Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Polisario Confidentiel - publié le Mercredi 18 Mai à 09:48

Libye-Polisario: Alger lâche Kadhafi




Les autorités algériennes ont hâte de prendre leurs distances du colonel Kadhafi et seraient entrées discrètement en contact avec l’opposition libyenne, selon des sources en provenance d’Alger. Comme gage de bonne volonté, Alger a assuré aux membres du CNT, le Conseil National de Transition libyen, que l’Algérie est prête à garantir dorénavant l’étanchéité des frontières entre les deux pays, en arrêtant le départ de mercenaires du Polisario vers la Libye.



Libye-Polisario: Alger lâche Kadhafi

Ce revirement algérien sur la crise libyenne était en préparation depuis un certain temps déjà. Mais, d’après la même source, la décision d’Alger de se démarquer définitivement du régime Kadhafi a été précipitée par la décision de la CPI de poursuivre le colonel libyen pour crimes contre l’humanité.


Après la demande du procureur de la Cour pénale internationale, Ocampo, de délivrer des mandats d’arrêt contre le dictateur libyen, son fils Seif Al Islam et le chef des services de renseignements Abdallah Al Senoussi, Alger a compris que le sort de Kadhafi était cette fois-ci scellé pour de bon. Les autorités algériennes savent pertinemment qu’en donnant de telles garanties au CNT, elles reconnaissent de facto qu’elles étaient au courant du va-et-vient des éléments du Polisario de part et d’autre de la frontière algéro-libyenne.


               Partager Partager


Commentaires
Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».