Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Farid Mnebhi - publié le Dimanche 29 Janvier à 05:53

Lettre à Monsieur Aziz Enhaili, doctorant en Sciences Politiques à l’Université Laval à Québec-Ville






En ouvrant ma boite email, je tombe avec surprise sur son dernier envoi sur facebook.
Dans cet envoi, il écrit en substance : « Les salafistes wahhabites marocains sont les enfants légitimes du mariage contracté de longue date entre les trônes Alaouite et Saoud. C'est d'ailleurs, Hassan II et Fahd qui en ont accouché. Mal leur a pris. »
Que répondre à Monsieur Enhaili, universitaire, co-auteurs d’ouvrages, signataire de plusieurs écrits dans des revues universitaires, journaux et sites ?
Il est vrai que trouver une réponse à ses affirmations gratuites n’est pas facile.
Aussi, n’étant pas un spécialiste des questions religieuses, je me hasarderai à lui répondre simplement ceci :
1/ un salafi, ne peux pas être salafi et soufi, ni salafi et tablighi, ni salafi et ash'arite, ni salafi malikite, puisque leur aqida et les caractéristiques de leur secte est carrément contraire/inverse à tous ces groupes Sunnites.
2/ que Monsieur Aziz Enhaili est tombé dans la mascarade des Wahhabites qui est de faire croire que le Sunnisme était profondément divisé même avant leur arrivée, et que tout le monde se fait la "guéguerre" et que justement eux appel à l'unité, au groupe sauvé, a l'attachement au Coran et à la Sunna pure, loin de toute secte.
3/ il a omis de préciser que les wahhabites sont une secte islamique étroite et bornée qui a vu le jour au 18ème siècle et qu’elle doit son nom à son fondateur Abdel Wahhab, qui a servi en quelque sorte de caution à la famille des Saoud pour justifier leur conquête militaire des territoires sacrés en la transformant en " djihad ".
4/ Monsieur Enhaili a également oublié que la doctrine wahhabite se caractérise par une interprétation rationnelle des textes poussée jusqu’à l’absurde et remettant en cause l’interprétation traditionnelle transmise par la communauté des savants orthodoxes depuis des siècles et donc au sunnisme, seule doctrine en vigueur au Maroc.
5/ il aurait été plus profitable intellectuellement pour Monsieur Enhaili de se documenter afin de savoir que les positions doctrinales des wahhabites sont en totales en opposition à l’orthodoxie musulmane, donc du sunnisme par le fait d’attribuer à Allah un lieu en affirmant qu’Allah est au ciel et pas ailleurs, le fait de nier les miracles des saints musulmans, et de nier la sainteté même. C’est pourquoi le Malikisme, seul rite en vigueur au Maroc, rejette la doctrine dite "wahhabite, qu’elle considère comme makrûh et que les wahhabites sont considérés comme hérétiques, pas les sunnites.
6/ enfin, pour un doctorant, spécialiste des questions du monde arabe et des religions, il devrait savoir que le courant salafiste n’est apparu que récemment. Il a pris naissance en Arabie Saoudite car inspiré de la mouvance wahhabite
Les adeptes de ce courant rejettent le soufisme, y compris les confréries et réclament leur’attachement strict aux comportements du Prophète et de ses compagnons. Ils demeurent fort minoritaires.
7/ Monsieur Enhaili devrait savoir que le rite malikite se distingue des trois autres par des caractéristiques dont l’abondance de ses sources puisées essentiellement dans le Coran, le Hadith (parole du Prophète, l’unanimité de la Oumma (nation) et les pratiques des gens de Médine. Ce qui n’est pas le cas du wahhabisme et salafisme.
8/ il est vrai que les wahhabites sont des sunnites mais les sunnites ne sont pas forcement wahhabites. Monsieur Enhaili devrait le savoir vu ses intérêts universitaires.
Au final que conclure.
Lorsque je lis les papiers de Monsieur Aziz Enaili, ses analyses, ses prises de positions et ses conclusions je suis un peu triste ; Moi-même ancien du Département de Sciences Politiques de l’Université Laval, il me semble qu’il n’a jamais pris de cours avec des professeurs éminents tels que Monsieur Gérard Hervouet, spécialiste des théories de relations internationales et des pays de l’Asie, Monsieur Albert Legault, spécialiste de l’Europe, Jacques Zybelberg, connu à l'échelle international en sciences politique, et celui pour lequel je garde d’agréables souvenirs Jean-Pierre DERRIENNIC, spécialiste du Moyen-Orient.
Il devrait prendre conseils auprès de ses professeurs avant de s’aventurer à affirmer des inepties et surtout se documenter. A mon époque il n’y avait pas Internet, et les températures étaient très basses ? Pour aller à la bibliothèque, le bâtiment tout proche du département de Sciences Politiques on avait, il est vrai les tunnels, mais pour retourner chez soi à pieds on affrontait le vent glacial, on passait avant à la cafétéria où on prenait des « grosses », tu connais, en regardant les matchs de hockeys, pour se réchauffer.
Pour revenir à ton affirmation, il est clair qu’elle est nulle et non avenu. A revoir avec tes professeurs. Tu ne peux encore voler de tes propres ailes.


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles