Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



Ramdane Mesbah Idrissi - publié le Samedi 8 Mars à 18:30

Les pieds piétinés par le roi au Mali






Le Maroc et la France :
Hind n’est qu’une jument arabe
De race chevaline unie avec un mulet.
Si elle donne la vie à un poulain Dieu la bénisse
Si elle accouche d’un mulet c’est l’œuvre d’un mulet.
(Pamphlet d’Hind à l’encontre de son époux AL hajjaj bnou Youssef)

Notre liaison à la France coloniale pendant des décennies ; n’est pas due uniquement à sa puissance ; mais aussi a notre manque d’audace pour déterminer nos points faibles et d’être vigilant dès l’apparition des fissures sur le navire de la patrie attiré vers les profondeurs de la mer.

On a vécu des cycles glorieux et dignes des circonstances historiques et scientifiques non identiques à celles qui ont libéré l’Europe coloniale de sa prison moyenâgeuse et l’avoir jeté – avec toutes ses forces nées aux temps des lumières - dans le champ de la dominance sur les ressources africaines sous couvert de l’ urbanisation.

Du point de vue historique il s’est avéré qu’il était possible que le Maroc fasse goutter la France du même verre qu’il a servi aux Turques ; quand ils ont pensé à poursuivre leur conquête vers l’ouest ; jusqu’à ce que les sabots de leurs chevaux se plongent dans les eaux de l’océan ; en prononçant le célèbre serment d’oukba bnou Nafeae.

La France n’a jamais pensé à l’occupation de ‘’ l’Empire chérifien ‘’ avant que les batailles d’Isly et Tétouan font découvrir le coté caché de cette terre baptisée ‘’ la perle de l’Atlantide ‘’ ; et même après Isly l’idée de l’occupation soit impensable jusqu'à ce que des événements tribaux à répétition aient surgi sur les frontières entre le Maroc et l’Algérie ; en plus des turbulences qui ont affaibli le pouvoir central (makhzen).

Avant cela la flotte marocaine a régné sur les hautes mers ; et les Européens ont observé avec suspicion ‘’ les aspects de vigilance du Maroc moderne’’ selon l’intitulé du feu Mohamed Lamnouni.

Au même temps – paradoxalement – les foyers marocains ont eu des craintes de ces jeunes qui reviennent après l’achèvement de leurs études en France coiffés d’un Fès (tarbouch) ; après leur départ en djellaba et turban.

La crainte était pour leur religion de leur savoir ; et pas de crainte pour la patrie de leur ignorance et de celle des autres jeunes. Les missions estudiantines ont été arrêtées définitivement – à l’instar de la flotte dispersée avant – et les marocains ne sortaient après cela que pour accomplir le pèlerinage.

Avant ces situations qui sont le résultat d’un mouvement interne ; automatique ; pour l’histoire ; n’obéit qu’aux accumulations acteurs de l’ascension comme la décadence ; les Marocains sont arrivés avec l’armée de Abderrahmane el ghafiki a ‘’ Poitiers ‘’ et approchaient de la création d’un croissant islamique contournant toutes les zones d’influence papale ; si ce n’était la coalition des reliefs avec le militaire rusé ‘’ Charles Martel ‘’ qui ont abouti à l’échec des troupes des conquérants au palais des martyres. Ainsi les jours se succèdent mais se ressemblent pas.

L’histoire marocaine ne peut pas être fumée par des soldats ‘’ gaulois ‘’ en des décennies et puis éteindre leurs mégots sur les corps de leurs accompagnatrices qui savent comment provoquer leur coté sauvage.

Hind connait son originalité et ne pouvait consentir son mariage avec AL hajjaj (mulet) même en tant que gouverneur brutal nommé par le
Khalifa et comment concevrait elle qu’il soit le père de son fœtus ?

Personne ne peut nier que l’administration marocaine moderne soit un nouveau- né français adopté par l’état traditionnel et qui a pris ses distances de la mère française préférant sa grand-mère marocaine qui s’exprime avec lui à travers la langue ‘’ il était une fois’’ méprisé par la mère.

Ceux qui parlent des maîtresses ignorent l’histoire du Maroc ; et n’appartiennent même pas a ‘’ LYAUTEY ‘’qui a compris dès le début qu’il mettait les pieds sur une terre chaude ; alors il a pris ses précautions en marchant lentement sous le joug des yeux étincelants .
Les amoureux s’inspirent de la culture de l’amour présidentiel français ; que les Français eux- mêmes votent en concomitance avec leur vote pour le président.

C’est pour cela qu’ils manifestent leur fierté devant le monde du motard qui attend – comme Omar bnou abi rabiaa – l’absence de ‘’ koumayr ‘’ du ciel de l’Elysée pour s’infiltrer chez sa voisine Nouam .

Un président sur un scooter et entre ses cuisses la constitution de la république pour le mettre là ou elle a été mise par ses prédécesseurs ‘’ Mitterrand et Chirac ‘’.
La solution autorisée au Mali :
C’est bizarre que la France écoute le discours de SM le roi : ‘’
L’Afrique a moins besoin d’assistance, et requiert davantage de partenariats mutuellement bénéfiques. Plus qu’une aide humanitaire, c’est de projets de développement humain et social, dont notre Continent a le plus besoin.
L’Afrique ne doit pas rester otage de son passé, ni de ses problèmes politiques, économiques et sociaux actuels. Elle doit regarder son avenir avec détermination et optimisme, en exploitant tous ses atouts et ses potentialités.’’
On sent que la terra a tremblé sous les pieds de sa politique opportuniste ancienne dans le continent africain ; surtout les colonies d’hier : la relation gagnant perdant. 1euro de subvention = 5 euros de bénéfice. On a subi au Maroc cette politique qui nous a été imposée par la France après nous avoir remis a l’aube de l’indépendance une structure économique qui ne mène qu’à Paris.
On n’a pas eu la force pour démolir cette structure à l’instar du ravage commis dans le domaine éducatif ; et la France reste a nos jours notre premier partenaire avec un chiffre d’affaires d’environ 8 milliards d’euros (2012) .et nous sommes encore à la tète des pays liés étroitement avec les élites françaises d’après Pierre Vermeren ; historien français.
Le monde entier à suivi le lancement royal effectif de la politique sud- sud ; chantier prospectif du futuriste Dr Mehdi Manjra que Dieu guérit.
Le monde a vu un Etat retiré des griffes du terrorisme dogmatique et politique ; et une équipe gouvernementale civile assise avec des homologues voisins venus du même continent. Le voisinage que l’Occident lui a voulu ; généralement ; d’être mesuré avec les années- lumière.
Subitement le poète créa un renversement géopolitique sans précédent :
ô voisine les calamités se succèdent
J’y réside tant que Assib réside
ô voisine nous somme deux étrangers ici
Et tout étranger est parent de l’autre étranger.
L’Afrique a besoin des partenariats signés d’égal a égal et non avec ceux qui se croit avec leurs maîtresses pour le plaisir et l’éteinte des mégots.
Bien SÛR on n’est pas arrivé au stade d’une économie marocaine forte ne nécessitant pas le soutien dans sa révolution africaine ; et même la France reste proche de toutes les aspirations marocaines mais pas au point de ce qui s’est passé au Mali.
La main qui a infligé des souffrances à la France – après avoir mal aux pieds – c’est l’allégeance au roi du Maroc en tant que chef spirituel Amir al mouaminines ; et l’extension du rite malikite ; achaarit aux pays du sahel. De prime a bord ; la récupération des caravanes a destination sud-sud ; chargées du saint coran en plus de sa cargaison en dates ; sel ; et or …
En ce domaine les faucons de l’Elysée ne saisissent rien du tout ; même leur archive militaire atteste qu’ils n’ont découvert les déserts du Maroc – y compris Tindouf – qu’en 1928 ; et j’ai beaucoup écrit à ce sujet.
La France qui ne maîtrise même pas la mosquée de paris ; comment peut- elle lire le soufisme Tijani et Kadiri et les rituels de toutes les confréries.
Malgré le bruissement des avions de chasse au nord du mali ; le bruit qui prédomine à la région du sahel c’est la spiritualité dont la portée dépasse les escadrons des avions mirage.
Comment ? Après l’allégeance des Azaouad c’est tout le mali qui présente son allégeance. Quelles feuilles fait bouger ce jeune monarque. ?
Cela explique la violation du pays des lumières des coutumes diplomatiques en frappant à la porte du Maroc à Paris demandant sa comparution devant la justice suite à une requête rancunière de la part d’un trafiquant de drogue notoire.
Que le Maroc dépasse la problématique de la torture physique c’est ce qui fait souffrir la France profonde ; plus que son exercice ; le Maroc démocratique ; fort par ses citoyens ; qui jouissent de leurs pleins droits civiques c’est ce qui dérange et non le contraire.
La France n’a jamais défendu les citoyens réprimés de ses anciennes colonies ; et l’exemple du grand évadé tunisien n’est pas loin quand elle s’est mise à sa disposition pour intervenir et étouffer la révolution du Bouazizi.
On a notre expérience au Maroc quand Bassri nous a insultés et taxés des martyres du pain (koumira) ; et il a été accueilli ensuite à paris- suite au changement des circonstances qui ne durent jamais- et a bénéficié du statut d’un réfugié opprimé !
Quel est le rôle de l’Algérie dans tout ça ?
Après le bruit d’une éventuelle opération terroriste à Bamako coïncidant avec la visite royale ; rumeur prise au sérieux par l’ambassade de la France qui a alerté ses ressortissants et a même procédé à la fermeture de ses écoles à la capitale ; et il s'est avéré qu'il s'agit d'un canular et personne n'est dupe pour ignorer la main d’Alger et ses marionnettes; c'est occasion pour elle de faire bouger ses réseaux ; et mobiliser ses ressources en or noire pour contrecarrer la marche du cortège royal qui se déplace sous la bénédiction de Dieu ; car le Maroc n’a pas encore trouvé de pétrole.
Les pieds d ’Algérie piétinés plusieurs fois au Mali et au sahel en général ; ce qui justifie sa politique dans le domaine des renseignements même les médias ne cessent de solliciter de l’état de s’exprimer au sujet de ce qui se déroule au sud algérien ; commençant par tindouf ; et le royaume de ‘’ tanahnane ‘’ et arrivant au fin fond du sahel.
Eh messieurs nous ne sommes pas dirigés vers le golfe – et nous étions sollicités – en hommage à une union maghrébine que vous haïssez ; et quand on vous a rappelé son souvenir cher aux deux peuples vous avez tiré vos balles perdues ; comme si vous étiez les seuls détenteurs des armes ; et comme si le destin de nos soldats est de supporter la futilité de vos militaires qui tirent des balles en guise de salutations entre eux; selon des témoins oculaires d'OUJDA
Donc il ne nous reste que de prendre la destination du sud pour honorer l’allégeance symbolique ; et corriger une situation géopolitique dysfonctionnelle ; parce que vous n’avez pas envie de préserver cette zone du terrorisme dont vous avez goûté les affres pendant une décade. Le Maroc ne suivra pas le même comportement que le votre à Ain Oum Ennas ; et en dernier lieu a ‘’ Ait Germane ‘’.
;

Nous réalisons une autre révolution du roi et du peuple ; et cette fois ci au sud du Sahara ; et il vous est toujours possible de nous joindre ; a condition de ne pas consulter la France car elle est dans une situation africaine précaire et par ce que l’originelle HIND a accouché d’un poulain ; que Dieu la bénisse.
Traduit par Jamal Mesbah .





               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles