Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Oucible Abderrahmane - publié le Vendredi 30 Décembre à 00:00

Lettre ouverte à Monsieur Le Ministre de l'environnement




Oucible Abderrahmane - Observateur et étudiant en écologie, ma préoccupation majeure s'est orientée sur la sauvegarde de notre patrimoine environnemental, raison pour laquelle je me suis permis de m'adresser à votre excellence, pour vous confirmer que l'état de notre environnement necessite une mobilisation urgente.



En effet la pollution atmospherique émanant du traffic routier dont un nombre trés important de vehicules est devenu trés anarchique, soit impropre à la circulation,causant des desastres aussi bien à notre santé qu'à notre environnement.

Excellence, si vous preniez la route reliant tetouan Al Hoceima, vous pourriez constater les importants défrichements dans les cédraies du Rif et l'exposition de ces montagnes à l'érosion. Comme vous pourriez connaitre que les forêts du nord ouest telles : ahl serif, soumata, bni yssef, bni arouss etc... sont presque sans aucune surveillance et par conséquence vouées à une disparition sûre et certaine.

D'un autre coté, une des plus grandes crises écologique à la fois nationale et internationale se prépare : il s'agit de la disparition de la plus grande subraie du monde. La forêt de Maamora, ce patrimoine international, doit être parmi les urgences de nôtre gouvernement, vu qu'il represente l'avenir et l' essor économique de notre pays.

Imaginez, excellence monsieur le ministre, dans moins de 20 ans, cette forêt qui disparait au rythme de 1500ha/an et qui a déja perdu deux tiers de sa surface durant les 3 derniéres decenies, qu'adviendrait-il d'elle dans le trés proche avenir ! ? !....

C'est l'ensablement de toute la region du gharb chrarda zemmour zaier et le dessechement de la nappe phréatique et l'exode rurale quasi totale vers Rabat Salé, Kenitra, et l'axe Mohammedia Casablanca, ce  sont les problémes sociaux, soit c'est l'insécurité. Et qu'en dire que déja nous vivons ces problémes, cela c'est ni plus ni moins que le début de la catastrophe en question que seule nôtre vigilence pour une réaction trés urgente pourrait éviter.
Cette importante région, bassin versant du Sebou, l'une des plus riche du monde, merite bien une mobilisation gouvernementale pour une restructuration économique générale.

Un autre danger doit être écarter de toute urgence c'est l'existence de cet oléoduc d'hydocarbure reliant Sidi Kacen à Casablanca,datant de 1950 ,traversant Maamora et menaçant la plus grande reserve d'eau douce du pays : la nappe phréatique Maamora.
Quand aux Forêts du moyen atlas et du haut atlas il est souhaité que notre gouvernement fasse un grand effort pour assurer leur protections .
L'avenir de notre tourisme ,de notre securité sociale ,de notre santé publique ,soit de notre économie en depend.


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles