Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



L'union des Marocains du monde Br - publié le Lundi 25 Novembre à 21:52

Lettre ouverte à la Commission de la pêche au parlement Européen

L'accort de la pêche Maroc-EU






Mesdames, Messieurs les Députés Européens,
Commission de la pêche au parlement Européen


Le 27/11 votre commission se prononcera sur l'Accord de Pêche entre le Maroc et l'Union Européen.

Le royaume du Maroc est le premier et le seul pays arabe à avoir un statut avancé avec l'Europe. Statut qui a depuis, évolué vers la constitution d'une zone de libre-échange approfondie actuellement en négociation. Le Maroc, à travers la volonté de son peuple, son roi, sa nouvelle constitution et la tenue d'élections libre est devenu un exemple dans un monde arabe particulièrement instable.

La commission européenne soutient les réformes engagées par le gouvernement marocain dans les domaines de la gouvernance démocratique et économique.

Dans ce cadre, le Maroc et l'Union européenne (UE) ont conclu mercredi 24 juillet un nouvel accord de pêche, après six rounds de pourparlers, qui permettrait à plus d'une centaine de navires battant pavillon de 11 pays européens de pêcher dans les eaux marocaines. Cet accord sera soumis au vote le 27 novembre à votre commission à Bruxelles, puis en séance plénière en décembre prochain à Strasbourg.

Ce nouveau protocole, a pour but de sortir du blocage né du rejet par le Parlement européen, fin 2011, de la prolongation du précédent accord. Des députés européens avaient estimé que l'accord existant ne prenait pas clairement en compte les intérêts de la population du Sahara occidental et d'autres l'avaient jugé trop coûteux.

Ce nouveau protocole, qui est juste et équitable pour l'ensemble des parties, va contribuer à fructifier les échanges aussi bien sur le plan commercial que sur celui de la recherche et du développement, il apporte des améliorations qui répondent dans une large mesure aux exigences formulées par le Parlement européen en décembre 2011.

Nous soulignons ici que cet accord a été recommandé par :

 La présidence lituanienne du Conseil de l'UE qui a annoncé que le comité des représentants permanents des Etats membres de l'UE à Bruxelles (COREPER I) a décidé de recommander au parlement européen d'approuver ce nouvel accord.

 La rapporteur de la commission de la pêche du parlement européen, Carmen Fraga Estévez, qui s'est prononcée aussi en faveur de la conclusion de l'accord de pêche qui, selon ses termes, «répond aussi bien aux critères établis par le Parlement européen qu'au mandat du Conseil européen».

 La Commission des budgets du Parlement européen à Bruxelles qui a voté en faveur de la conclusion de l'accord.

 La Commission développement du Parlement européen avait également voté en faveur de l'approbation du protocole,

 Le service juridique du Parlement européen qui a émis aussi un avis favorable à la conclusion de cet accord, expliquant que celui-ci est parfaitement légal et est conforme au droit international.

Notons ici qu'aucune instance internationale reconnue n'a qualifié l'exploitation par le Maroc des ressources naturelles vivantes et non vivantes, d'actes illégaux. (Avis du conseiller juridique au conseil de sécurité en date du 12/02/2002), Contrairement aux allégations de certaines parties (Algérie et Polisario), qui mènent une stratégie de désinformation et des compagnes de propagande tendancieuses contre le Maroc.

Ce protocole juste et équitable, va renforcer la coopération entre Rabat et Bruxelles en vue d’instaurer un cadre de partenariat pour le développement d'une politique de pêche durable qui bénéficiera aux deux parties.

Nous voudrions signaler l’importance des accords de pêche précédents, qui ont soutenu les efforts considérables déployés par l’Etat marocain pour le développement économique et sociale des provinces du Sahara. C’est ainsi que de nombreux projets ont été réalisés dont la création d’une centaine d’entreprises de pêche maritime, la création d’emplois pour des milliers de jeunes des Provinces du Sahara, et l’optimisation de l’exploitation des ressources halieutiques par la création ou la mise à niveau d’entreprises spécialisées dans le domaine.
La pêche est en effet l’un des secteurs clés de l’économie Sahraouie. Ce secteur constitue le principal pourvoyeur d’emplois pour les actifs et jeunes de la région. C’est ce qui explique que la majorité des actions et programmes d’intervention de l’Etat marocain dans ces provinces s’appuient sur le développement de la pêche et la valorisation des produits halieutiques, comme levier important de développement économique de la région.

C’est ainsi que grâce à l’action de l’Etat et aux accords de pêches, les provinces du Sahara se sont hissées de régions très pauvres à un niveau de développement proche de celui des grandes villes économiques du pays. Le prochain accord de pêche qui sera voté le 27 Novembre par la commission de la pêche au parlement Européen est d’une importance cruciale pour la poursuite des efforts de développement des provinces sahraouie.

Nous souhaitons donc solliciter votre appui à cet accord de pêche en vous prions de bien vouloir voter en sa faveur.

Je vous prie d'agréer, Mesdames et Messieurs les Députés Européens, l'expression de ma considération distinguée.

L'union des Marocains du monde Bruxelles
Vice président Hicham Reja



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles