Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Adnan Benabdallah - publié le Jeudi 21 Mars à 13:20

Maroc-Côte d’Ivoire : Une histoire commune, un même destin




Suite à la visite officielle effectuée au Sénégal, le Roi Mohammed VI est arrivé, le mardi 19 mars 2013, en Côte d’Ivoire dans le cadre de sa tournée qui le conduire par la suite au Gabon, ultime étape de son périple africain.



Maroc-Côte d’Ivoire : Une histoire commune, un même destin
La Côte d’Ivoire a toujours constitué un partenaire économique solide et un allié politique fiable pour le Maroc. Il est l’un des pays africains avec lesquels le royaume entretient des relations des plus extraverties, et ce, depuis le début des années 1960, phase de l’établissement des premières relations diplomatiques. L’histoire des rapports maroco-ivoiriens a été marquée par une amitié inégalée entre Feu Hassan II et le défunt Félix Houphouët-Boigny, ex-président et père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. L’association des deux leaders a eu des résultats positifs en Afrique, en matière d’émancipation des peuples et de défense des intérêts du continent noir auprès des instances internationales.

A vrai dire, les Chefs successifs du Maroc et de la Côte d’Ivoire ont toujours fait preuve d’une entente exemplaire, si l’on excepte la parenthèse de la présidence Gbagbo, en vigueur entre 2000 et 2010, où les relations des deux pays ont connu un certain refroidissement sans pour autant atteindre le stade de la rupture. Il faut dire que Laurent Gbagbo, malgré ce refroidissement, a multiplié les visites privées au Maroc et le soutien ivoirien à l’intégrité territoriale du royaume n’a jamais été mis en cause. Ainsi, dans un communiqué conjoint édité le mercredi 20 mars 2013, la Côte d’Ivoire a exprimée son plein soutien à la marocanité du Sahara.

En outre, dans le sillage de la guerre civile déclenchée en Côte d’Ivoire à partir de 2002, le Maroc participe activement à l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), établie dès 2004, où les casques bleus marocains, connus pour leur dévouement et leur discipline, jouissent de la confiance des populations ivoiriennes.

Aujourd’hui, la visite du Roi Mohammed VI en terre ivoirienne vient confirmer la dynamique positive et la redynamisation des relations bilatérales depuis l’accession de Alassane Ouattara à la magistrature suprême de son pays suite aux élections présidentielles ivoiriennes de 2010. Des élections qui avaient pourtant fait entrer ce pays dans une guerre sanglante opposant les partisans de M. Ouattara et les proches du président sortant M. Gbagbo, suite au refus de ce dernier d’admettre sa défaite au scrutin et de procéder à la passation du pouvoir. Dans cette période de troubles politiques, le Maroc n’a cessé de soutenir la Côte d’Ivoire dans ce sens où il a œuvré pour le retour de la stabilité et le rétablissement de l’ordre dans ce pays frère et ami.

Par ailleurs, la visite royale en Côte d’Ivoire anime les espoirs et les attentes des deux peuples. Rappelons qu’un nombre non négligeable d’Ivoiriens est établi au Maroc. La communauté estudiantine y est en effet des plus importantes à l’échelle africaine. Et beaucoup d’étudiants ivoiriens bénéficient des bourses d’études au Maroc.

Par ailleurs, une importante diaspora marocaine est établie en Côte d’Ivoire depuis des décennies. Elle se compose surtout de commerçants et de cadres opérant dans divers domaines d’activité. Depuis le début des années 2000, les entreprises marocaines ont également connu une implantation massive dans ce pays dont le marché offre d’importantes opportunités économiques. C’est ainsi que toutes les conditions nécessaires au renforcement du partenariat économiques maroco-ivoirien sont réunies. Au vu du rythme de son évolution, celui-ci peut devenir, à court terme, l’un des plus développés au niveau africain.



               Partager Partager