Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Ahmed Addou - publié le Jeudi 14 Novembre à 21:02

Lettre ouverte d'un professeur à tous ses élèves






Ce n’est pas le professeur qui s’adresse ici à vous. C’est tout simplement l’ami, un grand ami qui vous dépasse en âge, en savoir et en expérience et qui vous considère tous comme de jeunes amis qui ont besoin de son amitié, de sa compréhension, de ses connaissances et de ses conseils, pour devenir plus conscients et moins ignorants des choses de la vie et pour vous épanouir et arriver à devenir tels que vous aimeriez être :sains de corps et d’esprit, dynamiques, estimés et respectés.

Dans ces lignes, vous ne devez voir que l’expression spontanée d’une profonde sympathie, qui n’est en fait que la conséquence et le résultat d’années scolaires, de merveilleuses années de travail et d’entente, au cours desquelles nous avons pu, grâce à un commun désir de travailler—moi, celui d’enseigner, vous, celui de vous instruire—mêler l’utile à l’agréable.

De plus, il est toujours encourageant pour un professeur de savoir qu’au cours de sa carrière, il a pu obtenir non seulement le respect et l’estime de la plupart de ses élèves, mais aussi et surtout leur amitié et leur sympathie.

Je ne sais pas si parmi vous, quelques uns se destinent à l’enseignement, mais croyez-moi, ce métier, bien qu’il soit parfois ingrat et difficile, est vraiment passionnant.

Ce qui m’a attiré le plus dans cette profession, c’est de pouvoir inculquer à mes élèves le peu de savoir que j’ai acquis durant mes études.

Par ailleurs, le sérieux, les bonnes manières, l’esprit de camaraderie, d’équipe et de compétition que j’ai remarqués chez la plupart d’entre vous, m’ont souvent aidé à effacer d’un seul coup, toutes les déceptions et tous les malentendus que j’ai pu avoir avec les autres.

En effet, tout ne fut pas parfait. Mes rapports avec certains d’entre vous furent parfois moins amicaux, pour ne pas dire très tendus. Peut-être était-ce de leur faute ou de la mienne ? Je ne sais point. Mais je peux vous assurer que j’ai toujours essayé de comprendre chacun de vous et de ne jamais porter de jugement à priori sur qui que ce soit. Selon moi, un élève ne se distingue d’un autre que par son comportement, son assiduité et son travail en classe.

J’ai en même temps essayé de faire disparaître ce « mur » qui a toujours existé entre les enseignants et les enseignés, et je crois pouvoir dire que j’ai en partie réussi.

J’espère pouvoir également d’ici quelques années, vous voir devenus des hommes et des femmes dignes, heureux et utiles à leur patrie. Et ainsi, je pourrai dire sans hésitation et avec fierté : « C’étaient d’anciens élèves à moi ! » et j’aurai alors la certitude d'avoir accompli au mieux ma mission pédagogique.

Enfin, je peux vous assurer que toutes ces années passées au service de l’enseignement compteront parmi les plus belles années de ma vie et parmi mes meilleurs souvenirs, et que quelles que soient les circonstances et la distance, vous resterez à jamais présents dans mon esprit et dans mon cœur.

AHMED ADDOU
Enseignant à Oujda.


Tagué : Ahmed Addou

               Partager Partager


Commentaires