Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Kamal Znidar - publié le Vendredi 19 Juillet à 10:54

Les musulmans, responsables de la mauvaise perception de l'Islam




Quand on voit ce qui se passe au monde musulman, on se croit que la guerre, c'est tout ce que les musulmans savent faire. Ces combats qu'on voit en Syrie, en Libye, en Irak, en Afghanistan et -avec un degré moins- en Egypte nuisent à l'image de l'Islam et donnent l'impression qu'il est une culture qui ne produit que des individus incompatibles avec les notions de civisme et de pacifisme.



Les musulmans, responsables de la mauvaise perception de l'Islam
Pourtant, ceci est complètement faux ! L'Islam appelle à la Choura (la consultation et le suivi de l'avis majoritaire) en cas de divergence. Il prône le dialogue pour régler toutes sortes de conflits qu'ils soient sociaux ou politiques. Mais personne ne veut de ce dialogue, personne ne veut de cette Choura, tout le monde veut s'imposer par la force ou la corruption.

En Syrie, à titre d'exemple, tout le monde appelle au Djihad. Personne n'appelle à la Choura comme il a été recommandé par l'Islam. La Ligue des Oulémas Musulmans et les dirigeants des mondes musulmans qu'ils soient arabes ou non n'ont pas échappé à cette règle. Le seul qui a fait l'exception et appelé à la Choura, -pour être plus précis- à un référendum, n'était ni syrien ni musulman ni dirigeant d'un monde occidental, mais c'était un ministre russe -précisément- des affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

En Egypte, la situation est pareille. Le ministre de la Défense égyptien Abdelfattah al-Sissi a récemment indiqué que l'armée a proposé à Mohamed Morsi et aux leaders du mouvement des Frères Musulmans l'organisation d'un référendum pour déterminer la volonté du peuple. La même proposition a été faite aux anti-Morsi. Mais malheureusement, chaque partie a campé sur sa position et a dit « non » à cette issue pacifique.

Ce refus de dialogue, cette volonté de s'imposer par la force, nuisent à l'image de l'Islam. Ça pousse l'humanité à voir dans l'Islam une religion qui encourage la violence, le terrorisme, pour s'imposer et pouvoir soumettre le monde. Ça donne raison à la propagande islamophobe qui avance que l'Islam, c'est par l'épée qu'il s'est répandu et pas par le dialogue ni par la noblesse de ses valeurs.

L'atmosphère qui règne les différents parlements des mondes musulmans est un autre point qui confirme cette mauvaise perception de l'Islam. Dans ces mondes, c'est rare qu'on assiste à une séance parlementaire qui se déroule dans une atmosphère calme. Disputes, menaces et insultes sont souvent présentes dans ces parlements. Même les chefs de gouvernement, censés donner une bonne image de leur monde, n'échappent à cette règle. Avec eux, les séances parlementaires se transforment à des souks voire des hammams.

Après tout ça, on se plaint de ce lien entre Islam, incivisme, terrorisme, guerres et ce qu'elles génèrent comme retard et crises sur tous les plans, et on se demande pourquoi des plûmes critiquent sans cesse la communauté musulmane !


Tagué : Kamal Znidar

               Partager Partager