Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 29 Octobre à 19:59

Mariano Rajoy investi chef du gouvernement espagnol





Le secrétaire général du Parti Populaire (PP-droite), Mariano Rajoy, chargé par le roi Felipe VI d’Espagne de former un gouvernement, a été investi samedi chef de l’exécutif espagnol.

Le candidat du PP a été investi à la majorité relative avec 170 voix pour, 111 voix contre et 68 abstentions. Rajoy devient ainsi président du nouveau gouvernement espagnol grâce aux votes favorables des 137 députés de son parti et de ceux des 33 députés du parti centriste Ciudadanos, ainsi qu’à l’abstention de la grande majorité des députés du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE).

Un total de 16 des 85 députés du PSOE n’ont pas respecté la décision du Comité fédéral du parti de s’abstenir pour permettre l’investiture de Rajoy, en votant contre le candidature du chef des conservateur. 

S’exprimant lors du débat d’investiture, M. Rajoy a s’est montré disponible à "céder" durant la prochaine législature en vue de parvenir à des accords et adopter des mesures au sein du Congrès des députés.

Il a averti, toutefois, ne pas être disposé "à démolir ce qui a été construit", expliquant qu’il ne pourra pas renoncer à l’unité de l’Espagne, au respect des engagements de Madrid avec l’Union européenne et à la stabilité budgétaire du pays. 

De son côté, le porte-parole du groupe socialiste au Congrès des députés, Antonio Hernando, a relevé que son parti exercera une opposition "rigoureuse", ajoutant que le PSOE n’accordera aucun jour de courtoisie au gouvernement de Rajoy.

Lors du premier vote de confiance qui a eu lieu jeudi, le candidat du PP, qui avait besoin de la majorité absolue, n’avait pu réunir que 170 voix pour, alors que les 180 députés restant ont voté contre son investiture.

A noter que le PSOE avait décidé, au cours de la réunion de son Comité fédéral tenue dimanche dernier, de se prononcer contre cette investiture en première votation et de s’abstenir durant la seconde, afin de permettre la formation d’un gouvernement.

Les socialistes ont décidé de s'abstenir après la démission, le 1er octobre, de leur secrétaire général, Pedro Sanchez, qui était partisan du "non" à un gouvernement du PP.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara