Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Anne Campagna - publié le Vendredi 14 Janvier à 09:38

Lettre a ma mère la suite




Aimez-vous les uns les autres?



comment se survivre à soi?

Bien non maman tu ne m'as pas fait mal, surtout je ne veux pas que tu pleures au ciel, je veux dire tu as assez pleuré sur la terre, il faut bien qu'il y ait une place ou les gens arrêtent de pleurer, mais on sait bien que ce n'est pas sur la boule, enfin la boule on dirait que les gens ne font que ça pleurer, non c'est pas vrai, je suis pessimiste là, je ne vous dis pas toute la vérité, ils rient aussi un peu partout sur la planète, ça c'est dans les moments ou ils oublient tout parce que entre vous et moi, quand on y pense, il n'y pas de raisons tant que ça d'en rire, je n'ai pas besoin de tout vous raconter, déjà on pleure quand on sort du ventre de notre mère, bien sûr c'est parce que même bébé, on a l'intuition que franchement ça ne sera pas facile, et puis on grandit et on nous répète qu'il faut aimer notre prochain, mais on a déjà de la misère a s'aimer soi-même alors aimer notre prochain, c'est qui qui nous oblige? Au lieu de aimez vous les uns les autres il y aurait fallu nous dire: essayez de vous endurer les uns les autres, ça aurait été mettre la barre moins haut, parce que s'aimer les uns les autres, franchement ça semble un peu au delà des forces de chacun et là je ne vais pas vous remplir les oreilles avec les histoires de nos guerres mais ça bien non c'est pas parce qu'on ne s'aime pas c'est juste qu'on veut de l'argent, tout le monde veut de l'argent, ça nous obsède sur la boule l'argent, parce qu'on a peur de mourir il faut survivre ah oui? pour quoi pour quoi? des fois je me le demande, donc je disais on pense à l'argent tout le temps ça c'est pour pas crever et puis en pensant à l'argent bien ça nous empêche de penser à Dieu, là c'est pas moi qui vais vous affirmer qu'il existe, mais ne t'en fais pas maman, je ris parfois moi aussi, je fais l'amour par amour j'aime et j'arrive à y croire surtout quand je ne réfléchis pas parce que là c'est l'hôpital qui me fait peur, on dirait qu'il me regarde avec intérêt, il m'appelle presque, d'ailleurs il connait mon nom par coeur puisque j'y suis allée te voir une fois, non maman, je n'ai pas oublié, il y en avait des médecins mais aucun pour guérir ton âme, ça ça n'existe pas pourtant on serait beaucoup à en avoir besoin mais ça ne serait pas payant alors personne ne s'y essaye, je vois ça d'ici un bac offert à l'université qui dirait: médecin pour l'âme, il y aurait tout plein de cours obligatoires, dont le premier serait: apprendre à vivre. Ca serait un gros cours ça et je gage que plein de monde coulerait.


Tagué : A MA MERE

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0