Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Samedi 14 Février à 15:58

MENA : Le Maroc a entrepris d'importantes réformes pour l'incrimination de la torture



Le Maroc a entrepris d'importantes réformes pour l'incrimination de la torture et la lutte contre l'impunité, a souligné, samedi à Rabat, Esther Schaufelberger, responsable du programme Moyen-Orient et Afrique du nord (MENA).



MENA : Le Maroc a entrepris d'importantes réformes pour l'incrimination de la torture
Le Maroc a ratifié le protocole facultatif de prévention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et apporté d'importants amendements au Code pénal visant l'incrimination de ce fléau, a-t-elle soutenu, lors d'une journée d'étude, organisée sous le thème "la jurisprudence en matière de torture".

Après avoir donné un aperçu sur les missions et objectifs de l'APT qui œuvre pour un monde sans torture où les droits et la dignité des personnes sont respectés, elle a indiqué que cette journée, organisée à l'initiative du Centre d'Etudes en Droits Humains et Démocratie (CEDHD), en collaboration avec l'Association suisse pour la Prévention de la Torture (APT), constitue une occasion idoine pour les intervenants de débattre et de discuter de différentes questions liées à la jurisprudence en matière de torture. 

Mme Schaufelberger a, par ailleurs, mis l'accent sur le rôle primordial de la justice dans la protection de l'être humain contre tout abus, de quelque nature que ce soit.

Le président du CEDHD, El Habib Belkouch a indiqué, pour sa part, que la question de la torture est un sujet de préoccupation de plusieurs organisations des droits de l'homme, notant que cette rencontre constitue une occasion de débat, de réflexion et d'échanges entre les différents acteurs concernés par la jurisprudence en matière de torture.

Cette journée permet aussi de passer en revue les réformes législatives initiées par le Maroc, à la lumière des nouvelles dispositions constitutionnelles y afférentes et les engagements internationaux du pays, suite à l'adoption du protocole facultatif de prévention contre la torture. 

Il a, par ailleurs, émis le souhait que cette journée aboutisse à des conclusions et recommandations susceptibles de contribuer à l'élaboration d'un plan national de lutte contre la torture.

Plusieurs participants représentant les secteurs de la justice, de la médecine, de la Police judiciaire, des institutions nationales et des départements gouvernementaux prennent part à cette journée d'étude pour débattre des axes de cette journée qui s'articulent autour de la "Définition de la tortue, entre législation et jurisprudence internationale et disposition juridique marocaine" et "Jurisprudence marocaine en matière de torture".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara