Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Adil Adam - publié le Jeudi 2 Juin à 18:13

Lettre à Mme la ministre de la santé YASMINA BADDOU




Au début de son mandat Mme la ministre Yasmina BADDOU a déclaré lors d’un entretien au quotidien l’économiste « édition N° 2753 du 10/04/2008 » que le médecin est formé pour soigner non pas pour gérer. Bon diagnostic, la gestion des hôpitaux doit être faite par des gestionnaires et managers lauréats des grandes écoles de gestion qui ont la compétence dans le domaine. C’est presque la fin de son mandat et rien de cela n’est fait et vraiment je me permets de poser une grande question pourquoi ?



Lettre à Mme la ministre de la santé YASMINA BADDOU
Autre déclaration de Mme la ministre «  Il faut donner la possibilité aux pharmaciens de changer un médicament original par un générique si le patient n’arrive pas à payer l’original » c’est une bonne chose et qui va dans l’intérêt du patient surtout que les spécialistes du domaine affirment que l’original et le générique ont la même efficacité, Mme la ministre n’arrive pas à appliquer cette décision, c’est une autre question à poser pourquoi ?
 
Dans le même entretien « le journaliste : Est-ce que vous ne trouvez pas qu’il faut mettre de l’ordre?- Je rappelle que seuls les professeurs agrégés ont le droit d’exercer le Temps plein aménagé (TPA). En France, on le fait intra-muros, au Maroc dans le privé. Des médecins l’utilisent abusivement.
Réponse de Mme la ministre : Celui qui n’est pas professeur agrégé n’a pas le droit de le faire. Il faut revoir le texte pour que le TPA soit exercé dans un cadre réglementaire et respecté. Là aussi, ce sera l’un de mes principaux chantiers » c’est presque la fin de son mandat, toujours la majorité des médecins exerçant au privé sont des médecins du public, ils sont facilement trouvés et disponibles au privé alors qu’ils ne le sont pas aux hôpitaux, Mme la ministre n’arrive même pas à commencer ce grand chantier, pourquoi ?
 
Déclaration Mme la ministre : « Les directeurs d’hôpitaux ont des instructions pour lutter contre l’absentéisme » apparemment les directeurs s’en fiche des instructions de Mme la ministre ou ils n’arrivent pas à les appliquer, en tout cas, l’absent est un confrère du directeur, parce que l’absentéisme dans la santé c’est le record, chaque médecin fait son propre horaire celui qui vient une heure par jours ou même une fois par semaine on peut même aller jusqu'à une fois par trimestre, et ce qui fait plus mal c’est celui qui fait l’astreinte et ne répond pas au téléphone ou refuse de venir et enfin se présente à la caisse pour recevoir sa somme d’astreinte. L’absentéisme est toujours là Mme la ministre ?
 
Déclaration Mme la ministre « Il est temps que notre politique en matière de santé intègre le secteur privé qui doit, en contrepartie, participer à la moralisation du secteur » c’est presque la fin de son mandat et je ne vois aucun changement du privé dans le sens de la moralisation du secteur ?
 
Pour Mme la ministre la priorité des affectations c’est les villes lointaines, elle n’arrive pas à appliquer cette priorité, la volonté de nos médecins de travailler prés de son papa ou son mari est plus forte.
 
Je me permets de répondre à la place de Mme la ministre, c’est le lobby des confrères.
 
Vraiment si on analyse la situation on peut comprendre pourquoi Mme la ministre n’a pas pu appliquer tout ce qu’elle a dit, les bonnes intentions ne sont pas suffisantes.
Commençant par la possibilité de substitution du médicament par un générique, le Lobby médecin refuse Ça  tout simplement par souci de perdre les réservations d’hôtels et les cadeaux et échantillons offerts par les  laboratoires des médicaments.
 
Prenant maintenant la double fonction, si Mme la ministre est un peu plus réaliste elle ne peut rien faire, sinon la majorité des cliniques privés fermeront leurs portes tout simplement parce que les médecins spécialistes sur le marché sont rares, et les responsables du ministère, je pense, savent Ça très bien. Alors la seule solution pour le ministère c’est de former un nombre suffisant des spécialistes pour combler d’abord le manque au niveau des hôpitaux puis celui au niveau des cliniques,  Une autre solution c’est de permettre à des médecins étrangers de pouvoir exercer au Maroc, chose que je ne pense pas que le Lobby acceptera.
 
Pour l’absentéisme, tes instructions Mme la ministre sont insuffisantes, et l’absent s’en fiche tout simplement parce qu’il gagne dans le privé beaucoup plus, et si on l’oblige à choisir il va choisir le privé, mais bien sûr la situation actuelle l’arrange beaucoup plus.
 
Pour la moralisation du secteur privé, le ministère a un bon projet qui va dans l’intérêt du malade et la santé dans notre pays, c’est de permettre aux investisseurs et surtout ceux qui n’ont pas un but lucratif tel ‘est le cas dans plusieurs pays de faire des cliniques ou hôpitaux privés, mais le Lobby refuse ce projet et veut maintenir le monopole des confrères sur les investissements dans ce domaine.
 
Enfin je veux dire que si la santé est le domaine le plus critiqué lors des manifestations par la population ils ont raison mais ils n’ont pas raison de tout mettre  sur le dos de Mme Yasmina Baddou.
 
J’ai lu sur une page facebook des ‘tobibs’ « je suis médecin et je suis plus que tout le monde même la ministre, j’ai fait 13ans d’études » oui c’est vrai Mr le « Tobib » tu as fait 13ans d’études, mais Mr le « Tobib » le médecin est estimé partout dans le monde non pas par le nombre d’années d’études qu’il a fait mais par la noblesse de son métier et les sacrifices qu’il faites, un médecin sans  mœurs ne vaut rien.
 
J’ai bien apprécié l’excuse de Mme la ministre au parlement, mais je pense que personne n’est non critiquable quel que soit son métier.
 
Avec tout mon respect aux Médecins honnêtes.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».