Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



Karim El Maghribi - publié le Vendredi 5 Avril à 13:38

Maroc : Le gouvernement stoppe l’investissement public mais crée des postes de fonctionnaires !






Maroc : Le gouvernement stoppe l’investissement public mais crée des postes de fonctionnaires !
Deux contradictions en un seul conseil de gouvernement ! Il faut  le faire !
Préoccupé par l’érosion des recettes et par l’augmentation des charges fixes, le gouvernement Benkirane doit toutefois trouver la somme de 25 milliards de dirhams pour équilibrer ses comptes 2013. Mais maintenant que la solution simpliste d’abolir la caisse de compensation en la remplaçant par un système d’assistant direct (environ 1000 dirhams pour 2 millions d’ayants droit) semble loin de réalisation, du moins à court terme, cette quête de 25 milliards de dirhams devient une urgence  absolue pour la majorité actuelle. Si bien que Benkirane et son équipe ont exploré plusieurs solutions allant d’une décompensation, insidieuse et sous-jacente, par une autre réduction de la contribution étatique  aux prix des carburants, de l’eau et de l’électricité à un élargissement de l’assiette fiscale couplée avec une hausse de l’impôt… Mais le climat social qui prévaut pour le moment n’encourage guère la majorité Benkirane à prendre de telles décisions impopulaires. Résultat : le gouvernement est acculé à revoir ses prévisions à la baisse. Autrement dit à sacrifier  l’investissement public pourtant prévu par la loi de finances 2013.
 
Ainsi c’est un programme de quelque 15 milliards de dirhams, destiné à soutenir l’investissement, qui se trouve stoppé net par simple décret N°2-13-126 du conseil de gouvernement du jeudi 04 avril ! Normal pourrait-on dire !  Il vaut mieux sacrifier ce secteur quitte à mécontenter le patronat que de jeter de l’huile sur le feu de la contestation sociale. Seulement ce que la main droite de Benkirane a fait, sa gauche l’a rendu caduc ou vide de sens lors du même conseil de gouvernement ! En effet un projet de décret N° 2-13-126 a été adopté et porte-tenez-vous bien-, sur la  création de nouveaux cercles et caïdats !  Cinq nouvelles caïdats qui seront désormais au nombre de 190 et 35 nouveaux cercles dont le nombre sera porté désormais à 639. Soit entre 500 et 1000 fonctionnaires supplémentaires pour faire tourner ces administrations sauf si le gouvernement, dans un souci d’économie et rationnalité, décide de prélever ces effectifs dans les réserves du ministère de l’intérieur ou des autres ministères en surplus notamment un département de l’Education nationale qui se permet le luxe de mettre des entaines de ces cadres à la disposition de diverses associations sociales politiques ou syndicales sans compter autant de  fonctionnaires fantômes.
 
En attendant, sachez que le Maroc continue de produire des collectivités  territoriales au moment où des pays comme la France envisagent d’amender la loi Marcellin du 16 juillet 1971 en vue de réduire le nombre de collectivités locales par la fusion de certaines communes ou leur « annexation »  à d’autres.



               Partager Partager