Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



eMarrakech .info - publié le Dimanche 4 Octobre à 17:06

Les séparatistes jetés d'un sommet Afrique / Sud Amérique

None








Le deuxième sommet Amérique du sud-Afrique (ASA), tenu du 23 au 27 septembre à Porlamar (vénézuélienne) à été marqué par le soutien d'une vingtaine de pays à la délégation Marocaine.

"Ce qui est nouveau ici, c'est que 20 pays africains ont décidé également d'accompagner le Maroc et de se retirer si jamais les séparatistes étaient admis à ce sommet"
 M. El Yazghi, ministre d'état

"En fin de compte, il n'en est rien, et même un drapeau qui a été installé a été retiré la veille de l'ouverture du sommet", a-t-il poursuivi, soulignant toutefois que "la délégation marocaine est restée vigilante" pour faire échec à toute tentative de faire participer la pseudo "RASD" à ce sommet.
  M. El Yazghi, ministre d'état

Pendant ce temps, le Front-Polisario se félicite, d'être convié aux festivités de Khadafi et d'être dans les tribunes du nouveau président de la Guinée Bissau.
Mais à quoi ressemblerait, une victoire si il n'y avait pas que la forme symbolique ?

Est ce tout d'abord une victoire que de participer à la nomination d'un président africain ? Est-ce que cette consécration acculerait le gouvernement de Rabat ?
La Guinée bissau est-elle un obstacle dans ce jeu de carte nettement favorable à la position marocaine ? 

Éléments de réponses :

Non, la réalité c'est que le Maroc cumul les positions en sa faveur pendant que le Polisario assiste impuissant à l'effritement de sa "Diplomatie".

- A Bissau, il y avait de symbolique que la présence du Polisario, très vite ce qui est qualifié de "victoire" est rattrapée par l'image que représente cet état. L'office contre la drogue et le crime des Nations unies le qualifié de "Narco-Etat", les récentes élections ont été organisées juste après l'assassinat de l'ancien président par des trafiquants colombiens.

- Le rapprochement et l'aide financière de l'Algérie, n'a été qu'un élément déclencheur d'une politique économique primitif fondé sur l'échange et sur le clientélisme.

- Indécis ? Très peu de nation le sont aujourd'hui , en réalité ils accordent tous une position, rejoignant celle de l'ONU qui recherche une solution, "juste" et "mutuellement acceptable", jugeant la proposition Marocaine de sérieuse et crédible pour aller de l'avant.

De nos jours certains pays troc encore "Maladivement" leur politique étrangère, au détriment des relations "Solide" et à long terme et surtout au désavantage de leur population.

° Exclusif : Le Polisario tente de s’inviter à la 64ème assemblée Général de l’ONU

Ecrit, par Kalimati

Source : http://sahraouismarocain.blogspot.com/2009/10/les-...


               Partager Partager