Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Abou REDA - publié le Vendredi 12 Août à 11:24

Les potins de marrakech




1) Rude, éprouvant, affichant ostensiblement une température de plus de 43 degrés, ce mois du Ramadan aura été une véritable épreuve pour tous les marrakchis qui, à la rupture du jeûne, se gargarisent goulûment d’eau fraîche et de jus de fruits qu’ils ne peuvent plus en rajouter une bouchée de pain. Outre la durée de l’abstinence, qui frôle les 16 heures, son soleil de plomb interdit les promenades habituelles dans les labyrinthes de la médina et des souks qui servaient de passe-temps, ce qui a fait dire à certains fidèles que le carême à Marrakech illustre l’épreuve des privations recommandées par le mois sacré du Ramadan dans toute sa dimension. En retour, dans l’au-delà, le bonheur est presque garanti.



Les potins de marrakech
2) Trop c’est trop. Le laisser-aller observé par les pouvoirs publics devant le « je m’en foutisme » des commerçants ambulants irrite plus d’un. Plus rien n’arrête l’armada de ceux qu’on appelait, il n’ y a pas longtemps, les marchands à la sauvette puisque ces derniers temps, ils campent ostentatoirement et sans gêne sur les sites les plus en vue de la ville. Un vendeur de figues de barbarie à la porte d’entrée des magasin Zara ou Mango n’étonne plus de nos jours. On se demande où nous emmènerait cette débauche d’anarchie.

3) On croyait que l’hôpital Ibn Tofaïl dispose d’un incinérateur pour enterrer ses déchets toxiques au lieu de les déverser pêle-mêle en pleine rue au grand dam des voisins, Il faut voir toutes ces monticules de détritus et d’accessoires médicaux divers désuets comme les seringues ou les ouates d’hygiène abîmées déversées à la rue Oued Eddahab Semlalia pour se rendre compte du danger qui menace les enfants habitants dans les parages, Non et non, ce n’est pas ça le comportement d’un chef d’hôpital responsable.

4) Prendre le train par ce temps de canicule ne diffère en rien à un hammam tant on y suffoque de chaleur. Lundi passé, de retour de Casablanca pour rentrer chez moi, j’au cru qu’en prenant un ticket à la 1ère classe, j’échapperais au vicissitudes de la chaleur et des incommodités habituelles du transport public, réconforté par la réservation au préalable de ma place , voiture 1, compartiment 4, place n° 45. Mal m’en a pris une fois installé en découvrant un climat ambiant délétère, à la limite de la suffocation.

Assez de la publicité mensongère et de crier sur les toits que le voyage par train procure confort et satisfaction. Loin s’en faut car c’est tout à fait le contraire que j’ai eu l’occasion de découvrir, d’ailleurs j’ai troqué ma place contre une marche à la porte de sortie d’une voiture en quête d’un bol d’air

5) Nous connaissons tous la flambée des prix qui a gagné les produits alimentaires de première nécessité en ce mois de grande consommation. Mais ce que nous ne connaissons pas c’est le contrôle qui d’habitude, en pareille circonstance, annonce la couleur pour sévir les mercantis les plus gourmands. A moins que la brigade du service en charge de ce genre d’inspection opère à une heure tardive de la nuit. Pas si grave que ça, s’il ne s’agissait que des prix abusifs peu ou assez peu contrôlés ce que nous attendons c’est surtout le contrôle des produits impropres à la consommation car là c’est la santé du citoyen qui est en jeu.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».