Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 9 Mai à 16:17

Maroc-Chine : Un choix stratégique qui se confirme



Pékin - Le choix stratégique, opéré par le Maroc pour diversifier ses partenariats, se confirme une nouvelle fois à travers la visite officielle qu’effectuera Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à partir de mercredi en République Populaire de Chine, et qui donnera, sans nul doute, une nouvelle dimension aux relations historiques et d’exception qui lient Rabat et Pékin. En effet, cette visite permettra de raffermir les relations politiques entre les deux pays fondées sur les principes d’amitié, de compréhension et de solidarité, ainsi que sur une volonté partagée de diversifier les champs de coopération bilatérale, dans une perspective porteuse de synergie et mutuellement bénéfique.



Cette coopération sino-marocaine n’a eu de cesse de gagner en vigueur et en profondeur au fil des années, notamment après la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Chine, en février 2002, et celle du Président Chinois, SEM Hu Jintao au Maroc, en avril 2006.

Ces visites ont ouvert la voie à un intense échange de visites de délégations appartenant aux organes exécutif et législatif, aux secteurs privé et académique, à l’administration locale et à la société civile, et permis ainsi de consolider le cadre juridique régissant les relations entre le Maroc et la Chine qui couvrent des secteurs divers et variés tels que les finances, la santé, l’agriculture, le tourisme, le sport, la pêche, le transport, les travaux publics, et les mines. De même, l’institutionnalisation des consultations politiques de haut niveau a favorisé les relations de coopération et de partenariat entre les deux pays, sur la base du respect mutuel, des principes de non-ingérence dans les affaires intérieures et de règlement pacifique des différends, de la coordination et du soutien réciproque au niveau des différents fora (forum de coopération sino-arabe, Forum sur la coopération sino-africaine) et organisations internationales.

Parallèlement à la coopération politique, Rabat et Pékin ont développé une forte coopération scientifique et décentralisée. Ainsi, sur le plan de la coopération scientifique, technique et culturelle, les gouvernements ont mis en place des programmes d'échange et de bourses au profit des étudiants chinois et marocains.

La Chine organise également un programme annuel de formation au profit des cadres marocains, l’objectif étant de faire bénéficier les compétences marocaines de l’expertise acquise par les Chinois dans divers secteurs.

A noter qu’afin d’encourager le développement de l’enseignement de la langue et de la culture chinoises au Maroc, deux antennes de l’Institut Confucius ont vu le jour dans deux universités marocaines : la première à la faculté des Lettres et des Sciences Humaines à l’université Mohammed V à Rabat, le 4 décembre 2009, et la deuxième à l’université Hassan II de Casablanca, le 1er octobre 2012.

La coopération bilatérale décentralisée connaît aussi un essor sans précédent ces dernières années, suite à la conclusion d’importants accords de jumelage entre des villes marocaines et chinoises, notamment Casablanca-Shanghai, Tanger-Qingdao, Mohammedia-Jiangyin, Fès-Wuxi, Chefchaouen-Qongming et Agadir-Hangzhou.

Dans le domaine de la santé, huit équipes médicales chinoises, composées de 79 cadres, opèrent au Maroc.

La visite officielle qu’entreprendra SM le Roi Mohammed VI en République populaire de Chine devra également participer à la promotion de la coopération triangulaire Chine-Maroc-Afrique, d'autant plus que le Royaume dispose désormais d'une expérience avant-gardiste en Afrique, traduite par les projets de développement et les conventions conclues lors des récentes visites du Souverain dans plusieurs pays africains amis.

Cette visite offrira ainsi au Maroc l’occasion de diversifier ses partenariats, de consolider son positionnement sur l’échiquier régional et international, et de créer un modèle de coopération Sud-Sud efficace, solidaire et multidimensionnel, fondé sur un partenariat gagnant-gagnant et une exploitation judicieuse et optimale des potentialités et des richesses.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara