Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G


APS - publié le Lundi 25 Avril à 14:42

Les navires de guerre de l'Otan patrouilleraient dans trois mois au large de la Libye



Rome - Les navires de guerre de l'Otan patrouilleraient dans trois mois au large de la Libye pour tenter de réduire le flux de migrants arrivant en Italie, a annoncé la ministre italienne de la Défense Roberta Pinotti dans une interview publiée lundi.



"Au niveau de l'Otan, nous avons demandé à ce que l'opération Active Endeavour soit transformée, d'une opération anti-terroriste en Méditerranée orientale, en une opération qui engloble les côtes libyennes", a déclare Mme Pinotti lors d'une interview accordée au journal La Stampa.

"Lors de notre récente réunion au Luxembourg, le secrétaire général (Jens) Stoltenberg m'a indiqué que cette proposition avait été bien accueillie", a-t-elle ajouté.

La ministre dit s'attendre à ce que l'Alliance atlantique approuve ce plan lors du sommet de Varsovie du 7 juillet.

Cette mission ferait partie d'un plan plus large concernant l'Italie et prévoyant de fermer la route maritime occidentale vers l'Europe et de renvoyer dans leur pays les migrants économiques.

Questionnée sur son espoir d'un feu vert à Varsovie, Mme Pinotti a répondu: "Oui, certainement pour la coordination des missions en Méditerranée. Lors du sommet, la proposition devrait devenir une décision effective." 

L'opération Active Endeavour a été lancée en 2001 par l'Otan pour combattre les groupes terroristes en Méditerranée, par l'envoi de patrouilles maritimes.

L'Otan mène déjà une opération navale en mer Egée pour combattre les réseaux de passeurs de migrants entre Turquie et Grèce. Mais une opération au large de la Libye serait plus compliquée et potentiellement dangereuse, vu l'instabilité du pays et la présence sur la côte de rebelles alliés au groupe terroriste autoproclamé Etat islamique.

La situation libyenne doit être discutée ce lundi au mini-sommet à Hanovre réunissant le président américain Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, ainsi que les chefs de gouvernement britannique et italien, David Cameron et Matteo Renzi.

L'Italie s'apprête à commander une force de maintien de la paix soutenue par l'ONU en Libye, quand le gouvernement d'union aura obtenu suffisamment d'autorité pour solliciter l'aide internationale afin de stabiliser le pays.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus