Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Françoise Chauviere - publié le Mardi 12 Novembre à 21:09

Madame l'Algérie

Lettre ouverte à l'Algérie






Je vous présente mes respects, je suis Monsieur le Maroc, nous pouvons nous comprendre, parce que comme vous je suis père de famille.

Il y a longtemps qu’on ne s’est pas vu, et je pense que si vous n’êtes pas devenue obèse avec tout ce que les Français vous ont fait comme cadeaux – bien à contre-poils-, par ailleurs-, mais, c’est parce qu’à force de vous égosiller, depuis 38 ans déjà, vous êtes en train de vous anémier.
Vous essayez de me pickpocketter mon petit Sahara, pour le joindre au Grand que notre amie la France avait emprunté aux Touaregs en remboursement des frais engagés pour trouver l’or noir qu’elle y avait trouvé. Par un tour de magie bien anglo-saxonne, et, malgré la Croix de Lorraine, il s’est retrouvé dans votre poche (non sans ce mystérieux contrôle, exercé par ceux qui manient les sources d’énergie du monde) et, en fin de compte, il vous en reste assez pour maintenir, la poignée de padrinos qui vous squattent depuis votre majorité et vous ont mise sur le trottoir.

Je vous demande pardon pour vous avoir assimilée à un « père » de famille, mais, en toute humilité, je vous considère au moins comme une femme à barbe, en regard de votre palmarès de macho, certainement intéressant pour la Ligue des Droits de l’Homme : car vous avez participé à la lutte contre la faim dans le monde par un vigoureux contrôle de la population, en trucidant un choix épicurien de gêneurs : directeurs de journaux (el Moujahid), psychiatres, avocats, beaucoup de journalistes, religieux, de préférence égorgés, ou têtes coupées, livrées sans les corps –judicieuse économie de transport - . sociologues, marins lettons( ?), officiers russes, personnel d’ambassade français, techniciens italiens, écrivains , 12 Croates ( ?) etc... je note un très généreux libéralisme dans votre choix. Entre Nov. et Déc. 1995, 200 assassinats de ce genre. Bilan de la guerre civile 1996 à 2001 : 200.000 morts. De quoi pleurer dans votre barbe, chère Mme Algérie, et on comprend que vous n’acceptiez aucune leçon de M. Maroc qui n’a aucune chance de vous égaler sur ce terrain.

Pourtant dans le cas des Droits de l’homme que vous invoquez contre moi avec le bel aplomb de la jeunesse, je me permettrais de vous conseiller un peu de discrétion, souvenez-vous de Me Youcef Fath Allah Président algérien de la Ligue des Droits de l’homme, assassiné chez vous en 1994 ? Peut-être ces gens-là ont-ils de la mémoire ?
Et, encore me permettrez-vous, un petit commentaire, quand vous citerez avec une tendre émotion les Saharaouis, en réalité, Marocains de la frange Atlantique du Royaume chérifien, auxquels vous avez offert un billet d’aller sans retour pour Tindouf, ne les confondez pas avec les vrais Saharaouis de naissance, les Touaregs seigneurs de ce grand désert que vous leur avez chapardé et, parmi lesquels vous expulsé 25.000 de leur sol natal, en dehors de « vos » frontières, ceux-là mêmes qui ont déchargé leur mauvaise humeur sur le Mali.

Soyez compréhensive, rasez votre barbe, complaisez-vous dans une béate féminité, bercée par un matelas de réserve de 1255 millions de tonnes de pétrole et de 3770 millions de m3 de gaz , empruntées, ad eternam aux sous- sol des Touaregs, qui, eux n’ont pas à nourrir la bande de sangsues collée à votre gousset, comptez loyalement sur les USA qui vous achète la moitié de votre production, et arrêtez de pomper l’air de vos voisins.



               Partager Partager


Commentaires