Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



Fouad EL MAZOUNI - publié le Lundi 19 Septembre à 10:12

Les salafistes ne passeront pas par nous !






Notre beau pays le Maroc n’est plus lui-même. Le populisme islamiste y prospère chaque jour ! La haine et la pensée obscurantiste, vertigineusement croissantes, semblent s’être emparées de l’idée noble d’un Maroc tolérant et généreux où l’islam y est ouvert et intelligent. En effet, les voici, les barbus-démagogues de tous poils, les esprits borgnes, ils déboulent chez nous dogmatiques et sectaires.
Les salafistes s’avancent, excités dans leur gandoura leurs épées intégristes au-dessus de nos tètes. On entend leurs vociférations : « décadence morale et perversion de la jeunesse » ! Ils sont devenus trop visibles et gagnent du terrain, mais ils le perdent en clarté, entraînant ici et là la peur de la confusion et de la menace. La tentation du mal les ronge, les tord, les rend fous. Le miel à la bouche, ils cachent dans leurs barbes le dard de la haine. Ils gangrènent l’esprit libre et indépendant. ils se vantent de prendre la défense du peuple « asservi » pour mieux instrumentaliser « l’islam est la solution » afin de gagner en crédibilité vers le pouvoir politique. Sous une morale apparente, ils décrètent des fatwas pour les mariages pédophiles, contre « Les enfants de nos quartiers », contre les femmes et les hommes « infidèles », contre les mots et la raison. Bardés d'intolérances, ils réfutent et trahissent le dire d’Allah : « Ne faites point de violence aux hommes à cause de leur foi » !

Ils effilochent le soleil derrière leurs drapeaux calamiteux. Les fous d’Allah au chapelet fielleux proférèrent les blasphèmes de leur foi impie. Hurlant à pleine gueule infâme, le fouet à la main : ils se promulguent justiciers pour un macabre châtiment. Croupissants dans l'aveuglement, ils tranchent la main de l’homme parce qu'il n'a rien. Le khalife Omar avait bien raison de dire que l’indigent avait de grandes douleurs. Ils égrènent leurs chapelets teintés de sang et bénissent « ceux qui thésaurisent l'or et l'argent » impunément cupides. Leurs mensonges ont de quoi donner le vertige. Les tartufes ambulants des temps modernes ont sur le visage le rictus de fauve et les canines de Cannibal-Ibnhanbal, déguisés en bienfaiteurs ! Ils travestissent la parole de Dieu, leur meilleur des alibis pour un islam tranchant, cadenassé et irascible. Ils incarcèrent le terme « djihad », leur plus ignoble crime contre la pensée islamique. Ils l’emprisonnent sous le joug de la lutte contre les ennemis alors que Dieu, sans le moindre effort, nous ordonne de « fournir le plus d’efforts possible » dans la vie de chaque jour, dans tous les domaines.

Ils décrètent la polygamie légale, celle que la femme honore le moins chez un homme. Ils autorisant le viol pédophile des fillettes dès l'âge de 9 ans alors que Joseph le chaste dit dans la sourate coranique qui porte son nom : « Mon Seigneur ! La prison me semble préférable au péché (de chair) qu'elles m'incitent à commettre. Mais si tu ne détournes pas de moi leurs ruses, j'y céderai (j'inclinerai vers elles) et je serai au nombre des ignorants" (XII, 33). Ils interdisent la mixité, cinéma et concerts. Ils fourvoient dans nos danses et nos rires. Certains d’entre eux reçoivent, dans notre royaume paisible, la main tendue des partis politiques de la laideur et de la terre brûlée ! Cela assurément, pourvu que le peuple ne s’avise pas de dire non, leur permettra d’aller siéger dans nos assemblées et, à l’occasion, d’effectuer plus de recrutements dans certains groupes sociaux marginalisés ou encore, dans l’avenir, faire passer les lois plus rétrogrades possibles. Les voilà requis, avec tous les crasseux opportunismes, pour les grandes manœuvres de politiciens fossoyeurs de la démocratie. Les Salafistes pourraient être aujourd’hui, dans l’écumante panique des politiciens transfuges qui voient fuir à perte de vue les électeurs, les plaies obscurantistes aptes de concourir au salut des partis politiques en perte de vitesse.

Les salafistes prônent un retour à l'islam des origines, qui œuvre, par l’action violente s’il le faut, à l'islamisation radicale de la société. Le Salafisme veut imposer des valeurs et une culture étrangère à la société marocaine en prêchant un islam qui referme toutes les portes de l’Ijtihad. Le Salafisme refuse à la raison et à l’individu tout pouvoir d’action sur la vie d’ici-bas, donc un renoncement à soi-même et à tout progrès humain. Le Salafisme est contre la vie toute entière. Il s’attaque à notre islam de paix et de tolérance. Ses épées brasillent contre la femme, la démocratie, les principes de la nation, les valeurs universelles, les droits de l’homme, les tenues vestimentaires… Le Salafisme jette des voiles d’interdits sur toutes les innovations humaines, conteste les élections considérées comme un facteur de division de la communauté, propage l'exhortation à la pratique de la polygamie. Le Salafisme dédaigne à Dieu des vérités de portées différentes dont certaines appartiennent à un temps révolu. Ses principales armes sont l’instrumentation de la religion pour exercer le pouvoir, l'accusation d'apostasie pour se débarrasser de ses opposants et l'incitation à la violence. Le Salafisme est contre la nouveauté et se réfugie dans un passé révolu que nous fuyons. Le salafisme est une régression sociale retardée encore plus par les censures et les tabous alors que nos enfants aspirent à une nouvelle société moderne à construire. Plus qu’hier, maintenant que les portes du parlement s’ouvrent aux Salafistes, les femmes et les hommes de ce pays doivent avoir de très sérieuses raisons d'inquiétude. Nous devons combattre hic et nunc, par l’écrit et la parole, les idées salafistes qui s’inspirent de l’enseignement des théologiens et juristes médiévaux, pour protéger nos modes de vie, nos libertés individuelles et notre système politique parce qu’ils nous conviennent !



Source : http://www.blog.ma/Les-salafistes-ne-passeront-pas...



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles