Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


AFP - publié le Lundi 25 Avril à 20:38

Libye: le gouvernement d'union prend le contrôle du siège des Affaires étrangère



Le gouvernement d'union nationale libyen a pris lundi le contrôle du siège de trois ministères à Tripoli, dont celui des Affaires étrangères, un pas supplémentaire pour asseoir son autorité dans ce pays livré aux milices et pouvoirs rivaux depuis des années.



En une semaine, le cabinet d'union soutenu par la communauté internationale et issu d'un accord politique signé au Maroc fin 2015 sous l'égide de l'ONU, a pris le contrôle de huit ministères.

Mohamad Amari, ministre d'Etat du cabinet d'union, a signé les documents administratifs au siège du ministère des Affaires étrangères à Tripoli, selon un journaliste de l'AFP. Il a ensuite pris le contrôle des ministères du Plan et des Wakfs (biens religieux).

La diplomatie du gouvernement d'union sera dirigée par Mohammed Tahar Sayyala, fonctionnaire au sein du ministère des Affaires étrangères depuis 1975.

"Les ministres pourront commencer à travailler dès qu'ils auront prêté serment", a expliqué M. Amari.

Même si sa légitimité n'a pas encore été consacrée par un vote du Parlement reconnu par la communauté internationale et installé à Tobrouk (est), le gouvernement d'union s'est autoproclamé en mars, sur la base d'un communiqué de soutien d'une centaine de parlementaires.

Dans une déclaration publiée jeudi, une majorité de députés du Parlement (102) de Tobrouk a exprimé sa confiance à ce gouvernement, expliquant avoir été empêchés de voter formellement.

Le Conseil d'Etat libyen, la plus haute instance consultative issue de l'accord politique parrainé par l'ONU, a pris ses fonctions et tenu sa première réunion vendredi dans les locaux de l'ex-Parlement à Tripoli, renforçant encore davantage le contrôle des nouvelles autorités sur les rouages de l'Etat.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara