Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Jeudi 28 Août à 11:00

Maroc ; Revue de la presse quotidienne du 28 aout 2014



Voici les principaux titres développés par les quotidiens parus ce jeudi 28 août.:



*Akhbar Al Yaoum Al Maghribia.:
 
- Le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, a affirmé, lors du Forum de la jeunesse du PJD, mercredi à Rabat, qu'il ne tolérera pas les représailles contre les personnes qui dénoncent les actes de torture. M. Ramid a assuré qu'il n'y aura pas de poursuites contre ces personnes à condition qu'elles ne recourent pas à la diffamation contre les institutions publiques.
 
- Pour la première fois au Maroc, la justice ordonne l'arrêt de l'installation d'une antenne-relais pour la téléphonie mobile, jugée "nuisible à la santé publique". Le jugement rendu par le tribunal de commerce d'Oujda impose à Ittissalat Al Maghrib d'arrêter les travaux d'installation d'une antenne-relais sur le toit d'une résidence à Berkane.
 
- Après étude du projet de loi relative aux banques participatives, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) recommande, principalement, de protéger les systèmes et les établissements bancaires actuels contre les éventuels préjudices que pourrait engendrer l'introduction de ces nouvelles banques au Maroc. Le CESE recommande également d'adopter un régime fiscal adapté à ces banques et de leur interdire de pratiquer la concurrence déloyale.
 
*Al Ittihad Al Ichtiraki.:
 
- Les nuitées touristiques enregistrées dans les établissements d'hébergement classés de la ville de Fès ont affiché, durant le 1er semestre de l'année courante, une augmentation de 12 pc par rapport à la même période de 2013. Au total, 438.057 nuitées ont été enregistrées à Fès au cours des six premiers mois de 2014 contre 392.391 nuitées durant la même période de l'année 2013, selon des statistiques de la délégation régionale du tourisme. 
 
- Le Maroc participe au salon du textile de maison "Intertextile" qui aura lieu du 27 au 29 août à Shanghai en Chine, a annoncé le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export), indiquant dans un communiqué que "six entreprises marocaines leaders dans ce secteur partent en Chine à la conquête des marchés asiatiques".
 
- Une cinquième "Mission impossible" attend Tom Cruise au Maroc. Après le retentissant succès des quatre premières éditions de la saga "Mission impossible", les préparatifs sont en cours pour commencer le tournage du cinquième volet dans plusieurs pays du monde dont le Maroc. Des sites d'information américains spécialisés ont indiqué que le réalisateur, Jack Reacher, a choisi le Maroc, aux côtés de l'Autriche et de la Grande-Bretagne, pour tourner certaines scènes du film. 
 
*Al Haraka.:
 
- La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a déféré, mardi devant le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat, neuf membres d'une cellule spécialisée dans l'embrigadement de marocains et d'étrangers pour rallier l'organisation terroriste "Etat islamique", a-t-on indiqué de source judiciaire. Les mis en cause, originaires de Tétouan, Fnideq, Martil et Fès, sont poursuivis pour "constitution d'une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public par l'intimidation, la terreur et la violence, le financement du terrorisme et réunions publiques sans autorisation". 
 
- Quelque 214.000 Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont regagné le Royaume via le poste de Bab Sebta jusqu'à mardi soir, depuis le lancement de l'opération Marhaba 2014, a-t-on indiqué auprès de la Direction des douanes. Le nombre des MRE qui ont transité par le poste de Bab Sebta du 6 juin au 26 août a atteint 213.887 personnes, soit presque le même chiffre enregistré l'année dernière durant la même période, pour un nombre de véhicules s'élevant à 47.515, en hausse de 9,10 pc par rapport à l'année précédente, a précisé Mehdi Bendaoud, ordonnateur du poste de Bab Sebta à la Direction des douanes.
 
*Attajdid.:
 
- L'avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) relatif aux banques participatives évoque la nécessité d'adopter un régime fiscal adapté aux produits participatifs. L'avis recommande également d'organiser des campagnes pour promouvoir les principes et les pratiques de ces banques et d'amender les lois régissant le Conseil supérieur des Oulémas et Bank Al Maghrib.
 
- Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale (BM) a approuvé, mardi, un projet d'octroi de 100 millions de dollars pour appuyer les efforts engagés par le Maroc en vue de stimuler l'embauche et d'améliorer la qualité des emplois. L'ultime objectif de ce projet est de veiller à ce que les compétences acquises par les étudiants dans le cadre de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle soient en phase avec les besoins du marché du travail.
 
- Intervenant lors du Forum de la jeunesse du PJD axé sur la situation de la femme, la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a relevé que l'approche adoptée pour traiter de la question de la femme demeure fortement banalisée dans la mesure où elle met toujours l'accent sur les mêmes problèmes, en utilisant la même méthodologie. 
 
*Assahrae Al Maghribia.:
 
- SM le Roi Mohammed VI s'est rendu, mercredi, au Centre régional de transfusion sanguine de Tétouan où le Souverain a effectué un don de sang. Cet acte s'inscrit dans le cadre des initiatives royales visant à promouvoir le bénévolat et à encourager le don de sang destiné à alimenter les stocks des centres de transfusion qui connaissent d'importants déficits.
 
- La ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafate Afilal, a indiqué que le gouvernement s'active pour remédier à des perturbations limitées en matière d'approvisionnement en eau qui affectent certaines régions du Royaume. Mme Afilal a ajouté, dans une déclaration au journal, que la situation des ressources hydriques au Maroc est bonne et qu'"il n'y a pas besoin de s'alarmer".
 
*Bayane Al Yaoum.:
 
- Le Bayern Munich et l'AS Rome ont trouvé un accord pour le transfert au club allemand de l'international marocain Mehdi Benatia, a annoncé le Bayern mardi. Le montant de ce transfert s'élève à 27 millions d'euros selon la chaîne Sky News qui a indiqué que Benatia percevra un salaire annuel de 5 millions d'euros.
 
- Le Royaume du Maroc se félicite de l'accord de cessez-le-feu conclu ce mardi entre les parties palestinienne et israélienne, qui a mis un terme à la souffrance des Palestiniens de Gaza ayant duré 51 jours et engendré une situation humanitaire dramatique et sans précédent, indique mercredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
 
- Les deux tiers des familles casablancaises ne seront pas affectés par l'augmentation des prix de l'électricité. C'est ce qu'a révélé un responsable à la Direction chargée de la gestion du contrat-programme signé entre le gouvernement et l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE). Ce responsable a également affirmé que cette hausse des prix ne concernera pas 47 pc des particuliers qui consomment moins de 6 mètres cubes d'eau.
 
* Al Ahdath Al Maghribia.:
 
- Le bras de fer entre les présidents des communes et le ministère de l'Intérieur se poursuit. Les présidents des communes sollicitent le soutien des secrétaires généraux des partis politiques et des présidents des groupes parlementaires. Une source bien informée a indiqué au journal que le bureau exécutif de l'Association marocaine des présidents des conseils communaux compte tenir, prochainement, de larges réunions de concertation avec les SG des partis politiques afin d'expliquer la position de l'Association vis-à-vis du projet de loi organique relative aux collectivités territoriales. Des réunions seront tenues, par la suite, avec les présidents des groupes parlementaires dans le même objectif. 
 
- Lydec, société distributrice d'eau et d'électricité à Casablanca, met en application la hausse les tarifs d'eau et d'électricité décidée par le gouvernement. La hausse a été d'ores et déjà intégrée dans les factures d'eau et d'électricité délivrées en août. "L'augmentation des prix est une décision qui a été prise au niveau du gouvernement, pas au niveau de Lydec", ont tenu à préciser des responsables de la société lors d'une conférence de presse, mercredi à Casablanca, destinée à expliquer la teneur de cette mesure prise conformément aux dispositions du contrat-programme liant le gouvernement et l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE).
 
* Rissalat Al Oumma.:
 
- Le Club des magistrats du Maroc place les résultats du Conseil supérieur de la magistrature sous les feux des projecteurs. La réunion que tiendra, samedi, le bureau exécutif du Club des magistrats du Maroc examinera plusieurs points, dont la procédure disciplinaire engagée contre plusieurs juges sur laquelle s'était penché le Conseil supérieur de la magistrature, l'objectif étant de vérifier le respect des principes de justice et d'équité.
 
- Najat Vallaud-Belkacem et Myriam El Khomri, deux ministres d'origine marocaine au sein de la nouvelle composition du gouvernement français dirigé par Manuel Valls. La présidence du gouvernement français a annoncé, mercredi, la composition du gouvernement au sein duquel la Française d'origine marocaine Najat Vallaud-Belkacem, qui occupait le poste de ministre des Droits de la femme, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a hérité du portefeuille de l'Education nationale. Myriam El Khomri, également d'origine marocaine, a, quant à elle, été nommée secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville. 
 
* Al Alam.:
 
- Appels à l'escalade avant la rentrée scolaire en protestation contre la décision de relever l'âge de la retraite. Des professeurs ont appelé, via le réseau social Facebook, à faire des journées de la signature des procès verbaux relatifs à la rentrée scolaire, des fêtes de l'école et de l'enseignant, des journées de protestation contre les mesures que compte prendre le gouvernement pour réformer les régimes de retraite. Plusieurs fonctionnaires considèrent que ces mesures, portant sur l'élévation de l'âge de la retraite à 62 ans, puis à 65 ans, la hausse des prélèvements et la réduction des montants d'indemnisations, constituent une atteinte directe à leurs droits.
 
- Est-ce une bonne nouvelle ou un retour en arrière? L'avant-projet de loi organique des communes préparé par le ministère de l'Intérieur compte abroger l'article 28 de la loi n 78-00 portant Charte communale qui stipule que "ne peuvent être présidents ni en exercer temporairement les fonctions, les membres du conseil communal ne justifiant pas au moins d'un niveau d'instruction équivalent à celui de la fin des études primaires". Cet article a été adopté en 2002 par les deux Chambres du parlement avant d'être amendé en 2009.
 
- Un rapport du Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) a recensé 96 cas de décès par intoxication en 2013. Parmi les produits incriminés, les médicaments arrivent en tête, suivis des plantes, des produits d'entretien ménagers et des psychotropes.
 
* Al Assima Post.:
 
- Le gouvernement obtient un nouveau prêt de la Banque mondiale (BM) pour améliorer la qualité de l'emploi. Le Conseil d'administration de la BM a approuvé l'octroi d'un montant de 100 millions de dollars pour appuyer les efforts du gouvernement en vue de promouvoir l'emploi.
 
- La ministre déléguée chargée de l'Eau Charafat Afilal affirme que les ressources hydriques sont suffisantes pour subvenir aux besoins nationaux en eau potable et d'irrigation. Contrôlées, les ressources hydriques du Maroc sont suffisantes pour subvenir à l'ensemble des besoins nationaux, a-t-elle affirmé, contredisant ainsi les prévisions contenues dans certains rapports internationaux. 
 
* Al Massae.:
 
- La proposition de loi relative à l'observation des élections refait surface après les réserves émises par le ministre de l'intérieur Mohamed Hassad. La proposition de loi concernant les conditions et les modalités de l'observation indépendante et neutre des élections, présentée par le Parti de la justice et du développement (PJD), devrait être examinée le mois prochain par la commission de l'intérieur et des collectivités locales. Ce texte revient donc au-devant de la scène après les réserves émises récemment à son égard par M. Hassad.
 
- Baisse des réserves en eau de 2,3 m3 par rapport à 2013. Des statistiques du ministère délégué chargé de l'Eau révèlent que les réserves d'eau des barrages ont baissé de plus de la moitié pour certains, tandis que celles d'autres barrages ont atteint un stade d'épuisement.
 
* Assabah.:
 
- Deux Marocaines dans le gouvernement socialiste de François Hollande. La deuxième composition du gouvernement français de Manuel Valls compte deux ministres d'origine marocaine. Il s'agit de Najat Vallaud-Belkacem, qui est reconduite et devient ministre de l'Education nationale, et Myriam El Khomri qui devient secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville.
 
- Le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid s'engage à lancer une enquête à l'encontre de tout juge ayant accumulé des biens dépassant ses revenus. Lors du Forum de la jeunesse du Parti de la justice et du développement (PJD) tenu mercredi à Rabat, M. Ramid a affirmé qu'il donnera ses instructions pour l'ouverture d'une enquête en cas de réception d'informations signalant qu'un juge possède des biens obtenus par des moyens suspects. Il a ajouté qu'il ne tolérera ni les pratiques de torture ni les allégations mensongères concernant de prétendus cas de torture. 
 
- La direction du Parti authenticité et modernité (PAM) met en garde le chef du gouvernement contre les conséquences néfastes des discours électoraux excessifs. Dans un document publié par le parti, Abdellatif Ouahbi, une des figures du PAM, estime que les échanges d'accusations et de menaces de boycott sont grandement nuisibles au paysage politique.
 
* Al Khabar.:
 
- Hausse de plus de 11 pc au cours du premier semestre 2014 des travailleurs marocains autonomes en Espagne. Des statistiques de la Fédération des associations des travailleurs autonomes en Espagne révèlent que les travailleurs marocains autonomes dans ce pays occupent, après la Chine (43.927), le deuxième rang des travailleurs hors Union européenne. Au total, 15.055 travailleurs marocains sont affiliés au régime spécial des travailleurs autonomes.
 
- L'Organisation japonaise du commerce extérieur envisage d'ouvrir prochainement une antenne à Casablanca. Selon le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, cette mesure permettra de drainer davantage d'investissements japonais au Maroc et de renforcer la coopération maroco-nippone. 
 
*L'Opinion.:
 
- Scandale CDG à Al Hoceima: La BNPJ entre en ligne. L'affaire des irrégularités immobilières à Madinat Bades à Al Hoceima prend une autre tournure. La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) interroge de hauts responsables de la Compagnie générale immobilière (CGI), filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). 
 
- Cellule d'embrigadement de jihadistes: Neuf membres devant le procureur général du Roi. La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a déféré, mardi devant le procureur général du Roi près la Cour d'Appel de Rabat, neuf membres d'une cellule spécialisée dans l'embrigadement de Marocains et d'étrangers pour rallier l'organisation terroriste "Etat islamique", a-t-on indiqué de source judiciaire. Les mis en cause, originaires de Tétouan, Fnideq, Martil et Fès, sont poursuivis pour "constitution d'une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public par l'intimidation, la terreur et la violence, le financement du terrorisme et réunions publiques sans autorisation".
 
*Libération.:
 
- Les nouvelles technologies au service du Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) 2014. En réalisant des travaux cartographiques caractérisés par l'utilisation d'images satellitaires de très haute résolution acquises auprès du Centre royal de télédétection spatiale, le Haut-Commissariat au plan (HCP) a pu découper le territoire national en plus de 48.000 zones. Ces dernières constitueront chacune un district de recensement dont la taille rendra la tâche aisée à l'agent recenseur. Dans la foulée et toujours dans le souci de réaliser cette opération de grande envergure, le HCP a déployé toute la logistique qui s'impose en termes de locaux, de moyens de communication et d'élaboration des questionnaires.
 
- Les présidents analphabètes des communes réhabilités par l'Intérieur. Les destinées des communes se retrouveraient prochainement entre les mains des notables analphabètes. Ces derniers n'auraient plus besoin d'un certificat d'études primaires pour accéder à ce poste de responsabilité. En effet, l'avant-projet de loi organique des communes préparé par le ministère de l'Intérieur compte abroger l'article 28 de la loi n 78-00 portant Charte communale qui stipule que "ne peuvent être présidents ni en exercer temporairement les fonctions, les membres du conseil communal ne justifiant pas au moins d'un niveau d'instruction équivalent à celui de la fin des études primaires". Une douche froide pour tous ceux qui ont exigé le niveau secondaire ou universitaire pour assumer la présidence des conseils communaux. 
 
*Al Bayane.:
 
- La délégation du Parti du progrès et du socialisme (PPS) attendue ce jeudi à Al Qods pour y être reçue par le président Mahmoud Abbas. La délégation du Parti du progrès et du socialisme en visite en Palestine, sous la conduite du secrétaire général du parti, Mohamed Nabil Benabdellah, devra se rendre ce jeudi dans la ville sainte d'Al Qods où elle devra être reçue le même jour par le président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas. 
 
- Les ressources hydriques du Maroc suffisantes pour subvenir aux besoins nationaux (Mme Afilal). Contrôlées, les ressources hydriques du Maroc sont suffisantes pour subvenir à l'ensemble des besoins nationaux en eau potable et d'irrigation, a assuré mardi la ministre déléguée chargée de l'Eau Charafate Afilal. Dans un entretien à la presse, Mme Afilal a indiqué que le taux de remplissage des barrages nationaux s'est établi à 57,3 pc à la date du 26 août 2014. Une moyenne inférieure certes à celle enregistrée l'année dernière mais qui demeure toutefois en mesure de satisfaire les besoins nationaux en eau potable et d'irrigation", a-t-elle affirmé.
 
* Le Matin du Sahara et du Maghreb.:
 
- SM le Roi Mohammed VI effectue un don de sang: Le Souverain apporte son soutien à l'appel urgent lancé par le Centre national de transfusion sanguine. SM le Roi Mohammed VI s'est rendu, mercredi, au Centre régional de transfusion sanguine de Tétouan où le Souverain a effectué un don de sang. Cet acte s'inscrit dans le cadre des initiatives royales visant à promouvoir le bénévolat et à encourager le don de sang destiné à alimenter les stocks des centres de transfusion qui connaissent d'importants déficits.
 
- Les barrages ont perdu plus de 2 milliards de m3 d'eau en un an: La maîtrise de la gestion des ressources en eau permet de couvrir les besoins de tous les secteurs. Les retenues des principaux barrages du Royaume, tous usages confondus, sont passées de 11,36 milliards de m3 en août 2013 à seulement 9,06 milliards de m3 pour le mois en cours. Le taux de remplissage passe ainsi de 72,4 pc en 2013 à 57,8 pc en 2014.
 
- Projet de loi sur les banques participatives: "La responsabilité exclusive" conférée au Conseil supérieur des oulémas est bienvenue selon le Conseil économique, social et environnemental (CESE). La future loi bancaire définit clairement la notion des banques participatives, leurs activités ainsi que les outils financiers islamiques. Sur ce volet, le texte de loi a insisté sur le rôle du Conseil supérieur des oulémas, qui sera chargé d'émettre des avis sur la conformité des produits commercialisés par les banques participatives. C'est aujourd'hui que l'assemblée générale du CESE se réunit en session ordinaire avec un point unique à l'ordre du jour: l'adoption de l'avis portant sur le projet de loi 103-12 relative aux établissements de crédit et organismes assimilés et qui vise à intégrer l'activité des banques participatives dans le secteur bancaire marocain. 
 
* L'Economiste.:
 
- Don du sang: SM le Roi soutient la campagne. Le Souverain s'est rendu, hier mercredi, au Centre régional de transfusion sanguine de Tétouan pour effectuer un don de sang. Le Souverain apporte ainsi son soutien à l'appel urgent lancé par le Centre qui fait face à une pénurie importante.
 
- Fumer coûtera de plus en plus cher. La loi de Finances 2015 apportera-t-elle une nouvelle surprise au tabac ? En tout cas, à quelques mois du passage à une taxe intérieure de consommation (TIC) de 11,34 DH, les distributeurs redoutent que le gouvernement procède à une nouvelle hausse en 2016 et au-delà. 
 
- Des signaux de reprise: Les résultats de l'étude du cabinet GFK font ressortir un retour de croissance. La consommation s'améliore, l'investissement privé reprend aussi, la dynamique n'est pas partout enclenchée. Même si plusieurs secteurs traversent des difficultés, la croissance semble résister grâce à la consommation des ménages. 
 
- Banques participatives: Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) revoit sa copie. L'avis émis par le CESE propose des recadrages faits par des professionnels sur lesquels ni les parlementaires ni le Secrétariat général du gouvernement ne s'étaient arrêtés. Prises en compte, ces remarques, loin d'être de simples retouches, apporteront des améliorations nécessaires à la mise en oeuvre du projet de loi sur les banques participatives.
 
* Aujourd'hui le Maroc.:
 
- Une nouvelle tarification de l'électricité est entrée en vigueur depuis le 1er août: Lydec s'explique. Lydec, société distributrice d'eau et d'électricité à Casablanca, répond au contrat-programme de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) en déclinant une nouvelle grille de facturation visant à établir une équité tarifaire entre consommateurs. En termes d'impact, 62 pc des clients ne seront pas concernés par l'augmentation de l'électricité, contre 47 pc qui consomment en eau une moyenne intérieure à 6m3.
 
- En l'absence d'un consensus autour de la session parlementaire extraordinaire, le Parti de la justice et du développement (PJD) joue la carte du chef de gouvernement. La rentrée politique s'annonce très chaude avec un nouveau bras de fer qui se profile à l'horizon. Alors que le PJD soutenu par sa majorité à la première Chambre pousse vers l'organisation d'une session parlementaire extraordinaire, l'opposition menée par le parti Authenticité et modernité (PAM) n'y voit pas un grand intérêt.


               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara