Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Khalid Ibrahim Khaled - publié le Vendredi 28 Novembre à 19:28

Maroc-Algérie : Les risques d’un conflit régional imminent





La pression que les autorités algériennes sont en train d’alimenter, fait peser sur toute la région les risques d’un nouveau conflit aux conséquences incalculables.

Le Polisario fait battre les tambours de la guerre, une tactique dictée pour faire pression sur l’ONU et la communauté internationale suite à l’impasse dans laquelle se trouve le dossier du Sahara Occidental.

Le mouvement indépendantiste sahraoui qui dispute au Maroc la souveraineté du Sahara Occidental, organise du 25 novembre au 5 décembre, des exercices militaires pour entraîner ses milices à franchir le mur de sécurité dressé par l’armée marocaine à la limite de la zone tampon que contrôle la MINURSO depuis 1991, date de signature de l’accord de cessez-le-feu sous les auspices de l’ONU.

Il s’agit des premières grandes «manœuvres militaires» à tirs réels, qu’organise depuis mardi, le Polisario dans la zone sud-ouest du désert algérien, et ce depuis l’entrée en vigueur de l’accord de cessez-le-feu le 15 octobre 1991.

L’utilisation de l’artillerie lourde dans ces exercices, commente un attaché militaire d’une grande ambassade occidental basée à Rabat, donne toute l’impression que le pouvoir algérien, par Polisario interposé, cherche à faire monter la pression sur le voisin marocain.

L’escalade, relève-t-il, intervient après que l’Algérie et la direction du Polisario n’aient obtenu que de maigres résultats dans leur campagne diplomatique anti-marocaine visant à grignoter plus de soutien international dans la guéguerre géostratégique et de leadership régional qui oppose depuis longtemps Rabat et Alger.

Ayant accéléré le renouvellement de son arsenal de guerre terrestre, maritime et aérien, l’armée algérienne dont les caisses regorgent de pétrodollars, ajoute l’expert militaire, a livré au Polisario, une bonne partie de son vieillot armement mis à la réforme.

Il s’agit là, explique-t-il, de signes précurseurs sur les véritables intentions des stratèges militaires d’Alger qui, devant l’échec de la diplomatie algérienne dans sa bataille politico-diplomatique contre le Maroc, commencent à encourager le Polisario à opter pour la reprise des armes, comme option pour un désespéré règlement du litige territorial autour du Sahara Occidental.

Mais cette stratégie, prévient l’expert occidental qui a voulu garder l’anonymat, risque d’entrainer l’Algérie dans un conflit régional puisque c’est à partir de son territoire que le Polisario sera amené à lancer ses éventuelles attaques contre le Maroc.


Source : http://www.polisario-confidentiel.com

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara