Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 20 Mars à 11:02

Les services de paiement électronique en évolution malgré les contraintes



Casablanca - Les services de paiement électronique sont en évolution malgré les contraintes confrontées, ont souligné, jeudi à Casablanca, des experts nationaux et internationaux.



Ils ont fait savoir, lors de la 3ème édition du Forum de la Monnaie et du Paiement électronique en Afrique francophone, qui a ouvert ses travaux, jeudi à Casablanca, sous le thème Le paiement électronique et le développement économique'' que les opérateurs économiques dans la plupart des pays de l'Afrique francophone sont conscients de l'importance des services de paiement électronique.

Les petites et moyennes entreprises, qui représentent près de 60 pc du total des entreprises dans la région, trouvent beaucoup de difficultés en ce qui concerne le financement parce que les banques n'ont pas pu développer un produit ciblé pour ces entreprises, a expliqué le directeur général du Groupement Interbancaire Monétique de l'Afrique Centrale (GIMAC), Valentin Mbozo'o. 

Et d'expliquer que le grand défi pour les utilisateurs du paiement électronique est celui de la sécurité de ce service et les problèmes concernant la fraude et de la gestion des risques. 

Pour le chef de la division de l'informatique de la Direction des Douanes et Impôts Indirects (Maroc), Amal Zdaik, le Maroc, qui met son expérience dans les services douaniers à la disposition des pays africains, accueille, chaque année, des délégations des pays africains, dans le cadre de la coopération sud sud, et ce pour le partage des expériences et la formation des opérateurs africains.

La Direction des Douanes et Impôts Indirects au Maroc œuvre pour faciliter les procédures et réduire les délais et ce à travers des programmes réalisés dans ce sens, pour que les acteurs économiques achèvent les opérations douanières dans de meilleures conditions, a-t-elle mis en avant.

De son côté, l'expert français dans les services de paiement électronique, Jean Yves Rossi a expliqué que ces services, qui connaissent une grande évolution au niveau mondial, incarnent une révolution réelle dans les domaines économique et financier.

Et de préconiser que la technologie numérique est le moteur de cette révolution, qui a créé de nouvelles habitudes dans les transactions commerciales.

Plus de 150 participants représentant des banques d'Afrique subsaharienne (Sénégal, Cote d'Ivoire, Gabon, Congo, Sierra Leone), du Maghreb (Maroc, Algérie, Mauritanie et Tunisie) et du Moyen-Orient prennent part à cet événement. 

Le Centre monétique interbancaire et d'autres institutions monétaires comme l'Union Economique et Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA) et le Groupement Interbancaire Monétique de l'Afrique Centrale (GIMAC) participent aussi à cette 3ème édition, organisée par "Interworld" en partenariat avec la société "VISA". 

Une trentaine d'intervenants, experts nationaux et internationaux, professionnels de la monétique et directeurs de banques animeront, deux jours durant, des panels ayant trait avec notamment le paiement électronique. 

De grandes entreprises d'Europe et des USA présenteront, à cette occasion, leurs innovations lors des rencontres BtoB. 

Au programme de cette rencontre figurent six thèmes principaux à savoir: "l'inclusion financière et la bancarisation de la société", "le E-gov avec les effets de la biométrie", "de l'introduction du paiement électronique des services administratifs", "les effets paiement électronique sur le développement des PME et du commerce international", "la ville intelligente ou Smart city et la Sécurité" et "fraude et gestion des risques".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara