Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Polisario Confidentiel - publié le Jeudi 8 Décembre à 20:12

Mali: comment le Polisario a sous-traité le rapt des deux français




Même en l’absence de revendication de leur rapt, les deux français enlevés le 24 novembre à Hombori, dans le nord-est du Mali, ont bel et bien été kidnappés pour le compte d’Aqmi.



Mali: comment le Polisario a sous-traité le rapt des deux français
Des sources sécuritaires maliennes ont, en effet, confirmé que deux Maliens et des éléments venus des camps du Polisario en Algérie sont impliqués dans le rapt.

L’enlèvement des deux français à leur hôtel par des hommes armés qui les ont conduits dans un endroit inconnu, a mis la puce à l’oreille des services de renseignement occidentaux. Surtout que le rapt a été suivi le lendemain à Tombouctou, toujours dans le nord du Mali, par l’enlèvement de trois autres européens et l’assassinat de sang froid d’un touriste allemand qui a essayé de résister à ses ravisseurs. Et toujours pas de revendication. Exactement le même modus operandi que celui du rapt de trois occidentaux, le 23 octobre dans le QG du Front Polisario en Algérie.

Tous ces enlèvements ont fait penser aux services de sécurité maliens et nigériens aussi bien qu’à leurs homologues occidentaux, que les auteurs de ces opérations ne sont pas des combattants d’Aqmi. La pise de la sous-traitance des opérations du Mali au profit d’Aqmi est la plus retenue.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».