à l'étranger (MRE) et agents des administrations marocaines. Je viens de découvrir la réponse à cette question à mes dépens . De quoi s’arracher les cheveux que je n'ai plus sur la tête !
Éclairage :



Maroc /MRE : Au delà de la façade

Je vais vous la raconter comme une blague... Quoique je n’avais pas du tout envie de rire ce 31 janvier 2012 !

J’étais au Maroc. Et je venais tout juste d’arriver à Rabat, la Capitale du Royaume, en provenance de Fquih Ben Salah où s’est tenu un Forum international sur l’immigration, du 27 au 29 janvier dernier.

Et ce n’est pas une blague ! Car j’entends d’ici les moqueries des «Caroubes de mon bled» !. «Un forum à Béni Amir ? Ha ha ha ! Ils ne font donc plus dans les voitures… Genre celle de Franz Anton Beckenbauer ?»

Honnis soient ceux et celles qui ne pensent qu’à arroser les Préjugés du fiel de leur mépris et de leur arrogance ! Mépris et arrogance qui n’ont pas pu empêcher des intellectuels et des cadres issus de la région de créer une association du nom de « Forum de Béni Amir» et qui est déjà à sa seconde rencontre internationale (réussie) sur l’immigration !

Une initiative, somme toute, qui pourrait inspirer d’autres bonnes volontés originaires d’ailleurs en vue de souligner la spécificité de leur propre région d’origine et de catalyser son développement. Pour ceux et celles intéressés par le sujet, prière de consulter les pages 16 et 17 de cette édition qui sont consacrées à cette manifestation..

Revenons donc à ce 31 janvier qui a assombri ce court séjour au pays; Séjour qui avait pourtant si bien démarré dans la région de Tadla-Azilal !

Comme j’ai besoin d’une attestation de pension de l’année 2011 pour ma déclaration d’impôt au Canada, j’ai voulu profiter de mon court passage à Rabat pour la retirer de chez la Caisse marocaine des retraites (CMR): L’année dernière cet exploit ne m’avait demandé qu’une petite heure d’attente agrémentée d’une (petite) altercation, de rien du tout, avec le commis de service qui a voulu faire passer devant moi un de ses copains.

Un petit problème cette année quand même : Tous les services de la Caisse marocaine des retraites (CMR) ont déménagé du centre ville vers des cieux plus cléments , du côté de Hay Riad.. Mais qu’importe ! Il paraît que les nouveaux locaux n’ont rien à envier à ceux européens et même nord-américains; côté équipement pour faire plus vite que tout de suite !

SEULS LES FAUCHÉS COMPTENT (LEURS PETITS SOUS)
Je prends donc un taxi qui ne va me coûter (aller-retour) que le soixantième (une 1/2 journée) du montant de ma grande pension maigrichonne ! Mais au diable ! Un adage bien de chez nous dit que: «Ne compte que celui qui est ruiné». Je vais donc faire comme tous les fauchés du pays : Ne pas compter pour ne pas paraître ruiné. «Un bout de fierté vous fera vivre, nous a-t-on enseigné pour mieux plomber le cerveau et laisser les mieux nantis tranquilles» (Tarf men Ennafkha i’ayyach»

Donc, vivotons !

Et c’est donc avec toute ma fierté que je débarque devant le nouveau building du CMR. Et ma fierté augmente d’un cran quand j’ai vu pourquoi ma pension n’a pas augmenté d’un cent depuis des lustres... Même pas du taux de l’inflation : On a bien investi l’argent des retraités : Un immeuble rutilant et… tellement sécuritaire : la dernière fois que j’ai vu autant de mesures de sécurité fut quand j’étais stagiaire à la Defence Mapping Agency (DMA), à Washington DC.  Mais la DMA avait des cartes de combat Top Secret, du monde entier, à cacher !

Qu’a donc la CMR de similaire à cacher ? Le montant de ma pension maigrichonne est-il devenu « secret d’état » depuis que j’ai quitté le pays ?

Je prends la file et eu tout le loisir d’admirer les agents de sécurité interroger les visiteurs sur leur objet de visite, leur échanger leur carte d’identité nationale contre un badge que les visiteurs font passer devant un lecteur (laser ou magnétique ?) pour faire tourner le tourniquet qui leur permet enfin d’entrer dans cette caverne d’Ali Baba.

«Que veux-tu ?» me demande-t-on sur un ton martial ! Côté voix, J’ai entendu plus aimable chez le pire des bad cops bien de chez nous.
- Oh Juste une attestation de pension !
- C’est pas ici ! L’autre porte de l,immeuble !
- Quelle porte ?

Un samaritain se presse de m’expliquer où… sans doute, de peur que je ne m’éternise à poser des questions stupides qui risquent… de fâcher M. Schwarzi-Haggar !.

En franchissant l’autre porte, je me trouve carrément dans un souk: Au moins 300 personnes sont là à attendre.!

J’explique à un Monsieur, à la réception , ce que je veux. Il me dirige vers un autre Monsieur dont la fonction est d’appuyer sur les boutons d’une distributrice de tickets; corvée dont les clients pourraient s’acquitter eux-mêmes, comme partout ailleurs dans le monde. Mais il doit avoir ses raisons: Comme de mettre en relief le préjugé qui veut que les marocains sont presque tous des analphabètes.

Je ré - explique ce que je veux : Une attestation de pension, pour l’année pour l'année 2011, et reçois un ticket n° B167, avec date, heure et nombre de personnes qui attendent avant moi : Une trentaine.

J’attends donc.. Pas beaucoup. Mon tour arrive et je m’assoie devant la Madame . Nouvelle explication.

- Ce n’est pas ici Monsieur ! Ici on ne donne que les certificats pour 2012.
- Mais j’ai pourtant expliqué...!
- C’est pas ici, te dis-je ! Retourne à la réception et inscris-toi. Ton certificat sera traité au 2ieme étage et tu dois revenir le récupérer dans 2 heures.

Par réflexe, je demande l’attestation 2012 que j’obtins sur le champs. Puis je retourne à la réception qui me redirige vers « Monsieur presse-bouton » à qui je ré explique ce que je veux. Sans me regarder , il me redonne un autre ticket : A 301… Avec une centaine de personnes devant moi.

Croyez-le ou non: Quand mon tour arrive, on me fait savoir que ce n’est pas le bon guichet et qu’il faut retourner s’inscrire à la réception. !
Je retourne à la réception et explique… explique ! Et j’ai fini par éclater !

- Carte d’identité !

Je n’avais que mon passeport (canadien).
- Tu viens comparer le Maroc au Canada ! Reviens demain !
J’ai préféré revenir à Montréal avec mon attestation de 2012. Je préfère tenter ma chance avec le fisc d’ici. Il finiront par comprendre que ma pension est figée et que toutes les attestations se valent depuis bien des années !.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».