Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Dimanche 18 Septembre à 21:45

Libye: violents combats contre l'"EI" à Syrte après deux semaines d'accalmie



Les combats contre le groupe autoproclamé Etat islamique "EI" retranché à Syrte ont repris dimanche après deux semaines d'accalmie, ont annoncé les forces du gouvernement libyen d'union.



"Nos forces ont visé à l'aide de l'artillerie lourde les sites où se cachent les combattants de l'"EI"", a indiqué le centre de presse des forces loyales au Gouvernement d'union nationale (GNA). 

"Nos forces ont neutralisé deux voitures piégées dans le quartier N.3 avant de se retrouver en première ligne de front", a précisé la même source. "Deux kamikazes qui se trouvaient à bord des véhicules ont tenté, sans succès, d'atteindre nos forces (...) mais ont été stoppés lorsque nos troupes les ont fait exploser", a affirmé le porte-parole de l'opération militaire lancée le 12 mai par le GNA, Reda Issa. 

"Nos forces sont engagées dans des combats violents contre des combattants de l'"EI"" et "il y a une avancée sur le terrain", a-t-il ajouté. 

Dans la soirée, les forces pro-GNA ont annoncé dans un communiqué avoir repris le contrôle de plusieurs bâtiments dont un hôpital de campagne et une école qui avait été transformée par les terroristes en atelier où étaient assemblées les voitures piégées. 

La semaine dernière l'Italie a annoncé s'apprêter à envoyer, à la demande du GNA, des militaires en Libye pour gérer et protéger un hôpital de campagne à Misrata, une ville située à mi-chemin entre Syrte et Tripoli. 

Rome a prévu d'envoyer un total de 300 militaires: 100 médecins et infirmiers et 200 parachutistes pour assurer la sécurité de l'hôpital. 

Depuis le début de l'opération pour la reprise de Syrte, les combats ont fait plus de 450 morts et quelque 2.500 blessés parmi les forces du GNA. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara