Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Lemag - Agence - publié le Mercredi 23 Avril à 10:02

Maroc: L'AMO étendue aux soins dentaires dés janvier 2015



Casablanca - L'Assurance maladie obligatoire (AMO), gérée par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), couvrira les soins dentaires à partir du 1er janvier 2015, selon un communiqué de la CNSS, cité par la MAP.



Le conseil d'administration de la Caisse, réuni le 21 courant, a adopté à l'unanimité la résolution portant sur l'extension du panier de soins AMO aux soins dentaires, à compter du 1er janvier prochain, souligne la CNSS dans un communiqué parvenu mardi à la MAP.

Cette décision a été prise sur la base des deux recommandations du Comité de gestion et des études n 01/2013 du 3 avril 2013 et n 09/2013 du 24 décembre 2014, précise la même source qui note que le financement additionnel nécessaire à cette opération se fera à travers l'augmentation des taux de cotisations AMO à partir du 1er janvier 2016.

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) avait exprimé, lundi, son accord pour l'adoption de cette extension qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015, à condition que la CNSS prenne en charge, durant la première année suivant le démarrage du dispositif, la hausse de +0,87 pc du taux actuel de l'AMO (5,5 pc) que générera cette mesure.

Ainsi, à compter du 1er janvier 2016, les employeurs et les salariés prendront le relais conformément à un schéma prévu et la part patronale dite solidaire, que paient les entreprises au titre de l'AMO même si leur salariés sont assurés chez le privé, passera de 1,5 pc à 1,85 pc, soit une augmentation de +0,35 pc, a fait savoir la CGEM dans un communiqué.

Par ailleurs, la part patronale de 2 pc du salaire brut versée par les entreprises affiliées au régime AMO passera à 2,26 pc (évolution de +0,26 pc), alors que la contribution des salariés exerçant leurs activités au sein des entreprises affiliées à l'AMO, augmentera de +0,26 pc pour atteindre les 2,26 pc.

A la demande de la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, cette mesure sera accompagnée par la création d'un comité conjoint tripartite qui planchera sur les mesures d'élargissement de la base des cotisants CNSS via la lutte contre l'informel.

En parallèle, une commission technique tripartite dédiée à l'étude du coût du travail au Maroc, jugé peu compétitif, se chargera dans les semaines à venir de développer des propositions susceptibles d'assurer un meilleur équilibre entre le renforcement du système de protection sociale des salariés marocains et la promotion de la compétitivité de l'entreprise marocaine en tant que véritable créateur de richesses.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara