Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Abderrahman El Fouladi - publié le Jeudi 26 Juin à 16:38

MRE : Consulats Mobiles… Est-ce sérieux ?






Abderrahman El Fouladi
Abderrahman El Fouladi
Vous ne connaissez pas ce qu’est un « consulat mobile ? Eh bien il paraît que ce serait « un ensemble d’agents consulaires, en mal de déplacement pour échapper à la routine quotidienne, qui donnent l’ordre à tous les problèmes des ressortissants installés dans des villes lointaines d’arriver tous en même temps (les problèmes bien-sûr) afin de pouvoir aller sur place les résoudre en un seul jour»

L'espoir est grand de voir les responsables nous confirmer que de telles activités relèvent plutôt du symbole que du remède-miracle.

Si le concept pose déjà problème dans un pays-mouchoir-de-poche (comme la Belgique par exemple) il pourrait être qualifié de "13ième travail d’Hercule" dans un pays-continent comme le Canada qui s’étend sur 6 des 24 fuseaux horaires de la Planète !

De qui veut-on se moquer en présentant comme solution-miracle les activités – Kermesse de cette initiative (qui n’en est pas une puisqu’elle a déjà été tenté par d’autres dans le passé) ? Car les problèmes s’entêtent d’arriver d’une manière aléatoire et que toutes les personnes (sur lesquelles la tuile tombe) ne sont pas nécessairement libres le jour du déplacement des agents consulaires !

Il n’y a pas de quoi rire…

Il fut un temps où Bziz nous avait tellement fait rire avec son rêve de voir chaque marocain suivi par un médecin même sur la plage. Ces Baaaz sont en train d’insulter notre intelligence en défendant le concept de l’agent consulaire livreur à domicile à temps plein (dans des pays ou les prestations de service se font en ligne) tout en prônant l’informatisation et la mise en ligne de tous les services au Maroc.

Notre espoir est grand de voir les responsables (Consuls, ambassadeurs ou ministres concernés) nous confirmer que de telles activités relèvent plutôt du symbole (que le Maroc n’oublie pas ses ressortissants, même les plus isolés) et non du remède-miracle à un problème qu’ils savent être beaucoup plus complexe.



               Partager Partager