Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Farid Mnebhi - publié le Mercredi 18 Mai à 17:44

Maroc-Droits de l'Homme : un abcès de fixation du Département d'Etat américain






Comme à son habitude, le Département d'Etat a publié, le 13 avril 2016, son rapport annuel 2015 sur les Droits de l'Homme dans le monde, avec une partie consacrée au Maroc.
Ce rapport, écrit par des fonctionnaires du Département d'Etat qui ne connaissent le Maroc ni de près ni de loin, contient un lot d'informations approximatives et de commentaires injustifiés de parties hostiles au Maroc pour en arriver à un document plein de déductions hasardeuses et de conclusions hâtives à partir de données fragmentaires non vérifiées.

Aussi, face à un tel rapport à charge, le Maroc, par la voix de son Ministère de l'Intérieur, a vivement et fermement réagi le 17 mai 2016, le qualifiant de le document de " scandaleux " .

Il est utile de rappeler à ces fonctionnaires du Département d'Etat, qui préparent déjà leurs cartons pour l'après-présidentielle, qu'un processus de dialogue, unique dans la région, a été initié, depuis 2006, avec les autorités marocaines compétentes. Ce processus a été demandé plusieurs fois par le Maroc, bien qu'il ne soit pas obligé de le faire et qu'il n'ait de compte à rendre à aucun pays étranger, et ce, pour répondre de manière rapide et durant toute l'année aux questions posées, fournir des informations complètes sur les cas soulevés et mettre à la disposition toute la documentation demandée.

Ces réunions ont permis de faire des démonstrations argumentées pour mettre en exergue le caractère infondé et fallacieux des allégations contenues dans ledit rapport.

Quoiqu'il en soit, le Maroc reste confiant dans l'évolution de son modèle de société conçu et mis en œuvre par les Marocains et pour les Marocains ; il n'accepte de leçons de personne et refuse que l'on fabrique des faits, que l'on monte de toute pièce des cas de violation de Droits de l'Homme et que l'on fomente de fausses allégations pour des motivations politiques obscures.

Il est certain que la prochaine Administration américaine, Démocrate ou Républicaine, qui investira les bureaux à Washington en janvier 2017 après la prestation de serment du nouveau Président, rétablira la vérité et dénoncera ce tissu de mensonges.

Une fin de mandat catastrophique et ridicule pour l'administration Obama qui passera aux oubliettes de l'Histoire des Etats Unis d'Amérique.

Aussi, sans risque, aucun, d'erreur, Monsieur Mohammed Hassad a tancé Monsieur John Kerry et l'a renvoyé, ainsi que son staff, à leurs chères études.

Le Département d'Etat n'a aucune leçon de droits de l'homme à donner au Maroc. Qu'il balaie devant sa porte, quand on sait comment sont traitées les communautés noire, hispanique et arabe aux Etats-Unis.

J'invite également ledit Département à être plus objectif dans son traitement de l'Algérie en matière de respect des droits humains. Mais, nous le savons....intérêts économiques (pétrole; gaz) obligent !


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».