Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mardi 19 Août à 02:00

Lutte contre les djihadistes en Irak : Barack Obama : "La stratégie militaire US sera de longue durée"



Les djihadistes sunnites de l'EI en Irak contrôlent un tiers du territoire syrien et se sont emparés de larges pans de l'Irak depuis début juin. Leur progression a amené les Etats-Unis à procéder à leurs premières frappes aériennes dans la région depuis le retrait des forces américaines d'Irak en 2011.



Le Président américain, Barack Obama a affirmé, lundi à Washington, que la stratégie militaire que mènent les Etats-Unis en Irak contre les insurgés de l'Etat islamique (EI) sera de longue durée.

S'exprimant lors d'une conférence de presse depuis la Maison-Blanche, Barack Obama a, également, souligné que «l'Etat islamique représente une menace pour l'Irak et les pays de la région», ajoutant que les extrémistes islamistes tirent profit de la «division» au sein de la classe politique dans le pays des deux fleuves.
 
Il a appelé, à cet égard, toutes les composantes de l'échiquier politique irakien à soutenir le nouveau Premier ministre, Haidar Al-Abadi dans son effort visant à former un gouvernement inclusif et d'union nationale pour mieux combattre les jihadistes, qui contrôlent plusieurs villes et provinces, notamment dans le nord du pays.

Le chef de l'Exécutif américain a annoncé à cette occasion que les forces irakiennes et kurdes ont pu récupérer le barrage de Mossoul des mains des extrémistes, «grâce au soutien des troupes américaines».
Il a indiqué dans ce sens que la récupération du barrage de Mossoul montre que les Irakiens et les Kurdes sont capables de travailler «efficacement» ensemble, ajoutant qu'elles vont toujours bénéficier de l'aide américaine si elles continuent de faire preuve du même esprit de coopération.

Evoquant la crise humanitaire au nord de l'Irak, Barack Obama a indiqué qu'une coalition internationale qui comprend notamment le Canada, le Royaume-Uni et la France, se chargera de cette question.

Dans son édition d'aujourd'hui, le «Wall Street Journal» a fait observer que la montée en puissance de l'EI a créé une nouvelle réalité dans la région et changé «les paramètres de guerre et d'alliances diplomatiques».
 
Il a précisé dans ce contexte que les Etats Unis ont laissé entendre qu'ils sont prêts à coopérer avec des parties qu'ils considèrent comme «terroristes» pour endiguer la menace des djihadistes.


               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara