Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



MAP - publié le Samedi 7 Novembre à 13:31

Marche verte: Le discours royal marque une rupture avec les méthodes du passé dans la prise en charge des affaires du Sahara




Rabat - Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à l'occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte marque "une rupture avec les méthodes adoptées par le passé dans la prise en charge des affaires du Sahara", a souligné le professeur universitaire et président du Centre marocain d'études stratégiques (CMES), Mohammed Benhammou.



Dans ce discours, le Souverain a souligné Sa volonté d'opérer une véritable rupture avec les méthodes adoptées jusque-là dans la prise en charge des affaires du Sahara, en particulier en ce qui a trait à l'économie de rente, aux privilèges et à la mentalité de la concentration administrative, a ajouté M. Benhammou dans une déclaration à la MAP.

SM le Roi a indiqué qu'une étape nouvelle dans le processus de consolidation de l'intégrité territoriale et d'intégration totale des provinces du Sud au sein de la mère patrie sera entamée dans le cadre de la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud et de la régionalisation avancée, a relevé le président du CMES, qui a noté que toutes ces initiatives ont pour principal objectif de permettre aux habitants des provinces du Sud de disposer des moyens nécessaires pour gérer leurs propres affaires et de jouir d'une vie libre et digne.

Ce discours est également annonciateur de plusieurs mégaprojets, dont la réalisation de grands chantiers et de projets sociaux et médico-éducatifs dans les régions de Laâyoune Sakia El-Hamra, Dakhla Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, a souligné le professeur universitaire, qui a relevé que le modèle de développement dans les provinces du sud va renforcer le rayonnement du Sahara, comme centre économique et comme trait d'union entre le Maroc et son prolongement africain.

M. Benhammou a cité ainsi le renforcement du réseau routier de la région, l'appel du Souverain au gouvernement pour réfléchir à la mise en place dans les provinces du Sud d'un hub de transport aérien desservant l'Afrique, la prochaine construction du grand port Atlantique de Dakhla et la réalisation d'importants projets d'énergie solaire et éolienne dans le Sud.

Le président du CMES est revenu aussi sur l'annonce faite par SM le Roi Mohammed VI concernant la prochaine restructuration du dispositif de soutien social dans les provinces du Sud pour le rendre plus transparent et plus équitable et souligné l'importance de cette mesure qui sera opérée dans le respect des principes d'égalité et de la justice social.

S'agissant de la question du Sahara, le Souverain, a souligné M. Benhammou, a relevé qu'en entreprenant l'application de la régionalisation et du modèle de développement, le Maroc veut donner de plus grandes chances à la recherche d'une solution définitive au conflit artificiel autour du Sahara et réaffirmé que l'initiative d'autonomie est le maximum que le Maroc peut offrir.

SM le Roi a aussi souligné que le Maroc refuse toute aventure aux conséquences incertaines, potentiellement dangereuses, ou toute autre proposition creuse ne servant à rien d'autre qu'à torpiller la dynamique positive enclenchée par l'Initiative d'autonomie et s'opposera aussi aux campagnes hostiles qui visent les produits marocain, a noté le professeur universitaire.

               Partager Partager